AccueilAccueil  PartenairesPartenaires  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [chambre 333] Chose promie; chose dûe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cellendhyll de Cortavar

avatar

Nombre de messages : 457
Age : 31
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Âge du personnage: 34 ans à partir du 17 avril 2019
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: [chambre 333] Chose promie; chose dûe   Jeu 9 Avr - 15:45

Cellendhyll attendait Lileana en bas de l'immeuble qui dissimulait Sainte Mangouste aux yeux des moldus. Ils avaient prévu de s'y retrouver après le travail afin de rendre visite à leur « amie » commune : Kalan Némésis. Cell' regardait sans les voir les mannequins fatigués dans la boutique de vêtements, sale et déguenillé, ils n'intéressaient personne depuis bien longtemps. Ils n'auraient aucune difficulté à entrer par l'entrée visiteur malgré l'affluence dans la rue ou marchait d'un bon train hommes et femmes, pressés de rentré chez eux. Il aurait certes été plus facile de transplaner directement dans le hall, mais ils n'auraient pas eu droit à leur quelques secondes d'intimité.

La rencontre risquait d'être intéressante. Le sorcier n'avait pas revu la jeune femme depuis qu'il était sorti de Poudlard. Elle était de 5 ans sa cadette, Il ne la connaissait pas beaucoup, mais elle l'intriguait. Il y avait quelque chose d'étrange à son sujet. Enfin, plutôt un grand nombres de choses étranges plutôt. Notamment, le fait que Lila la connaisse. Elles n'était pas du même âge, Lila n'avait que 3 ans d'écart avec Cell'. Et elles étaient dans des maisons totalement opposée : Gryffondor pour la ½ fée et Serpentard pour la rouquine. Bon évidement, on pouvait se demander comment Lila et Cell' en étaient venus à se fréquenter. Simplement, ils étaient tous deux préfets. Il ne savait pas si Kalan l'avait été, mais il en serait vivement étonné. Elle était trop discrète pour ça. Ensuite, il travaillait dans le même milieu. Et puis, les rivalité Serpentard/Gryffondor, c'étaient calmées depuis tout ce temps. Il avait vécu les événements qui avaient précédés ce calme, Lila aussi. Peut être était-ce ce qui avait rapproché les deux jeunes filles ? Il devrait lui posait la question. Cela l'intriguait.

Il avait également hâte de poser certaines questions à Kalan. Sans y avoir repensé, il n'avait jamais oublié l'épisode de la salle commune. Ce n'était assurément pas le moment pour l'instant, mais la curiosité le dévorait. Il n'avait rien à voir dans cette affaire et surement plus d'ennuis qu'autre chose à en récolter en y fourrant son nez, mais il n'avait jamais pu s'empêcher de se mêler de ce qui ne le regardait pas. Et puis, il soupçonnait quelque chose d'assez énorme dans cette affaire.

Il cessa là ses peregrinations reflective, Lileana arrivait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lileana Kennit

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans (anniversaire : 20 septembre)
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: [chambre 333] Chose promie; chose dûe   Ven 10 Avr - 17:31

June lui avait enfin appris que Kalan était sortie du coma. Sa guérison n’était pas encore complète et elle restait à l’hôpital. Cette nouvelle avait étonné Lileana, l’agression avait du faire bien plus de dégâts qu’il n’y paraissait. En sortant du travail, elle était passée acheter des friandises sorcières pour la malade et s’était pressée de rejoindre le lieu de rendez-vous. Pressée, car quelqu’un l’attendait, l’accompagnait voir son ancienne camarade : Cellendhyll. A cette pensée, elle eut un sourire idiot. Elle s’arrêta pour secouer la tête et se faire perdre son sourire niais. Et elle reprit la route.

Le temps s’était nettement amélioré et elle appréciait le faire de ne plus devoir s’emmitoufler dans des gants, écharpes et bonnets pour sortir. Elle était en robe noire, comme toujours lorsqu’elle travaillait. Ils avaient rendez-vous devant l’hôpital. Elle l’aperçut de loin. Il était repérable avec ses cheveux si particuliers. Elle se mordit très fortement les lèvres pour s’empêcher de retrouver ce sourire idiot qu’elle détestait tant. Elle courut en traversant la route, évitant de peu les klaxons furibonds des conducteurs moldus. Arrivée à portée de vue, elle lui fit un petit signe de la main en se rapprochant.


« Bonjour ! J’espère que tu n’attends pas trop depuis longtemps »

Puis elle l’embrassa, appréciant ce contact comme à chacun de leur baiser, elle voulait que le temps s’arrête.

Mais ils n’étaient pas là pour ça, et il lui tardait malgré de revoir Kalan. La dernière fois qu’elle avait eut l’occasion de la croiser, la jeune femme était en flamme et inconsciente. Elle avait plutôt hâte de se débarrasser de cette vision. Un peu égoïstement, elle voulait s’assurer que Kalan allait bien pour arrêter de culpabiliser de n’avoir pu intervenir plus tôt. Ce n’était pas très louable mais après tout, les deux femmes n’étaient pas proches, comme elle l’avait répété plusieurs fois. Même si elles étaient liées depuis des années par une même particularité.

Blottie dans les bras de Cellendhyll elle tourna la tête vers la cabine d’entrée.


« L’entrée des visiteurs est toujours aussi miteuse. J’espère qu’ils ont quand même enlevé l’odeur »

Ne sachant transplanner, elle passait presque toujours pas là et l’odeur persistante d’urine la dérangeait. Mais c’était un très bon subterfuge pour les moldus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalan NEMESIS

avatar

Nombre de messages : 482
Age : 33
Date d'inscription : 06/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans depuis le 26/05
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
4/7  (4/7)

MessageSujet: Re: [chambre 333] Chose promie; chose dûe   Mar 14 Avr - 18:06

Mois D'avril...
La patiente entamait son 5ème mois dans cette sinistre chambre 333 située étrangement au 4ème étrange de St mangouste. La malheureuse avait suscité bien des émois parmi le corps professionnel de l'établissement de soins magique. Certes elle avait eu la Dragoncelle et elle avait été malade comme la majorité des clients de cet étage mais tous étaient repartit chez eux. Elle, elle restait ici... Pourquoi ?
En faite ce n'était pas vraiment là dragoncelle qui l'avait amener à St Mangouste. La jeune femme avait été victime d'une agression, une odieuse agression qui avait fait basculer sa vie et depuis le mois de novembre, elle était ici.

5 mois de sa vie, 5 mois qui étaient passé à une allure impressionnante... Tantôt trop rapide, tantôt beaucoup trop lentement...

Bon, il fallait le dire, elle avait passé presque la totalité de cette période plongé dans une inconsciente étrange et surnaturel. Personne parmi ses médecins où ses infirmière n'avait comprit le pourquoi du comment et même encore aujourd’hui, ils recherchaient les causes de se cas peu courant.
On pouvait alors penser que la malheureuse ne gardait aucun souvenir de cette longue période mais c'était faux. Prisonnière de son propre corps, elle avait suivit tout ce qui ce passait ici... Elle avait même apprit à connaître d'autres patients, beaucoup d'autres. Le cauchemar aurait presque pu être plus douloureux pour elle que pour les victimes du démon. Elle aurait aimé essayer de se rebeller, elle aurait aimé mettre fin à tout cela mais elle en était incapable.

Une âme perdue dans un corps brisé... Rien qu'une poupée entre ses mains...

"...Et elle ? Elle reste ici finalement ? "
" Le chef ne sait pas encore ce qu'il souhaite faire. Il est un peu perdu avec son cas. "
" Qui ne le serait pas ? Franchement tu y comprends un truc toi ? Elle aurait du être remise depuis plusieurs semaines... "


Kalan avait été tiré de ses réflexions par le bruit de deux des infirmières qui étaient passé dans le couloir. Gardant un peu les yeux fermés, elle soupira profondément... Pas étonnant que ces mortels ne comprennent rien en son état, comment aurait-il pu savoir ? Même Ollivanders ne connaissait pas toute l'histoire. Olliv'... Une larme coula le long de la joue de la jeune femme. La seule famille qu'elle estimait avoir une famille de coeur qu'elle avait adopté voilait maintenant presque 15 années. Le vieil homme avait été très secoué par l'hospitalisation de son employée et les émotions fortes n'étaient pas très bonnes pour lui. Heureusement il avait été autorisé à quelque visite assez réssament et cela l'avait beaucoup aidé à aller mieux... Ollivander... La boutique... Les baguettes... Kalan tourna doucement la tête en direction de sa table basse et elle ouvrit enfin les yeux. Regardant le petit tiroir qui renfermait son plus précieux bien, objet de valeur et très puissant qui avait été réduit à l'impuissance...

* Laisse ça! Ce n'était qu'un bout de bois *

La voix froide et autoritaire la fit sursauté refermant les yeux, elle sombra de nouveau.

* Un bout de bois ? Tu sais vraiment pas ce que tu raconte par moment.*
* On a déjà eu cette discussion et je t'ai déjà dis que tu n'en avait plus besoin...*
* Mais...*
* NON... A tu besoin d'une baguette quant tu en crée d'autre ? Là c'est pareil, tu apprendras à t'en passer... Tu es unique Kalan, tu es...*
* un MONSTRE.*

Elle tenta de fermer son esprit à Némésis mais elle savait que cela n'était plus possible, il était lier, deux êtres ce partageant une pauvre enveloppe corporelle... C'était une des choses qui avait rendu la guérison de Kalan très longue et très difficile. Son combat incessant contre le démon, nuits et jours sans relâche. Elle avait essayer de s'opposer a lui mais elle n'y arrivait plus, elle n'était plus assez forte ou plutôt, c'était lui qui avait reprit trop de force.

* Si cela te fait plaisir *

Cette intimité avec cet être était vraiment une chose étrange. Lui qui pouvait être si malsain et diabolique, semblait attacher beaucoup d'importance à l'esprit de sa petite mortelle de descendante. Kalan lui aurait volontiers cédé son corps mais lui n'avait pas voulu, il c'était acharner à la garder...

* Pourquoi ? Pourquoi tout cela ? Pourquoi me traiter ainsi ? *
* Toujours les mêmes questions.*
*...* Kalan voulait des réponses, réponses qu'il ne semblait pas prêt à lui donner.
* Chaque chose en son temps mon enfant mais tu es ce qui m'est le plus précieux, comment ne pas prendre soin de toi.*
* Hooo arrête cela, on sait très bien l'un comme l'autre que tu ne sers que tes inserts. Je ne suis plus une enfant Nem...*
* Haaaa lalalaaa tu me fais rire. Plus une enfant ? Ben prouve le moi.*

Sur ce le calme se fit dans l'esprit de Kalan, la laissant seule avec ses mots de tête. C'était la dernière lubie du démon, laisser quelque instant de paix à Kalan, la laisser seule avec elle même... Une simple récompense parce qu'elle avait enfin ressurgit de l'enfer, qu'elle avait arrêter de ce battre et qu'elle avait rendu les armes.

Les yeux fermés, Kalan affaibli mais dans une forme bien meilleurs qu'elle ne l'avait été depuis plusieurs mois, tentait d'oublier où elle était, d'oublier ses engouasses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cellendhyll de Cortavar

avatar

Nombre de messages : 457
Age : 31
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Âge du personnage: 34 ans à partir du 17 avril 2019
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: [chambre 333] Chose promie; chose dûe   Mer 15 Avr - 17:56

Cell' du faire un réel effort sur lui même pour ne pas sourire comme un bêta lorsqu'il vit Lileana apparaître. Vêtue simplement, elle dégageait la sincérité et l'innocence. Deux choses dont il n'aurait jamais cru qu'elles pouvaient lui plaire et pourtant... C'était repris, il laissa la jeune femme venir jusqu'à lui et répondit à ses embrassade. Ne pouvant s'empêcher un sourire, il enlaça ses doigts avec les siens, long et pâle. Pour une fois que ses mains n'étaient pas complètement froide...

Um... lui répondit-il ça m'étonnerais grandement, c'est quand même le meilleur et le plus naturel des repousses moldu.

Lui fit-il remarquer avec un léger sourire ironique. Il ne parvenait plus à savoir si Lila était une fervente défenderesse des moldus ou non. Lui même n'irait pas jusqu'à dire qu'il les considéraient comme de vulgaire être inférieur et usurpateur de pouvoir, comme certains le pensaient encore, mais très franchement, il ne recherchait pas leur contact et il avait du mal à les prendre au sérieux. Ils étaient inventif, mais très primitif aussi, totalement déroutant quoi ! Cell' n'aimait pas ce genre de question. Il préférait les questions qui l'avaient amenées ici. Il reporta son attention sur sa compagne et avança dans la cabine et pensant à respirer par la bouche et non le nez. Il lui fallut moins de 2 secondes pour savoir que l'odeur pestilentielle était toujours présente. Il lança un regard désolé à Lileana. Il remplit les formalités d'usage et la cabine descendit lentement les dissimulant à la vue de la foule pressée et inattentive. Dans le hall, ils furent rapidement dirigée vers la bonne chambre, la 333. Les personnels semblait la connaitre et avant de curieuses expressions sur le visage quant on y faisait allussion. Cell' avait sourcillé également devant le nombre, étrange coïncidence... Ce chiffre avait de nombreuse signification. Il renforçait tout le mystère de cet affaire. Tout à ses réflexion, il ne prit pas vraiment le temps de discuter avec son amie. Qui, par ailleurs, semblait elle aussi préoccupé par quelques visions.

Arrivé devant la chambre, il laissa Lileana passer d'abord, elle semblait tenir à cette visite et il n'avait pas l'intention de lui gâcher avec ses interrogations, il verrait ça après.
Va y, l'encouragea-t-il d'une voix douce que personne d'autre à par elle n'avait jamais entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lileana Kennit

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans (anniversaire : 20 septembre)
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: [chambre 333] Chose promie; chose dûe   Lun 20 Avr - 13:45

« Hmm »

Il avait raison. C’était le meilleur repousse-moldu.. et repousse-sorcier aussi. Elle ne s’étendit pourtant pas sur le sujet, c’était inutile, cela n’avait pas grand intérêt. Elle haussa les épaules pour mettre un terme à la conversation, se contentant d’apprécier la chaleur et le réconfort de se trouver avec lui, quelques secondes avant de se décider à affronter les attaques contre son odorat.

Une fois à l’intérieur de l’hôpital, elle se crispa involontairement. Elle avait fait un très long séjour ici, pas très agréable, et elle n’y revenait pas de bon cœur. Elle s’arrangeait toujours pour ne pas avoir à se rendre à Sainte-Mangouste pour ses consultations et espaçait au maximum ses visites. Et là, c’était la deuxième fois qu’elle y revenait en l’espace de quelques mois. Son corps faisait un rejet inconscient. Son pouls s’était quelque peu accéléré, et elle chercha du regard June, seule figure aimée dans cet univers médical. Elle ne s’attendait pas à la trouver mais la chance fut de son coté et elle l’aperçut de loin, cette dernière ne l’ayant pas remarquée. Rien que ce contact visuel la calma. Et elle put se focaliser sur le but de sa venue : la visite à son ancienne camarade. Elle ne savait pas si elle avait resserré son étreinte sur le bras de Cellendhyll durant sa légère angoisse. Peut-être n’avait-il rien remarqué. C’était mieux comme ça.

Il prenait des renseignements sur la chambre de Kalan. L’expression qu’avaient les infirmiers qui les renseignaient mit Lileana mal à l’aise. Kalan avait-elle utilisé son don d’élémentaliste durant son coma sans s’en rendre compte, surprenant les infirmiers ? La sorcière espérait que non. Elle suivit Cellendhyll jusqu’à la chambre 333. Elle était au bout du couloir. Ils n’avaient pas échangé une parole depuis leur entrée dans l’hôpital. Peut-être que finalement, il avait remarqué son changement de comportement. Ou alors il était plongé dans des réflexions auxquelles elle ne songeait pas. C’est pourtant lui qui brisa le silence en l’encourageant à entrer de cette voix douce qu’elle lui avait découvert récemment et qu’elle adorait entendre. Cela la fit sourire et lui mit du baume au cœur.

Elle frappa doucement à la porte avant de l’ouvrir. Elle trouva qu’il faisait étonnamment chaud dans la chambre, baigné par une lumière douce, tamisée, la même lumière qu’elle avait dans sa chambre de convalescente lors de son séjour. Un nouveau malaise menaça de s’en prendre à elle, elle ferma les yeux quelques secondes, se forçant à se calmer. C’était loin, ce n’était pas elle l’alité, ce n’était qu’une visiteuse, tout allait bien. En les rouvrant, elle avait retrouvé son sourire. Elle s’avança dans la chambre précautionneusement, ne sachant pas si son ancienne camarade dormait. Comment commencer la conversation ? Elle se rappelait pourtant d’avoir préparé quelques chose, mais ça ne venait pas.


« Bonjour Kalan, je, heu.. j’espère qu’on ne te dérange pas »

Elle se sentir légèrement ridicule. Elle ne pouvait quand même pas se lancer dans les banalités telles que « on dirait que tu vas beaucoup mieux » ou « regarde, je t’ai apporté des confiseries » et pourtant elle ne trouvait pas grand-chose d’autre à dire.

« Je suis contente de voir que tu es sortie du coma. Tu.., elle hésita mais être délicate et prendre des pincettes n’était pas son fort, tu étais vraiment dans un sale état quand je t’ai trouvée dans la ruelle »

Au moins elle avait expliqué sa présence ici, de manière maladroite certes, mais c’était fait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalan NEMESIS

avatar

Nombre de messages : 482
Age : 33
Date d'inscription : 06/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans depuis le 26/05
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
4/7  (4/7)

MessageSujet: Re: [chambre 333] Chose promie; chose dûe   Dim 26 Avr - 0:02

Le silence en Kalan s'éternisait, elle ne chercha même pas à le combler avec des pensées futiles et dépourvu d'intérêt. Plus rien n'arrivait vraiment à lui plaire, elle état obsédé par les pensées du démon, par ses actions et ses loisir. C'était une véritable torture de vivre en permanence avec lui alors quant enfin il la laissait seule, elle faisait l vide en elle et elle oubliait tout. C'était si reposant, si agréable. Ne plus être là, ne plus faire peur à ses pauvres gens et ne pas penser à tous ses plans maquiavélique... Un frisson la parcouru à cette pensée et elle respira plus profondément, refoulant encore plus loin tout ce qui la hantait. Elle aurait bien assez le temps de se pencher la dessue en temps et en heure, autant profiter d'un peu de repos...
*MOuwahahahaaaaaaaaaaaaaa*
Le rire sinistre raisonna en elle... Quoi ? Que lui voulait-il encore ? Restant immobile, elle essaya en vain de renforcé les barrières inexistante qui aurait du s'ériger entre eux deux.
* Du repos... Ma pauvre enfant pas pour très longtemps*
Qu'allait-il imaginé encore pour la torturer, ne pouvait-il pas la laisser un peu en paix ? Juste quelques instants... Cela était-il trop demandé ? Serrant les dents, Kalan ravala la boule de rage qui lui remontait des entrailles. S'énerver contre lui n'avait aucun effet bénéfique pour elle, bien au contraire. Tant de l'ignorer, elle ne lui répondit pas.
*Pas la penne de bouder. Ce n'est pas moi qui vais te priver de repo pour une fois...*
*Alors fous moi la paix.*
*Je te prévenais juste que tu avais de la visite.*
Sur ce, il se retira de nouveau, la lassant seule avec elle même. Enfin par pour longtemps visiblement. Pourtant, Ollivanders l'avait prévenu qu'il ne pouvait pas repasser avant plusieurs jours et ses grands parents avaient prévenu qu'ils ne viendraient pas à sainte mangouste. Cela au moins était l'un des rares soulagements qu'elle pouvait éprouver car elle savait que leur prochaine rencontre risquait d'être désastreuse.
Toujours allongé sur son lit les yeux fermés, elle poussa un soupir et attendit donc que ses visiteurs viennent à elle.
Heureusement, ils ne se firent pas trop attendre. Quelqu'un frappa à la porte avant d'entrer. Soupirant, Kalan n'ouvrit pas desuite les yeux profitant encore un peu de sa solitude tellement recherché. Il lui semblait entendre les pas de deux personnes, qui donc pouvaient bien venir lui rendre visite ?
« Bonjour Kalan, je, heu.. J’espère qu’on ne te dérange pas »

Cette voix lui était étrangement familière. Comme si elle avait du la reconnaitre, comme si elle avait déjà rencontré cette personne...

« Je suis contente de voir que tu es sortie du coma. Tu. Tu étais vraiment dans un sale état quand je t’ai trouvée dans la ruelle »
C'était elle... Mais oui. Une femme et un homme l'avaient trouvé... Elle ne connaissait pas Mister O'Reilly, juste de nom mais elle, Lileana... Le monde était vraiment petit il avait fallu que ce soit son ancienne camarade élèmentaliste qui vienne la secourir dans cette sombre ruelle. La personne qui l'avait le mieux connu à poudlard sans pour autant être son amie, amie... Un mot si étrange pour Kalan. Ainsi ses sauveurs était venu voir si elle allait mieux.
Se redressant, il ouvrir enfin les yeux et elle leva son visage blafard vers eux. Elle croisa les prunelles unique de l'ex griffondor, ma dévisageant tranquillement. Elle avait un peu changé, certes elle semblait avoir grandi un peu mais elle restait d'une taille plus que modeste et elle avait meilleur mine que lors de leurs dernières rencontres. Un sourire étrange vint étirer les trais tendu de Kalan... Aujourd'hui, c'était elle qui avait mauvaise mine et elle savait aussi qu'elle avait changé au court de ses dernier mois de convalessance... Comment oublier la réaction d'Ollivanders face à son nouveau regard. Les prunelles normalement sombre de Kalan était devenu rouge orangé et sa peau, bien que cela semblait impossible, était devenu encore plus pâle; Accentuant ainsi le contraste avec sa crinière de feu. Ollivander n'avait jamais vu Kalan avec un tel regard et c'était normal mais pour Lileana c'était différent, les yeux de Kalan avait toujours changé de couleur lorsqu'elle utilisait son don.
" Lileana ?!"
C'était à la fois un salut et une marque de reconnaissance puis, levant un peu plus les yeux, elle affronta enfin le regard de jade de Mistre O'Reilly... NON... Non de tels yeux ne pouvaient appartenir qu'à un autre des fantômes du passée de Kalan. Comment l'oublier ?
La surprise marqua un court instant le visage de Kalan.
" MOnsieur De Cortavar..."
Elle avait volontairement utilisé l'intonation et le nom avec les quels elle s'adressait à lui alors qu'ils étaient dans la même maison. A l'époque, elle n'était qu'une jeune élève rebelle et lui, c'était un de ses Serpentard fière et sans scrupule qui souhaitait assoir son autorité...
Un sourire amusé passa sur ses lèvres, que fessait-il ici ? Curiosité ? Oui avait-il simplement accompagné Lileana ? Finalement elle n'était pas déçu que ce ne soit pas Tomas, il avait prévu qu'il passerait et Kalan était sur qu'il le ferait. Non... Etrangement elle était même heureuse de le revoir, il faisait parti des rares personnes de Poudlard qui avait eu sont estime et cela même si elle ne lui avait pas vraiment montré... Qu'il était étrange de revoir deux anciens camarade et qui plus ai des perles parmi les perles.
" Je suis heureuse de voir revoir."
Etrangement elle ne mentait pas, elle était sincère, un point c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cellendhyll de Cortavar

avatar

Nombre de messages : 457
Age : 31
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Âge du personnage: 34 ans à partir du 17 avril 2019
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: [chambre 333] Chose promie; chose dûe   Jeu 28 Mai - 16:24

Cellendhyll avait senti la raideur de Lila. Il l'interpréta simplement : la plupart des gens ne supporte pas les hôpitaux, les médecins, les malades, sans compter l'odeur et les bruits de l'endroit. Tout pour vous donner envi d'être ailleurs. Cell' n'ont plus n'appréciait pas cette ambiance. Et aspirait à se trouver ailleurs, d'ailleurs si ce n'avait été la curiosité, il ne serait probablement pas venu. Il était donc plongé dans ses réflexion et serrant les dents pour ne rien laisser paraître, ils pénétraient dans la chambre de la jeune femme au cheveux rouge.

Il y faisait étonnamment chaud. Ce fut ce qui surprit en premier le sorcier. Il remarqua le léger malaise de Lileana, mais de nouveau l'interpréta comme un effet de la vue d'une malade, amie de surcroit. Même si ce n'était pas tout à fait cela. Mais il savait la jeune femme assez sensible. Un coin de son esprit se souvenait de la longe absence de Lileana de Poudlard vers la fin de ses études. Mais à ce moment il était plus intéressé par la bagatelle que tout autre chose. Il n'avait donc aucune idée du traumatisme que revivait son amie en cet instant. Et quand bien même l'aurait-il su, qu'aurait-il fait ? Il n'aurait eu aucun mot ou geste qui aurait pu l'apaiser. Il jouissait de la peur au lieu de la subir. Il n'aurait donc pas comprit. Les choses étaient donc certainement mieux ainsi.

Il laissa son amie avancer et resta un moment en arrière. Il n'était pas vraiment pas secourable en cet instant. Il n'avait aucune idée de la façon dont on devait se comportait devant une personne alité. Apparemment, Lileana non plus.

La jeune femme sur le lit avait ouvert les yeux. Elle avait changé. Certes Cellendhyll de Cortavar ne l'avait pas vu depuis de nombreuse année, mais certain détails aurait du être les même. Les yeux sombre de la jeune femme était maintenant de la même couleur que ses cheveux, le tout ressortait d'autant plus que son visage à la carnation ivoirine était encore plus blanc qu'avant. Si cela était un effet de la maladie, les yeux ne pouvait s'expliquer que par la magie. Kalan n'était pas métamorphomage et puis qu'elle raison aurait-elle eu de changer la couleur de ses yeux ? Non c'était certain ce n'était pas de son fait. Cela avait forcement un rapport avec ce qu'il avait vu dans la salle commune de Serpentard. Un rapport avec le feu. Une certitude que le sorcier ne s'expliquait pas. Des recherche devrait s'imposer.

La jeune Kalan Nemesis reconnu d'abord Lileana, puis posa les yeux sur lui et la surprise passa sur son visage. Il sourit Elle lui avait toujours donné du Monsieur à l'école. Il lui répondit de la même manière. Il hocha la tête, en effet, elle avait l'air heureuse de le revoir. Étonnamment d'ailleurs, puisqu'ils n'avaient jamais été proches.


Comment va tu petite Kalan ?

D'un ton peut être un peu plus doux que celui qu'il utilisait à l'époque, moins condescendant surtout et moins moqueur aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lileana Kennit

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans (anniversaire : 20 septembre)
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: [chambre 333] Chose promie; chose dûe   Mar 9 Juin - 15:37

Kalan finit par la regarder. Lileana eut un très léger mouvement de recul en découvrant le regard de son ancienne camarade. Elle cligna des yeux pour être certaine que le teint plus blafard qu’à l’accoutumée de Kalan ne lui jouait pas des tours, mais non, ses prunelles n’avaient pas leur couleur habituelle. Sa main droite se serra instinctivement, pour contrôler le frisson qui lui parcourut l’échine. Ce sourire étrange lui rappelait quelques mauvais souvenirs sans pouvoir pour autant mettre des mots ou des images dessus.

« Kalan, tes yeux »

Laissa-t-elle échapper d’une voix étouffée, comme se faisant une remarque pour elle-même. Elle parcourut rapidement du regard la pièce, aucune trace de feu. Mais alors pourquoi ses yeux avaient-ils pris cette teinte ?
Lileana observa plus longuement son ancienne camarade pendant qu’elle saluait Cellendhyll. Elle était tellement pâle, sa peau était quasiment transparente, elle avait l’allure d’un démon sorti d’une autre époque. Elle s’en voulut de penser cela et se força à sourire le plus naturellement possible, Kalan était convalescente, c’était peut-être normal qu’elle ait si grise mine.


« Un peu dommage d’attendre que tu sois à l’hôpital pour se revoir »

Ajouta-t-elle avec un sourire doux mais restant toujours crispé. Jamais elle ne pourrait totalement se détendre ici.

C’est Cellendhyll qui prit les devants en lui demandant comment elle allait. Cette question était de circonstance. Elle tourna la tête vers lui avant de revenir vers Kalan, remettant une mèche de cheveux derrière l’oreille, découvrant ainsi sa joue où se trouvait une longue estafilade bleutée, souvenir de sa dernière mission sur le terrain.


« Tu dois en avoir un peu marre d’être coincée dans ce lit »

Lileana fut rassurée de ne voir aucune trace de brûlure sur la peau de Kalan. Comme elle l’avait soupçonné, la sorcière aux cheveux de feu ne craignait pas son élément, cela lui avait probablement sauvé la vie.

Quelque chose d’autre avait changé cependant en Kalan et Lileana ne parvenait pas à mettre le doigt dessus. Sans doute l’âge adulte avait altéré l’ancienne Kalan, tout simplement. Après tout, elle ne l’avait plus vue depuis tellement d’années.

Elle ne pouvait la quitter des yeux. Elles avaient partagé bien plus que de simple cours à Poudlard et pourtant elles n’avaient jamais été proches, s’ignorant dans les couloirs, ne se soutenant pas dans les autres moments. Qu’il était étrange de sentir les souvenirs affluer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalan NEMESIS

avatar

Nombre de messages : 482
Age : 33
Date d'inscription : 06/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans depuis le 26/05
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
4/7  (4/7)

MessageSujet: Re: [chambre 333] Chose promie; chose dûe   Dim 14 Juin - 13:46

Petite Kalan...
C'est vrai qu'elle n'avait jamais été très grande; Mais plus que l'expression c'était le ton employé par Cellendhyll qui surprit la jeune femme. Le redoutable serpentard avait donc lui aussi mûrit et tiré certaine leçon de la vie.
Peut être, peut être pas !
Kalan ne relava pas la remarque sur ses yeux. C'était un fait qui était assez embarrassant comme cela et en plus elle ne voulait pas attirer l'attention du démon ici. Elle fit donc comme si elle n'avait rien entendu et soupirant légèrement elle leva les yeux au plafond. Zone qu'elle regardait bien souvent et un court instant, elle se fit la réflexion que les ingénieurs devraient inventer quelque chose pour rendre les plafonds plus attrayants... Mais comme quoi... Un paysage, une forêt calme et sauvage; Très humide et fraîche où la verdure régnerait en maîtresse. Bref presque l'inverse de la situation actuel.
" Je donnerais n'importe quoi pour que ces charlatan me laisse enfin sortir. Pour tout dire, je ferais bien une promenade en forêt."
Plus de 5 mois qu'elle était enfermée dans cette pièce, avec pour seul horizon un plafond blanc.
" C'est fou comme le monde est petit. On ne cesse de le répéter mais je ne m'en étais jamais rendu compte... Lileana ? "
Tourna la tête, Kalan planta une nouvelle fois son étrange regard dans celui agréablement violet de son ancienne camarade.
" Je suis tellement heureuse que se soit toi qui m'ais trouver. Comme quoi le monde dans sa folie fait quant même bien les choses. "
Un sourire triste flotta un court instant sur ses lèves blafardes et reportant son regard sur Cell un court instant, elle enchaîna sur un ton plus ironique.
" Qui l'aurait cru ? Fait attention Cell, tu te ramollis avec l'âge... Oui, qui aurait put imaginer ce fière Serpentard avec une gryffondor. Fichu monde de malade, heureuse de constater que ta folie personnelle ne t'a pas dévoré."
Etait ce la fièvre qui faisait divaguer Kalan ? Pas vraiment. Il était rare que la jeune femme parle autant et cela n'était pas sans raison. Elle avait toujours eu une vision étrange des choses et n'avait pas forcément envie de les partager avec les autres. Malgré elle, Ollivanders lui avait apprit a devenir plus expansive et du coup le résulta n'était pas forcément plus agréable.
" Prenez une chaise et racontez moi un peu se que vous êtes devenu... Cela me fera tellement de bien d'entrevoir un monde autre que ces quatre murs. "
Oui, elle voulait voyager un peu grâce à eux. Qu'ils lui racontent leurs parcours depuis la fin de leurs années Poudlard afin qu'elle puisse oublier un peu l'instant présent et les instants futurs. Vivre un peu dans le passer pour savourer cette paix qu'elle avait perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cellendhyll de Cortavar

avatar

Nombre de messages : 457
Age : 31
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Âge du personnage: 34 ans à partir du 17 avril 2019
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: [chambre 333] Chose promie; chose dûe   Jeu 9 Juil - 17:09

Cellendhyll surprit le regard de Kalan vers le plafond et son soupir. Entouré de blanc depuis tout ce temps, pas étonnant qu'elle rêve d'une balade en forêt. Dommage que les hôpitaux ne s'inspirent pas de Gaudi, surtout pour les plafonds... Au moins, l'ennui viendrait moins vite, ou alors tout le monde sombrerait dans la schizophrénie, et dans ce cas, l'ennui ne serait plus un problème. Cette réflexion fit sourire Cellendhyll. Sourire qui s'effaça instantanément après les déclaration de Kalan. Il jeta un regard en coin à Lila. Folie personnelle. Ou avait-il jamais fait preuve de folie ? Kalan semblait délirer. Totalement délirer, à plusieurs parsec de la réalité. Finalement, c'était les plafonds blancs qui amenait la schizophrénie. Etonnant que les médecins ne s'en soient jamais rendu compte. Sauf si l'on considérait qu'au royaume des fous, c'étaient eux les rois...

Si jamais un jour il m'arrive quelque chose, ne m'emmène jamais ici !

Confia Cell' à voit basse à sa compagne. Il s'écarta ensuite pour amener une chaise à Lila et en prendre une pour lui. A moins que ses divagations soient contagieuses, ce dont-il doutait, il n'y avait aucun risque à rester ici quelques instants de plus et peut être élucider ce mystère. Kalan avait toujours était plus ou moins étrange, mais jamais à ce point, est-ce l'âge qui 'avait rendu ainsi ? Ou l'incident ? Ou son démon personnel.


Je n'en dirais pas autant sur ton compte, question folie.

Ne pu s'empêcher de répliquer Cell' en s'installant auprès de son ancienne camarade.

Il s'interrompit un instant et ajouta.


Ne me dit pas qu'après tout ce temps, les vieilles maisons ont encore de l'importance pour toi ?

Le monde avait bien changé depuis leur années à Poudlard et ils avaient tous beaucoup changés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lileana Kennit

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans (anniversaire : 20 septembre)
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: [chambre 333] Chose promie; chose dûe   Lun 13 Juil - 11:58

Une promenade en forêt.. Oh oui, elle aussi donnerait n’importe quoi pour se retrouver loin de cet endroit.. une bonne convalescence en forêt, cela aurait été une bonne chose, loin de Sainte-Mangouste, loin de son univers blanc, peuplé de médicomages qui se penchent sur vous pensant que vous ne les entendez pas et qui déblatèrent sur votre état, avançant des pronostics et des diagnostics aberrants. Loin de ce lieu où on ne peut s’échapper qu’en pensée. Son esprit s’emballait, la tête commençait à lui tourner, ce n’était pas bon. Elle se représenta un arbre, un tronc, des racines s’enfonçant dans le sol, loin, bien ancré, un arbre stable, grand et majestueux, un arbre solide et rassurant, protecteur. Elle parvint à se calmer, son cœur battant à présent normalement. Elle parvenait presque à oublier où elle était.. presque, car elle ne parvenait pas à passer outre cette odeur médicamenteuse omniprésente.

« Maintenant que tu es sortie du coma ils devraient bientôt te laisser sortir, tu récupèreras mieux chez toi.. C’est affaire d’une semaine maximum.. Tu n’as qu’à leur dire que tu as besoin de reprendre tes marques dans la réalité pour passer à autre chose et que ces murs blancs ne t’y aident pas.. ça a bien marché pour moi »


Sa phrase repassa dans sa tête.. Avait-elle bien prononcé sa dernière phrase ? Comment était-elle sortie ? C’était la première fois. Elle n’en parlait jamais alors pourquoi est-ce que c’était sorti ? Pourquoi maintenant ? Cet endroit en était la cause. Elle détestait cet hôpital.


Kalan aussi visiblement avait du mal avec ces murs blancs. Ses paroles n’étaient pas toujours logiques et le sens de certaines des phrases qu’elle racontait échappait totalement à Lileana. Cellendhyll semblait penser la même chose car il lui souffla quelque chose comme « ne jamais l’emmener ici s’il lui arrivait quelque chose » Cette remarque la fit pouffer de rire malgré elle, et elle tourna un regard pétillant et faussement réprobateur vers lui. Sa remarque lui avait enlevé un poids sur le cœur et elle lui en était reconnaissante. Elle le trouva adorable en cet instant mais souffla une vague remontrance pour la forme.


« Cell ! Tu devrais avoir honte ! »

Elle se retenait de rire. Un rire nerveux. Elle ne le quittait plus des yeux. Il l’apaisait. Sa présence, son attitude désinvolte, cette assurance. Il ne semblait pas redouter l’hôpital comme elle et cela la rassurait. Alors que le regard changé de Kalan remettait à la surface ses angoisses. Elle n’avait su quoi répondre lorsqu’elle lui avait dit qu’elle était heureuse que ce soit elle et pas quelqu’un d’autre qui l’avait trouvé. Elle ne comprenait que trop bien ce qu’elle voulait dire. Elle n’avait pu offrir à son ancienne camarade qu’un regard de connivence et un léger sourire de compréhension. Elle l’avait remerciée de cette remarque aussi, mais elle ne pouvait en dire plus.

Cellendhyll revint avec deux chaises. Elle regarda la sienne quelques secondes avant de se résigner et de s’asseoir. Son compagnon avait repris la parole. Il entretenait la conversation. Lileana était incapable d’en faire autant. Et elle n’osait répondre à Kalan.. Son parcours depuis sont départ de Poudlard, la plus mauvaise période de sa vie.. C’était trop tôt pour qu’elle puisse en parler librement. Elle ne voulait pas que Cellendhyll puisse changer de point de vue sur elle, qu’il ne la regarde plus comme avant. Cela lui ferait trop de mal. Elle n’en avait parler qu’à une seule et unique personne et elle n’avait pas l’intention que ça change.

Elle se mit à regretter d’être venue. Puis s’en voulu pour cette pensée. Elle devait sembler tellement distante. Pour ça aussi elle s’en voulu. Finalement, comme elle l’avait prévu, cette simple visite était une véritable épreuve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalan NEMESIS

avatar

Nombre de messages : 482
Age : 33
Date d'inscription : 06/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans depuis le 26/05
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
4/7  (4/7)

MessageSujet: Re: [chambre 333] Chose promie; chose dûe   Lun 7 Sep - 15:00

Kalan avait écouté sans rien dire ses anciens camarade. Il était vraiment étrange de vivre de telles retrouvailles et la jeune femme aurait donné n'importe quoi pour changer cela. Mais c'était impossible, elle était coincé... Coincé dans ce lit par un corps trop affaibli; Coincé dans ce corps par... Non, il ne fallait pas penser à lui sinon il n'allait pas tarder à revenir et Merlin seul sait que l'héritière des Nemesis n'avait pas envie qu'ils soit témoins de sa folie.

Le silence c'était fait dans la pièce, une atmosphère lourde c'était installée mettant mal à l'aise tous le monde. Kalan n'en avait qu'a moitié conscience, elle, elle savourait ce rare instant de tranquillité. Il était de plus en plus présent en elle et par moment elle sentait sa propre personnalité lui échapper. Qu'allait-elle devenir ? Seul demain pourrait lui apporter une réponse et elle n'était pas sur de vouloir le savoir.

"Vous n'êtes pas très bavard !"
Il fallait qu'elle relance la conversation, qu'elle évite de sombrer dans la mélancolie.
"En tout les cas il faudra que l'on se recroise une fois que je serais sortie."

Mauvaise idée... NON, il faut garder espoir. Peut être aurait elle qu'elle instant à elle une fois dehors, elle devait aborder se sujet avec lui, leur guerre était devenue trop lourde pour Kalan et maintenant il était temps de trouver un terrain d'entente.

"Je travail sur de chemin de traverse, il ne sera pas difficile de me retrouver."
Le travail, voilà maintenant si longtemps qu'elle n'avait pas remit les pieds chez Olliv'. L'odeur de la poussière, du bois et de la magie lui manquaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lileana Kennit

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans (anniversaire : 20 septembre)
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: [chambre 333] Chose promie; chose dûe   Ven 18 Déc - 11:35

HJ : plus de trois mois plus tard.. pas mal, pas mal ^^



Elle écoutait d’une oreille distraite leur badinage, réprimant une crise d’angoisse. Il ne manquerait plus qu’elle se mette à hurler, et à se jeter sur les murs. Elle ferma longuement les yeux, laissant leurs paroles apaiser son esprit. La voix feutrée de Kalan, posée et chaude et les notes mélodieuses de celle de Cellendhyll, suave et décalée par moments. Kalan travaillait sur le chemin de traverse. Cela lui disait quelque chose.

Ah oui, elle travaillait chez Ollivander, le marchant de baguette. Peut-être pourrait-elle l’aider avec son problème ? Non, elle ne pouvait confier ainsi son incapacité à user de magie. Si cela venait à se savoir, elle pourrait perdre son travail et pourrait être reniée de la vie sorcière. Elle se retrouverait inadaptée parmi des moldus qui la rejetteraient tout autant et cette pensée était inacceptable.

La conversation s’était arrêtée. Elle rouvrit les yeux. Visiblement, personne ne savait quoi dire pour aller de l’avant et ne pas laisser s’appesantir ce silence dérangeant. Mais que dire. Cela faisait des années qu’elle n’avait pas croisé Kalan et elle se savait pas comment rattraper le temps perdu. Elle pourrait lui parler des progrès de la maîtrise de leur don, car c’était à peu près tout ce qu’elles avaient en commun. Lileana jeta un coup d’œil à Cellendhyll. Ce lieu le rendait irréel, une beauté distante avec une aura attractive. Elle se demanda s’il était aussi beau du temps de leur scolarité. Sans doute, mais à cette époque elle le détestait trop pour se rendre compte à quel point il était attirant.

Le silence s’éternisait, cela devenait gênant. Ce n’était pas un de ces blancs réparateurs, où chacun était serein et se reposait d’avoir trop parlé. Lileana percevait cela comme ces pauses longues, lourdes de sous-entendu et de non dits rendant l’atmosphère tendue sous un air de décontraction. Il fallait que cela cesse. Prenant une inspiration, elle dit d’une voix qu’elle voulait calme et douce


« Cellendhyll ? (elle réprima ce léger frisson qui la parcourait dès qu’elle prononçait son nom. Il tourna la tête et son regard, comme toujours, l’envoûta. Elle perdit le fil de sa pensée et se demanda qu’elle excuse avait-elle trouvé pour le faire sortir de la pièce pour se retrouver seule avec Kalan, elle ne s’en souvenait plus et sortit une raison bien faiblarde) Pourrais-tu, s’il te plait, aller nous chercher du thé ? Cet endroit est trop rébarbatif et une tasse de café le rendrait moins froid.. »

Il sembla tiquer, trouvant sans doute cette demande déplacée. Après tout, il n’était pas serveur et si Lileana voulait un thé, elle aurait pu aller le chercher elle-même. Enfin si tant est qu’elle puisse se déplacer dans cet endroit sinistre sans devenir folle. Cependant il ne fit pas de remarque et s’éclipsa de la pièce sans rien dire.

La sorcière se tourna alors vers Kalan, ne sachant pas plus ce qu’elle allait lui dire.

« Tu.. tu as changé »

Elle la fixait droit dans les yeux, ne laissant rien d ‘équivoque quant à son allusion. Kalan avait changé d’attitude c’était certain, mais c’était surtout son regard qui avait changé. Ces yeux rougeâtres, elle ne les avait que lorsqu’elle faisait usage de son don. Lileana espérait qu’elle ne s’était pas « perdue » dans son don, comme cela arrivait parfois.. ce n’était pas très joli à voir quand cela arrivait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [chambre 333] Chose promie; chose dûe   

Revenir en haut Aller en bas
 
[chambre 333] Chose promie; chose dûe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Si il suffisait qu'on s'aime... [PV Cielou']
» Chose promise, chose dûe [Beldura, me mp si vous voulez rejoindre ^^]
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» [FINI]Oups... Ou comment penser à autre chose ! [PV]
» Y a-t-il quelque chose qui puisse valoir ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fidelitas :: Londres :: Hôpital de Sainte Mangouste-
Sauter vers: