AccueilAccueil  PartenairesPartenaires  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un échange de lettre pendant l'épidémie[PV Livie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Briac Delseil

avatar

Nombre de messages : 112
Date d'inscription : 20/08/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15 ans
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
2/7  (2/7)

MessageSujet: Un échange de lettre pendant l'épidémie[PV Livie]   Dim 19 Oct - 17:59

Briac s’était réveillé en sueur dans son lit. Il se demandait bien ce qui avait put se passer pour qu’il se retrouve dans un tel état. Il ne se souvenait pas d’un cauchemar et encore moins d’une douleur quelconque qui aurait put le réveiller. Il descendit calmement dans la salle commune avec son sac et recopia tout ses cours au propre avant de reprendre un autre parchemin qui était destiné à écrire une lettre pour la même personne à qui été destiné les cours. Sa lettre disait :

Citation :
Chère Livie,
Je t’écris ce petit mot pour prendre de tes nouvelles. L’infirmière m’a dit qu’elle t’envoyé à l’hôpital car elle pensait que tu été atteinte de la Dragoncelle, j’espère qu’elle s’est trompé. Ma mère aussi l’est, mais d’après mon beau-père tu devrais bien se passer (je ne sait même pas pourquoi je t’écris ça).
Poudlard est bien calme et silencieux sans toi, Emilie et Taylor. Vos blagues et nos disputes me manque. Il faut dire qu’à part quelques petites tête brûlées ou grands dadais trop sur d’eux, je n’ai plus personne à réprimander. Je ne te parle même pas des cours qui sont insipide, je n’ai plus personne à qui mesurer mon talent. Les jours sont longs et je n’ai rien trouvé de mieux à faire pour tuer le temps que de m’occuper de te recopier les cours. Ils sont joints dans l’enveloppe, comme ça tu pourras toujours garder ton niveau. J’espère que tu te rétabliras vite et que tu reviendras rapidement à Poudlard.

Amicalement,
Briac.

Le jeune homme relut sa lettre et hésita longuement à l’envoyez mais au bout de quelques minutes il glissa son mot et les cours dans l’enveloppa avant de prendre une bougie et de faire couler un peu de cire dessus. Il chercha sa bague dans ses poches et quand il les trouva il l’observa. C’était un sceau représentant un blason avec un côté un lion et de l’autre un aigle, c’était le blason de la famille des Delseil. Il se leva vers la volière et prit sa chouette en lui demandant d’envoyez le colis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livie Sanchez

avatar

Nombre de messages : 495
Age : 28
Date d'inscription : 19/08/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 16 ans, née de 31 Juillet.
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: Un échange de lettre pendant l'épidémie[PV Livie]   Mar 21 Oct - 9:23


Livie ne tenait pas en place dans sa chambre avec les filles pas loin. C’était une vrai torture de rester coincé ici alors qu’elle pourrait être à Poudlard pour faire les trente-six milles bêtises possible. Seulement elle sentait sa fièvre lui monter à la tête et à part gesticuler dans son lit de temps en temps elle ne se sentait pas tellement la force de parcourir tout l’hôpital comme le premier jour pour embêter les infirmières. Elle était quand même malade ne l’oublions pas ! C’est alors qu’elle vit un hibou passer par la fenêtre en entrer pour lui déposer une lettre avec une tonne de parchemins à côté. Elle fronça les sourcils. C’est quoi ce bines ? Son frère qui pense enfin à elle ? Allez savoir. Elle déplia alors le courier et vu les cours. Génial... Non mais ils rêvent ou quoi ! Fallait en plus se taper les cours. Bon... Elle posa les cours sur ses jambes tandis qu’elle ouvrit la lettre pendant que le hibou se posa pas loin... Elle comprit alors très vite qu’il ne s’agissait pas de son frère mais en fait de son plus grand rival : Briac. Mais que peut-il bien lui vouloir... Elle commença alors à lire en fronçant les sourcils.

« Chère Livie »... Bon là ça commence mal. Déjà il peut oublier le « chère » et sa pitié. Elle est malade mais vivante et il est pas prêt de se débarrasser d’elle croyez-moi ! Il prend des nouvelles ? Oh ben écoute ça va super bien et je suis en pleine forme... Non mais il croit quoi !!! Qu’elle cour un marathon tous les matins comme àa tendance à le dire une infirmière. Il parait que c’est une expression moldu. Livie la trouve sympa alors depuis deux jours elle arrête pas de la sortir dès qu’elle peut... Poudlard est bien calme et silencieux ? Attend de revoir le bout de son nez et tu vas regretter tes paroles Delseil. Livie eut un sourire au coin des lèvres. Ce mec avait l’air de la regretter. Mouais... Il passe une nouvelle journée avec elle et je suis sûr qu’il finira par regretter ce qu’il a écrit. Enfin... ça fait toujours plaisir. Personne à qui mesurer son talent ? Non mais il se croit le plus fort ou quoi ! Mouais... Vivement qu’elle revienne pour lui couper le sifflet on va rigoler ! Enfin au moins un truc de sympa, il a prit ses cours. Il n’était pas obligé. Livie trouvait ça très loyal de sa part. Elle finit alors par attraper une plume et commencer à écrire à son tour. Ben quoi ?! C’était la moindre des choses que de lui répondre !


Citation :

« Delseil...

Alors comme ça je te manque ? T’accrocherais-tu à moi ? Non franchement Delseil arrête de rêver et profite de cette tranquillité car quand je reviens va bien falloir que je rattrape mon retard même si ce n’est pas que dans les cours... D’ailleurs en passant je te remercie de me les filer. T’inquiète je vais pas te laisser le loisir de faire mieux que moi !

Sinon t’as bien vu juste Taylor, Émilie et moi on a bien la Dragoncelle. D’après le médicomage... En fait je sais même pas quoi en penser car un coup le médicomage nous dit que ça ira et un autre coup il nous sort que c’est grave ! Enfin je tiens encore assez la forme pour t’en envoyer pleins la figures par lettre donc ne t’inquiète pas trop.

Au fait d’ailleurs pour la nuit où je suis tombée dans les citrouilles... Je voulais te remercier de m’avoir amené à l’infirmerie. Tu n’était pas obligé. Donc merci. Mais ne crois pas que je vais être plus gentille avec toi ça serait mal me connaître. Tu m’as peut-être aider et à charge de revanche mais ce n’est pas pour ça qu’il y a trêve... Bon allez je te laisse.

Livie. »


Livie ferma alors le parchemin et le donna au hibou qui partit aussitôt. Les filles lui demandèrent alors à qui elle a bien pu répondre. Livie garda le mystère sur le destinataire de sa lettre grâce à une infirmière qui passa alors au même moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Briac Delseil

avatar

Nombre de messages : 112
Date d'inscription : 20/08/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15 ans
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
2/7  (2/7)

MessageSujet: Re: Un échange de lettre pendant l'épidémie[PV Livie]   Lun 27 Oct - 20:37

Briac était en train de plancher sur ses devoirs quand il vit son hibou revenir avec une lettre. Avec un petit sourire et des yeux étonnés, il le détacha et décida de la lire. Il soupira et décida de lui répondre, il n’allait quand même pas la laisser l’humilier par courrier sans rien dire…

Citation :
Sanchez…

La gentillesse te fait donc toujours défaut même quand tu es malade ? Et si je m’accrocherais à toi, cela te gênerait ? Dire que quand j’étais petit les filles que je côtoyé était des petites anges alors que toi tu es pire que le diable… De plus, je suis sure qu’elles, elles auraient flattée que je m’accroche à elles contrairement à toi visiblement. Franchement, pourquoi j’ai dut grandir et te rencontrer ?

Tu n’as strictement aucune aide à me rendre pour la nuit où tu m’as fait une belle frayeur en tombant dans les citrouilles sans même me prévenir. Et tu me prends pour un troll ? Je me doutais bien qu’il n’y aurait pas de trêve et ta charge de revanche, je me demande bien quand est-ce que tu l’utiliseras. Non pas que je me crois super balèze mais généralement c’est toi qui me mets dans des situations délicates avec tes blagues stupides, non ?

Au faites, je continuerais à t‘envoyez tes cours jusqu’à ce que tu revienne. J’espère que tu ne maltraites pas trop les Médicommages, mon beau-père m’a donné rendez-vous à la prochaine sortie de Pré-Au-Lard pour quelque chose de très important. J’aimerais bien le retrouver en un seul morceau et non casser et épuisé par tes petites magouilles donc évite tes farces…

Briac, complètement accro de toi ?

P.S : Je suis ravi que tu sois encore assez en forme pour me casser les balais par lettre.

Le jeune homme relut sa lettre et donne du miam hiboux à son animal avant de le renvoyez vers l’hôpital. Il avait répondu avec ironie au courrier comme il l’aurait fait si Livie avait été devant lui dans une conversation normal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livie Sanchez

avatar

Nombre de messages : 495
Age : 28
Date d'inscription : 19/08/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 16 ans, née de 31 Juillet.
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: Un échange de lettre pendant l'épidémie[PV Livie]   Mar 28 Oct - 17:20


Livie était cachée derrière le comptoir en train d'écouter les potins des infirmières. C'est qu'il y en a à l'hôpital ! Et vas-y qu'une a flashé sur un médicomage mais que le médicomage est marié mais que l'infirmier d'à côté est attiré par la première infirmière qui court après le médicomage marié. Il y a aussi la secrétaire de l'étage ! Elle, elle couche avec l'infirmier qui est attiré par l'infirmière qui est attiré par le médicomage marié mais faute de mieux cet infirmier couche avec l'infirmière. Quoi ? Je vous embrouille ? Enfin en tout cas c'est de sacré histoire ! Livie vit alors un hibou voler dans le couloir. Elle reconnut aussitôt que c'était celui de Delseil. ET zut il va la faire repérer. Elle se dépêcha de quitter sa cachette pour se précipiter dans le débarras. Le hibou la suivit. ça va personne a vraiment fait gaffe. Elle prit alors la lettre et lu. Pff... Non mais il perdait pas le nord ce Delseil ! Attendez qu'elle lui réponde ! Et c'est ce qu'elle fit quelques heures après quand elle regagna sa chambre...

Citation :
"Delseil... Delseil... Tu sais très bien que la gentillesse tu ne l'auras jamais même si j'étais clouée au lit à pouvoir à peine bouger les lèvres. Pour ce qui est de t'accrocher à moi je te le déconseille fortement. Tu sais tout comme moi que je n'en ai rien à faire des mecs. Enfin je dis ça... Je dis rien. Tu sais que les contes de fée n'existe pas. Il ne peut y avoir que des petits anges hypocrites chez les filles. Au moins moi je suis franche et je ne me cache pas derrière une image de petite sainte ni touche. Pourquoi tu m'as rencontré ? Je n'ai rien demandé moi ! C'est toi qui persiste à croire que tu es meilleur que moi mais détrompe-toi jamais tu n'arriveras à mon niveau alors laisse tombé Delseil.

Pour ma dette, t'inquiète un jour tu auras besoin de moi... peut-être pas tout de suite mais ce jour-là tu seras heureux que je te sorte de là. Je maintiens ma dette. Dans ma famille c'est sacré et tu ne pourras l'empêcher.

Pour les cours c'est sympa et t'inquiète les médicomages survivent. Ils peinent à suivre mais faut bien que je garde la main pour quand je vais revenir et crois-moi je n'ai jamais été aussi en forme pour les farces que maintenant ! L'autre jour c'était assez drôle la partie de cache-cache dans l'établissement. Enfin... pour ton beau-père je ne l'ai pas croisé. J'ai pas le souvenir de le voir. Mais de toute façon je m'en fiche un peu. Allez tchao !"

Elle plia signa et plia la lettre avant de la donner au hibou pour que Briac ait bien la lettre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Briac Delseil

avatar

Nombre de messages : 112
Date d'inscription : 20/08/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15 ans
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
2/7  (2/7)

MessageSujet: Re: Un échange de lettre pendant l'épidémie[PV Livie]   Mer 29 Oct - 14:04

Briac était en train de s’entraîner au art martiaux torse nu dans un coin du parc à l’écart des autres quand il vit son hiboux arrivait. Il arrêta ses mouvements et prenant la serviette qu’il avait poser sur son sac pour la mettre autour de ses épaules. Il prit la lettre ne la lisant avec des expressions différentes passant sur son visage. Il s’assit contre les murs et sortit une plume et se mit à écrire.

Citation :
Sanchez,

Dommage pour la gentillesse mais si j’étais toi je ferais bien de l’apprendre car cela risque de devenir problématique dans le futur. Quant au fait que je m’accroche à toi. Tu ne sais pas reconnaître l’ironie de la franchise ? Visiblement c’est moi qui suis au dessus de toi pour ça…Quant à notre rencontre, disons que je n’est pas vraiment à me plaindre mais tu ne sauras pas pourquoi alors inutile de me poser la question.

Si un jour j’aurais besoin de toi, j’espère que cela ne se sera pas trop dur pour toi. Sinon tu mourras sans avoir put t’acquitté de ta dette. Je présume que tu te crois trop fortes pour te retrouver dans cette situation, non ?

Je suis ravi de savoir que tu ne perds pas la main et que les Médicomages survivent pour eux parce que cela doit t’agacer au plus haut point n’est-ce pas ? Au faites, puisqu’on parle d’énervement, se serait possible d’avoir un mot de Taylor et d’Emilie. Car j’ai l’impression que tu te réserves le monopole de notre échange et Lucas ainsi que moi-même aimerions bien avoir de leur nouvelles ou un petit mots. J’espère que tu comprendras.

Briac…

P.S : Je t’offre gracieusement une plume à papote pour éviter que ton pauvre poignet ne te fasse trop mal. Tu vois, je pense à toi et à ton bien-être…
Après avoir nourrit son animal et mis sa lettre ainsi que la plume à papote dans une enveloppe qu’il scella comme à son habitude avant de l’envoyez à Livie puis de reprendre son entraînement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un échange de lettre pendant l'épidémie[PV Livie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un échange de lettre pendant l'épidémie[PV Livie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettre ouverte au President en rapport avec l'UCREF
» Lettre de George Sand à Musset.
» LA LETTRE DES SENATEURS AU PREMIER MINISTRE
» Lettre ouverte de la famille de François R. Marcello, enlevé le 12 janvier.
» La lettre du Président Aristide ici au forum Haïti.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fidelitas :: Les Coulisses :: Chroniques du Forum :: [Archives RP Hors Poudlard - 2008/2010] :: Archives messages ste mangouste-
Sauter vers: