AccueilAccueil  PartenairesPartenaires  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Ménagerie Magique] Une mauvaise idée ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maïlis Hargreaves

avatar

Nombre de messages : 472
Date d'inscription : 07/03/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
2/7  (2/7)

MessageSujet: [Ménagerie Magique] Une mauvaise idée ?   Mar 30 Déc - 16:03

En cette période de fêtes, les parents de Maïlis étaient revenus en Angleterre pour passer noël en famille. Mary-Kate, la mère de Christopher, avait une santé fragile et le froid bulgare ne lui réussissait guère. Tout le monde avait donc rejoint pour le réveillon, la vaste demeure familiale des Hargreaves, où demeuraient encore l'arrière grand-mère paternelle de Maïlis, Elizabeth Hargreaves et son oncle, Glifford Hargreaves.

Sa grand-mère Mary-Kate et son grand-père Alexis, ainsi que sa tante Mérédiana et son nouvel ami, Stuart, étaient également venus. Les tensions qu'avait ressenties la jeune Maïlis dans le passé, étaient maintenant presque oubliées. En effet, la famille arrivait à se réunir et à passer d'agréables moments entre eux, sans revenir sur des souvenirs du temps jadis et sans se lancer des piques.

Sa grand-mère, Mary-Kate, disait souvent qu'elle était le lien unificateur que cette famille avait perdu et que c'était grâce à elle que tout se passait bien dorénavant. Mailis ne comprenait pas vraiment de quoi il était question mais elle était ravie d'avoir pu aider sa famille sans s'en rendre compte.

Après cette fête familiale où la jeune fille fut largement gâtée, Maïlis et ses parents étaient retournés à Belmont pour la fin des vacances, malgré les protestations de la jeune fille. En effet, Maïlis avait réellement envie de retourner en Bulgarie pour cette dernière semaine de congés. Elle voulait retrouver sa maison, sa chambre et ses amis. Hélas, son père préférait rester quelques temps en Angleterre afin de régler diverses démarches administratives et sa mère ne voyait aucun inconvénient pour que la famille reste aux pays avec lui.

Adieu donc la Bulgarie avant les prochaines vacances et bonjour les Iles Shetland perdues au milieu de nulle part.

Christopher était occupé avec quelques paperasses qui lui prenaient la majeure partie de son temps et Maïlis s'ennuyait à mourir. Le temps ne lui permettait pas d'utiliser son nouveau balai sans engendrer l'inquiétude de sa mère, elle voulait conserver son nouveau kit de potions pour la rentrée et le club ultra secret qu'elle avait monté avec ses amis et elle avait déjà entamer le deuxième livre qu'elle avait reçu pour noël. Il ne lui restait plus qu'un « bon pour achat » que son oncle Glifford lui avait offert afin qu'elle s'offre ce qui lui faisait plaisir à la Ménagerie Magique.

Le problème, c'est que son père s'opposait fermement à avoir un animal à la maison… Pas uniquement parce qu'il n'aimait pas cela mais surtout parce qu'il était allergique… Elle regardait donc son bon avec un sentiment de désespoir grandissant et ruminait seule dans sa chambre. Elle aussi aurait bien aimé avec un chat, un hibou ou un rat pour l'accompagner à Poudlard. Cette situation avait quelque chose d'injuste…

Afin de changer d'air et de s'occuper, sa mère, Cassie, lui proposa un petit tour à Londres. Du shopping entre mère et fille pour dépenser les étrennes que ses grands-parents lui avaient donné et surtout de lui racheter une cape ou deux afin de remplacer les anciennes. Maïlis fourra sa bourse dans le fond de sa poche, ainsi que son « bon pour achat » et partit avec sa mère pour le Chemin de Traverse via le réseau de cheminée.

Arrivée à Londres, elles prirent le temps de flâner dans les boutiques, achetèrent quelques vêtements et chaussures, passèrent à Gringotts déposer les étrennes de la jeune fille et s'installèrent chez Madame Pieddodue pour boire un chocolat chaud avant de repartir pour Belmont. Mais sur le chemin qui les menait au réseau de cheminée, Maïlis s'arrêta nette devant la Ménagerie Magique.

« Maman… »


Elle lança un regard suppliant à sa mère qui se tourna vers elle. Regard suppliant qui ne surprenait pas une seconde Cassie, en passant par là elle était certaine que sa fille jouerait au « chat potté » pour obtenir ce qu'elle souhaitait.

« Est-ce qu'on peut « juste » faire un tour à la Ménagerie Magique ? Juste pour « regarder » ? »

« Tu fais bien de dire « juste » Maïlis, car tu as entendu et compris ce que ton père t'a dit. »

Oui, Cassie ne semblait pas prête à céder à sa fille et pourtant.

« Mais allons y, si tu souhaites « regarder ». »

La mère et la fille gravirent les deux marchent qui les séparaient du perron et de la porte d’entrée. Elles poussèrent cette dernière et entrèrent dans la boutique au moment même ou le carillon de l’entrée se mit à sonner. Maïlis trottina dans l’allée centrale avant de courir vers un vivarium alors que Cassie, marchait tranquillement d’un pas calme et serein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cellendhyll de Cortavar

avatar

Nombre de messages : 457
Age : 32
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Âge du personnage: 34 ans à partir du 17 avril 2019
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: [Ménagerie Magique] Une mauvaise idée ?   Lun 26 Jan - 19:13

Une de ses journée semblables aux autres, tristement tranquille après le rush de noël, Cellendhyll se tenait à l'arrière des rayon s'occupant d'une Fléreuse cendrée. Il prenait grand soin de l'animal qui était d'une beauté rare, mais maladroite comme pas deux. Ses longues oreille ou poils d'un gris plus clair que le reste de son pelage, s'agitait sans cesse pendant qu'il lui parlait, essayant d'attraper la queue,quand dans sa précipitation, elle avait coincé dans les barreaux de sa cage. Ses yeux d'un vert sombre, si semblable à ceux du vendeur, le regardait avec anxiété. Ces animaux étaient d'une réelle intelligence et étaient capable de détecter les personnes louches. Ils étaient d'une grâce féline tout à fait surprenante, Cell' en possédait d'ailleurs un élevage chez lui, autant dire que c'était une espèce qu'il appréciait.

Il venait de réussir à occulté la jeune femelle lorsque la sonnette de la porte retenti et qu'elle alla se calfeutrer dans le fond de sa cage, décidément...

Apparemment, une femme ainsi qu'une enfant venait d'entrer. De loin, l'apparence de la femme lui évoquait quelque chose, mais tout occupé qu'il était, il n'y prêta pas attention. Il tenta encore de l'amadouer quelques instants, mais c'était peine perdue, tant que les deux inconnues seraient dans la place, elle refuserais certainement de se laisser approcher. C'était le risque d'acheter des animaux dont on ne connaissait pas la provenance, mais il l'avait trouvé vraiment jolie lorsqu'il l'avait vu au marché noir. Il ne pouvait la prendre pour lui car il ne pouvait déclarer sa provenance, mais en l'état, il aurait du mal à la vendre. Il soupira et se dirigea vers ses clientes. Il contourna son rayon et trouva l'enfant devant un vivarium. Elle était brune, avec de jolis cheveux ondulés, des yeux bleu perçant, démontrant une vive intelligence, ses traits fins, évoquait de vive souvenir à Cellendhyll qui ne pouvait pourtant se rappeler ou il auraient déjà pu les voir. Elle devait avoir dans les 14 ans, peut être plus, Ce qui était certain, c'était qu'elle était élève de Poudlard en vacances.

Que puis-je faire pour vous jeune demoiselle ?

Demanda-t-il poliment. De règle général il appréciait les enfants, tant que ceux-ci ne chahutait pas. Il s'entendait d'ailleurs assez bien avec eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïlis Hargreaves

avatar

Nombre de messages : 472
Date d'inscription : 07/03/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
2/7  (2/7)

MessageSujet: Re: [Ménagerie Magique] Une mauvaise idée ?   Mer 28 Jan - 0:49

Maïlis ne savait pas vraiment où donner de la tête, il y avait tellement de cages et de vivariums, tellement de mammifères, de reptiles et d'insectes, qu'il lui faudrait plus de l'après-midi pour tout regarder ! Elle observait un large vivarium lorsque le vendeur vint la rejoindre et elle détourna son regard de l'habitant de la cage de verre lorsque ce dernier l'interpella.

« C'est un sphénodon ?! » Demanda-t-elle avec une vive curiosité.

« Maïlis ! » persiffla une voix derrière eux.

La jeune fille rentra la tête dans ses épaules, tout en haussant ces dernières, et fit une grimace. Elle s'écarta légèrement pour regarder derrière l'homme pour trouver sa mère du regard. Elle ne la vit pas. Elle devait être dans une autre allée.

« Oups… Pardon… Euh… »

Elle lança à sourire au vendeur et reprit plus calmement.

« Bonjour monsieur… est-ce un sphénodon ? »

La jeune fille était presque certaine qu'il s'agissait d'un sphénodon mais elle n'avait encore jamais eu la chance et le loisir d'en voir un vrai. Bien qu'il ressemble à un lézard, alors que ça n'en était pas un, le sphénodon est un proche parent des lézards et des serpents. Il possède un troisième œil et représente un témoignage de la séparation des lignées ayant abouti aux lépidosauriens d'une part et aux archosauriens d'autre part. Les griffes sont connues des sorciers pour avoir des propriétés magiques hors norme et leur salive permet de soigner de nombreuses lésions… Maïlis reporta son attention sur l'animal en attendant la réponse du vendeur.

Derrière eux, des pas se mirent à résonner et Cassie avança elle aussi vers le vivarium. Elle se planta alors derrière le vendeur et sur son visage se dessina une expression étrange. Un sourire carnassier et une mine triomphale. Il y avait quelques années qu'elle n'avait pas vu cette personne et beaucoup de chose avait changé…. Oui, beaucoup. Elle l'observa d'abord en silence, puis lui lança d'une voix égale à celle qu'elle avait lorsqu'ils étaient élèves à Poudlard, sûre et envoutante :

« Bonjour Cellendhyll De Cortavar… »


Surprise ? Oui et non, disons qu'elle ne pensait pas trouver un ancien « camarade » ici… Toutefois, elle se doutait bien qu'un jour ou l'autre elle recroiserait son chemin.

[Hors-Jeu : Je tiens à préciser que l'ancienne joueuse de Cassie a participer à cette réponse et participera aux prochaines]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cellendhyll de Cortavar

avatar

Nombre de messages : 457
Age : 32
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Âge du personnage: 34 ans à partir du 17 avril 2019
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: [Ménagerie Magique] Une mauvaise idée ?   Mer 28 Jan - 14:12

« C'est un sphénodon ?! »

Demanda l'enfant ses grands yeux écarquillé, elle ne semblait pas en avoir assez pour tout voir.

« Maïlis ! »

Lança une voix singulière derrière eux. Encore une fois la mémoire de Cell' lui souffla quelque chose qu'il ne comprit pas. Il devina que la fillette était probablement celle d'un ancien camarade de Poudlard. Ses traits éveillaient trop de souvenirs et il avait déjà entendu cette voix. Il sourit à l'enfant qui grimaçait et sembla chercher sa mère du regard. Elle ne avait l'air de craindre qui se cachait derrière cette voix.

« Oups… Pardon… Euh… »

Une voix autoritaire, avec une pointe de froideur, une Serpentard à n'en pas douter. Avant qu'il puisse pousser plus loin ses conclusions, l'enfant reposa sa question.

« Bonjour monsieur… est-ce un sphénodon ? »

Il regarda l'animal un instant et répondit aimablement.

C'est exact ! De la famille des Punctatus. Mais dis moi tu semble bien t'y connaître en créatures magiques... Tu aime les reptiles ?

Demanda-t-il, avec un intérêt professionnel. Mais avant qu'il ai pu avoir une réponse, des pas se firent entendre derrière lui. La personne ne parla pas immédiatement, mais Cell' savait déjà de qui il s'agissait. Ses conclusions devait l'y mener. Il s'agissait bien sur de Cassie Tieva.

« Bonjour Cellendhyll De Cortavar… »

Dit-elle d'une voix terriblement semblable à celle qu'elle utilisait lorqu'ils étaient tout deux élèves à Poudlard. Si la surprise était de taille, Cell' réussit néanmoins à rester impassible. Lui n'aurait jamais cru la revoir, ni même qu'elle eu pu survivre à tout ce qui été arrivé à sa famille, ni même qu'elle puisse être mère. Pourtant l'évidence était là, juste devant lui. Il scruta un instant les yeux de l'enfant, ils n'étaient absolument pas le même que ceux de sa mère. Peut-être les tenaient-elle de son père ? En tout cas pour le reste, les cheveux, la vivacité, la grâce, elle ressemblait beaucoup à sa mère.

Cassie !

S'exclama-t-il une intonation de surprise dans la voix.

Je ne pensait pas te revoir un jour, surtout pas ici.

Ajouta-il d'une voix calme, un sourire aux lèvres, tout aussi semblable à ceux, refroidissant qu'il était capable de faire au temps de Poudlard. Apparemment, l'un comme l'autre avec beaucoup changé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïlis Hargreaves

avatar

Nombre de messages : 472
Date d'inscription : 07/03/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
2/7  (2/7)

MessageSujet: Re: [Ménagerie Magique] Une mauvaise idée ?   Mer 28 Jan - 22:00

Fixant attentivement l'animal qui se mouvait lentement, Maïlis écouta la réponse du vendeur. La confirmation qu'il lui donna, lui tira un magnifique sourire. Elle pivota pour regarder l'homme grand et mince qui lui faisait face. Elle entrouvrit la bouche pour lui répondre qu'en effet, elle adorait les reptiles et que son père ne pouvait se montrer réticent vis-à-vis de ces créatures, puisqu'elles n'avaient ni poil, ni plume.

Toutefois, elle scella ses lèvres au moment même où sa mère interpella le vendeur par son prénom. Cellendhyll De Cortavar ? Ils se connaissaient donc ? La jeune fille sembla perplexe et fit une petite moue contrariée. Qui était cet homme blond ? Comment sa mère pouvait-elle le connaître ? Était-ce un ancien camarade de Poudlard ? Un ancien Serpentard ?

Le vendeur se détourna afin de faire face à sa mère et l'appela à son tour par son prénom. Il semblait surpris mais content. Tout cela déstabilisa un peu la jeune fille car depuis cet été, ce dénommé Cellendhyll De Cortavar était la deuxième personne que ses parents connaissaient et qu'elle rencontrait. En effet, Maïlis avait eu la chance (ou la malchance au choix) de rencontrer Lileana Kennit précédemment. D'ailleurs, Lileana Kennit était connu de son père et de sa mère… Quand était-il de lui ? Son père le connaissait-il ? Est-ce que ses parents avaient de l'animosité contre lui, tout comme ils en avaient pour mademoiselle Kennit ?

Elle fixa les deux individus de manière dubitative et écouta la suite de la conversation. L'homme souriait à sa mère, il semblait doux mais avait une lueur étrange dans les yeux et une posture quelques peu inquiétante. Sa mère, elle, semblait s'amuser… Il y avait de l'ironie dans sa voix et sa gestuelle. Puis, sa mère reprit la parole d'un ton froid et détaché.

« Le monde est tout petit Cellendhyll… Il n'est en fin de compte pas très surprenant que nous nous croisions après tellement d'années. »

Cassie tourna légèrement autour de lui, sans jamais quitter son regard. Elle savait pertinemment qu'il la suivrait des yeux… Elle se plaça alors derrière Maïlis et c'est avec un fin sourire, qu'elle fit les présentations.

« Je te présente ma fille… Maïlis. »

Elle regarda ensuite sa fille avec douceur, Cassie savait que cette dernière ne manquerait certainement pas de préciser tôt ou tard son patronyme. La petite Serpentard était si fière. de s'appeler Hargreaves. Cassie, elle, semblait plutôt amusée de la situation et avait donc omis ce détail volontairement ; Car qui aurait pu imaginer ou ne serait-ce penser, qu'elle et Christopher auraient, un jour, eut un enfant ensemble ?

« Mon ange, voici Cellendhyll de Cortavar, un ancien camarade de Serpentard. »

Maïlis fixa sa mère et laissa échapper un « oooh » d'exclamation. Puis, elle reporta son attention sur l'homme qui lu faisait face et lui adressa un large sourire. Elle fit une petite révérence de politesse, pliant légèrement ses genoux et inclinant la tête sur le côté.

« Enchanté ! » Dit-elle alors tout en observant son interlocuteur.

Elle se redressa ensuite et ne prononça plus un mot. Elle releva la tête pour voir sa mère, cette dernière fixait toujours avec amusant monsieur De Cortavar. Pourquoi jouaient-ils ainsi au chat et à la souris ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cellendhyll de Cortavar

avatar

Nombre de messages : 457
Age : 32
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Âge du personnage: 34 ans à partir du 17 avril 2019
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: [Ménagerie Magique] Une mauvaise idée ?   Ven 30 Jan - 19:05

L'enfant ne perdait pas une miette de l'échange. Et cela Cell' s'en rendait compte. Ses yeux allait de l'un à l'autre et sans doute que l'étrange tension qui été née de cette rencontre ne lui échappait pas,

« Le monde est tout petit Cellendhyll… Il n'est en fin de compte pas très surprenant que nous nous croisions après tellement d'années. »

Ironie semblait être le ton donné à cette conversation. Pour autant Cassie n'avait pas tord, le monde n'était vraiment pas grand, surtout pour les sorcier. Toujours était-il qu'ils auraient pu vivre plusieurs vies sans jamais se croiser.

Effectivement, mais c'est étrange, je n'aurait pas cru que ce fusse dans une scène somme toute ordinaire de la vie de tout les jours.

Avoua-t-il, il n'avait jamais rien pu caché à Cassie, elle avait l'incroyable don de lui faire dire la vérité. Apparemment cela n'avait pas changé. Mais pour l'instant ce n'était que quelques banalités qu'ils échangeaient sans grandes conséquences. Tout de même Cell' n'aurait jamais imaginé Cassie faisant ses courses avec sa fille. L'une comme l'autre les deux choses était insolite venant d'elle. Bien sur, il n'avait jamais su tout ce qu'elle avait fait, mais elle n'avait jamais été une oie blanche. Etait-elle rangée ? A l'instar de la tumultueuse Mahiré qui écrivait maintenant des livres pour enfants. Ou de la redoutable Lara Lane, Redland maintenant, gentille femme au foyer ? Des anciens Serpentard, il semblait que seul lui et Brian trainaient encore dans des affaires louches. Sous couvert de respectabilité bien entendu !

Il suivi Cassie des yeux qui se dirigeait vers l'enfant, elle allait sans doute la lui présenter.


« Je te présente ma fille… Maïlis. »

Maïlis... un prénom exotique? Cell' venait de se souvenir que Cassie était d'origine bulgare ou quelque chose dans ce goût là... Mais ce n'était pas d'origine slave pour ce qu'il en savait.

Un joli prénom...

Répondit-il. Remarquant au passage qu'elle avait omis de parler du nom de famille de l'enfant. Avait-elle au moins un père ? L'ancien Serpentard voyait mal Cassie s'embêter d'un mari, mais au point ou on en été... Plus rien ne pouvait l'étonner ! Il se méfiait tout de même cassie était trop contente d'elle même pour que cela parusse naturelle. Que pouvait-elle cachait qui l'amusait tant ?

« Mon ange, voici Cellendhyll de Cortavar, un ancien camarade de Serpentard. »

L'enfant laissa échapper une exclamation... ravie ? Elle lui fit même l'honneur d'une révérence. Une adorable petite miniature de Cassie, s'en été presque contre nature.

Enchanté.

Lui dit-elle.

Moi de même.

Répondit-il posément, il avait pleinement conscience de l'intérêt de l'enfant.

Elle est particulièrement bien élevé.

Remarqua Cell' en s'adressant à Cassie. Là également, il se serait attendu à une enfant plus effronté, trop gentille pour être une Tieva. Décidément, il se posait beaucoup de question sur la filiation de cette enfant.

Veux-tu le prendre ?

Demanda Cell' en désignant l'animal qui attirai tant l'enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïlis Hargreaves

avatar

Nombre de messages : 472
Date d'inscription : 07/03/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
2/7  (2/7)

MessageSujet: Re: [Ménagerie Magique] Une mauvaise idée ?   Jeu 5 Fév - 9:54

Maïlis reporta son attention sur l'homme que venait de lui présenter sa mère. Elle eut un petit sourire en coin lorsque celui-ci affirma timidement que son prénom était joli. Sa mère avait décidé de l'appeler Maïlis, en souvenir de sa défunte cousine, qui s'avérait aussi être la meilleure amie de sa marraine Alexia. Elle était donc très fière de porter le prénom d'une personne disparue qui avait eu tellement d'importance pour ses proches.

« Merci… » Minauda-t-elle en se tortillant.

« C'est ma maman qui l'a choisi ce prénom… » Avoua-t-elle en lançant un regard à l'intéressé. « Mais mon papa était d'accord… Il le trouvait très beau. »

Elle fit une pause mais curieusement, elle se sentit l'envie d'en dire plus. Peut-être parce que Cellendhyll était un ami de sa mère et qu'elle pouvait à priori lui donner plus de détails. Ils semblaient ne pas s'être vus depuis fort longtemps et avaient certainement été de bons amis. Du moins, c'était la conclusion que Maïlis tirait de ces regards et de ces sourires. Alors... pour une fois qu'elle rencontrait de vieux amis de ses parents, elle pouvait bien discuter un peu plus !

« Mes autres prénoms sont Mary-Kate et Irina. » Puis, elle ajouta fièrement « En l'honneur de mes grands-mères ! »

La jeune fille était soulagée de voir que cet échange se passait beaucoup mieux que celui avec mademoiselle Kennit. A première vue, ses parents n'avaient rien à reprocher à ce monsieur qui était également enchanté de faire la connaissance de la petite jeune fille. Ses joues s'empourprèrent légèrement lorsqu'il fit remarquer à sa mère qu'elle était bien élevée. Que s'attendait-il à découvrir en voyant la fille de son ancienne camarade de maison ? Une petite fille capricieuse ? Vulgaire ? Qu'on ne pouvait pas sortir ? Quelle drôle d'idée… Sa mère et son père ayant reçu une bonne éducation, il ne pouvait en être autrement pour elle. Flattée mais perplexe, Maïlis se détendit lorsque sa mère reprit la parole.

« Cela t'étonne t'il vraiment ? » Demanda Cassie avec une once d'espièglerie.

Cellendhyll n'était pas dupe, il savait que Cassie avait trempé, et trempait certainement encore, dans des histoires plus ou moins sordides. Toutefois Maïlis, elle, l'ignorait pour l'instant et malgré les sombres secrets que sa mère possédait, cette dernière ne s'était jamais montrée impolie ou mal élevée. En effet, le fait de patauger dans la magie noire, et les magouilles en tout genre, n'impliquait pas forcément d'être discourtois. L'éducation de Cassie avait été rude mais au moins, elle en gardait des principes et du savoir-vivre qui rappelaient sa noble ascendance.

« Mon époux et moi-même sommes fiers de ce que cette jeune fille a retenu. » Ajouta-t-elle en caressant les longs cheveux de sa fille.

Enseigner les bonnes manières était une chose, faire en sorte que les enfants les retiennent en était une autre… Maïlis était une jeune fille très intelligente, la plus grande fierté de ses parents, et surtout le total opposé de ce qu'ils avaient jadis été. Certes, ils n'étaient pas devenus des saints avec le temps mais ils étaient très surpris de constater que leur fille n'avait hérité d'aucun de leurs mauvais traits de caractère. Cela relevait presque du miracle… Et pourtant, elle était bel et bien à Serpentard comme eux l'avaient été lors de leurs études. Elle se révélait ambitieuse et perspicace mais n'était pas fourbe ou mauvaise comme la majorité de ceux qui venaient de cette maison. Maïlis possédait un bon fond, que ni son père, ni sa mère, n'arrivait à s'expliquer réellement… Peut-être que tout cela venait tout bêtement de l'amour qu'ils lui portaient… Ou tout simplement que eux-mêmes n'étaient pas si... mauvais que ça.

Le regard de la jeune fille se posa à nouveau sur le sphénodon, au moment même où Cellendhyll lui proposait de le prendre. Ce fut avec une joie non dissimulée que la jeune fille s'exclama :

« Oh oui monsieur De Cortavar ! »

Elle regarda sa mère avec des yeux suppliants.

« Je peux maman ? S'il te plait… Juste… Pour le voir de plus près. » Ajouta-t-elle avec une petite moue irrésistible, digne des yeux de cocker battu de Christopher.

« Juste pour voir… N'oublie pas ce que ton père t'a dit Maïlis… »

Maïlis fit une mine bougonne et grommela un vague…

« Mais ça n'a pas de poils ou de plumes un sphénodon… »

Elle soupira et s'avança vers Cellendhyll qui avait fait un pas vers le vivarium.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoire Weasley

avatar

Nombre de messages : 192
Age : 27
Date d'inscription : 01/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 19 ans depuis le 2 mai
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: [Ménagerie Magique] Une mauvaise idée ?   Ven 6 Fév - 18:16

jarrive pas à suprimer


Dernière édition par Victoire Weasley le Lun 9 Fév - 17:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cellendhyll de Cortavar

avatar

Nombre de messages : 457
Age : 32
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Âge du personnage: 34 ans à partir du 17 avril 2019
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: [Ménagerie Magique] Une mauvaise idée ?   Lun 9 Fév - 17:17

Apparemment, l'enfant, Maïlis donc, était en confiance, elle parlait avec facilité et semblait tout à son aise avec les adultes. Elle minaudait et se tortillait presque, elle semblait contente de la situation, Cell' remarquait tout cela, mais également le petit jeu de Cassie. Il se demandait ou elle voulait en venir, quel était le but de cet échange. Il savait que la jeune femme ne laissait jamais rien au hasard. Tout en écoutant les bavardage de la fillette, Cell' enregistrait les détails important, il appris les prénom de ses grand mère mais ces noms ne lui en apprirent pas plus sur le géniteur. Ce qui été certains en revanche c'était qu'elle entretenait de bon rapport avec son père, à la manière dont-elle paraît de sa famille ce fait devait de plus en plus évident pour le propriétaire de la ménagerie.

La fille de Cassie était tellement différente de sa mère que s'en été presque incroyable, pensait-il. Bien sur la ressemblance physique ne laissait de place au doute, mais le comportement était incroyablement différent. Il n'avait pas connu la Serpentard à cet âge, mais ce n'était pas comme ça qu'il l'aurait imaginé: plus réservé, plus mauvais caractère. La jeune Maïlis semblait au contraire d'excellente composition. Étonnant, vraiment ! Il réfléchissait à ses anciens camarades d'école, lequel aurait pu intéresser Cassie au point qu'elle eu un enfant avec, mais il n'en voyait aucun d'assez bonne famille, et avec lequel elle au entretenu de bon rapport. Il y avait Hargreaves bien sur, ils étaient assez proches c'étaient vrai, mais n'avaient pas eu ce type de relation. De plus il doutait que le produit de ces deux êtres puisse donner autre chose qu'un petit monstre.

A un mauvais caractère en puissance !

Répondit tout naturellement Cellendhyll. Cette miniature de Cassie aussi sage et aussi calme, ne lui semblait pas naturelle. Lorsqu'il proposa à l'enfant de voir l'animal de plus près, il ne pu retenir un sourire de satisfaction lorsqu'il lu la joie sur son visage. Décidément il appréciait les enfants... chez les autres! La manière dont la fillette regarda sa mère avec des yeux de cocker réveilla quelque chose chez un Cell'. Un souvenir et à en juger par la violence de la réaction, un souvenir désagréable. Il ne pu retenir un froncement de sourcil, mais devant cette petite bouille, il n'alla pas plus loin dans son questionnement. Ce fut seulement lorsqu'il tendit le reptile à l'enfant et qu'il l'entendit bougonner qu'il comprit. L'allusion aux poils et au plumes fit mouche. Christopher ne supportait pas les animaux, il y était allergique. Cell' se souvenait de plusieurs de ses réaction en contact d'animaux. En regardant l'enfant cela lui semblait plus qu'évident maintenant. Sauf pour les yeux, impossible de dire chez qui elle avait péché ça !

Il contempla la gamine quelques instants et se retourna vers Cassie; Pas étonnant qu'elle semblait tant s'amuser de la situation. Elle connaissait l'antagonisme des deux hommes. Se retournant, il se permis une espèce de sourire tordu, qu'elle s'amuse donc toute seule, il n'avait plus 'âge des enfantillage.

Comment va Christopher ?

Demanda-t-il innocemment. Se rappelant soudain que la dernière fois qu'il l'avait vu celui-ci quittait Poudlard en étant bien mal en point. Beaucoup le croyait mort, Cell' n'avait jamais douté qu'une carne comme lui eu pu survivre à n'importe quel incident survenu entre les murs de Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïlis Hargreaves

avatar

Nombre de messages : 472
Date d'inscription : 07/03/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
2/7  (2/7)

MessageSujet: Re: [Ménagerie Magique] Une mauvaise idée ?   Dim 1 Mar - 21:50

Lorsque Cellendhyll lui tendit le reptile, Maïlis le prit avec maintes précautions. Elle le soutint du mieux qu’elle put avec ses petites mains et ses petits bras, et une fois l’animal bien en place, elle commença à lui caresser sa tête écailleuse. Son visage s’illumina de plus belle, un véritable petit ange tombé du ciel et au comble du bonheur. Tout bas, elle murmura à l’animal de douces paroles pour qu’il n’ait pas peur et reste calme, bien blotti contre elle.

C’est à ce moment là, que le vendeur demanda à sa mère comment allait son père. La jeune fille releva vaguement les yeux vers eux mais elle était bien trop absorber par l’animal pour leur porter un attention pointue et observée leur cinéma.

« Beaucoup mieux » Répondit Cassie comme si elle attendait cette question depuis un long moment.

Elle lui lança un regard lourd de sens, ainsi qu’un sourire froid qui se dessina lentement sur ses lèvres fines. Le court silence engloba les protagonistes et seul le murmure de la fillette, parlant au sphénodon, brisait la tension palpable à ce moment là.

« Il sera ravi d’apprendre que tu t’intéresses à son sort. » Renchérit Cassie ironiquement. « Notre promotion a connu tellement de déboires sur les derniers mois… »

Elle fit une petite moue espiègle mais ses yeux envoyaient une autre information, une menace tacite qu’il était difficile de cerner. Puis, ils se radoucirent au moment même où elle regarda sa fille.

« Maïlis ? »

La jeune fille releva la tête de l’animal et fit une mine contrite.

« Hum… »

« Tu te souviens de ce que nous avons dit ? »

Elle opina d’un signe de tête et fit un pas vers Cellendhyll pour lui rendre l’animal.

« Il est vraiment génial… Vous lui avez déjà donné un nom ? »

L’animal griffa quelques peu les mains d’opaline de l’enfant, lorsqu’elle le tendit au vendeur, et il enroula sa longue queue le long de son bras.

« Moi aussi je t’aime bien… » Lui susurra la fillette.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cellendhyll de Cortavar

avatar

Nombre de messages : 457
Age : 32
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Âge du personnage: 34 ans à partir du 17 avril 2019
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: [Ménagerie Magique] Une mauvaise idée ?   Jeu 12 Mar - 17:24

Cell' admira un instant la fillette rayonnante de bonheur qui tenait le reptile. Elle murmurait doucement, le son de sa voix semblant apaiser l'animal. Très calme par ailleurs, sinon, il ne le lui aurait jamais mis dans les mains. Toujours était-il que l'enfant et l'animal avait l'air parfaitement assorti. Il était certains que la fille de Cassie saurait prendre soin d'un tel animal. D'autant que les reptiles étaient plus exigeant en entretien que d'autre. Il leur fallait une température et une alimentation adaptés. Ce dernier point pouvait poser problème aux propriétaires peux désireux de les voir se nourrir d'animaux vivants. Le Sphénodon était d'autant plus compliqué à maintenir en état. Il lui fallait une température entre 16 et 21 degrés, contrairement aux autres réptiles appréciant plus la chaleur. Les températures au dessus de 28 leurs étaient généralement fatales, il pouvait se maintenir jusqu'à 7 degrés, mais en deçà, il entrait en hibernation. Généralement noctambules, ils s'exposent tout de même au soleil. L'animal en question était encore très jeune et était éveillé la journée. Une façon pour lui d'échapper à ses grand frères, souvent cannibales. Il fallait également encaisser de pouvoir donner a manger des animaux divers et peu ragoutant, telle que des araignées, sauterelles ou coléoptères. Mais tout cela, la jeune fille semblait apte à le faire.

Cellendhyll n'était pas pour autant perdu dans sa contemplation et ses réflexions. Il avait très bien entendu ce qu'avait dit Cassie et ne releva pas. Il avait saisit l'ironie de son propos, l'ancienne serpentarde n'était pas sans savoir l'antagonisme qui existait entre les deux hommes. Pour une autre femme qu'elle d'ailleurs, ce qui ne manqua pas de faire sourire Cell'. Cela n'atteignait sans doute pas Cassie, elle n'était pas du genre jalouse.

Il était sur le point de demander de quels déboires elle parlait. Mais son regard d'avertissement le fit changer d'avis. Il était plutôt curieux en vérité de savoir ce qu'il en été vraiment. Ce n'était apparemment pas le moment et de toute façon avec Cassie reine du mystère c'était comme de lui demander de lui faire un soufflet au chocolat...


Um...

Se contenta-t-il de répondre. Feignant de s'intéresser à Maïlis. Pour un peu la mine de l'enfant lui aurait fait mal au coeur, mais ce n'était pas son genre, il regrettait seulement qu'un animal qui lui convenait parfaitement lui été refusé pour une simple allergie. Il récupéra l'animal mais le garda sur le bras.

Non, ce sera au propriétaire d'en trouver un.

Expliqua-t-il. Il avait bien trop d'animaux pour les nommer tous. Et puis généralement les acheteur aimaient trouver un nom leur plaisant à eux. Le reptile enroula alors sa queue autour du poignet fluet de l'enfant. Ce n'était pas des animaux très affectifs, ni même démonstratifs, il était étonnant qu'il se soit autant attaché en si peu de temps.

Hé bien,

Remarqua-t-il,

Il semble t'apprécier, c'est plutôt inhabituel...

Juste pour enquiquiner Christopher, il faillit proposer de lui offrir l'animal, il ne voulait cependant pas décevoir l'enfant. Il n'était pas cruel. La petite n'avait rien a voir avec l'antagonisme des adultes. Pour autant, une proposition était a faire. Il se pencha vers Maïlis.

Je te proposerais bien de te l'offrir, mais je sais que ton père n'apprécierait pas.

Il jeta un coup d'œil torve à Cassie, l'air de penser que c'était parfaitement stupide comme attitude, mais s'abstenant de tout autre commentaire.

Si tu veux, je peux te le garder, tu lui choisis un nom, et tu viens le voir quant tu veux, d'accord ?

Proposa-t-il à Maïlis. Il fallait dire que la petite était adorable, il savait que ce ne serait pas pareil que de l'avoir avec elle, mais peut être qu'au final, Cassie finirait par céder? D'autant que son « mari » il fronça les sourcil rien qu'en pensant au terme, était vraiment prude question animaux. Il ne devrait pourtant pas avoir d'allergie au écailles ! C'était plutôt inédit. Cellendhyll pensait plutôt qu'a part sa petite personne, Hagreaves n'aimait pas grand monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïlis Hargreaves

avatar

Nombre de messages : 472
Date d'inscription : 07/03/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
2/7  (2/7)

MessageSujet: Re: [Ménagerie Magique] Une mauvaise idée ?   Ven 13 Mar - 14:53

Le regard sombre de Cassie semblait immuable. Les années n’avaient pas affecté cette lueur froide et malsaine qui pouvait en émaner. Toutefois, un changement imperceptible avait fait son apparition. Un changement que seule une personne bien avisée pouvait détecter. Cassie n’était plus seule, elle ne se battait plus pour elle-même… Aujourd’hui, contrairement à l’époque où Cellendhyll l’avait connu, elle avait une raison de vivre. La maternité apportait dans son regard une dimension nouvelle, toute aussi impressionnante que celle du désespoir qui l’habitait jadis et tout aussi inquiétante. Il était clair que ce que Cassie disait implicitement n’était pas à prendre à la légère car pour sa fille… Elle serait certainement capable du meilleure comme du pire.

Maïlis observait le sphénodon à présent de retour dans les bras du vendeur. Une petite moue contrite de dessinait sur son visage poupon et ses yeux montraient bien son envie vis-à-vis de la créature. Pourtant, il n’y avait aucun signe avant coureur du caprice. L’enfant ne semblait pas prédisposer à ce genre d’enfantillage puéril et surtout inutile en présence de sa mère.

Les réponses de Cellendhyll permis à Mailis de relever les yeux de la créature. Elle l’écouta attentivement, s’imaginant le nom qu’elle aurait pu lui donner si elle avait eu la chance de devenir son heureuse propriétaire. Lorsqu’il lui fit remarquer que l’animal semblait l’apprécier, un large sourire fendit son visage d’opaline et ses joues s’empourprèrent légèrement. Un petit rire cristallin s’échappa de ses lèvres alors qu’elle défaisait la queue de l’animal qui venait de lui saisir le poignet. Les animaux alentours qui s’agitaient, criaient, piaillaient ou miaulaient dans la pièce, se turent alors devant se petit son de clochette.

Puis, Cellendhyll se pencha vers elle et lui murmura quelque chose. La jeune fille cessa de rire et son visage recouvrit un sérieux très mâture pour son âge. Ses yeux se firent inquisiteurs et elle fixa l’homme au visage anguleux avec une attention toute nouvelle.

« Vous êtes un ami de papa ? » L’interrogea-t-elle soudain.

Ses yeux ne faiblissaient pas d’intensité. Si bleus, si profonds, qu’ils vous happaient sans crier gare, vous noyant dans une tourmente mystérieuse. Cet homme connaissait son père, elle n’en doutait pas mais elle, elle ne l’avait jamais vu. Comme mademoiselle Kennit, il faisait parti d’un passé lointain et cela réveilla sa curiosité. Mais celle-ci fut rapidement étouffée par la proposition qu’il venait de lui faire et elle écarquilla de grands yeux étonnés. Cassie, elle, plissa ses yeux d’encre et fixa Cellendhyll avec férocité, que manigançait-il dans sa tête de piaf ?

« Je… euh… » Balbutia l’enfant qui n’en revenait pas.

Elle ne savait plus quoi dire. Remercier l’homme et accepter la proposition ? Remercier l’homme et décliner sa proposition ? Remercier l’homme et interroger sa mère avant de prendre une décision sur sa proposition ? La troisième solution semblait la plus correcte même si son instinct d’enfant la poussait à se rendre sans détour vers la première.

« Vous êtes très gentil monsieur… » Dit-elle dans un premier temps alors que Cassie étouffait un fou-rire.

« Votre proposition me touche beaucoup mais… »

Elle se tourna vers sa mère qui fixait Cellendhyll avec un vif intérêt, comme si, une relance venait d’être faite dans une partie de jeu très serrée.

« Et bien » S’exclama alors Cassie « Tu t’adoucis avec l’âge Cellendhyll ? »

Le ton de Cassie était moqueur et la situation l’amusait vraiment.

« Où les enfants des autres (et elle insista sur le terme) ne te laissent pas insensibles ? Faisant vibrer une corde presque inexistante dans ton être ? »

Elle inclina la tête pour répondit à sa fille tout en fixant son vieil ami.

« Je ne pense pas que ce soit une bonne idée ma chérie. Tu pourrais t’attacher à cet animal et mon vieil ami ici présent sera bien capable de le vendre par inadvertance pour faire du profit ».

Elle haussa les sourcils et baissa les yeux vers Maïlis qui affichait une mine triste.

« Maïlis… Nous étions d’accord ».

L’enfant inspira et expira douloureusement mais ne répondit rien et acquiesça d’un simple signe de tête. Cassie eut alors un geste inattendu, elle s’accroupit devant sa fille et passa une main dans ses longs cheveux. Son visage changea du tout au tout, elle ne faisait plus fi de la présence de Cellendhyll et elle s’adressa avec une voix douce à son enfant.

« Eh… Ma puce… »

Elle caressa le visage attristé de Maïlis et attendit quelques secondes.

« Très bien » Reprit-elle avec plus de poigne « Propose-moi quelque chose de pertinent. »

Mailis releva les yeux vers sa mère et se mit à réfléchir. Elle se tourna un peu et lança un regard au vendeur puis à l’animal toujours dans ses bras.

« Avec mon argent de poche, je pourrai payer une pension à monsieur De Cortavar pour la location de la cage et la nourriture ? Et aux vacances, je viendrai le voir et je m’en occuperai, ici-même, dans la boutique ? »

Elle regarda sa mère avec impatience et inclina la tête.

« Hum… » Fit Cassie.

« Nous partons souvent pendant les vacances Maïlis, tu ne verras donc pas la créature souvent et tu donneras ton argent pour une chose dont tu ne profiteras même pas. »

La jeune fille se remit à réfléchir, vaincue par cet argument irréfutable de sa mère.

« Et… Si je le prenais à Poudlard et que je le laissais en garde pour les vacances à monsieur De Cortavar ?! » S’exclama-t-elle avec enthousiasme.

Cassie haussa les épaules d’un air las et se mit à sourire.

« C’est une possibilité… Demande-lui. »

L’enfant pivota et regarda Cellendhyll avec un espoir grandissant dans les yeux.

« Monsieur, pourriez-vous, si jamais j’achetais le sphénodon, le prendre en pension durant les vacances scolaires ? Bien évidemment, je vous payerai la location du vivarium et la nourriture ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cellendhyll de Cortavar

avatar

Nombre de messages : 457
Age : 32
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Âge du personnage: 34 ans à partir du 17 avril 2019
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: [Ménagerie Magique] Une mauvaise idée ?   Ven 3 Avr - 17:57

En l'observant attentivement, Cell' c'était rendu compte d'une chose Cassie n'avait pas changé. La même lueur hantée habitait son regard. Souvent, il c'était demandé ce qu'elle avait pu vivre pour être comme ça. Elle ne c'était jamais confié à lui. Quelque part, il avait toujours su que leur relation été voué à l'échec. Elle avait eu beaucoup trop d'ascendant sur lui. Elle prenait, sans donner. Sur ce point, sans doute, il y avait un subtile changement. En effet, la manière dont elle regardait sa fille en disait long. Elle aimait véritablement cette enfant, et semblait prête à beaucoup pour elle. En regardant la petite, Cell' se dit qu'elle été tout ce que Cassie aurait pu être, si elle aussi été née choyée. Peut être qu'Hargreaves et elle formait un couple qui allait bien ensemble finalement. Sa vie à lui non plus n'avait pas dû être rose, pour le peu que Cell' en savait. L'enfant l'intérrogea alors sur son amitié avec son père.

J'aurais pu.

Répondit-il simplement. Cependant, à l'époque de son entrée à Poudlard, les Serpentard n'étaient pas de ceux qui liaient de véritables amitiés. Pour autant, même si lui avait été autre chose qu'un gamin égocentrique et impulsif, Christopher n'était pas vraiment quelqu'un avec qui on devenait ami. Il était trop soucieux de préserver un quelconque côté mystérieux. C'était d'ailleurs ce qui avait causé tout ses problèmes avec Ann, dont avait découlé leur antagonisme. Heureusement, Cell' avait changé depuis. Il était nettement plus posé et réfléchis. Préoccupé par ses souvenir, il n'en laissa pas néanmoins échapper le regard noir de Cassie. Elle devait se demander ce qu'il chercher à travers cette proposition. Si elle savait, elle serait déçue ! Pensa-t-il avec un demi-sourire. L'enfant en revanche semblait ne savoir que répondre. Intelligente comme sa mère, elle opta pour un remerciement poli et attendant un assentiment de sa mère ou le contraire. Cependant, elle n'était pas encore en mesure de comprendre les implication d'une partie que finalement, Cassie était seule à jouer.

Disons cela...

Répondit Cellendhyll laissant passer une allusion peu fine.

Les enfants son l'avenir, il est normal de s'intéresser à eux.

Lâcha finalement Cell' en haussant les épaules. Il n'en voulait pas lui même. Cela prenait trop de temps avant qu'ils soient en mesure de saisir leur monde avec leur regard si particulier; Mélange d'innocence et de vérité implacable. Il aimait leur façon de voir le monde. Et ils étaient beaucoup moins chiant que la plupart des adultes.

Il leva les yeux au ciel quant elle évoqua la possibilité qu'il puisse revendre l'animal. Il avait une trop bonne mémoire pour faire pareille bêtise et n'avait pas besoin de ce type de revenu. Il pouvait se permettre d'être généreux, il n'était pas franchement a un gallion prêt. Toutefois, Cassie venant d'entamer une discutions avec la fillette, il décida de ne pas intervenir.

Il observa et écouta pourtant attentivement. L'enfant avait vraiment des capacités. Exploitée ingénieusement. Étonnamment, et malgré sa froideur apparente, Cassie semblait être une bonne mère.

Je pensais avoir dit que je te l'offrait?

Répondit se dernier, une once de malice dans le regard. Il jeta un coup d'oeil à Cassie. Pouvait-il l'énerver un peu plus ? S'aurait été un jeu amusant, mais Cell' avait d'autre source d'amusement que ça maintenant.

L'animal et à toi. Je suis d'accord pour le prendre en pension les vacances. Et si tu préfère, plutôt que de me payer, tu peux assurer son entretien en me rendant service. J'aurais besoin de quelqu'un pour nettoyer les cages...

Proposa-t-il. Il l'aurait fait, même si ce n'était pas l'enfant de Cassie, même s'il n'était pas certain de sa réaction face à cette proposition. Mais c'était bien plus amusant dans ses conditions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïlis Hargreaves

avatar

Nombre de messages : 472
Date d'inscription : 07/03/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
2/7  (2/7)

MessageSujet: Re: [Ménagerie Magique] Une mauvaise idée ?   Mar 12 Mai - 13:26

« En effet, vous avez stipulé que vous pouviez m’offrir l’animal mais… Si je veux en être la propriétaire, je dois le mériter et pas simplement en hériter parce que vous êtes gentil ou un ami de ma mère. »

Cassie sourit à nouveau et ne quitta pas son enfant des yeux. L’argent n’était ni un problème pour elle, ni un problème pour son mari mais en vivant ensemble, ils avaient décidé de vivre sur leur revenu et non sur leur héritage.

Maïlis, quant à elle, avait appris la valeur de l’argent et si elle avait, comme tous les enfants, de l’argent de poche une fois par mois, elle devait gagner le surplus en rendant des services. Depuis l’année dernière, elle nettoyait le laboratoire de potion de ses parents, aidait aux tâches courantes et s’occupait à elle seule de la volière, lieu que ni sa mère, ni son père n’affectionnait particulièrement. L’argent qu’elle gagnait ainsi passait depuis quelques mois dans des accessoires de coiffure, du maquillage, du parfum… Les priorités, tout à fait naturelles, d’une adolescente de son âge, soucieuse de vivre une vie normale et de plaire. Cassie et Christopher en étaient ravis même si ce dernier grinçait des dents en voyant sa fille grandir "trop vite".

L’idée d’entraide plaisait grandement à la jeune fille. D’une part parce qu’elle pourrait continuer à économiser de l’argent pour cette robe qu’elle avait repéré chez Gaichiffon, d’autre part, parce qu’elle pourrait revenir ici pour s’occuper des animaux mais également, pour tenter d’en savoir plus sur ce monsieur De Cortavar et sa relation avec ses parents. De surcroît, elle aurait plus de liberté pour éventuellement revoir mademoiselle Kennit. Une aubaine !

Elle reporta son attention sur sa mère et la fixa un instant.

« Maman ? »

Cassie ne pipa mot pour le moment et sembla réfléchir. Puis, d’une voix tranchante, elle répondit :

« Très bien ! »

Le visage de Maïlis s’illumina.

« Mais… »

Le sourire s’effaça un court instant.

« Tu dois, dans un premier temps, écrire à la directrice de Poudlard pour t’assurer qu’elle accepte le sphénodon au collège. »

« La règlementation sur les animaux de compagnie à Poudlard a été largement modifiée depuis ta scolarité maman… Maintenant, grâce au professeur Rubéus, nous avons le droit à beaucoup d’animaux... Tant qu’ils ne sont pas dangereux ! »

« Je le sais bien Maïlis mais tu dois tout de même l’en informer par courrier. Car il faut une dérogation de madame Tomlinson dès que l'animal n'est pas un chat, un hibou, un rat ou un crapaud. »

La jeune fille acquiesça d’un signe de tête.

« De plus, tu aideras mon ami » Elle lança un regard à Cellendhyll « Lors de tes vacances uniquement car tu ne pourras pas revenir au Chemin de Traverse autrement. Tu n’auras, en aucun cas, droit à des escapades durant tes travaux ici… Tu rentreras chez tes grands-parents immédiatement après tes journées de travail à la Ménagerie Magique. D’accord ? »

« D’accord ! »

Maïlis regarda Cellendhyll.

« Combien de jour souhaites-tu qu’elle vienne pour s’occuper des cages ? » Demanda-t-elle avec un petit sourire en coin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cellendhyll de Cortavar

avatar

Nombre de messages : 457
Age : 32
Date d'inscription : 31/12/2007

Feuille de personnage
Âge du personnage: 34 ans à partir du 17 avril 2019
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: [Ménagerie Magique] Une mauvaise idée ?   Jeu 28 Mai - 15:48

Cell' considéra l'enfant un moment. Sa parenté était évidente. Il ne chercha pas à contester. Si elle voulait travailler pour payer la pension, il n'avais rien à y redire. Cassie l'observait d'un air suspicieux. Elle se demandait probablement ce qu'il avait derrière la tête. Elle ne l'avait pas vu depuis des année et ne le connait pas ou plus. Il ne concoctait rien. Il avait perdu sa curiosité d'adolescent. Il était bien plus patient et il n'utilisait pas les enfants pour parvenir à ses fins. S'il voulait des informations sur Hargreaves ou Cassie, il avait d'autres moyens de se les procurer. Bien plus intéressant que de manipuler une enfant d'ailleurs. Même si celle-ci avait l'air moins naïve que le sont la plupart des enfants de son âge et même certains plus âgés.

La mère de Maïlis finis par accepter la proposition du gérant. Cell' sourit, l'air mystérieux et très satisfait de lui même comme il savait si bien le faire. Voilà qui lui donnerait du grain à moudre. Le fait été seulement que son égo n'avait en rien diminuer depuis ses jeunes années. Il avait plutôt tendance à croitre avec l'âge...

Celle leva les yeux au ciel: le Professeur Rubéus ! A son époque personne n'aurait eu, dans la maison du Serpent en tout cas, l'idée de l'appeler Professeur. Comment se gros lourdaud avait-il pu rester professeur aussi longtemps ? Si Cell' adorait la matière qu'il enseignait, il n'avait jamais apprécié le personnage. Quoiqu'il en soit c'était un bien que la législation concernant les créatures magique admise au sein de Poudlard eu évolué. Chouette, Chat , Rat ou Crapaud étaient de piètres compagnons au côté d'Aigle royal, Flereur, Veaudelune et Sphénodon.


Je ne pense pas qu'elle soit contre...

Fit remarquer cellendhyll avait un air rassurant pour Maïlis. Beaucoup d'élève lui avait demandé des Chatcoon ou des Youki pour leur tenir compagnie entre les murs de l'école. Il n'avait jamais eu aucun retour.

Cell' était bien évidement au courant de l'impossibilité que les élèves avait de sortir de Poudlard lorsqu'il y été mais cela l'amusait parce que Cassie n'avait jamais respecté cette interdiction. Il savait qu'elle en été sorti lorsqu'elle n'aurait pas dû et entré lorsqu'elle n'y été plus. De ça, il été bien placé pour le savoir.
Il se garda pourtant bien de le lui faire remarquer.

Combien de jours ?

Il réfléchis à la question quelques instants. En fait, il s'en fichait combien de jour, il ne faisait pas ça pour l'argent. Ceci dit, ses petites mains lui seraient bien utiles.

Trois jours par semaine de vacances devrait suffire.

Estima-t-il.

Sauf si tu y voit un inconvénient.

Ajouta-t-il en lui retournant son sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïlis Hargreaves

avatar

Nombre de messages : 472
Date d'inscription : 07/03/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
2/7  (2/7)

MessageSujet: Re: [Ménagerie Magique] Une mauvaise idée ?   Mer 26 Aoû - 12:55

« Aucun » Lança Cassie sans aucune hésitation dans la voix. « Il faut bien apprendre que tout a un prix dans la vie et qu’il faut faire des sacrifices pour obtenir ce que l’on souhaite. »

La jeune fille releva les yeux vers sa mère puis regarda Cellendhyll avant d’imiter sa mère dans une réplique presque parfaite.

« Et que chaque peine mérite salaire… »

Cassie baissa les yeux vers sa fille.

« Exactement… Et là, ton salaire sera de pouvoir posséder cet animal. »

La jeune fille sourit de plus belle et tout son visage s’illumina alors.

« Chouette ! » Laissa-t-elle échapper en sautillant ! « Il faut que je lui trouve un nom maintenant… »

Cassie opina de la tête et regarda alors Cellendhyll fixement, laissant sa fille se soucier de ce détail personnel sans la gêner.

« Que sont devenus les autres ? » Demanda alors Cassie. « Tu en as des nouvelles ? Tu vois encore des personnes de notre ancien entourage ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Ménagerie Magique] Une mauvaise idée ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Ménagerie Magique] Une mauvaise idée ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sidney est une mauvaise fréquentation.
» J'ai en ma possession un parchemin magique qui conduit à un souterrain !
» Séminaire: la levée du Code International du Scret Magique
» LA BOUTIQUE MAGIQUE
» Le catalogue magique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fidelitas :: Les Coulisses :: Chroniques du Forum :: [Archives RP Hors Poudlard - 2008/2010] :: Archives messages londres-
Sauter vers: