AccueilAccueil  PartenairesPartenaires  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 1000 questions sans préjugés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cellendhyll de Cortavar

avatar

Nombre de messages : 457
Age : 32
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Âge du personnage: 34 ans à partir du 17 avril 2019
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: 1000 questions sans préjugés   Mar 27 Jan - 19:20

Cellendhyll arriva au rendez-vous un peu après l'heure prévue, il avait fermé son magasin, mais n'avait tout de même pas pu chasser ses clients! Il les avait patiemment renseignés et avait attendu que chacun fussent repartis satisfait avant de lui même s'en aller retrouver son amie.

Il était légèrement inquiet malgré sa décontraction habituelle. Lileana était vraiment étrange. Elle avait semblé bouleversé par sa déclaration, Lui même avait accusé le choque. ½ fée, ce n'était pas rien. Il était surtout étonné de ne rien avoir remarqué. Lui grand connaisseur des créatures magique ne s'était même pas rendu compte que son « amie » (le terme ne lui semblait toujours pas adapté, mais il ne trouvait décemment pas d'autre moyen de qualifier leur étrange relation.) était une fée, enfin en partie. Pourtant les yeux violet, la petite taille, la réaction de l'Augurey. Pourtant les fée étaient futiles, désinvoltes et surtout minuscule, ce qui ne l'avait pas amené à envisagé une telle chose. Il ne voyait même pas comment elle était possible. Enfin, peut-être y avait-il une potion ou un sort permettant aux fées de prendre momentanément forme humaine. Il faudrait qu'il lui demande. En réalité et contrairement à ce que pensait Lila, il ne la rejetait pas du tout, il était plutôt curieux et mille question lui venait en tête. Il n'était pas contre les hybrides, ils ne lui posaient aucun problème. Au contraire pour certains, ils étaient très utile. Sauf peut être pour les demi-géants.

Il tapota les pierre d'un geste consommé et entra dans le chaudron baveur. Il repéra rapidement Lileana qui lui tournait le dos s'approcha d'elle, la contourna et s'installa comme si de rien n'était, affichant sa décontraction habituelle, ainsi qu'un léger sourire. Ses yeux de jade pétillait tout de même de curiosité, un fait que la jeune femme ne pouvait manquait de remarquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lileana Kennit

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans (anniversaire : 20 septembre)
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: 1000 questions sans préjugés   Jeu 29 Jan - 18:36

Lileana n’avait pas réussi à se concentrer de l’après-midi et était de fait sortie plus tôt du travail, inutile qu’elle était. Elle n’avait d’autre endroit ou aller à part le chaudron baveur. Elle s’y était rendue bien deux heures avant l’heure réelle du rendez-vous. Elle s’était installée dos à la porte, en face de la grande horloge qui trônait sur un pan de mur. Elle voyait chaque minute défiler, à chaque fois plus longue que la précédente. Les tasses de chocolat chaud s’accumulaient devant elle et elle n’arrêtait pas de retourner la conversation dans sa tête. Il n’avait eu aucune réaction visible. Devait-elle s’en inquiéter ?

A l’heure dite du rendez-vous, elle se tourna vers la porte guettant son entrée de nombreuses minutes durant. A chaque ouverte de porte son cœur faisait un bond dans sa poitrine et retombait lourdement à chaque déception. Il ne venait pas. Elle se retourna pour fixer la table, faisant de nouveau dos à la porte.


*Il ne va pas venir… Il ne viendra pas*

Elle cherchait à se convaincre du contraire et se mordit fortement la lèvre inférieure pour obliger les larmes qui pointaient leur nez à faire demi-tour. Il était inutile de pleurer. Cela ne servait à rien. Mais parfois cela faisait du bien. Elle attendrait de ne plus être en public.

Une ombre bougea dans son champ de vision en face d’elle. Elle releva vivement la tête, les yeux brillants. Il était là. Il était apparut comme ça et se tenait maintenant en face d’elle. Il était venu. Un léger sourire flottait sur ses lèvres. La bouche de Lileana s’entrouvrit de surprise et la lèvre mordue précédemment pris une teinte rouge pourpre à cause du sang qui y circulait à nouveau. Les yeux de Cellendhyll pétillaient. Il était curieux à son propos c’était évident. Elle espérait juste qu’il ne la considère pas comme une bête de foire intéressante.

La jeune femme prit une grande inspiration.


« Tu veux boire quelque chose ? »


Elle ne savait pas quoi lui dire d’autre. Elle était contente qu’il soit là. Et d’un côté elle redoutait sa réaction. Elle attendait.. l’invitant à lui poser ses questions s’il en avait.

Le serveur vient prendre leur commande et elle prit à nouveau un chocolat chaud. Le septième.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cellendhyll de Cortavar

avatar

Nombre de messages : 457
Age : 32
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Âge du personnage: 34 ans à partir du 17 avril 2019
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: 1000 questions sans préjugés   Lun 2 Fév - 16:45

A son expression, on aurait dit que la jeune femme était persuadé qu'il ne viendrait pas, Lui même n'en avait pas douté un instant et ce n'était pas son habitude de poser des lapins. Il était donc assez surpris de son attitude presque incongrue. Il sourit d'une façon plus chaleureuse afin de rassurer Lileana sur sa présence et le fait qu'il n'avait pas l'intention de s'enfuir en courant. D'ailleurs, il aurait fallut plus qu'une ½ fée pour ça ! Déjà un troupeau de géant n'y aurait pas suffis... alors une petite chose comme Lila n'était pas vraiment à même de lui inspirer de la peur. A moins qu'elle ne craigne du dégout, mais il ne voyait pas pourquoi, Lila n'avait de toute évidence pas hérité du caractère des fée, ni de leur physionomie, il ne percevait donc absolument pas l'origine du problème. Ceci dit, Cell' n'avait des capacités d'empathie que limités, il n'était pas vraiment capable de se mettre à la place de son amie afin de chercher à comprendre ce qu'elle pouvait bien ressentir.

« Tu veux boire quelque chose ? »

Lui demanda-t-elle lorsque le serveur arriva à leur table. Il la laissa commander son chocolat, apparemment, ce n'était que le dernier d'une longue liste. Il renchérit par un Irish Cofee. Il suivit du regard le serveur pendant quelques instants et le vit rapidement revenir avec leur commande, débarrassant préalablement la table.

Comme Lila ne semblait vouloir commencer la conversation, ce fut lui qui prit les devants.

Ça fait longtemps que tu attend ?

Demanda-t-il. Il allait attendre tout de même quelques instant avant de rentrer dans le vif du sujet. Inutile d'alourdir une atmosphère déjà assez tendue par ailleurs. S'ils se mettaient tout deux à l'aise, la conversation se ferait naturellement et il serait plus aisé de parler du secret que venait de lui révéler Lileana.

Tu va bien, tu m'a l'air... tracassé ?

Demanda-t-il, laissant percevoir son inquiétude au travers de son masque décontracté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lileana Kennit

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans (anniversaire : 20 septembre)
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: 1000 questions sans préjugés   Lun 9 Fév - 18:13

Elle jeta un coup d’œil à l’horloge avant de lui répondre. Il avait vingt minutes de retard. Puis elle jeta un coup d’oeil aux tasses posées devant elle. Il était évident qu’elle n’avait pas pu boire autant de chocolat en aussi peu de temps.

« J’ai terminé plus tôt au bureau.. »


Que pouvait-elle ajouter ? *Ca fait deux heures que je me demande si tu allais venir* ? Elle serait sans doute passée pour une détraquée.

« Donc ça fait un petit moment, mais supportable.. tu n’auras pas besoin de t’amender »

Elle commençait à se détendre. Rien que ça présence la calmait. Maintenant, elle savait qu’il n’allait pas partir en courant. C’était une bonne chose. Elle lui sourit alors, pour mettre fin à ses propres inquiétudes. Il était là.

Tracassée.. Oui, elle l’était.


« Je.. je n’étais pas certaine que tu viennes »

Avoua-t-elle. C’était étrange, il avait cette faculté à la mettre à l’aise. Elle ne pouvait rien lui cacher.. ou presque.

La commande revient, et elle se réfugia derrière sa tasse fumante, l’observant de ses deux améthystes par-dessus les volutes, cherchant à analyser son expression. C’était frustrant de voir ce masque impassible. Mais c’était sans doute un visage qu’il s’était forgé depuis des années, c’était sans doute devenu comme une seconde nature. Alors qu’elle-même la plupart du temps, elle était un véritable livre ouvert.

Elle se rappela un précédent dîner où ils s’étaient mêlés à une fête foraine moldue. Là encore, elle n’avait su s’il s’était réellement amusé comme il le lui avait dit ou si le temps ne s’était que juste écoulé. Elle avait gardé de bons souvenirs de cette soirée : riant aux éclats sur les attractions et mangeant sans retenue une friandise très légère : la barbe à papa.. Etrange comme nom. Les moldus avaient de l’imagination.

Lileana reposa sa tasse avant de poursuivre.


« En général, les gens n’apprécient pas ce que je suis. Pour eux, je suis.. contre nature »

Une de ses collègues, sous le coup de la colère et au cours d’une dispute lui avait même sorti qu’il faudrait l’enfermer et la parquer comme certaines créatures.

« Du coup, il n’y a pas beaucoup de personnes à qui je le dis, pour éviter… enfin tu vois »

Elle n’était plus vraiment mal à l’aise mais elle ne savait pas vraiment quoi dire. Il aurait sans doute mieux valu qu’ils en restent à une relation purement amicale, sans trop d’implication. Mais les choses n’évoluent jamais comme on l’attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cellendhyll de Cortavar

avatar

Nombre de messages : 457
Age : 32
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Âge du personnage: 34 ans à partir du 17 avril 2019
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: 1000 questions sans préjugés   Lun 9 Fév - 18:38

Il grimaça légèrement, en regardant l'heure. Il avait bien vingt bonnes minutes de retard. Apparemment, Lila avait attendu un bon bout de temps malgré ce qu'elle prétendait. Même sans les chocolats chaud devant elle, Cell' s'en serait douté. Elle ne savait pas mentir. Comme la dernière fois ou ils avaient fait du bateau le long des côtes de la Bretagne. Elle avait pourtant bien tenté de dissimulé son mal de mer mais sans la moindre réussite. D'autant que son teint s'était alors coloré d'une délicate nuance verdâtre au moment même ou elle prétendait adorer l'excursion. Pour autant, cela leur avait permis de visiter Brocéliandre, ce qu'elle avait semblé apprécier. Il comprenait mieux pourquoi maintenant, de nombreuses fées avaient élue domicile dans cette forêt.

Son expression neutre frémi légèrement quand elle lui avoua qu'elle n'était pas certaine qu'il vienne. Il ne renchérit pas immédiatement et, levant un sourcil, il attendit des explication qui ne tardèrent pas a venir. Le serveur se présenta dans la foulée, accordant à son amie quelques instants de répit supplémentaire qu'elle mis à profil pour se perdre dans ses pensées. Il ne pouvait comprendre tout ce qui se passait dans la tête de la ½ fée, mais il se doutait qu'un souvenir quelconque avait du la rattraper. Il en profita lui aussi pour prendre une gorgée de sa boisson, qui contenant trop de whisky par rapport à la dose de café. Lorsqu'il la reposa, Lileana se décida à aborder le point qui la tracassait tant. Ainsi, elle se voyait comme contre nature ! Cell' en déduisait pareil chose car la jeune femme semblait être réceptive aux choses qu'on pourraient lui dire sur sa condition. Les insultes ou autres semblait avoir la capacité de la blesser.

Je vois...

Répondit-il d'une voix douce et en prenant un air tendre et... protecteur, assez rare chez lui.

Tu sais ça n'a pas d'importance ce que pense les autres.

C'était ce que lui même pensait, il n'avait jamais été du genre à se soucier de l'opinion que les autres avaient de lui. De son avis, il ne s'en portait que mieux. Tout en pralant, il s'était rapproché d'elle et avait effleuré sa main posé sur la table.

Je ne comprends pas vraiment comment, tu peux-être une ½ fée, connaissant les fée j'entends, mais tu est mon amie et je te connais, je sais qui tu est et c'est tout ce qui m'importe. Ce que tu est c'est secondaire.

Ajouta-il en haussant les épaule et en se renfonçant dans son siège, vrillant ses prunelles de jade dans les améthystes de Lileana.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lileana Kennit

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans (anniversaire : 20 septembre)
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: 1000 questions sans préjugés   Mar 10 Fév - 13:37

Elle ne lui connaissait pas cette voix ni cet air rassurant. Une pensée fugitive vint lui murmurer qu’elle ne connaissait pas grand-chose à son sujet et qu’elle avait encore beaucoup de chose à découvrir. Rien que par son attitude il la réconforta. Elle lui en était reconnaissante. Elle avait déjà entendu cette phrase « Tu sais ça n'a pas d'importance ce que pense les autres », son père la lui avait répété durant toute son enfance. Elle avait essayé de se la répéter à chaque fois que les enfants la traitaient de monstre sans même comprendre ce qu’elle était. Pendant un temps, elle avait réussi à s’en convaincre, et sa scolarité à Poudlard s’était bien passée. Mais cela n’avait pas duré.. pour bien des raisons.

Au contact de ses doigts, sa peau eut la chair de poule et un frisson pas désagréable lui parcourut l’échine. Elle avait réussi à s’empêcher de tressaillir. Son cœur ralentissait. Cellendhyl agissait tantôt comme un calmant, tantôt comme un excitant, mais jamais aucun de ses faits ou gestes ne la laissait sans aucune réaction. Il avait sans doute une grande emprise sur elle. Il lui avoua qu’il ne comprenait pas comment elle pouvait être une demi-fée. Avec un demi-sourire, elle répondit en éludant.


« C’est un secret de famille.. »

Ce qu’avait fait son père était loin d’être légal et en parler en public n’était pas de très bon ton, surtout dans un lieu comme le chaudron. Et elle n’était pas certaine que son père soit ravi qu’elle dévoile à tout va son secret.. Mais Cellendhyll n’était pas n’importe qui.. Et même si elle ne connaissait pas toutes ses facettes, elle ne pouvait se résoudre à envisager qu’il puisse se servir de ses connaissances pour lui nuire. Bien sûr son jugement aurait été tout autre s’ils se trouvaient encore à Poudlard.

Au mot « amie » elle eut un sourire vaincu mais ne fit aucune remarque. Une fois encore il plongea son regard envoûtant dans le sien et une fois encore elle n’aurait su dire quel jour on était ni depuis combien de temps elle n’avait pas respiré.


« Au moins, tu sais remonter le moral »


Savait-il vraiment qui elle était ? Oui, sans doute. Il semblait pouvoir la cerner correctement et étrangement, elle n’en avait pas peur. Elle se demandait simplement s’il ne la trouvait pas trop banale et plate. D’un autre côté, il avait une vie tout aussi rangée que la sienne, en apparence.
Avait-il encore des questions ? Devait-elle changer de sujet et lui demander comment ça allait dans vie ? Son commerce se portait bien. Il avait même eut un article dans sorcière hebdo à l’occasion du lancement de la promotion des œufs surprises.


« Enfin voilà, maintenant tu connais mon petit secret.. et à dire vrai, je me sens mieux de te l’avoir dit.. vaut mieux que tu l’apprennes par moi que par quelqu’un d’autre »

Elle hésita à dire « à toi » mais elle pressentait qu’elle pourrait s’engager en terrain dangereux. Elle avait pire à cacher que son côté féerique, et pour le reste, elle n’était vraiment pas disposée à en parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cellendhyll de Cortavar

avatar

Nombre de messages : 457
Age : 32
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Âge du personnage: 34 ans à partir du 17 avril 2019
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: 1000 questions sans préjugés   Mar 10 Fév - 17:56

A la question qui intriguait tant Cellendhyll, Lila éluda. Ce qui, du fait, l'intrigua encore plus. Il avait toujours été de nature curieuse, surtout en ce qui concernait les petits secrets des autres. Mais là, il s'agissait de son amie, l'une des seule, la seule en fait, qu'il ai. Il n'avait donc pas envi de se montrer retord ou sans scrupule, comme il pouvait aimer le faire. Il était de nature froide et calculatrice, mais c'était aussi un être humain. De temps en temps, les émotions inhérentes à cette nature reprenait leur droit. Dans le cas présent, elles le faisaient sans crier gare. En ce moment précis et particulier, il avait plus envi de protéger Lileana que de décortiquer les moments sombres de son existence. Sensation nouvelle au demeurant. Il n'était jamais sortie avec une femme qui avait eu besoin d'être protégé. C'était peut être pour ça que ça n'avait jamais marché ? Cela étant dit, il ne sortait pas avec Lileana, et leur relation était pour le moins épisodique. Il devait donc se concentrer sur l'instant présent. Pour le moment donc, il décida de passer outre, peut être que plus tard, elle se confierait à lui. Ou pas.

L'instant présent était également étrange. La jeune femme agissait étrangement, semblant sursauter au moindre de ses contacts. Il n'était pas du genre tactile, il remarquait donc, les effleurements et autres petites choses sortant de l'ordinaire. Les réactions de Lila ne manquait pas de le surprendre, même s'il ne manquait rien. Tout comme son sourire désabusé sur le mot ami. C'était vrai qu'ils n'étaient pas tout à fait des ami, peut être un peu plus, mais sans que cela puisse être défini. Et si d'habitude cette absence de définition ne dérangeait nullement Cellendhyll, il avait à présent la sensation d'être un gallion sur la tranche attendant de tomber d'un côté ou de l'autre, mais sans parvenir à ce décider. C'était... Frustrant ! Peut être faudrait-il finir par forcer la main au destin.


Il sourit quand elle lui dit qu'il savait remonter le moral.

C'est bien la première fois qu'on me dit une chose pareille !

S'exclama-t-il ravit. Finalement, les choses allaient peut être se faire d'elle même. En tout cas, il doutait que la jeune femme fasse le pas fatidique. Elle était assez timide et réservé. Et surtout, il l'impressionnait. Il ne savait pas pourquoi ni comment, mais le fait était là, devant ses yeux. A moins que ce ne soit dans ses yeux; ils avaient une emprise sur les autres, la gente féminine tout particulièrement que s'il ne s'expliquait pas, il n'hésitait jamais a en tirer profil.

Sans doute...

Répliqua-t-il sans pour autant réagir au trouble de Lileana et en se disant que c'était parfaitement vrai. Cela sema d'ailleurs le doute dans son esprit. Et si Lileana venait à découvrir son trafique ! Avec son travail, elle lui en voudrait probablement. Surtout s'il elle l'apprenait au détour d'un contrôle ou par un collègue. Mais du fait de son travail également, il ne pouvait rien lui dire. Il la mettrait devant une difficulté éthique. Et il refusait de l'exposer ainsi. Ce dilemme venait de lui apparaître et le mettait dans une position difficile. Non pas qu'il doutait de sa discrétion ou des capacité du ministère à découvrir sa petite affaire, mais qu'il tenait à l'approbation de son amie. Alors même qu'il venait de lui dire que l'avis des autres ne comptait pas, il apprenait qu'un avis à ses yeux comptait: le sien. C'était nettement plus effrayant que d'avoir affaire à une ½ fée.

Comment réagirait tu si tu découvrait quelque chose sur moi qui ne te plairait pas ?

Demanda-t-il feignant la décontraction et priant Merlin que l'hésitation dans sa voix et son regard ne soient pas perceptibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lileana Kennit

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans (anniversaire : 20 septembre)
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: 1000 questions sans préjugés   Mar 10 Fév - 19:02

Elle eut un petit sourire, fronçant légèrement les sourcils de surprise qui se termina sur un sourire plus franc

« On ne te l’a jamais dit… peut-être parce que tu n’as jamais vraiment essayé »

L’attitude de Cellendhyll en général, impassible et distant, héritage de la maison à laquelle il avait appartenu durant sa scolarité, pouvait rebuter et donner l’impression qu’aucune compassion ne pouvait animer cet être. Il venait de démontrer qu’il pouvait en être autrement.


« Hmm, je te verrais bien en bon samaritain ! »


Enchaîna-t-elle malicieuse. Ses yeux pétillèrent, une nouvelle joie retrouvée, le poids de l’aveu précédent oublié. Elle attrapa à nouveau sa tasse et but quelques gorgées. Elles avaient une nouvelle saveur, plus douce, bien plus agréable. Elle en profita pour analyser pourquoi la présence proche de Cellendhyll la troublait tant.. Certes, il était bel homme et son regard avait le don de la transporter, il était si intense.. Un seul autre regard lui avait fait un effet similaire, des yeux aussi étrange que les siens, des yeux auxquels elle ne voulait plus penser. Elle devait avouer également qu’elle avait l’impression qu’il dégageait une certaine aura : un soupçon de danger avec une pincée de charme.. le cocktail idéal pour faire fondre n’importe quelle femme un peu trop proche de la littérature pour midinette sorcière, comme elle-même l’était. Elle faillit rire de sa propre bêtise.

Il sembla alors plus sérieux, comme si quelque chose le tracassait. Sa question la prit de court et elle reposa sa tasse un peu maladroitement, soucieuse. Il affichait cependant un air décontracté, elle tenta de faire de même, bien qu’elle soit bien moins douée de ce côté-là.


« Que veux-tu dire ? Qu’est-ce qui pourrait me déplaire chez toi ? »


Elle était bien loin de se douter des pensées qui animaient l’esprit de Celledhyll. Elle se fit la réflexion que s’il avait pu l’accepter telle qu’elle était, elle pourrait sans doute accepter quelques travers chez lui, personne n’était parfait. Mais il était évident qu’il lui cachait quelque chose et elle se retrouvait démunie pour l’amener à lui en parler. Puis elle se rendit compte de ce qu’elle lui avait dit.. un autre aveu.. rien ne lui déplaisait chez lui, quelle citrouille elle était.


« J’ai l’impression d’être dans cette drôle d’émission sur la RITM où les gens confessent leur face cachée à leur proche… »

Elle ne voulait pas l’embarrasser avec ses questions, c’est pourquoi elle lui laissait une porte de sortie au cas où il ne voudrait pas répondre, après tout, elle avait éludé une de ses questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cellendhyll de Cortavar

avatar

Nombre de messages : 457
Age : 32
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Âge du personnage: 34 ans à partir du 17 avril 2019
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: 1000 questions sans préjugés   Lun 16 Fév - 19:00

Il ne pu s'empêcher de sourire quand Lileana lui fit remarquer qu'il conviendrait pour le rôle du bon samaritain. Il ne s'était jamais vu comme ça et cette idée était par trop dérangeante et inquiétante. Inquiétante parce qu'elle signifiait que la jeune femme voyait ses bons cotés et que ce n'était qu'une infime partie de lui même, à laquelle il valait mieux éviter de s'attacher. Pourtant son amie semblait l'appréciait ainsi, ses yeux était brillant de malice et de joie. Elle semblait apprécier sa compagnie et plus étonnant sa personne. Il ne comprenait pas qu'une personne douce et agréable comme Lileana puisse vouloir passer du temps en sa compagnie. Il ne se doutait pas le moins du monde que l'aura de danger qui planait autour de lui était justement un facteur de séduction. Cela ne l'aurait pas tant fait douter s'il l'avait su. Il savait que son apparence extérieur jouait et avait de l'effet sur la jeune femme, mais il ne se rendait pas compte que ce qu'il était l'attirait également. Au fur et à mesure ses pensée devenaient confuses. D'un haussement d'épaule mental, il les chassa et reviens à la situation présente. Il se posait trop de question et ce n'était pas bon pour lui.

La façon qu'avait Lila de répondre à ses question était plutôt positive, comme si rien ne pouvait lui déplaire en lui. Si seulement elle savait... Il stoppa là de future divagations et s'apprêta à lui répondre quant elle lui ménagea une porte de sortie. Il sourit à l'évocation de la RITM, il avait déjà entendu cette émission le matin quand il mettait la radio à la boutique.

Je vois de quoi tu parle...

Il hésita. Parce qu'il ne savait pas ce qui pouvait plus déplaire à la jeune femme : le fait de lui cacher la vérité, ou d'être un truand ? Il devait pourtant se décider, éluder ne ferait pas avancer la discussion, il devait opter pour une part de vérité.

Non, c'est juste que...

Il s'interrompit un instant, bu une gorgée d'Irish Coffee pour se redonner une contenance et réfléchir à la formulation de sa prochaine phrase.

... Que je ne suis pas vraiment quelqu'un de bien.

Bon, au moins, c'était la vérité, on pouvait noter l'effort de fait. Tout en disant cela, il avait gardé son air sérieux, mais ne pu s'empêcher un sourire d'excuse, tout en regardant Lileana dans les yeux de son regard vert intense, non dans le but de la séduire, mais pour lui faire comprendre à quel point, il était sérieux et honnête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lileana Kennit

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans (anniversaire : 20 septembre)
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: 1000 questions sans préjugés   Mar 17 Fév - 18:50

Lileana avait l’impression que leur conversation recelait plein de non-dits et de sous-entendus qu’elle avait du mal à analyser. Cellendhyll semblait partir dans des conjectures que n’imaginait pas et qu’elle ne pouvait pas appréhender. Elle avait cette impression que les rôles s’étaient inversés et que c’était à lui de lui faire des aveux dont il n’était pas très friand. Elle savait que chacun avait sa part obscure qu’on préférait que les gens ignorent. Certains avaient raison de redouter qu’on en apprenne plus à leur sujet, d’autre non. Elle se demanda dans quelle catégorie se situait Cellendhyll. La première c’était certain. Déjà à Poudlard il trempait parfois dans des affaires louches et il était rare que les gens changent en grandissant. Mais elle s’en fichait, elle avait vécu suffisamment d’expériences pour passer outre.

Il se lança enfin.. Il s’interrompit pour boire. Visiblement ce qu’il allait lui dire lui coûtait. Il était tellement posé tout à coup. La phrase tomba comme un couperet et elle raisonnait à ses oreilles. Malgré le sourire qui suivit, le regard émeraude qui lui vrillait le ventre d’habitude était sérieux. Elle eut la sensation qu’il cherchait à lui communiquer un message subliminal. Le visage de la sorcière perdit sa malice et prit une expression plus calme, comprenant l’ampleur de telles paroles. Le bruit ambiant disparu et un bourdonnement sourd laissant place à un silence total emplit son crâne. Il vivait dans un monde dangereux. Et ce n’était pas de la fiction. Elle s’en rendait compte. Il essayait de la mettre en garde, elle le savait. Elle avait connu malgré elle le monde dont il faisait partie et elle savait également qu’elle n’en voulait pas, elle n’en voulait plus. Et pourtant…

Posant à plat ses mains sur la table, elle se leva lentement, contourna la table et vint se placer à côté de Cellendhyll. Il l’avait suivie des yeux et avait tourné sa tête dans sa direction. Elle se pencha et déposa un baiser sur sa bouche, rituel de fée pour porter chance, et peut-être un peu plus pour elle. Se reculant légèrement, elle murmura :


« Ca me va.. je t’accepte tel que tu es »


Le bruit ambiant revint. Elle prit part à nouveau à la réalité. Des tintements de tasses, des rires, des froissements de papiers. Et avec tout ça, son éternelle timidité. Elle ne savait plus quoi faire après ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cellendhyll de Cortavar

avatar

Nombre de messages : 457
Age : 32
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Âge du personnage: 34 ans à partir du 17 avril 2019
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: 1000 questions sans préjugés   Jeu 19 Fév - 18:59

Lileana avait eu l'air mal à l'aise dans les instants qui avait suivi sa déclaration. Il était lui même gêné même s'il s'efforcer de ne pas le montrer. Son visage était fermé, mais ses pensées tourbillonnaient telle des vautours l'assaillant de funestes présages. La lueur de malice qu'il avait vu briller dans les yeux violets de sa compagne s'était éteinte. Elle semblait a présent aussi sérieuse que lui, inquiète peut être. A priori ce n'était pas bon signe.

Pourtant la jeune femme se leva et contourna la table. Cellendhyll la suivi du regard, sans bouger, sur ses gardes, le dos raides, les lèvres pincés. La jeune femme s'assit alors à coté de lui et le regarda d'une étrange façon juste avant de poser ses lèvres sur les siennes. Il aurait très bien pu interpréter ce geste, mais il savait ce qu'il signifiait. Il n'était à connotation sensuelle. Cela ressemblait plus a un encouragement, un geste d'amitié en réalité. Dans un murmure, elle lui avoua d'ailleurs qu'elle l'acceptait tel qu'il était.

Seulement, elle était loin de savoir qui il était vraiment, dans ce cas comment pouvait elle l'accepter vraiment ? D'un autre coté, Cellendhyll ne pouvait être qu'intrigué par le geste de la jeune femme, elle pourtant si timide ! Cela ne lui ressemblait pas vraiment de prendre ce genre d'initiative, Quel message voulait-elle lui faire passer ?

Elle semblait soudain perdue, ne sachant que faire, comment réagir. Lui savait. Il hésita rien qu'une seconde. Une seconde qui lui permit de se questionner sur la réaction de son amie si, ou plutôt quand, car cela été inévitable, elle réaliserait vraiment ce qu'une relation avec lui impliquait, puis comprenant enfin que cela n'avait aucune importante, puisqu'elle l'avait déjà accepté tel qu'il était, il se lança. Insouciant du monde qui les entourait, comme s'il avait lancé une tetenbulle géante autour d'eux ou qu'ils étaient victimes d'un assourdiato.

Avec douceur, il se pencha vers Lileana. Prenant son temps, il posa ses paumes froide sur les joues rouge de la jeune femme et vrillant son regard dans le sien, il approcha lentement son visage du sien. Enfin, posant ses lèvres sur celle de Lileana, il l'embrassa. Cela n'avait rien à voir avec le baisé précédent, il était plus passionné et plus déterminé. Il avait un sens sur lequel il était impossible de se méprendre. Il aurait voulut le faire durer mais incertain de la réaction de la jeune femme, il n'insista pas, attend qu'elle lui réponde ou non. Incertain également de la tournure qu'allait prendre les événements, il attendait sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lileana Kennit

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans (anniversaire : 20 septembre)
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: 1000 questions sans préjugés   Ven 20 Fév - 18:23

Alors que quelques instants auparavant, lorsqu’elle l’avait approché, il était raide et aux aguets, revêtant son masque marmoréen, une fois qu’elle lui murmura qu’elle l’acceptait tel qu’il était, son attitude changea, surprenant la sorcière. Et le monde redevint silencieux. Les émotions avaient ce chic de vous couper de tout. Etrange et agréable sensation en réalité.

Il bougeait au ralenti. Lileana ne pouvait esquisser le moindre geste, elle était comme frappée de stupeur. Sentant ses mains froides sur ses joues, elle réalisa à quel point elle s’était empourprée et un frisson la parcourut. Cette sensation de fraîcheur était agréable. Et elle sorti de son état léthargique pour prendre pleinement conscience de ce qui se passait. Le visage de Cell se rapprochait. Ses lèvres se rapprochaient. Et ses yeux plongeaient au plus profond de son être. Prenant une imperceptible inspiration avant le moment fatidique, elle ferma les yeux juste avant la rencontre de leurs bouches. La passion insufflée au baiser contrastait avec les manières lentes de Cell. Le pouls de Lileana s’accéléra, et le sang montant plus vite à sa tête la lui fit tourner. Elle eut l’impression que sa peau était en feu et une enclume venait de tomber au creux de son estomac. Si les mains fraîches de Cell n’encadraient pas son visage, elle se serait probablement diluée dans les airs. Elle eut l’impression durant un très court instant que son cœur s’était arrêté de battre pour reprendre de plus belle et que sa respiration avait disparue. Elle dut faire l’effort conscient d’aspirer à nouveau de l’air. Puis, la magie du premier baiser se suspendit. Elle sentit une attente, elle devait répondre à ce premier pas. La pression sur ses lèvres était moindre. Il allait rompre l’union si elle ne réagissait pas. Se gardant bien d’ouvrir les yeux, elle ne voulait pas casser l’instant magique qu’elle vivait, elle entrouvrit les lèvres et avança légèrement la tête, lui donnant par la même occasion, toute son approbation pour continuer ce qu’il avait entrepris tout en espérant ne pas trop en demander.

Les lèvres de Cell n’avaient en rien cette texture froide et dure qu’on pouvait leur donner en apparence. Elles étaient douces et chaudes, bien plus chaudes que ses mains. Une pensée furtive concernant la suite et le moment ou elle serait obligé de rouvrir les yeux traversa son esprit, balayée par le déferlement des émotions. Elle était émotive, très émotive, trop émotive. Elle vivait chaque sensation de manière décuplée et ce depuis son enfance. Elle n’avait jamais pu se l’expliquer. Elle avait tenté de s’endurcir en vain. C’était pour cela aussi qu’elle était un véritable livre ouvert pour qui savait analyser les réactions des gens.

Sa tête se vida, plus aucune question, plus aucun doute. Elle était bien. Elle ne se dit même pas qu’encore une fois elle avait une réaction excessive quant à ses sensations et ses réactions face à un baiser alors qu’elle avait juré qu’on ne l’y reprendrait plus.

Elle tenait en équilibre sur la banquette, posée sur ses mains pour se retenir de tomber en avant. Faisant basculer son poids sur sa main gauche, elle leva la droite qui alla se caler à l’arrière du crâne de Cellendhyll et se perdre dans sa chevelure. Elle n’avait jamais été aussi près de lui. Elle avait imaginé ce moment à maintes reprises, le soir la plupart du temps, à la faveur du clair de lune, propice aux rêveries, mais la réalité était encore plus exaltante.

Mais il fallait que le baiser ait une fin et à contre cœur, elle finit par reculer sa tête, enlever sa main pour la reposer sur la banquette et à nouveau tenir en équilibre équitablement, et ouvrir les yeux, pour découvrir ces deux magnifiques émeraudes qu la transperçaient. Ses pommettes étaient devenues cramoisies. Elle resta quelques instants ainsi, avant de détourner le regard. Elle ne parvint pas à réfréner le sourire qui grandissant sur son visage. Que fallait-il dire ensuite ? Fallait-il vraiment casser l’instant par une phrase ? Elle se tourna complètement vers la table, maintenant assise sur la banquette à côté de Cellendhyll.
Le monde revint. Elle regarda la taverne. Elle était exactement la même qu’il y a quelques instants et pourtant Lileana la voyait différemment à présent. Elle croisa le regard d’un collègue qui l’observait un sourire goguenard plaqué sur les lèvres, comme le ferait un enfant. Elle réprima tout commentaire ou toute réaction. L’instant n’était pas propice.

Jetant quelques œillades à la dérobée vers son compagnon, elle entreprit de se triturer les mains alors que le silence devenait plus pesant. Elle espérait qu’il le romprait, elle n’avait vraiment aucune idée de quoi dire à cet instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cellendhyll de Cortavar

avatar

Nombre de messages : 457
Age : 32
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Âge du personnage: 34 ans à partir du 17 avril 2019
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: 1000 questions sans préjugés   Ven 20 Fév - 19:04

Son sang battait dans ces temps, si fort qu'il aurait été certains que toute l'assistance l'entendait. Toute crainte ou resserve envolée, il se laissait aller comme jamais. Emprisonnant le visage de Lila dans l'étreinte de ses mains, pressant ses lèvres contre les siennes. Ses lèvres justement, elles étaient délicates et d'une saveur sucrée très agréable. C'était pareil, mieux qu'il n'aurait pu l'imaginer. Il en était presque à oublier de respirer !

Comme dans un rêve, Lileana finit par répondre à son baiser. Lui habituellement si mesuré se laissa entrainer tout autant qu'elle. S'il avait réfléchis un instant, rien qu'un instant; Il se serait demandé pourquoi il agissait ainsi, à des années lumière de sa réserve habituelle. Il était si souvent froid et peu démonstratif et voilà que maintenant il se donnait en spectacle! Mais tout cela n'avait pas d'importance, parce que le premier pas été franchis. Depuis le temps qu'il l'attendait, qu'ils l'attendaient tout les deux! Même si pour Cell' l'attente avait été inconsciente, il savait a présent que c'était ce qu'il cherchait depuis des mois.

Pour autant cet instant d'intenses émotions, pour lui comme pour elle, devait prendre fin. La jeune femme, qui avait posé sa main sur sa nuque, se redressa lentement et se repositionna sur la banquette. Le bruit de fond commença à revenir, la salle à réapparaitre à ses yeux, ainsi que les regard, dont certains goguenards, qui ne manquait pas de converger vers eux. Observant son amie, il comprit qu'elle ressentait plus ou moins la même chose que lui. Il regrettait que ce moment d'intimité ne ce fut pas produit dans l'intimité justement. Pour autant, il ne regrettait pas la soudaine impulsion qui l'avait pris et ses yeux en brillait encore.

Pour autant si la réserve de ses gestes était partie en fumée, celle de ses paroles étaient encore là. Il connaissait suffisamment Lileana pour savoir qu'elle ne romprait pas en premier le pesant silence qui c'était installé entre eux. Elle n'osait même plus le regardait, feignant d'observer le reste de la taverne. Pour autant, il ne savait ce qu'il convenait de dire ou de faire en pareille circonstance. Soudain, la chaleur ambiante les regards l'étouffèrent, il fallait qu'il sorte de là et vite. IL entreprit de sortir de la monnaie de sa poche et de la jeter sur la table.

Il se leva d'un bond et posant sa main sur la bras de la jeune femme, il dit simplement;

Vient sortons, allons faire un tour!

Proposa-t-il comme certain qu'elle accepterais de le suivre sans rechigner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lileana Kennit

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans (anniversaire : 20 septembre)
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: 1000 questions sans préjugés   Mar 24 Fév - 13:05

Un cliquetis sur la table la sortit de sa contemplation du monde alentour. Elle regarda les pièces qui tournoyaient encore sur le bois avant de se stabiliser dans un tintement sourd. Elle leva la tête vers Cellendhyll. Lui avait-il dit qu’il partait sans qu’elle ne l’entende ? A voir son visage, cela relevait de la nécessité de sortir de là. Quelque part cela la rassura, elle n’était pas la seule à se sentir étrange après ce qu’il venait de se passer. Il se leva précipitamment et lui proposa de sortir. Quelle bonne idée, elle commençait à étouffer dans cette ambiance feutrée et lourde. Elle hocha la tête et le suivit sans plus de cérémonie.

Une fois dehors, à l’air libre, et après avoir inspiré plusieurs fois l’air frais, elle se sentit mieux et soupira d’aise. Ses joues reprenaient une couleur normale et ses idées étaient un peu plus claires. Elle tourna la tête vers son compagnon et lui adressa un grand sourire.


« J’espère ne pas avoir rêvé ce qui vient de se passer… c’était tellement, comment dire.. »

Elle fit une petite moue, elle ne trouvait plus ses mots. Elle pensait à quelque chose de perturbant mais de manière positive. Impossible de mettre un mot dessus.

« J’ai l’impression d’avoir englouti deux litres de Fizzwizzbizz »


Oui, ça résumait bien la sensation qu’elle avait. Cette euphorie et cette légèreté.

Elle regarda le ciel. La nuit était déjà tombée et dans le ciel dégagé, la lune brillait fortement, la pleine lune serait bientôt là. Il faisait froid mais après la chaleur du chaudron, c’était plutôt agréable. Elle aurait voulu prolonger l’instant mais elle savait qu’elle devrait bientôt rentrer si elle ne voulait pas que son père alerte tous les aurors du ministère. Des fois, elle avait l’impression d’être encore une enfant.. et la sensation qu’elle avait en cet instant était à peu près la même que ce que pouvait ressentir une adolescente en émoi face à son premier baiser. Elle aimait cette sensation.

« Je dois t’avouer que jamais je n’aurais cru que tu m’embrasserais »

Après tout elle s’était fait une raison et était persuadée qu’elle ne l’intéressait pas vraiment.
Elle ne pensait pas être son type. Mais à dire vrai, elle ne connaissait pas le « type » de Cellendhyll. Elle ne l’avait jamais vu avec une fille depuis qu’ils se revoyaient et à Poudlard, il n’y avait que des rumeurs. Elle était pourtant sure d’une chose : ce n’était pas son genre d’afficher une relation au grand jour comme il l’avait fait en l’embrassant dans un bar bondé où probablement il connaissait quelqu’un. En cela elle était contente car elle était différente des autres, et pour une fois, ne pas être comme tout le monde lui plaisait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cellendhyll de Cortavar

avatar

Nombre de messages : 457
Age : 32
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Âge du personnage: 34 ans à partir du 17 avril 2019
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: 1000 questions sans préjugés   Mar 24 Fév - 14:02

Une fois dehors, il eu la sensation de respirer de nouveau. Son esprit comme sorti des limbes recommençait a fonctionner et à analyser ce qui venait de se passer. Et c'était incompréhensible. Qu'est-ce qu'il lui avait prit d'agir ainsi, si spontanément, dans cet endroit bondé ? Non pas qu'il ne voulait pas faire ce qu'il avait fait, mais pas ici, pas comme ça.

Il lança un regard en coin à Lileana et sa réplique enthousiaste ne fit que l'embarrasser encore un peu plus.

Deux litres de Fizzwizzbizz, rien que ça !

Commenta-t-il, essayant de ne pas se laisser distraire par ses inquiétudes. Pour autant, la légèreté des paroles de son amie, sa petite moue indécise, son regard brillant... Lorsqu'il la regardait il n'éprouvait qu'une envi: la prendre dans ses bras. Il ne s'expliquait pas ce besoin de la protéger qu'il éprouvait, il savait seulement que désormais cela faisait parti de lui. Et qu'il aimait ça, 'était nouveau, étrange, mais agréable. Il ne pu s'empêcher de répondre à son sourire.

Non, moi non plus je n'aurais jamais cru faire une chose pareil...

Avoua-t-il avec décontraction, laissant peu à peu tomber le masque. S'arrêtant et se retournant brusquement vers la jeune femme :

M'aurais tu ensorcelé avec ton pouvoir petite fée ?

Ce n'était pas une accusation, ces paroles étaient très douce au contraire, et la réponse n'avait à ce stade pas la moindre importance. Vrillant ses prunelle dans les siennes et posant sa main sur sa joue, il se pencha de nouveau vers elle afin de l'embraser une première fois. Peut être est-ce pour vérifier que la première fois n'était pas un leurre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lileana Kennit

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans (anniversaire : 20 septembre)
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: 1000 questions sans préjugés   Mer 25 Fév - 12:03

Lorsqu’il fit sa remarque sur le Fizzwizzbizz, elle haussa les épaules, avant de lever les bras en signe d’impuissance, révélation qu’elle n’y pouvait rien mais que c’était comme ça. Elle avait un grand sourire.

« Je sais.. c’est un peu gamin, mais je crois que je n’ai jamais totalement grandi »

Inconsciemment comme pour appuyer ses dires, elle rassembla ses mains dans son dos. Il lui souriait et elle était sur un petit nuage. Ils avançaient le long de la rue, quasi déserte par ce temps. Il la dépassa un peu en lui avouant qu’il était tout aussi surpris qu’elle part sa réaction. Rien n’était prémédité, et sous le coup de l’impulsion, ils s’étaient rapprochés. Il se retourna alors vivement pour lui demander si elle ne l’avait pas ensorcelé. Elle éclata de rire et s’arrêta.

« Cela se pourrait bien.. un juste retour des choses je dirais »

Après tout, elle était en son pouvoir depuis un bon bout de temps.

Elle put à nouveau plonger son regard dans le puit sans fond des prunelles de Cellendhyll. Le voir d’aussi prêt la rendait guillerette. Et sentir sa main sur sa joue rendait cet instant réel, un véritable délice.

Elle ferma les yeux et lui rendit son baiser à la mesure du sien. Elle se serait crue dans un de ces livres pour sorcière à l’eau de rose comme « Coup de foudre sur le Chemin de Traverse ». A l’époque, elle avait trouvé cette histoire tellement niaise qu’elle avait ri des heures durant avec June, mais maintenant qu’elle la vivait, elle ne la trouvait plus si mièvre que ça.

Ses mains se dénouèrent, la droite allant se plaquer dans le dos de Cellendhyll et la gauche sur sa nuque, transformant le baiser chaste en un plus passionné. A présent qu’elle pouvait l’embrasser, elle se déchargeait de tous ces mois d’attente. Une petite voix lui souffla qu’il fallait ne pas trop en faire et qu’il devait respirer. Elle relâcha son étreinte pour la rendre plus fluide. Elle ne sentait plus le froid et l’obscurité de la nuit les enveloppait et les cachait aux yeux du monde. C’était plus agréable qu’à la taverne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cellendhyll de Cortavar

avatar

Nombre de messages : 457
Age : 32
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Âge du personnage: 34 ans à partir du 17 avril 2019
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: 1000 questions sans préjugés   Mer 25 Fév - 18:29

Lileana se fit plus passionné qu'il ne l'aurait cru. Surprit, il n'en réagit pas moins avec ardeur. Lorsqu'elle se détacha de lui, il se rappela que les mortels, sorciers ou pas, devait aussi respirer. S'écartant de quelques centimètre, et plaçant ses mains autour de sa taille fine, il la contempla avec un regard nouveau. Il l'a trouvait très belle, pleine de fraicheur et de joie de vivre, si différente de son type de femme habituelle et tellement... rafraichissante en comparaison ! Il réalisa qu'il n'avait jamais choisit les bonnes filles. Il en avait choisi parmi celle qui lui ressemblait et cela n'avait pas marché, le fossé ou plutôt le gouffre qui séparait les vie de Lileana et Cellendhyll était peut être, au fond, ce qui les rendait si attirés l'un par l'autre. Il sourit en remarquant qu'elle n'était vraiment pas grande. Et c'était un euphémisme. Entre ses bras, elle paraissait d'autant plus minuscule que lui était grand et athlétique.

C'est sur que tu n'a jamais du finir ta croissance !

Remarqua-t-il avec une petite fossette amusé au coin des lèvres. L'humour était une autre des choses qui n'avait habituellement pas cour dans la vie de Cell'.Enfin du moins, de l'humour qui ne soit ni caustique, ni grinçant, ni sombre. Enlaçant sa taille d'un seul bras, il recommença a avancer l'entrainant avec lui. Il réfléchit à la phrase qu'elle avait prononcé juste avant qu'il ne l'embrasse, Un juste retour des choses ? Il ne comprenait pas, il ne l'avait pour autant pas ensorcelé... Ni changé d'ailleurs ? C'était elle qui avait une influence sur lui... Cela dit, il ne pouvait se targuer de bien connaître la jeune femme, autant, il arrivait à lire facilement en elle, autant, il ne savait pas tout d'elle, ni de ce qu'elle pensait. Peut-être qu'ils c'étaient apprivoisé l'un l'autre...

C'était le début de la nuit, le temps avait rafraichit, mais il ne faisait pas froid ou alors il ne le sentait pas. Les rues étaient vides et les quelques moldu qui s'aventurait dans les entrailles du vieux Londres le faisait au pas de course, pressé de rentrer ou peur de se faire agresser peut être ? Cell' n'éprouvait ni l'un ni l'autre, il prenait son temps. Profitait de l'instant présent, car il savait que ce moment magique devrait s'arrêter à un moment donné et qu'il n'était absolument pas certain que les choses resterait en l'état bien longtemps. Sa vie n'était pas simple et elle allait bientôt le rattraper. Il arriverait un moment ou inévitablement une confrontation aurait lieu. Mais pour l'instant il goutait au présent comme jamais.

Tu veux faire quelque chose en particulier ?

Demanda-t-il a sa compagne sur un ton léger. Il n'avait pas d'idée en tête, si ce n'était que manger semblait une bonne idée. Cela n'allait pas tarder à être l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lileana Kennit

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans (anniversaire : 20 septembre)
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: 1000 questions sans préjugés   Jeu 26 Fév - 14:08

Elle aurait ronronné d’aise en sentant ses mains autour de sa taille. Elle devait lever la tête pour regarder son visage et se mettre sur demi-pointe pour l’embrasser. Il était grand et sa carrure faisait qu’elle pouvait se nicher entre ses bras pour disparaître et se retrouver dans un autre monde, l’univers qu’elle s’était créé avec Cellendhyll. Elle aimait ça même si elle redoutait qu’il ne trouve cela trop insipide. Elle adorait contempler les traits de son visage, envoûtant, mystérieux et terriblement attirant. Et sourire était encore plus ravageur. Il fit une remarque sur sa petite taille et venant d’un autre que lui, cela aurait pu passer pour une moquerie. Mais il l’avait dit avec ce petit regard, cette petite voix et elle ne put que lui rendre son sourire. Elle aurait croqué sa fossette.

«C’est pas faute d’avoir essayé des potions pourtant ! mais j’ai réussi à me consoler… Ne dit-on pas que tout ce qui est petit est mignon ? Je dois être très mignonne.. »


Elle tira la langue malicieusement avant de se remettre en marche, entraînée par l’étreinte de Cellendhyll. Ils passèrent devant une ruelle un peu plus sombre et mal éclairée. Elle tourna la tête vers celle-ci et son regard se voilà légèrement. C’était là que s’était passé l’agression. Et elle n’était toujours pas allée voir Kalan à l’hôpital. Elle s’en voulut. Elle devrait y remédier, car même si les deux femmes ne se côtoyaient pas, Lileana s’inquiétait de son était et voulait avoir de ses nouvelles. La question de son compagnon la sortit de ses réflexions peu joyeuses. Elle n’avait pas faim mais à cette heure-ci peu de choses restaient ouvertes, et elle ne voulait pas se séparer tout de suite de Cellendhyll… elle rentrerait après, juste après, en espérant que son père n’ait pas ameuté toutes les instances du ministère.

« Hmm, il y a ce nouveau restaurant qui vient d’ouvrir.. un collègue m’en a parlé.. le "chez la grenouille qui chante".. ils y servent de la cuisine traditionnelle française.. Ca te tente ? »

Avec un sourire songeur, elle ajouta


« Je crois que je n'ai encore jamais mangé français »

Elle se mordit la lèvre

« Après, il faudra que je rentre.. mon père ne comprend toujours pas que je suis adulte »

Fin des explications, la phrase parlait d’elle-même. Puis il était vrai que depuis quelques mois, elle était moins rassurée le soir en sortant, avec ce qui s’était passé dans la ruelle. Quelque chose rodait dans Londres.. La gazette avait fait état de deux morts dues à des attaques et les aurors n’avaient toujours arrêté personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cellendhyll de Cortavar

avatar

Nombre de messages : 457
Age : 32
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Âge du personnage: 34 ans à partir du 17 avril 2019
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: 1000 questions sans préjugés   Ven 27 Fév - 12:40

Si l'enthousiasme de la jeune femme pour leur relation l'effrayait. Surtout quand serait venu le moment de vérité, il était aussi rafraichissant. Cela changeait agréablement de ses relations habituelles, généralement plus froide, moins passionnée. Jouer au chat et à la sourit avait été un jeu amusant au départ. Il se souvenait de Cassie Tieva. C'était vrai qu'il n'était sorti qu'avec des femmes dans son genre ensuite : indépendantes, froides, manipulatrices, incroyablement sexy aussi. La réflexion de Lileana sur le fait qu'elle devait être très mignonne vu qu'elle était très petite, le fit donc sourire. C'était vrai qu'elle l'était. Dans un genre différent et nouveau pour lui, mais il la trouvait très attirante.

Très mignonne en effet !

Déclara-t-il en embrassant son front dans un geste tendre qu'aucune autre de ses conquêtes ne lui aurait permit. Il était tellement plus agréable de pouvoir être naturel, de ne pas devoir constamment surveiller ses faits et gestes, être sur ses gardes. Peut être qu'il avait murit finalement... A bientôt 34 ans, il était temps que ça arrive!

Il remarqua le changement d'attitude de son amie lorsqu'il passèrent devant une ruelle mal éclairé. L'endroit avait l'air tout sauf accueillant, mais il semblait étrange qu'elle puisse avoir peur. Après tout en temps que sorcière confirmé, elle n'avait pas peur du noir ou des simples moldus détrousseurs. Toutefois, il ne releva pas, et d'ailleurs elle répondit à sa question par une proposition intéressante.


« La grenouille qui chante » ?

Demanda-t-il. Pourquoi pas? Cell' adorait la gastronomie Française. Il trouvait que les anglais mangeaient particulièrement mal en comparaison des plats du monde qu'il avait eu l'occasion de goûter. Il aimait beaucoup les plats exotiques, Afrique, Chine, Japon. Mais la cuisine Française c'était d'un tout autre niveau. Il avait faim a présente.

Ca me semble une excellente idée !

Convient-il.

Je suis sur que tu aimeras !

Ajouta-t-il en resserrant son étreinte autour de la taille de la jeune femme. Il l'écouta ensuite parler de son père. Il fronça les sourcil, elle avait 30 ans, il était temps qu'il lui apparaisse qu'elle était adulte... Il ne savait pas ce que c'était que d'avoir des parents sur le dos. Les siens étant décédé alors qu'il était encore très jeune... Dés qu'il avait été majeur, les service sociaux moldu n'avait plus voulut entendre parler de lui, ce qui était très bien comme ça et parfaitement réciproque.

Um...

Marmonna-t-il ne sachant que répondre d'autre, les relations parents-enfants lui était par trop inconnu pour qu'il donne un quelconque avis. Il perçu, comme précédemment, la tension qui émanait d'elle, scrutant son visage, il lui demanda :

Quelque chose t'inquiète ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lileana Kennit

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans (anniversaire : 20 septembre)
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: 1000 questions sans préjugés   Ven 27 Fév - 14:29

Roucouler et glousser à tout va ne lui ressemblait pas mais l’euphorie de cet instant changeait Lileana en quelque chose qui n’était pas elle. Tant pis si elle était greluche sur le moment, elle en profitait. Elle se serra un peu plus contre lui lorsqu’il l’embrassa sur le front. On aurait pu croire qu’ils se connaissaient depuis la nuit des temps. Elle n’était plus mal à l’aise et trouvait leur relation somme toute très naturelle, comme si elle avait toujours été ainsi.

Elle était contente que l’idée de manger français le tente. Elle avait voulu essayer ce restaurant depuis qu’on lui en avait parlé mais son père n’était pas très porté sur la cuisine étrangère et elle n’avait pas assez d’affinité avec ses collègues pour les voir en dehors du travail. Restait June, mais elle aussi était trop souvent occupée. En plus, y aller avec Cellendhyll était idéal. Et tout ce qui était relié à la France avait ce charme subtil du romantisme. Elle retint un nouveau gloussement, se contentant d’afficher un visage radieux.


« Je pense que oui.. il parait que la cuisine française offre tout un bouquet de saveurs. Ils ont réussi à s’approprier les épices du monde entier pour relever les plats.. J’espère juste qu’ils ne servent pas de viande dans tous leur plats »

Généralement, elle arrivait toujours à trouver des mets végétariens dans les menus, mais elle ne savait pas si dans un restaurant français, attaché à la bonne chaire, les légumes et les fruits seraient à la hauteur. Ce n’était pas par principe qu’elle refusait de manger de la viande, mais son métabolisme ne lui permettait d’ingérer de la matière animale sans être malade. Une autre caractéristique qu’elle tenait de sa mère.

Elle pencha la tête de côté devant son manque de réaction vis-à-vis de son père. Elle fit aucun commentaire, mais se demanda s’il ne savait pas quoi dire parce qu’il n’avait pas d’affection particulière pour ses parents ou si c’était parce qu’il n’avait même jamais connu ses parents. Elle ne connaissait pas ses antécédents familiaux. Elle se justifia


« Mais je ne lui en veux pas, ma mère est morte il y a quelques années et il n’a plus que moi. Du coup, il est un peu trop protecteur.. »

Après quelques secondes de silence il lui demanda si quelque chose l’inquiétait. Elle tourna la tête vers lui, le regardant dans les yeux. Il avait remarqué son changement d’humeur, il était très observateur.

« Oh, ce n’est pas grand-chose. Il y a quelques mois, j’ai été témoin d’une attaque.. Tu te souviens de Kalan Némésis ? Elle était dans ta maison »


Elle se dit que ce n’était peut-être pas le moment idéal pour parler d’un sujet comme celui là, mais maintenant qu’elle était lancée.

« Quelqu’un l’a attaqué et a essayé de la tuer en l’immolant »

L’image du corps inerte entouré de flamme lui revint en tête et elle eut un regard triste, comme lorsqu’on repense à ces souvenirs qu’on aurait préféré ne pas avoir, car on en avait trop vu. Ce n’était pas la première fois qu’elle voyait ce genre d’évènement, mais cette fois là, elle était simple spectatrice, et même si elle avait arrêté le feu, elle s’était sentie impuissante.


« L’agresseur s’est enfui. Les aurors n’avancent pas dans l’enquête.. Et j’ai l’impression que les attaques se multiplient »

Après une petite pause


« Ca se trouve, c’était un acte complètement isolé. Kalan n’a pas encore parlé, on ne sait pas si elle connaissait son agresseur »

Elle regarda autour d’elle, se repérant.

« Le restaurant est à droite, on est bientôt arrivés »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cellendhyll de Cortavar

avatar

Nombre de messages : 457
Age : 32
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Âge du personnage: 34 ans à partir du 17 avril 2019
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: 1000 questions sans préjugés   Jeu 5 Mar - 18:55

C'est vrai que leur relation, un peu gênée au départ semblait maintenant très naturelle, Les choses lui venaient facilement, spontanément... Il ne semblait plus craindre autre chose que demain, qui somme toute était encore loin. Ils avaient un peu de temps devant eux, et il ne préférait pas penser, pas échafauder. C'était peut être pour cela que tout était plus simple entre eux, son naturel manipulateur était en stand bye. Au lieu de craindre ce qu'il ne prévoyait pas, ce qu'il ne maitrisait pas, il se sentait soulagé,

Ils avaient recommencé a avancer le long de la ruelle, vers une autre plus éclairé. Lileana l'entrainait dans cette direction et il suivait tranquillement. Il était obligé de réduire l'allure car les petites jambes de sa compagne ne pouvaient rivaliser avec ses grandes foulées. Ils commençaient a entendre le bruit de la circulation du Londres moldu. Il écoutait Lileana, hochant la tête avec assentiment, partageant sa joie et son enthousiasme, de façon plus modéré tout de même, son caractère n'avait pas changé à ce point !

Non, ne t'inquiète pas, ils aiment aussi beaucoup le poisson...

S'il se souvenait qu'elle ne mangeait pas de viandes, il ne savait plus pour les mets de la mer.

Leur fruits de mer sont souvent excellent.

Ajouta-t-il après un moment d'hésitation.

Pour le reste, ils ont de très bon plat végétariens.

Il se souvenait d'avoir goûté les saveurs du midi, lorsqu'il avait séjourné en Provence, même pour lui qui appréciait la bonne cher, des plats froids et composé uniquement de légumes suivi de fruits, avait été excellent. La tapenade était délicieuses, comme le houmous, le pâté végétal… et la gourmandise la crème végétale au chocolat était absolument divine.

Son oreille qui laissa passer le passage sur le père protecteur, se fit plus attentive lorsqu'elle parla de l'agression. Il n'était qu'a quelques pas de la ruelle, il n'avait jamais su qu'il y avait eu une agression !

Kalan... Nemesis, oui, je me souviens d'elle. Elle était plus jeune de quelques année...

Il c'était rappelé un détail, qu'il avait depuis lors oublié. Bien enfouie dans sa mémoire, il se rappelait la salle commune de sa maison, un soir, tard, après qu'il soit rentré de sa ronde de préfet, et surtout d'avoir passé un moment avec Cassie Tieva... Il délaissa le souvenir agréable et repensa à la scène qui s'était déroulé ce soir là. Kalan avait tenté d'invoquer quelque chose, qui c'était retourné contre elle car il se trouvait là. C'était lui qui avait convaincu la jeune fille de faire cela devant elle. S'il se souvenait bien, elle était élémentaliste du feu.

En l'immolant tu dis... ?

Ça ne pouvait pas être une coïncidence, c'était même impossible. A cette époque il était en septième année et ce qui c'était passé lui avait fichu la frousse bien qu'il n'en eu jamais parlé à personne, respectant la promesse faite à Kalan. La chose qui s'en prenait à kalan pouvait elle être la même que celle qu'il avait vu cette nuit là ? C'était fort probable, en tout cas, ça ne pouvait être que lié.

Les attaques... ? Il y en eu d'autre ? ... Et tu dis que kalan est encore dans le coma !

Il essayait de lier les événement, mais ce à quoi il pensait été trop... Enfin ce n'était pas possible ! Tout simplement pas, le monde de la magie ne rendait pas tout possible au contraire, non, il n'y croyait vraiment pas !

Nous devrions peut être lui rendre visite...

Suggéra-t-il avec autre chose en tête que de la simple politesse;

Oui, allons manger et oublions ça, on en reparlera une autre fois.

Ajouta-t-il souriant. Cette affaire attendrait bien quelques jours de plus. Ce n'était pas urgent. C'était un autre danger, incroyablement attirant, amis pas autant que Lileana en cet instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lileana Kennit

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans (anniversaire : 20 septembre)
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: 1000 questions sans préjugés   Mar 10 Mar - 16:38

Il la rassura en lui disant que les français devaient également avoir des fruits de mer et des plats végétariens. Elle hocha la tête en souriant. La cuisine française semblait être très variée. Elle était contente de la découvrir en sa compagnie.

Il sembla intéressé par la nouvelle de l’agression de Kalan. Cela n’étonna pas Lileana. Qui serait resté indifférent face à une telle nouvelle ? Elle ne put que confirmer d’un signe de tête le fait qu’on avait tenté de l’immoler. C’était sans doute une question rhétorique. Il répéta ensuite tous les éléments qu’elle lui avait donnés. La réaction de son compagnon la surprit. Il devait être lié à Kalan d’une certaine manière. Le fait qu’il tique sur le détail de l’immolation la fit se demander s’il était au courant pour le don d’élémentaliste de la sorcière. Si tel était le cas, il serait probablement plus facile à Lileana de lui avouer le sien. Mais chaque chose en son temps.

Il suggéra une visite auprès de Kalan. Lileana tourna le visage vers lui, soulagée, presque reconnaissante


« Ce serait une idée géniale. Je.. je m’en veux un peu de ne pas être allée la voir plus tôt. »


Elle soupira. Après tout, Kalan n’était pas une inconnue. Elle était vraiment contente d’y aller avec lui. Et il serait intéressant de voir les rapports qu’ils avaient également.

Il balaya le reste de ses craintes et ils allèrent dîner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cellendhyll de Cortavar

avatar

Nombre de messages : 457
Age : 32
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Âge du personnage: 34 ans à partir du 17 avril 2019
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: 1000 questions sans préjugés   Jeu 12 Mar - 18:14

Acquiescent d'un sourire, Cellendhyll se laissa entrainé par Lileana vers le restaurant.



END
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1000 questions sans préjugés   

Revenir en haut Aller en bas
 
1000 questions sans préjugés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le palais Sans-souci en Danger
» Il n'y pas de vie sans agriculture...
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» Elèves sans frontières, malades sans frontières
» QUE VAUT UN PEUPLE SANS MEMOIRE COLLECTIVE?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fidelitas :: Les Coulisses :: Chroniques du Forum :: [Archives RP Hors Poudlard - 2008/2010] :: Archives messages londres-
Sauter vers: