AccueilAccueil  PartenairesPartenaires  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sale nuit pour une sortie à Westminster [sujet ouvert]

Aller en bas 
AuteurMessage
Plume à Papotte
Compte Administrateur
avatar

Nombre de messages : 121
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Sale nuit pour une sortie à Westminster [sujet ouvert]   Lun 27 Oct - 1:12

Août 2017 – 23h18

Covent Garden est une place de Londres et un quartier de Westminster sur laquelle se tenaient les halles. Elle est maintenant connue principalement pour le Royal Opera House qui fut construit en 1858 sur l'emplacement d'un théâtre lui-même construit en 1732. Cet opéra est souvent appelé du même nom que la place.

Le quartier est dominé par des magasins et des lieux de divertissement et contient une entrée pour le Royal Opera House, qui est connu simplement comme « Covent Garden ».

Le secteur est entouré par High Holborn, Kingsway, The Strand et Charing Cross Road. Le Covent Garden Piazza est situé au centre géographique du secteur et était l'emplacement d'un marché aux fleurs, aux fruits et légumes des années 1500 jusqu'en 1974, date à laquelle le marché en gros a été déplacé au New Covent Garden Market à Nine Elms.

Ce soir là, les rues sont sombres et presque déserte, on ne rencontre pas beaucoup de passants et de touriste. L’air est humide, une bruine s’accroche aux cheveux et aux vêtements malgré la chaleur oppressante qui a été emmagasinée dans la journée.


Dernière édition par Plume à Papotte le Mer 5 Nov - 21:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalan NEMESIS

avatar

Nombre de messages : 482
Age : 34
Date d'inscription : 06/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans depuis le 26/05
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
4/7  (4/7)

MessageSujet: Re: Sale nuit pour une sortie à Westminster [sujet ouvert]   Lun 27 Oct - 22:12

Une petite silhouette sombre titubait en avançant dans la bruine... Si on remontait son chemin, on pouvait constater qu'elle sortait du Ronnie Scott's. A voir la voir trébucher sur son parcours on pouvait facilement imaginer qu'elle avait trop bu mais le problème était autre.
Dissimulé sous sa cape noire, le capuchon rabattu sur sa tête, la jeune sorcière n'était pas au meilleur de sa forme, bien au contraire. Elle n'avait pas but une goûte de boisson alcoolisé mais par contre elle était de nouveau prise d'une de ses crises mais crise de quoi? Même elle ne le savait plus vraiment. Au début elle pensait que c'était un souci avec son cher et tendre ancêtre. Puis elle c'était rendu compte qu'il y avait autre chose.
Tout s'embrouillait dans sa tête et elle sentait son esprit divaguer dangereusement. La température de son corps était anormalement élevée et elle se sentait mal.
Telle une âme errante elle avançait difficilement dans les rue de Londres, ne sachant plus où elle voulait aller et ce qu'elle voulait faire... Elle devait faire un truc, sortir de cet état mais que faire?
Si un Moldu venait à passer par là, il aurait forcément l'impression d'être dans un de ses films angoissant qu'ils prisaient beaucoup. La brumes lourde et humide qui avait envahit se cartier du vieux Londres, la silhouette seule, étrange et presque irréelle d'une femme qui n'en avait peut être jamais été une...
Kalan avançait vers un but qui lui était inconnu, tout en songeant que la ville avait réussit à trouver un décor digne d'elle et de ses "états d'âmes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Assassin

avatar

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: Sale nuit pour une sortie à Westminster [sujet ouvert]   Mer 5 Nov - 21:46

Avant que la jeune sorcière n’ait eu le temps de se retourner, des pas précipités se dirigèrent dans sa direction. Un bruit sourd coupa l’air, comme une épée la fend lors d’une attaque, puis un crac résonna.

L’ombre avait foncé sur sa proie et venait de lui asséner un violent coup à l’arrière de la tête. La jeune sorcière rousse s’écroula au sol avec lenteur et sa tête heurta le bitume. Le temps se figea alors. Aucun mouvement n’indiqua que l’agresseur prenait la fuite, aucun mouvement n’indiquait non plus que des passants de la rue adjacente aient été alertés.

Deux mains, fortes, agrippèrent la cape noire et tirèrent le corps inanimé jusqu’à un renfoncement. Elles fouillèrent alors la victime, cherchant de poche en poche, retirant papiers, plumes, mouchoirs et autres pacotilles qu'elles trouvèrent et s’arrêtant sur la baguette magique de la jeune sorcière.

L’ombre se redressa, observa et analysa avant de s’abaisser à nouveau sur le corps inerte. La main glissa sur le visage inexpressif, figé dans un éclat de douleur mais également souffrance, puis elle frappa d’une violente gifle la joue de la jeune sorcière. Celle-ci sembla reprendre connaissance mais ses yeux regardaient dans le vague. Discernait-elle le visage ? Entendait-elle les requêtes hurlées sauvagement par cette ombre agressive. Peut-être pas…

Un nouveau coup lui fut porté, quelques mots résonnaient… Baguette… Magie… Sorcellerie… Punition… Juste châtiment… Mais la compréhension et la cohésion ne parvenaient pas à l’esprit de la jeune sorcière rousse.

Les mains s’accrochèrent à son cou, tentant alors de l’étrangler, la privant de cet air vicié mais pourtant vital. La jeune sorcière agrippa les poignets de son agresseur, geste désespéré, incontrôlé, simple instinct de survie mais la poigne était trop forte. L’état de fatigue dans lequel se trouvait la jeune femme à son arrivée dans cette rue et la commotion engendrer par le coup qui lui avait été portée à la tête ne lui permettait pas de se battre…

Elle s’essouffla, se calma et les mains desserrèrent leur étreinte avant que l’absence d’air lui soit fatale. L’ombre arpenta le minuscule passage de long en large, piétinant les parchemins qu’elle avait retiré des poches de la cape noire.

- Nemesis… Magie… Sorcière…

Des mots résonnaient encore mais ne formèrent toujours pas de phrases. Puis, un craquement sourd se fit entendre et la baguette de la sorcière rousse tomba à terre… en deux morceaux distincts. Une sorte de filament rouge, comme un nerf, s’échappa du bois brisé. Aussi brisé que la femme à terre.

Puis la jeune femme se trouva alors aspergé d’un liquide malodorant et acre, qui brûlait ses poumons fragilisés par le manque d’air qu’elle avait subit. Un frottement suivi d’un second frottement, un juron, un nouveau frottement puis un craquement… une odeur de souffre se répandit puis un bruit de crépitement retentit… La cape de la jeune sorcière s’embrasa et l’ombre s’échappa de la ruelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalan NEMESIS

avatar

Nombre de messages : 482
Age : 34
Date d'inscription : 06/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans depuis le 26/05
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
4/7  (4/7)

MessageSujet: Re: Sale nuit pour une sortie à Westminster [sujet ouvert]   Jeu 6 Nov - 17:27

Un choc sourd et le néant qui s’ouvre à vos pieds...
Sans comprendre se qui se passait Kalan sombra dans le gouffre qui venait de s’ouvrir face à elle. Une chute vertigineuse et choc douloureux, bien plus douloureux qu'un simple impact physique. Elle sombrait dans un monde sombre, un monde fait de souffrance, un monde fait de rien. Un hurlement de rage retenti en elle et c'est alors qu'elle le vit. C'était la première fois qu'ils se croissaient ainsi, la petite demi humaine et son ancêtre... La Femme pâle et flamboyante et l'esprit du démon ancestral... Depuis la naissance de Kalan il ne faisait qu'un. Une dualité enfermé dans le même corps, deux puissance, deux personnalité qui luttait pour un simple corps de chaire et de sang... Un corps qui était entrain de leurs échapper, un amas de cellule qui ne répondait plus.
*Toi... tout est TA fautes...* La frêle voix de Kalan raisonnait dans ce monde d'inconscience, une voix étrangement féminine et douce. *Ne dis pas de bêtise Kalan, si c'était de ma faute je ne serais pas ici avec toi.* La voix caverneuse du démon semblait sortir des entrailles de la terre mais il n’y avait même pas de terre dans cet étrange lieu. *Que faisons nous là alors si ce n'est pas toi qui m'y a entraîné ?* *AH ces humains toujours aussi peut loquace... Ma pauvre fille tu ne comp...* La voix de Némésis était de plus en plus faible alors que Kalan reprenait vaguement conscience dans un monde froid, humide et douloureux.
Elle n'avait même pas senti la gifle qui l'avait éveillé et elle ne souhaitait qu'une chose. Retourner s'expliquer avec son lointain aïeul, fuir ce monde fait de souffrance, fuir vers...
Elle senti la deuxième gifle, tel une douche froide. Qui osait ? Elle sentait que Némésis était lui aussi révolté et qu'il voulait faire comprendre à cet inconnu que l'on ne lève pas la main impunément sur une NEMESIS mais le corps refusait toujours de réagir. Elle voulait réussir à voir son agresseur, elle voulait lui faire payer mais ses intentions de suffisait pas. Englué entre deux monde, elle n'arrivait plus a discerner le vrai du faux. Elle n'arrivait pas à fixer son regard sur le visage qui la surplombait. Un bourdonnement incessant lui vrillait les oreilles et elle voulait le faire cessé... Ou était sa baguette... *Ma baguette!* Même dans cette état semi conscience elle sentait que c'était l’autre qui l'avait en ça possession et un cris de rage retenti en elle... Personne n'avait le droit... Personne sauf Olliv'... *Olliv' je suis désolé je ne suis pas à la hauteur.*
Une troisième gifle lui fit encore un peu reprendre ses esprits. Son pauvre corps endolorit sécrétait tant d'hormone qu'elle ne sentait plus vraiment la douleur, elle avait juste l'impression que sa tête allait exploser. Avec se nouveau sursaut de conscience, elle saisi quelques mots vague.
"Baguette… Magie… Sorcellerie… Punition… Juste châtiment…"
Quoi ? Elle n'arrivait pas à fait le rapprochement entre les son qu'elle entendait et ce qu'elle vivait... Elle ne savait même pas si ce qu'elle entendait était du à sa propre folie ou à une hallucination. Qu'on la laisse donc se rendormir. Oui qu'elle puisse enfin sombrer dans se monde sombre, chaleureux et aussi profond qu'un puis sans fond.
C'est alors que le monde se mit encore plus a tournoyé. On exerçait une pression sur elle et l'air de lui parvenait plus et sans air il n'y a plus de feu. Alors qu'elle sombrait de nouveau dans le néant, Némésis eu un sursaut de haine... *NOOONNNNNNNN... Elle est à mOIII.* Il réussit à plier le corps de son héritière et dans un dernier sursaut d'espoir il attrapa les mains de son agresseur mais même Némésis avait été affaiblit par l'étrange rhume et il ne réussit pas à garder le contrôle du corps qui se vidait de toute énergie. Kalan et lui était de nouveau asspiré par ce vide universel. *Espèce d'idiote... Même pas fichu de veiller sur ton enveloppe charnel!* Le ton avait été impétueux et glacial mais Kalan y décela quant même de la peur. *De quoi as tu peur Némésis ? De la mort ?* *Ne parle pas de ce que tu ne connaît pas.* Siffla t'il *Moi qui avait toujours rêvé de me défaire de toi... Voilà que je t'entraîne dans notre perte collective.*
Alors que le duo insolite s'écartait encore une fois du corps, entraîné vers un ailleurs qui leur était inconnu. Ils se reprochèrent et L'esprit de Némésis attrapa celui de son héritière, il se fondirent l'un en l'autre et au même moment la corps eu le droit a une autre bouffé d'Oxygène.
*Que fait tu ?* *Unis nous somme plus fors que séparé et notre quête ici n'est pas terminé. je ne te laisserais pas m'entre...* *NOONNNNNN* *GRRNOOONNNNNNNN*.
Ça avait été comme une déchirure, comme si Kalan et Némésis avait perdu un peu plus de leurs humanité et ils avait très bien comprit à quoi cela était il du. *Pas ma baguette... NONONNNNNNN*[ Alors que lui, il restait silencieux, Kalan s'effondra... Brisé tout comme sa puissante alliée.
Peut de personne savent ce qu'il en ai du lien puissant qui relit une baguette et son sorcier, un lien qui ce retrouve considérablement renforcé si ce sorcier est un fabriquant de baguette. Tel à anneau, la boucle et bouclé mais ce soir, on venait de le brisé.
Une magie sombre et puissante avait fait son office ce soir, une magie ancestrale qui avait échappé au sorcier depuis plusieurs siècle.
Le pauvre assassin avait du agir sans se rendre compte de l'étendu de se qu'il faisait mais il l'avait fait quant même et les conséquences serait désastreuse.
La magie de Kalan avait été brisé trois fois, la sorcière avait été brisé, sa baguette avait été brisé et l'anneau magique qui les reliait avait lui aussi été brisé. Le chiffre trois, symbole secret de la famille Némésis, chiffre d'équilibre de la puissante baguette qui avait brisé... En trois parti, deux morceaux de bois et le nerfs de la dragonne... Le chiffre trois, détenteur de cette sombre magie qui avait été oublié.
Kalan avait sombré et seul Némésis la retenait encore a son corps, il en allait de sa survit, de la survit de son oeuvre. Plus faible que jamais, il usa de toutes ses ressources pour éviter de disparaître lui aussi dans le néant des mondes.
Mais dans tout grand malheur, il existe aussi un bonheur et heureusement pour Némésis; L'assassin avait mit le feu au corps inerte de son héritière... Le feu... Dans ses calorie salvatrice, il réussit à avoir un dernier sursaut d'énergie et de sa main gauche il attrapa les trois morceaux de la baguette, les serrant contre lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lileana Kennit

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans (anniversaire : 20 septembre)
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: Sale nuit pour une sortie à Westminster [sujet ouvert]   Jeu 13 Nov - 14:29

Ce soir là, Lileana était sortie un peu tard du bureau. La nuit été déjà tombée depuis plusieurs heures lorsqu’elle finit son dossier en cours : la rébellion des mermaids dans les îles des Orcades. Après de longs mois de négociations, elle été parvenue à leur faire entendre raison sur l’importance de rester cachés aux yeux des moldus. Cela lui avait bien pris dix mois de tractations et diverses conjectures et interminables discussions à parler encore et toujours de la merveilleuse chance de ne pas être connu des moldus.. Elle n’avait pas hésité une seule seconde à verser dans le cliché, s’insurgeant contre les probables expérimentations que les moldus feraient subir au peuple de l’eau pour comprendre et pouvoir reproduire leur habilité à parler, respirer et se mouvoir aussi facilement et à des profondeurs si haute. Et lorsque les mermaids firent mine de vouloir prendre le pas sur les moldus, elle eut peur que sa négociation ne tombe à l’eau, sans mauvais jeu de mot, mais elle avait réussi à leur prouver que leur vie tranquille serait finie, d’autant plus qu’ils ne pourraient vraiment surveiller les moldus sur la terre ferme. La sorcière avait réalisé que ce peuple aquatique se cherchait une importance au final et était un peu perdu dans les tréfonds des lacs et des mers. Elle concluait son rapport en notant que désormais, le domaine subaquatique des Orcades était à la charge des Mermaids : ils avaient en charge de réguler faune et flore locale, entretenir les fonds marins et réparer les dégâts que la pollution moldue pouvait faire. Ils en étaient heureux et Lileana aussi par la même occasion. Pas tous les dossiers ne se soldaient par une réussite aussi totale. C’est pourquoi elle avait décidé d’aller fêter ça en ville, au beau milieu des moldus.

Elle avait toujours sur elle de l’argent non magique, prête à toute éventualité et errant au grés des lumières de la ville, elle avait finit par se retrouver devant un cinéma qui alpaguait les chalands à l’aide d’immenses affiches fixes aux postures rocambolesques ou horrifique. Elle se rappela sa rencontre avec Tomas. Il lui avait dit combien il aimait le cinéma et avec un sourire, elle se dit qu’elle pourrait se laisser tenter, elle pourrait très bien rentrer chez elle par le réseau de cheminette du chaudron baveur par la suite. Le film, qui s’intitulait « La rose pourpre du Caire » faisait partie d’une rétrospective d’un cinéaste moldu dont le nom lui était totalement inconnu. Le film parlait de l’envolée d’un personnage de pellicule dans le monde réel et d’une histoire d’amour impossible. Elle avait rit et pleuré en regardant ce film. Elle était assez surprise et plutôt amusée de voir l’imaginaire des moldus, tellement proche de la réalité sorcière. Tomas avait raison, le cinéma, ça a du bon. Sans doute recommencera-t-elle l’expérience.

Sur le chemin entre le cinéma et le chaudron baveur, elle sentit une odeur étrange provenant d’une ruelle transversale, sombre. Elle glissa un coup d’œil pour voir d’où pouvait bien provenir l’odeur, sans doute quelque chose qui brûlait dans un récipient ; mais ce qu’elle vit n’avait rien de l’anodin plat qui avait trop cuit. Elle eut un haut le cœur lorsqu’elle reconnut ce qui était en flamme : une femme. Elle gisait sur le sol, inconsciente, impassible à ce qu’il lui arrivait. Quelqu’un semblait à proximité.


« Hey ! »

Cria la jeune femme, pensant que l’autre personne aidait la torche humaine sans savoir par où commencer, mais au lieu de lui faire signe pour demander de l’aide, l’ombre, car de son point de vue, elle ne pouvait apercevoir ses traits, fit demi-tour et parti en courant, s’engouffrant plus profondément dans la ruelle et dans Londres. Lileana se précipita vers la pauvre infortunée qui brûlait et regarda autour d’elle un indice qui pourrait l’aider à éteindre l’incendie. Heureusement, il avait plu ce jour-là sur Londres (comme bien des jours d’ailleurs) et de nombreuses flaques s’étaient formées ici et là.

N’ayant besoin de se concentrer qu’un très bref instant, Lileana se focalisa sur toute cette eau contenue dans le ruelle et la propulsa sur le corps qui devait être calciné. En peu de temps, les flammes s’estompèrent laissant place à une fumée noirâtre et nauséabonde qui s’échappait du corps de la jeune endormie. Même couverte de suie, on pouvait distinguer cette chevelure de feu… un vague souvenir.

Lileana se précipita vers elle, se jetant sur ses genoux, elle attrapa la tête de la jeune femme à la recherche d’un pouls, de quelque chose qui pouvait signifier que cette dernière était encore en vie. Etrangement, ses chairs n’étaient pas calcinées, elle était simplement recouverte d’une épaisse couche noire. Lileana jeta un coup d’œil sur le reste du corps de la demoiselle à la chevelure d’un roux resplendissant, le contraste était saisissant. Elle portait une cape.. et ce qu’elle tenait était… une baguette ?


« Une sorcière ? »

Se demanda-t-elle à haute voix. C’était donc à Sainte Mangouste qu’il fallait l’amener et de toute urgence.

Sa main passa à l’arrière du crâne de la malheureuse. Elle sentit quelque chose de poisseux. Elle retira sa main pour voir de quoi il s’agissait : du sang. Elle se mit alors à hurler :


« A l’aide ! Au secours ! Aidez-moi ! Il y a une blessée ici ! »


Elle espérait qu’un sorcier viendrait à son secours, le chaudron baveur n’était pas loin, ce n’était donc pas impossible.

Elle ne pouvait pas transplanner avec elle, elle n’avait pas de permis de transplannage. Elle ne pouvait pas la porter, sa petite taille ne le lui permettait pas et Sainte Mangouste était bien trop loin. Mais il fallait faire quelque chose, elle ne pouvait pas la laisser là en ignorant l’étendue des dégâts. Devait-elle s’éloigner et aller chercher du secours au chaudron, la laissant sans protection et à la merci du premier venu, ou même pire : à la merci de son agresseur ! Non elle ne pouvait s’y résoudre. Les yeux pleins de larmes, et la voix sanglotante, elle appela à nouveau :


« Je vous en prie ! Aidez-moi »


Elle était inutile, impuissante. Elle détestait cette sensation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomas O'Reilly

avatar

Nombre de messages : 127
Age : 35
Date d'inscription : 20/07/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 40 ans
Alignement: Pro-vampire
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: Sale nuit pour une sortie à Westminster [sujet ouvert]   Lun 1 Déc - 21:21

Que pouvait bien faire un homme de bonne famille dehors, à cette heure ci, par un temps aussi dégueulasse ?
Tom sortait du chaudron baveur, il leva les yeux au ciel afin d'observer un peu mieux la bruime qui tombait. Il referma sa mince cape sombre sur lui, il allait avoir un peu froid avec toute cette humiditée. Il avait perdu l'habitude du climat Londonnien mais il s'en moquait royalement. Le froid n'était qu'un désagrément physique et cela n'était pas le plus important.
Il y a des choses bien plus désagréable... Songea t'il... Et tu ne peux t'en pendre qu'à toi même.
Dire qu'il aurait put passer une soirée tranquille, chez lui, à lire un bon livre devant un feu de bois mais à la place, il ce trouvait là. Il secoua la tête et quelques coutelettes d'eau voltairent autour de lui, il n'avait pas prit la penne de mettre sa capuche et maintenant il avait les cheveux humide. Sans y faire plus attention, il fit un pas de plus.
Il aurait pu choisir de rentrer chez lui et de ce mettre au chaud mais pour l'instant, il préférait marcher un peu. Le jeune homme avait l'esprit embrouillé et il voulait y voir plus claire. L'ancien détective reprennait du service, sa curiosité avait été piqué au vif et c'était pour ça qu'il trainait si tard dans cette ville froide et humide.
Il y a quelques jours, en lisant "Le chicaneur", il était tombé sur un article qui dénonçait les causes de l'épidémie de Dragoncelle. "Le chicaneur", un journal qui pouvait en faire rire plus d'un mais Tom avait aprit il y a bien longtemps que par moment on pouvait y trouver les articles que "la gazette du sorcier" ne voulait par divulguer et que cette dernière était aux mains du ministère de la magie; Mais tous cela est une autre histoire.
Donc Tomas était sorti pour sonder un peu les rumeurs et les légendes urbaines qui circulait sur cette affaire et il en était arrivé à une conclution simple, il devait intéroger les malade pour connaître les différents lien entre eux et pour comprendre d'ou la maladie était partie. Une des rumeurs disait justement que Poudlard avait été sévèrement touché, peut être qu'un élève était à la source du problème ?
Malheureusement, pour l'instant ce n'étaient que des rumeurs... Et en parlant de ça, une autre affaire avait attiré l'attention de l'ancien détective, le meutre de Mr McCluskey.
Meurte d'un tueur fou, vengeance ou autre. L'affaire était étrange et l'instinct du sorcier ne le trompait jamais. Baguette cassée, argent non dérobé. On racontait que la baguette avait été brisée dans le combat mais Tom se demandait si une baguette pouvait ce brisser si facilement...
Plongé dans ses pensées, il n'avait pas entendu l'Ombre arriver par l'autre rue et il ne put s'empécher de faire un bon quant la sylouette sombre manqua de le renverser.
- Désolé je...
Mais la créature continua sa course sans même ce retourner.
- Vraiment pas de quoi ! Cria t'il au fuillard.
Tom n'avait jamais vraiment aimé être bousculé mais généralement, il n'en tenait pas rigeur au autres mais là un sentiment de malhaise l'avait saisi et son instinc ne le trompait que trés rarement. Cette personne avait quelque chose de louche et un frisson glacé parcouru le dos. Ce n'était pas bon signe, vraiment pas bon.
Il reprit ses esprits et recommença à marcher mais il avait changé de direction. Tom venait de s'engouffrer dans la rue par laquelle l'Ombre avait surgit, il palpa sa baguette et commença son périple. Il ne savait pas vraiment à quoi s'attendre et quant il arriva au bou de la rue il fut déçu de n'avoir rien trouvé. Il était à un carfour et il ne savait pas par ou aller. C'est au moment ou il allait rebrousser chemin qu'il entendit l'appel.
« Je vous en prie ! Aidez-moi »
La voix était faible mais elle semblait parvenir d'une ruelle sombre. Sans réfléchir plus longtemps il parti en direction de l'appel à l'aide. Avant même d'arriver au vu de la scène du crime, il parla.
- Il y a quelqu'un ?
Sa voix raisonna, grave et rassurante. Il n'avait pas prit sa baguette pour s'éclairer de peur de se trouver face à un être non magique.
-J'ai entendu votre appel... Vous êtes là ?
C'est alors qu'il passa le coude de la ruelle sombre et là, face à lui, un corps inerte et une petite sylouette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lileana Kennit

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans (anniversaire : 20 septembre)
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: Sale nuit pour une sortie à Westminster [sujet ouvert]   Mer 3 Déc - 17:26

Au moment où elle allait sombrer dans le désespoir, une voix répondit à son appel. Elle ne voyait personne cependant.

« Par ici !! Là !! »

Elle avait haussé la voix, mais n’avait pas bougé. Elle tenait toujours la tête de la sorcière entre ses mains, posées sur ses genoux, se fichant que sa robe soit salie et détrempée par la chaussée. Le seul réconfort qu’elle pouvait procurer à la blesser était de la soutenir et c’est ce qu’elle faisait, en attendant de mieux.

Lileana scrutait le bout de l’allée, à la recherche du propriétaire de la voix salvatrice, plissant les paupières jusqu’à se brouiller la vue. Il apparut alors au bout de la ruelle et elle ne le reconnut pas tout de suite.


« Venez vite, je vous en prie, elle est dans un piteux état. Il faut la conduite à Sainte.. à l’hôpital »

Se reprit-elle juste à temps.
Il s’avança et elle put enfin discerner ses traits. Le soulagement se peignit sur son visage et c’est presque avec un sourire reconnaissant qu’elle l’accueillit


« Oh ! Tomas ! Quelle chance que vous soyez là ! Il faut l’emmener à Sainte-Mangouste de toute urgence, je ne peux pas la faire transplaner »

Elle espérait qu’il éviterait les questions du genre « Mais pourquoi n’avez-vous pas utiliser votre baguette pour lui prodiguer les premiers secours » ou encore « Pourquoi ne pouvez-vous pas la faire transplaner » Elle n’était vraiment pas prête à trouver des explications à cet instant là. Elle se raccrochait à lui comme son salut et attendait sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomas O'Reilly

avatar

Nombre de messages : 127
Age : 35
Date d'inscription : 20/07/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 40 ans
Alignement: Pro-vampire
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: Sale nuit pour une sortie à Westminster [sujet ouvert]   Sam 6 Déc - 7:40

Avançant dans la pénombre, il finit par détailler les deux formes enlacer. La petite sylouette était en fait acroupit au sol et sur ses genoux reposait la tête de la deuxième personne présente. Cette dernière ne semblait pas bouger et l'autre essayait de distinguer Tomas.
Elle lui disait qu'ils devaient emmener le blessé à l'hôpital du coup Tom ne sorta pas de suite sa baguette et il sèaprocha plus rapidement de la scène du crime.
- Oui, j'arrive... J'arrive. Que c'est il ... ?
« Oh ! Tomas !...»
En entendant son prénom, Tomas fit plus attention à la personne agenouillée. Une voix agréable, des longs cheveux sombres et un reflet violacé. Lileana, ce ne pouvait être qu'elle. C'est assez étrange comme on peut rencontrer certaine personne dans des situations particuliaires.
A parament la deuxième personne était aussi une sorcière car sa sauveuse voulait l'emener à St Mangouste.
- Lileana ? Que ce passe t'il ? Qu'est il arrivé ?
Il ce précipita vers elle afin de les aider, il ne se demanda même pas pourquoi elle ne pouvait pas transplaner. Beaucoup de sorcier avait peur de se faire desartibuler et du coup ils renouçaient à passer le permit.
Il était enfin à la hauteur des deux malheureuses et sortant sa baguette pour faire un peu de lumière, il se pencha pour observer la scène du crime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lileana Kennit

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans (anniversaire : 20 septembre)
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: Sale nuit pour une sortie à Westminster [sujet ouvert]   Mer 10 Déc - 19:32

Elle était reconnaissante que ce soit lui, quelqu’un qu’elle connaissait qui air répondu à son appel. Elle avait même failli sourire tellement elle était soulagée, ou éclater en sanglot, au choix. Elle parvint cependant à se maîtriser et tenta d’expliquer la situation en contenant les tremblements de sa voix.

« Il.. elle.. Elle était en feu ! Quelqu’un avait allumé un feu.. Elle brûlait.. mais non.. pourtant il y avait des flammes partout. Je ne comprends pas. Elle était en feu.. et regardez, elle n’a rien ! »


Elle lui montra sa main ensanglantée. Elle tremblait.

« Mais elle a reçu un choc au crâne, elle saigne.. Et je ne peux rien faire »


Le désespoir dans sa voix n’était pas que du à la situation. Elle était désespérée par sa propre situation, son incapacité à lui venir en aide. Elle allait devoir entièrement se reposer sur Tomas. Elle pouvait à peine retenir son envie de fondre en larme. Une eptite voix intérieure lui disait qu’elle était ridicule et qu’il fallait qu’elle se reprenne. Ce qu’elle fit.

Il put voir que Kalan était recouverte de suie, mais ne présentait aucun trace de brûlure visible. Il ne pouvait pas voir le petite flaque de sang sous son crâne, sang que la robe de Lileana épongeait depuis tout à l’heure.


« Aidez-là »

Une supplication. Il fallait la sauver. La sauver, elle, pour racheter un peu de tous ceux qu’elle n’avait pu sauver. Une vague de sentiments l’envahit qu’elle ne comprit pas sur le moment.

Elle attendait qu’il prenne Kalan dans ses bras pour la faire transplanner à Sainte-Mangouste. L’hôpital sorcier n’était pas loin, mais il fallait faire vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomas O'Reilly

avatar

Nombre de messages : 127
Age : 35
Date d'inscription : 20/07/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 40 ans
Alignement: Pro-vampire
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: Sale nuit pour une sortie à Westminster [sujet ouvert]   Ven 12 Déc - 13:38

Alors que Lileana tenta de lui expliquer ce qui était arrivé, tout en maîtrisant son inquiétude, Tomas observait d'un oeil professionnel la scène du crime.
Ainsi elle était en Feu... Oui, une bonne parti de sa cape avait des trace de brûlure et sa peau, aussi pâle que celle d'un mort était couverte de suit. Couverte de suit mais pas brûlé... Etrange, très étrange. On voyait aussi parfaitement que Lilea avait étain l'incendie car les vêtements était détrempé.

- Oui je vois cela... Mais êtes vous sur qu'elle brûlait belle et bien car sa peau n'en garde aucune trace... En tout cas, je constate que vous avez réussit à arrêter le feu et vous lui avait sûrement sauvé la vie.
Il offrit alors un sourire très réconfortant à la pauvre malheureuse. Pour être paniqué ainsi c'est sûrement qu'elle devait assister à son premier sauvetage.

- Tien mais qu'est... Qu'est ce que c'est ? Il venait de voir que la victime tenait fermement quelque chose dans une de ses mains.

Il se rapprocha de cela et essaya de le dégager. Malheureusement elle c'était crispé dessus et il était impossible de le récupérer et Tom n'avait pas de temps à perdre. Il regarda cela de plus près et ce qu'il vit ne fur guère surprenant. La malheureuse avait refermé la main sur sa baguette qui était brisée. Elle avait sûrement essayé de se défendre tout comme... Tout comme McCluskey.

- La malheureuse tient encore sa baguette mais cette dernière semble en très mauvais état. ET...

Alors qu'il s'écartait du corps, il posa la main sur un liquide poisseux et brûlant. Pas brûlant par ce qu'il était chaud, brûlant parce qu'il attaquait la peau. Vraiment étrange...

- On va l'emmener tout de suite à St Mangouste mais avant lileana j'ai une petite question à vous poser... Non, cette jeune personne en premier, ensuite on vera.

Alors qu'il parlait, il tentait de récupérer un peu du liquide poisseux. Il prit un mouchoir et le frotta au sol. Puis, avec mille et une précaution, il le plia et de l'autre main il fit apparaître une petite boîte dans la quelle il le glissa. Il avait déjà vu quelques scènes de crime et il savait que s'il voulait enquêter, il devait faire lui même ses échantillons. Bon, maintenant ils devaient emmener la malheureuse à l'hôpital et ensuite il pourrait revenir ici.

- Je vais la prendre dans mes bras et j'aimerais bien que vous nous accompagniez. Vous n'avez cas vous tenir à moi.

Il s'agenouilla pour prendre la pauvre petite victime. Il passa sa main gauche sous la nuque, s'entant alors le liquide chaud qui coulait un peu de la blessure, et l'autre sous les genoux de la blessée. Puis ce contractant, il souleva le corps inerte. Alors qu’ils se redressaient tout les trois, la capuche termina de glisser de la tête de Kalan, découvrant ainsi de longs cheveux roux mêlés au rouge de son propre sang.

- Faisons vite... Accrochez vous Lileana.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lileana Kennit

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans (anniversaire : 20 septembre)
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: Sale nuit pour une sortie à Westminster [sujet ouvert]   Mer 14 Jan - 18:24

Elle le regarda, incrédule. Pensait-il qu’elle mentait sur le fait de l’avoir vue en feu ? Non, ce n’était pas une hallucination, toutes ces flammes avaient été bien réelle.. et cette odeur aussi, une horrible odeur acre qui attaquait la gorge dès qu’on la respirait. Elle n’avait aucune idée d’où cela pouvait provenir, mais ce qui était certain c’est que ce n’était pas naturel. Peut-être un combustible pour que cela brûle mieux encore. A cette idée, elle frissonna. Quelle horrible expérience que cela avait dû être.

Comme preuve de ses paroles, elle lui montra les habits calcinés.


« Je sais qu’elle n’a aucune trace de brûlure.. mais elle brûlait, j’en suis certaine »


Oui, elle avait éteint l’incendie. C’était la seule chose qu’elle avait été en mesure de faire. La magie primitive était venue à son aide, une fois encore. Mais elle n’avait ni le temps, ni le courage d’expliquer à Tomas de quoi il retournait.

Elle regarda la jeune femme, repoussant délicatement quelques mèches de cheveux de son visage. Ces cheveux qui ne lui étaient pas étrangers. Passant son index sur la joue de la sorcière, elle se concentra, elle la connaissait, elle en était sure..


« Kalan.. »

Souffla-t-elle. Comment n’avait-elle pas pu la reconnaître plus tôt. Cette chevelure de feu n’appartenait qu’à elle. Kalan Nemesis, sa compagne d’entraînement à Poudlard. Elles ne s’aimaient pas à l’époque. Gryffondor et Serpentard ne se mélangeaient pas facilement. Mais Lileana avait beaucoup appris à son contact. Une élémentaliste comme elle.. mais Kalan maîtrisait le feu.. c’était sans doute cela qui l’avait sauvée. Et non pas Lileana comme l’avait laissé entendre Tomas.

Elle n’avait pas fait attention à ce que Tomas essayait de déloger de la main de son ancienne camarade. Lileana reconnut les réflexe du détective.. il analysait la scène sans émotion. Une force. Il avait commencé à donner quelques conclusions aant de se rappeler que la priorité était de l’emmener à l’hôpital.


« Une question.. »

Répéta-t-elle, perdue dans un autre monde. Elle ne voulait pas penser à la souffrance, elle s’était déjà murée.. comme il y a quelques années. Elle posa un regard vide sur lui et le laissa faire ses prélèvements sans poser aucune question. Elle le suivrait, elle s’en remettait entièrement à lui.

Tomas allait porter Kalan. Bien. Il fallait qu’elle vienne aussi. Pourquoi pas. Se tenir à lui. Oui, elle pouvait le faire.

Elle attendit qu’il soulève Kala e terre avant de se relever et de se tenir à son bras, fermement, un peu trop peut-être. Une cascade couleur lave incandescente vint donner une touche vive au tableau qu’ils formaient tous les trois, on aurait pu croire qu’ils posaient pour une lithographie. Et ils transplanèrent.


¤ ¤


Il y avait toujours quelqu’un à l’accueil de l’hôpital, même en pleine nuit. C’était rassurant, surtout pour des cas comme celui-ci.

En les voyant transplanter, l’infirmière de garde à l’accueil blêmit. Cela devait faire un bon bout de temps que personne n’arrivait plus en urgence, ensanglanté de la sorte. Peut-être que l’infirmière d’un certain âge se remémorer un temps moins paisible, où les blessés affluaient par dizaines. Elle fronça également le nez.. l’odeur de brûlé sans doute. Lileana baignait dedans, elle ne s’en rendait pas compte.

En femme d’expérience et sachant toutes les procédure d’urgence, l’infirmière fit retentir un appel pour un brancard, suivi d’un numéro, peut un numéro de chambre ou le numéro d’une procédure quelconque. Une ribambelle de jeunes médicomages déboulèrent d’un couloir adjacent et prirent en charge Kalan. Lileana les regarda faire sans protester.


« … Remplir ces fiches, pour les dépositions »

La sorcière tourna la tête vers la voix. C’était cette même infirmière qui lui tendait à présent une feuille en lui lançant un regard étrange. Combien de temps cela faisait-il qu’elle attendait comme ça ? Lileana secoua la tête doucement, comme lorsqu’on sort d’un rêve brumeux et s’avança vers le comptoir pour remplir ladite fiche. Tomas s’était déjà attelé à remplir la sienne.

Elle voulait rentrer chez elle, mais Tomas voulait lui poser des questions. Il fallait qu’elle se débarbouille aussi, son père ferait une attaque s’il la voyait dans cet état.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomas O'Reilly

avatar

Nombre de messages : 127
Age : 35
Date d'inscription : 20/07/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 40 ans
Alignement: Pro-vampire
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: Sale nuit pour une sortie à Westminster [sujet ouvert]   Jeu 22 Jan - 13:35

Au moment même où ils se volatilisèrent, un détail rattrapas Tom; Lileana avait, lui semblait il, murmurer un prénom. Connaissait'elle la jeune femme qui avait été agressé?
Il refoula cette autre question car il devait ce concentrer sur leurs destinations et c'est avec le même PLOP sonore qu'ils apparurent dans le hall de St mangouste.
Tout ce passa extrêmement vite et en moins de temps qu'il n'en faut pour dire chocogrenouille, une ribambelle de médicomages et d'infirmières accourraient vers eux trois. Une bonne poigné s'occupèrent de Miss Nemesis et alors qu’ils soulevaient doucement la jeune femme de ses bras, il se rendit compte qu'une personne lui posait une question.
-Monsieur ça va ? Vous saignez ?
Prenant alors conscience qu'il avait les bras et certaines parties de ses habits couverts de sang, il fit un signe négatif de la tête.
-Non, c'est le sang de la jeune femme rousse... Aucune blessure!
Tout comme soulagé, le jeune interne se retourna en direction du couloir où Tomas avait vu les brancards emmener la blessée.
Lileana semblait elle aussi plongé dans ses pensées et quant l'infirmière du hall leurs parla, il fut le premier à réagir.
- Pouvez vous, s'il vous plait remplir ces fiches, pour les dépositions.
Tomas, attrapa la feuille qu'elle leurs tendait tout en lui offrant un sourire compréhensif et sans vraiment faire attention à Lileana, il se mit à la remplir. Il devait faire vite car il ne devait pas non plus perdre les informations et les questions qui lui trottait dans la tête.
On lui demandait ses Noms et adresses, ses liens avec la blessée, un rapide témoignage et de préciser si il avait vu quelque chose d'autre qui pouvait lui sembler étrange et qui pourrait apporter des informations plus précises.
Il marqua une pause rapide, devait il parler de la personne qu'il avait croisé et qui fuyait ou de l'étrange liquide poisseux qu'il avait retrouvé ? Oui, cela pouvait peut être bien aider le corps médicale et il remplit la dernière partie.
Ayant fini avait Miss Kennit, il tendit son formulaire à l'infirmière qui attendait. Il relut sa déclaration et n'ayant semblait il plus de question à lui poser, elle lui fit signe que tout était en ordre.
- Merci, si jamais nous avons besoins de vous nous vous contacterons. Bonne soirée.
-Bonne soirée à vous.
Et fessant quelques pas en arrière, il fit mine d'attendre Lileana. Malheureusement, il n'en avait pas fini avec elle et il devait l'interroger avant qu'elle ne refoule en elle de précieuse information.
Son instinct de détective avait reprit le dessus et il savait déjà qu'il n'airait la paix que lorsqu'il aura découvert la vérité.
Elle avait enfin fini et alors qu'elle se rapprocha de lui, il lui sourit d'un air ennuyé.
-Désolé de vous embêter encore une fois mais j'ai besoin de votre témoignage pour aider cette pauvre malheureuse. Vous plairait il de revenir sur nos pas avec moi.
Il devait retourner sur le lieu du crime car il savait qu'elle serait alors plus sensible au moindre souvenir et en plus il se devait d'observer un peu mieux les lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lileana Kennit

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans (anniversaire : 20 septembre)
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: Sale nuit pour une sortie à Westminster [sujet ouvert]   Jeu 22 Jan - 17:49

Elle avait la tête ailleurs en remplissant les fiches. Elle réfléchissait pour savoir s'il fallait qu'elle mette son véritable nom ou pas. Elle avait déjà eu affaire à Sainte Mangouste et aux aurors bien trop de fois à son goût et elle craignait d'avoir quelques ennuis si elle était à nouveau mêlée à une affaire de ce genre. Elle se dit qu'il était encore plus risqué de mentir sur son identité. Elle inscrit donc son nom et adresse. Quels liens avait-elle avec la blessée ? Elles ne s'étaient pas vue depuis tellement d'années que leurs liens se résumer à : néant. Ce qu'elle inscrivit. Et pour faciliter l'identification de la victime, elle ajouta son nom : Kalan Nemesis. Elle espérait que cela pouvait aider.

Tomas venait de rendre sa fiche. Il l'avait rempli avec facilité et aisance. Avec calme aussi. Le côté professionnel sans doute. Elle hésita plus longuement pour décrire la situation qu'elle avait vécu, elle choisit ses mots pour ne pas qu'on lui pose, par la suite, la question fatidique : pourquoi n'avez-vous pas utiliser votre baguette ? Puis elle rendit sa fiche et l'infirmière la libéra.

Tomas semblait l'attendre. Visiblement les questions, c'était pour tout de suite. Elle soupira. Elle voulait rentrer chez elle. S'isoler et refouler. Mais à bien y penser, elle ne savait comment retourner chez elle autrement que par le réseau de cheminette… et débarquer dans le salon où son père avait l'habitude de passer ses soirées à lire et fumer la pipe n'était certainement pas une bonne idée. Il était trop tôt, il fallait qu'elle attende son heure de coucher pour rentrer.

Lileana rejoignit Tomas et lui offrit l'ombre d'un sourire. Cette rencontre n'avait rien en commun avec la précédente. Il avait perdu sa mine enfantine et semblait très sérieux. Le regard qu'elle aperçut lui indiqua qu'ils n'étaient pas près de se séparer. De toute façon elle n'avait nulle part où aller dans sa tenue. Le sang avait commencé à sécher sur sa robe et le tissu était raidi, plus lourd. On pouvait le distinguer malgré la teinte sombre de l'étoffe. Ses mains avaient pris une couleur rouille. Elle hésita à aller aux toilettes pour se rincer, mais le sang tâche profondément et elle savait qu’il lui faudrait plus qu’un simple filet d’eau pour venir à bout de ces traces. Elle n’était plus à ça près ce soir là.


« Vous.. vous voulez retourner là-bas ? »

Interloquée.. oui c’était le mot qui pouvait décrire son sentiment d’alors. Elle avait pensé qu’il allait lui parler dans le hall de l’hôpital mais pas qu’il voudrait retourner sur les lieux.


« Mais ça doit grouiller d’aurors maintenant »

Elle n’aimait pas trop les aurors. Ceux sur qui elle était tombée jadis avaient toujours été bornés et inamicaux. Elle était tiraillée entre l’envie de suivre Tomas dans l’aventure et l’aversion que lui inspirait cette histoire. C’était tellement plus simple d’oublier.
Voyant sa détermination, elle se décida


« Je… d’accord, allons y.. »

Il fallait qu’elle le fasse… Pour Kalan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomas O'Reilly

avatar

Nombre de messages : 127
Age : 35
Date d'inscription : 20/07/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 40 ans
Alignement: Pro-vampire
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: Sale nuit pour une sortie à Westminster [sujet ouvert]   Ven 30 Jan - 0:53

- Ha... Par la barbe de Merlin... Les Aurors...
Tomas, avait complètement oublié se détaille là et il avait laissé échapper sa réflexion à haute voix. A l'autre bout du hall, une personne se retourna et le dévisagea étrangement.
- J'avais oublié qu'ils étaient un peu plus rapides que la police moldu.
Il avait enchaîné en baissant légèrement le ton, afin de ne plus trop se faire remarqué.
Comment faire du coup. Il se passa la main dans les cheveux, réfléchissant à toute allure. Bon, il devait interroger Lileana, c'était indéniable; Mais il ne pouvait ce permettre de la faire là et la plus par des lieux publiques étaient fermé à cette heure.
Il regarda rapidement sa camarade... Et un autre détaille le frappa soudainement, ils étaient couvert de sang. Ils devaient l'un comme l'autre se débarbouiller. Une idée lui vient en tête.
- Bon, j'ai une autre idée... En tout bien tout honneur... J'ai besoin de votre témoignage et chaqu'un de nous à besoin de se nettoyer; De plus je prendrais bien une bonne tasse de thé pour me remonter un peu. Je vous propose de venir chez moi... Car là au moins on pourra faire ces trois choses sans être dérangé.
Et puis il aurait tout le loisir de retourner sur place un peu plus tard, il connaissait certains sorts qui pourraient lui servir sur la scène du crime. Et il tenterait d’infiltrer le réseau des Aurors. Il était temps de reprendre les affaires sérieuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lileana Kennit

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans (anniversaire : 20 septembre)
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: Sale nuit pour une sortie à Westminster [sujet ouvert]   Mer 4 Fév - 18:40

Il semblait tout à coup d’accord avec elle sur le fait qu’il ne fallait sans doute pas se mêler aux aurors. Un homme plein de bon sens. Un brin mystérieux cependant, elle ne savait pas bien pourquoi il voulait se lancer dans cette affaire, le défaut du métier ? Il ne connaissait pas Kalan, il aurait pu tout simplement laisser le ministère s’occuper de cette affaire comme le ferait la plupart des gens.
Il réfléchissait à une solution, cela se voyait. Il passait machinalement la main dans ses cheveux et à chaque fois des petites mèches retombaient de chaque côté de son visage, lui donnant tantôt un visage charmant, tantôt un visage soucieux. A le regarder, elle commençait à se détendre et l’adrénaline retombait. Un sourire vint même se flanquer sur son visage. Quelqu’un étranger à la scène aurait pu trouver ça dérangeant : souriant alors que son visage portait des marques de sang séché. Mais il n’y avait quasiment personne à l’hôpital et personne ne faisait attention à eux.

Lorsqu’il recommença à parler, elle fronça les sourcils. Pourquoi parlait-il d’honneur ? Puis l’explication découla d’elle-même. Il voulait l’emmener chez lui. Le fait qu’il précise « en tout bien tout honneur » la fit un instant douter. C’était quand même étrange. Il ne semblait pas dangereux mais Lileana savait qu’il ne fallait pas se fier aux apparences. Oh et puis qu’importe, il fallait vivre dangereusement.. De toute manière, elle n’avait pas prévu de rentrer tout de suite et voir la maison de cet écrivain, Shakespeare, pouvait valoir le détour.
Elle l’observa à nouveau… S’il avait de mauvaises intention à son encontre, elle ne pourrait que difficilement lutter contre lui.. mais leur première rencontre l’avait tellement mise en confiance qu’elle se lança.


« Soit.. allons-y alors »


Sans plus de cérémonie et comme pour ne pas se laisser le temps de changer d’avis, elle posa sa main sur le bras de Tomas, prête à nouveau, à subir cette horrible sensation de se faire aspirer dans un tout petit tuyau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomas O'Reilly

avatar

Nombre de messages : 127
Age : 35
Date d'inscription : 20/07/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 40 ans
Alignement: Pro-vampire
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: Sale nuit pour une sortie à Westminster [sujet ouvert]   Mer 8 Avr - 18:30

(HJ : Désolé pour l'attente... Bon on termine vite fait celui si et direction mon chez moi... Oui je sais cela fera un nouveau sujet décalé de plusieurs mois mais j'aimerais bien continuer cela...)
Lileana sembla hésiter un court instant. Elle était sûrement entrain de réfléchir à la situation et de chercher à savoir si elle pouvait compter sur lui. Tom savait bien qu'elle n'avait rien à craindre avec lui, jamais il ne ferait de mal, physiquement, à une femme. Pour le reste trop de donnée rentraient en compte pour faire une promesse et bien des femmes avaient étés triste quant il avait subitement mit fin à leurs relations. Non, il ne songeait pas à emmener cette jeune femme dans un traquenard, ce n'était pas son style. Heureusement, avant qu'il n'ait eu besoin de s'expliquer, il sentit la main de la jeune femme se poser sur son bras et elle l'encouragea à y aller.
Tomas était soulagé et heureux. Au moins elle lui faisait suffisamment confiance pour partir avec lui dans son propre repère... Repère qui n'avait heureusement pour elle rien d'inquiétant.
Tomas lui sourit, non seulement il était heureux mais en plus il voulait la rassurer. C'était un sourire doux et aimable, rien de plus, rien de moins...
Puis, POPPP... Le transplanage eu lieu... Aussi simplement que la première fois. Les deux sorciers laissèrent derrière eux la clinique et la malheureuse qu'ils avaient sauvées. Au moins il aurait fait une bonne action aujourd'hui, restait plus qu’à mener l'enquête.
Direction.... la maison de Tomas Arrow ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sale nuit pour une sortie à Westminster [sujet ouvert]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sale nuit pour une sortie à Westminster [sujet ouvert]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sale nuit pour Dunlinde et Rimbold
» Quel triste paysage pour une nuit sans étoiles ...
» Une nuit pour oublier l'ennui
» Naufragés dans la nuit, direction la sortie. [Alexis]
» Un pub anglais offre bière et tatouages à ses clients...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fidelitas :: Les Coulisses :: Chroniques du Forum :: [Archives RP Hors Poudlard - 2008/2010] :: Archives messages londres-
Sauter vers: