AccueilAccueil  PartenairesPartenaires  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 De bon matin [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: De bon matin [libre]   Dim 27 Jan - 20:55

Lazarus venait à peine de se lever, contrairement à beaucoup de ses collègues il se permettait d'arriver un peu en retard juste histoire d'embêter le directeur. Il se doucha et s'habilla sans se presser, il prit un café et lut même les articles importants de la gazette avant de prendre un peu de poudre de cheminette et de crier Ste Mangouste une fois dans son atre.

Il arriva quelques secondes après dans l'hôpital et monta directement au dernier étage. Il avait été promu guerisseur en chef de l'étage pathologie des sortilèges. Il remarqua sur son bureau quelques dossiers de patients qu'il faudrait traiter rapidement. Souvent c'était des gens qui n'avaient rien mais bon il avait l'obligation de les soigner.

Il sortit dans le couloir et vit le bureau d'Elonie Sanders, cette dernière avait disparue dans la nature et on ne savait pas du tout où elle était. Aussi bizarre que cela puisse paraître c'était la seule personne qui aux yeux de Laz ressemblait à une amie. Il pensa à la fille Sanders : Kelly, elle devait être inquiéte. Il essayerait d'aller la voir. Il restait planter au milieu du couloir sans bouger, pensant à Elonie quand il se fit bousculer et interpeller.
Revenir en haut Aller en bas
Lileana Kennit

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans (anniversaire : 20 septembre)
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Choc   Mar 29 Jan - 5:58

Ce matin là, Lileana avait commencé plus tôt que d’habitude, car la veille un de ses dossiers l’avait tracassée.. et elle voulait le régler à la première heure. Il s’agissait d’un sortilège lancé autour d’une réserve d’Ethonans et qui devait agir sur les moldus environnants combinant des sortilèges de désillusions pour les chevaux et d’aveuglement pour les moldus.
C’était sur la nocivité du sort, récemment inventé, qu’elle venait se renseignait. On lui avait conseillé de s’adresser à Sainte Mangouste et c’est pourquoi elle s’y était rendue.

Après s’être renseignée sur le nom de la personne qu’elle devait rencontrer, elle se dirigea dans le bon couloir et entreprit de sortir son dossier, pour pouvoir clairement expliquer son cas. Elle espérait ne pas croiser une ancienne connaissance, appartenant à un passé qu’elle faisait tout pour oublier sans avoir recours à la magie. Elle passa devant une porte et lut automatique le nom qui y était inscrit : c’était forcément celui de la personne qu’elle ne voulait surtout pas croiser : Elonie Sanders.. trop troublée par cette coïncidence, elle ne fit pas attention devant elle et fonça dans quelque chose, ou plutôt quelqu’un en l’occurrence.
Elle tourna vivement la tête pour regarder qui elle avait bousculer.


« Oh pardonnez-moi, je n’ai pas fait attention.. je.. regardais.. le bureau.. »

Elle ne finit pas sa phrase et observa l’homme en face d’elle. Il semblait apathique, lui aussi à fixer ce bureau vide. C’était étrange.
Elle dût lever la tête pour regarder son visage, comme avec beaucoup de personne. Il était drôlement grand par rapport à elle. Il avait des yeux d’un bleu gris profond accentués par la barbe d’une semaine qui lui mangeait le visage. Elle attendit qu’il daigne la regarder. Elle pouvait toujours lui demander quelques renseignements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De bon matin [libre]   Mar 29 Jan - 17:36

C'était pas possible, fallait toujours que ça tombe sur lui. Bon c'est vrai qu'elle était plutôt mignone mais qu'est-ce qu'il avait fait à Merlin pour que les gens lui rentrent dedans ? Pourquoi lui en particulier ? Il détestait ces moments où le bousculeur s'épanchait en excuses interminables et le bousculé était censé dire, pour paraître poli, mais non ce n'est rien. N'importe quoi, un peu que c'était quelque chose. Enfin, il regarda la chose qui l'avait bousculé et il eut le regret de constater que la chose était une personne et que donc il faudrait essayer de se forcer à être gentil et acceuillant : deux choses qu'il ne savait absolument pas faire.

" Bah quoi vous êtes bégue pour pas pouvoir finir vos phrases"

Non il y était pas encore mais qui sait ça viendrait peut être avec le temps, peut-être... Il sortit sa baguette, pensant que c'était une patiente, il l'agita et un brancard vint les rejoindre, il pointa le brancard et sur son ton si sympathique :

" Assis"

Il soupira et reprit :

" Si vous avez bu une potion de babillage par inadvertance vous vous êtes planté d'étage auquel cas c'est à cause du troll à l'acceuil à qui vous pouvez mettre un coup de pied au cul de ma part quand vous quitterez ce bâtiment sinon décrivez-moi le ou les sorts qui vous ont atteint et les effets qu'ils ont eu"
Revenir en haut Aller en bas
Lileana Kennit

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans (anniversaire : 20 septembre)
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Qu'est-ce que c'est que ce bonhomme ????   Mar 29 Jan - 18:00

Lileana écarquilla les yeux au vu de sa réaction.. certes elle l’avait bousculé par inadvertance mais il était en plein milieu de couloir sans bouger, et c’était elle qui se faisait tancer. Elle ne put lui répondre, n’étant pas une professionnelle de la répartie spirituelle et cynique, qui aurait du être adaptée à la situation. Si cela avait été le cas, elle lui aurait sans doute fait remarquer avec ironie que les bègues avaient plutôt tendance à répéter plusieurs fois les syllabes à un rythme rapide que de ne pas finir leur phrase, et que s’il voulait être aussi désagréable, qu’il ait au moins la présence d’esprit de connaître sa sémantique, mais sa nature la mettait à des lieues de cette réponse.

D’ailleurs il ne lui aurait pas laissé le temps de répondre, il avait déjà appelé un brancard et lui intima de s’asseoir. Cet ordre lui remit les idées en place, et si elle n’avait pas été ici pour son travail, elle aurait sans doute obéis telle une enfant docile. Là, elle n’avait pas de temps à perdre. Elle regarda le brancard et s’apprêta à dire quelque chose, mais il se remit à parler, comme s’il était tout seul et qu’elle n’avait aucune importance.
Le feu lui monta aux joues.. Qu’un médicomage soit aussi peu à l’écoute des autres la laissait pantoise.
ENFIN elle eut l’autorisation de parler et elle lui répondit d’une voix un peu fraîche.


« Je ne suis pas là pour une consultation, je dois parler à un certain Lazarus Moan »

Elle n’avait pas à lui expliquer sa présence ici s’il ‘était pas le concerné, ce qu’elle espérait d’ailleurs. Il lui était parfaitement antipathique. Elle jeta un regard en direction du bureau d’Elonie.. peut-être devrait elle la saluer avant de partir.. c’était une occasion. Elle n’aurait pas le courage de revenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De bon matin [libre]   Mar 29 Jan - 19:18

Il la regarda et leva les sourcils, ses traits se durcirent et son air bourru s'accentua plus qu'il ne l'était déjà, ce qui même pour lui représentait un exploit extraordinaire. Elle était pas là pour une consultation, et en plus elle voulait le voir, pas qu'il se plaigne qu'une femme recquiert sa présence mais c'était tellement rare qu'on le demande lui que ça l'étonnait un peu quand même. Il resta parfaitement impassible et lui répondit sur le même ton où pointait le sarcasme :

" Et vous devez me parler de quoi au juste ? Si c'est pour un dîner, je vous signale tout de suite que je n'aime pas les petites femmes, mais comme ça m'étonnerait que ce soit pour un dîner ça veut dire que c'est pour le boulot, n'est-ce pas?"

Il vit son regard se diriger vers le bureau d'Elonie Sanders, se pouvait-il qu'elle la connaisse aussi ? Et peut-être avait-elle des informations sur sa disparition, il se dit qu'il allait aborder le sujet donc à sa manière habituel :

" Elle a disparu on ne sait où, une équipe d'auror la recherche"

Il avait dit ça comme s'il avait parlé de la pluie ou du beau temps, il donnait l'impression d'en avoir rien à faire alors que lui aussi était très inquiet.
Revenir en haut Aller en bas
Lileana Kennit

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans (anniversaire : 20 septembre)
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: De bon matin [libre]   Mar 29 Jan - 20:10

Il eut une expression encore moins ouverte qu’auparavant, comme si cela pouvait être possible et lorsqu’elle comprit qu’il s’agissait de ce fameux Moan à qui elle voulait parler, elle ne put retenir le soupir d’exaspération

« Oh c’est pas vrai »

Souffalt-elle dans un murmure. C’était bien sa veine. Cet entretient allait être des plus difficile, elle le pressentait. Son sarcasme ne lui avait pas échappé. Il avait réussit à l’insulter sans même prononcer une parole grossière. Le regard de la jeune femme se durcit à son tour et elle dû se faire violence pour ne pas être aussi désagréable que lui.

« Oui, c’est pour le boulot, le ministère a besoin d’un avis consultatif sur certains sortilèges récents et leurs effets secondaires possibles sur les moldus. Apparemment vous êtes le plus qualifié pour nous fournir une réponse »

Sur la dernière phrase, elle l’avait dévisagé comme si elle en doutait fortement, vengeance puéril. Mais le sang qui bouillonnait dans ses veines ne lui permettait pas d’avoir une réaction plus platonique.
*Comme si quelqu’un voudrait dîner avec un type pareil*
Elle retint cette pensée et l’empêcha de franchir ses lèvres en se mordant fermement la langue. Il ne serait pas de bon ton si elle revenait sans réponse au ministère.

C’est alors qu’il aborda le sujet de la disparition d’Elonie alors quelle regardait son bureau. Elle avait disparu ? Ca, c’était bizarre… et inquiétant. Toute rage s’envola d’un coup et c’est un regard plus apaisé qu’elle reposa sur le guérisseur en chef du département. Elle n’en avait pas entendu parler au ministère. Ce ne devait pas être une affaire prioritaire. Il n’empêche que cela était étrange.
Elle ne savait pas quoi lui répondre. Elle ne pouvait lui fournir aucun renseignement et son air détaché n’aidait en rien. S’il se fichait de cette disparition c’était soir parce que ce n’était pas grave, soit parce qu’Elonie ne représentait rien pour lui.. dans les deux cas, elle n’avait pas à en parler. Elle mènerait son enquête de son côté. Elle parlerait à Brennon, il devrait être au courant ; lui.


« Je vois.. j’espère qu’elle réapparaîtra bientôt, c’est une bonne médicomage »

Tout du moins elle était excellente lorsqu’elle était infirmière. Cela n’avait pas du changer.

Elle resserra son dossier contre elle, il fallait qu’elle se remette au travail. Et plus vite elle s’éloignerait de cet homme mieux son moral se porterait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De bon matin [libre]   Mar 29 Jan - 21:47

Il n'entendit pas distinctement le murmure mais bizarrement il se doutait de son contenu, c'est l'effet qu'il produisait sur les gens généralement. Bon le ministère qui a besoin de Ste Mangouste, c'était pas rare mais que ce soit pour des sortilèges récents étaient plus étonnant. Il s'assit sur le brancard et soupira avant de tendre la main attendant qu'elle lui donne le dossier.

Cette fille avait réussi à aiguiser son appetit de médecin. En tant que tel, il adorait ce qui n'avait ni queue, ni tête mais qu'il fallait quand même soigner ; il considérait ça comme la partie la plus interéssante de son travail. Son air un peu bourru changea légérement : se profésionnalisant ; il paraissait plus sérieux :


" Voyons ce que vous avez là"
Revenir en haut Aller en bas
Lileana Kennit

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans (anniversaire : 20 septembre)
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: De bon matin [libre]   Mar 29 Jan - 22:17

Elle lui tendit le dossier, s’il préférait régler cette histoire en plein milieu du couloir, ce n’était pas son problème, rien n’était confidentiel. A l’intérieur il y avait tout un exposé sur les sortilèges de désillusion. Il y avait eu quelques ratés, à force, le sortilèges devait être lancé de plus en plus fréquemment et le ministère avait opté pour une autre méthode, lancer un sort d’aveuglement sur les moldus pour ne pas qu’ils s’aperçoivent de l’existence de certaines créatures. Ce sort avait un bon potentiel, notamment pour masquer des êtres magiques, sans les contraindre à se cacher mais un soucis était apparu : quelles conséquences cela pouvait avoir sur les moldus à terme ? Le ministère naviguait à vue, et il fallait l’avis d’un expert sur cette question.

Elle l’observait alors qu’il parcourait le dossier. Il avait changé, il paraissait bien plus sérieux à présent. Lileana avait fortement douté de sa compétence, mais elle devait s’avouer ne pas être objective.. son caractère exécrable avait joué en sa défaveur. Elle ne devrait sans doute pas le juger aussi rapidement.

Elle dut se décaler pour laisser passer un brancard sur lequel gisait un homme au visage mordoré, on aurait dit qu’il était recouvert d’or.. ses traits étaient figés.. statufiés. Elle ferma les yeux, espérant que ce n’était pas ce à quoi elle pensait. Ils devaient avoir des cas étranges dans ce service.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De bon matin [libre]   Mar 29 Jan - 23:00

Il parcourut le dossier rapidement mais concenscieusement, parfois murmurant ou grommelant certains passages ; parfois même il faisait des gestes avec sa baguette comme s'il s'entraînait à lancer un sort. Il relut le dossier encore une fois et semblant satisfait il le referma alors que le type tout en or et statufié passait dans le couloir. Son brancard était poussé par une infirmière ; il arrêta le brancard et examina le patient ; il n'eut aucun mal à regarder ses pupilles pusiqu'elles étaient grandes ouvertes.

Il fit un ou deux sorts au-dessus du patient sans résultats, du moins sans résultats immédiats et il annonça à l'infirmière :

" Syndrôme de Midas, il va rester parmis nous longtemps, vous l'installez dans la 404 et vous lui donnez une potion anti-rouille et vous traitez l'état statut avec le contre-sort de Petri"

Il se retourna vers Lileana suivant son regard jusqu'au patient en or, devinant un peu ses pensées, il reprit de sa voix sarcastique :

" C'est assez courant dnas ce service, pour votre sort à long terme les moldus risquent un aveuglement total mais si vous ciblez bien, il seront seulement aveugle en ce qui concerne la magie mais si vous avez une autre solution utilisez-là on sait jamais ce qui pourrait arriver à nos chers petits amis moldus"
Revenir en haut Aller en bas
Lileana Kennit

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans (anniversaire : 20 septembre)
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: De bon matin [libre]   Mer 30 Jan - 0:39

Elle écouta le diagnostique et le traitement conseillé sans que cela ne lui dise rien.. Elle n’avait jamais entendu parler du syndrome de Midas et elle en était bien contente d’ailleurs. Ca n’avait pas l’air d’être très drôle à vivre. Elle s’imagina quelques instants être hospitalisée dans ce service et être suivie par le médicomage Moan.. elle grinça des dents à cette perspective. Comme pour confirmer sa pensée à son égard, il lui adressa la parole à nouveau avec cette intonation sarcastique qui commençait à lui taper sur les nerfs.

Une fois son verdict rendu, rapide et concis.. elle ne pouvait que le lui concéder, elle n’eut qu’une envie : partir très vite. Elle n’aimait pas ce personnage et elle ne voyait pas ce qui devrait la retenir plus longtemps.


« Bien, merci pour votre diagnostique… »

Elle tendit le bras pour récupérer le dossier.

« J’espère que le ministère obtiendra votre entière collaboration si jamais nous avons encore besoin de vos services »

C’était une autre de ses missions. Elle n’avait pas compris pourquoi on l’avait envoyé expressément pour le voir et le convaincre de collaborer.. maintenant elle savait, parce que son caractère était horrible et l’équipe ne pouvait pas se permettre un simple retour de lettre au contenu négatif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De bon matin [libre]   Mer 30 Jan - 0:50

Il ne fit pas un geste, pas un murmure quand elle le remercia, ça semblaitlui être passer à des miles au-dessus de la tête ; il en fit même pas l'effort de grogner ou de marmoner. En fait il s'était reconcentré sur le bureau d'Elonie comme si la contemplation intensive de son bureau permettrait de la faire appraître comme ça du néant. Il pensait que l'autre fille avait disparu et il fut presque étonné de la voir encore devant lui quand il se prépara à aller faire ses consultations.

Elle tendait la main vers lui pour reprendre le dossier et en lui demandant son entière coopération dans cette affaire. ça se voyait que si ça n'avait tenu qu'à elle, elle ne lui aurait jamais demander ça mais elle y était obliger par ses patrons. A sa place Laz aurait sûrement fait en sorte de contourner le réglement comem toujours. Il la regarda dans les yeux, il s'aprêtait à sortir une réplique cinglante mais il se ravisa :


" Vous voulez que je coopére très bien mais dans ce cas je veux des infos sur la disparition d'Elonie, non ce n'est pas du chantage, c'est un arrangement entre adulte consentant et n'essayez pas de jouer la carte des pauvres moldus qui souffriraient si je ne vous aide pas parce que je m'en contre fiche comme de ma première paire de chaussette, alors on a un accord ?"
Revenir en haut Aller en bas
Lileana Kennit

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans (anniversaire : 20 septembre)
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Un chantage ?   Mer 30 Jan - 5:05

Il semblait avoir oublié sa présence et être de nouveau tombé dans une apathie contemplative. Elle dut attendre longtemps la main tendue qu’il daigne remarquer sa présence mais malgré ça il ne lui rendit pas son dossier, ce qui lui fit froncer les sourcils et croiser les bras. Il la regarda droit dans les yeux et lui fit une proposition étrange. Etrange car inattendue, et étrange car jamais Lileana n’aurait cru qu’il était tant attaché à Elonie tant son attitude avait été détachée.
Elle eut une moue réprobatrice.


« Je peux très bien vous obliger à coopérer par une injonction ministérielle sous peine de vous empêcher d’exercer votre métier »

Malgré son caractère, elle répugnerait d’en arriver jusque là, mais il n’avait aucun moyen de poser ses conditions, il n’était pas en position de force et il devait le savoir. Le ministère n’était pas subtil et ne négociait que très rarement.

« Et si vous pensiez que j’irais m’abaisser à vous supplier pour le bien des moldus, vous êtes à côté de vos chausses médicomage Moan »

Il était tombé sur la mauvaise personne pour cet argument là. Elle détestait les moldus même si elle n’irait pas jusqu’à leur faire du mal. De toute manière sa coopération était non négociable.

« Donc non, nous n’avons pas d’accord »

Elle le fixa sans ciller et avant qu’il ne reprenne la parole elle ajouta

« Vous semblez vous préoccuper du sort de Miss Sanders même si vous êtes aussi humain qu’un Quintaped affamé. C’est uniquement pour cette raison que je vais vous aider, et certainement pas en échange de votre coopération »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De bon matin [libre]   Mer 30 Jan - 14:28

Elle pouvait l'obliger par une injonction du ministère, quel argument pitoyable pour Lazarus, lui qui se fichait complétement de l'autorité et des règles, c'était pas une petite injonction de bureaucrate véreux qui lui faisait peur. Elle semblait tout de même sérieuse et il pensait qu'elle était bien capable de l'enquiquiner encore longtemps avec ça mais il ne dit rien se contenta de faire un petit sourire amusé et moqueur.

Par contre, il dut avouer être plus étonné quand elle lui dit qu'elle ne s'abaisserait pas à le supplier pour les moldus, pas parce qu'elle ne voulait pas le supplier mais parce qu'on sentait qu'elle n'aimait pas particulièrement les moldus. Pour ne pas perdre un pousse de terrain dans cette bataille de caractère, il baissa les yeux vers ses chaussures et lança ironiquement :


" Je porte pas de chausses je préfére les bottes"

Et pour appuyer sa phrase il releva même son pantalon pour les montrer ses bottes en cuir noir style italien. Puis il fut surpris par sa proposition de l'aider en l'échange de rien du tout. Lui qui n'avait nulle confiance en personne trouvait ça bizarre, il fronça les sourcils devant une proposition aussi bizarre et désintérésser :

" Vous comptez m'aider sans attendre rien en retour, vous êtes sur que vous êtes humaine pour proposer quelque chose comme ça..."

Mais avant d'avoir pu finir, une infirmière vint le voir en urgence :


" Docteur on a probléme avec le 404, ses signes vitaux sont en chute libre"

Il fit une petite moue et se dirigea vers la chambre en question :


" Eh beh monsieur Stanford on fait ami-ami avec la mort, moi qui voulais manger avec vous à midi pour changer de mes crétins de collègue, c'est pas de bol, infirmière vous lui avez donné autre chose que ce que je vous ai dit de lui donner"

Elle fit non de la tête, et Laz se dirigea vers une armoire à pharmacie où il prit un flacon de philtre de mandragore, il sortit ensuite un autre flacon de sa poche d'une potion qu'il avait lui-même inventé et il commença à en verser le contenu dans la bouche du patient puis il y versa le philtre de mandragore et enfin il sortit sa baguette et commença à lancer différent sort qui illuminait le corps du patient de différentes couleurs. Les signes vitaux du patient semblèrent se stabilisait et Laz revint vers Lileana pour reprendre sa discussion comme si de rien n'était, lançant juste toujours sur un ton sarcastique :

" Lazarus Moan : 1, la mort : 0 ; rendez-vous à la prochaine rencontre"

Il se tourna vers Kennit :

" Donc vous êtes prête à m'aider ?"
Revenir en haut Aller en bas
Lileana Kennit

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans (anniversaire : 20 septembre)
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: De bon matin [libre]   Sam 2 Fév - 3:12

Son petit sourire amusé lui fit lever un sourcil. Il se fichait de perdre le droit d’exercer ? Ce médicomage ne devait pas être tellement passionné par son métier. Elle trouvait cela dommage au fond, car c’était une profession qui requérait de l’investissement frôlant la dévotion envers son art. Mais elle n’était pas là pour le juger.
Elle leva les yeux au ciel lorsqu’il précisa qu’il portait des bottes et non pas des chausses. Etait-il puéril à ce point pour la contrer avec des arguments aussi risibles ? Elle laissa passer.. Si cela lui faisait plaisir d’avoir le dernier mot.. Elle n’était pas belliqueuse et ne trouvait pas d’intérêt à se battre dans cette circonstance. Il lui fit penser vaguement à un enfant capricieux à qui on offrait tout sur un plateau en argent et à qui on accordait une plus grande importance qu’il n’en avait réellement, comme sil était le centre du monde. Elle ferait avec, elle n’aurait pas à le côtoyer très souvent de toute manière.

Elle fut tout aussi surprise par sa réaction à sa proposition. A croire que personne ne lui avait donné quoique ce soit sans contre partie.. Peut-être devrait-elle revoir son jugement précédent dans ce cas, mais son antipathie pour cet énergumène était trop forte pour l’instant. Lorsqu’il lui demanda si elle était humaine, elle éluda avec un sourire, qu’elle n’avait pu réprimer :


« N’en n’ai-je pas l’air ? »

Puis un cas critique se présenta et elle put le voir en œuvre, pratiquer la médecine magique. Il semblait prendre cela comme un jeu et cette image d’énervant gamin refit surface. Mais il sauva le patient. Il devait être compétant malgré son caractère épouvantable. Il méprisait ses collègues c’était évident. Alors pourquoi le sort d’Elonie lui importait ? Elle ne comprenait pas. Lui avait-elle sauvé la vie à lui aussi ? Lui était-il redevable de quelque chose comme elle, elle l’était ?

« Oui je vous aiderai.. pourquoi le ferais-je pas.. Nous ne sommes pas tous obligés d’être aussi inapte à communiquer avec nos semblable et exécrable que vous »

Elle secoua lentement la tête, excédée

« D’ailleurs je ne comprends pas pourquoi cela vous tient tant à cœur que ça, on dirait que vous ne portez personne en haute estime »

Sa voix n’était pas agressive. Elle se posait réellement la question et c’était vraiment rare qu’elle dissimule ses pensées, ce qui lui valait parfois quelques remontrances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De bon matin [libre]   Mar 5 Fév - 16:41

Elle était drôle et plutôt mignone, ça il devait le reconnaitre et la petite parade sur la question de son humanité n'était pas si mal. Ce "n'en nai-je pas l'air?" était prouvait qu'elle vait une certaine répartie. Ce qui ne déplaisait pas à Moan qui pourtant répliqua sur un ton doct comme s'il analysait une maladie :

" Des yeux violets même pour un sorcier c'est pas très naturel et puis on dirait qu'il change de couleur dès fois"

Cette remarque ne servait pas à grand chose mais après tout il aimait bien avoir le dernier mot. Lui, Laz inapte à communique et excecrable ? mais enfin...c'était peu dire sur sa personne. Il sourit, un sourire un peu moqueur mais sans méchanceté :

" Vous avez oublié cynique, sarcastique, mysanthrope et sociopathe mais je ne vous en veux pas enfin pas trop puisque vous allez m'aider"

Il sourit encore une fois et il vit que Lileana semblait excéder, effet qu'il provoquait souvent chez les gens jusqu'au point de rupture. Puis elle lui posa une question intéréssante :

" J'aimerais philosopher des heures avec vous de mon aversion du genre humain et donc par extension de moi-même mais la psychanalyse ce n'est pas mon domaine et monsieur Stanford va sûrement faire une rechute d'ici 20 minutes donc je me vois dans l'obligation de vous laisser. Et puis de toute façon pourquoi porter en haute estime quelque chose d'aussi faible, vile et traitre que l'homme pusiqu'un jour cette personne se retournera contre vous"

Puis il partit plantant là Lileana.

[HJ : à toi de voir si tu veux lui courir après pour le frapper ( ce que je comprendrais ^^ ) sinon topic terminé je suppose]
Revenir en haut Aller en bas
Lileana Kennit

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans (anniversaire : 20 septembre)
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: De bon matin [libre]   Sam 9 Fév - 11:52

HJ : le poursuivre avec une masse d’arme sortie de nulle part me tente bien….. mais non :p

Elle devait reconnaître qu’il était plutôt observateur, normal me direz-vous pour un médecin. Devant la simple constatation de la couleur de ses yeux, elle haussa les épaules. Oui, ils étaient violets, et oui ce n’était pas très normal, que dire de plus ? Elle lui laissait avoir le dernier mot, une fois de plus.
Puis il fit la liste de tous ses défauts moraux et elle ne put en contredire aucun. Il avait au moins le mérite de les connaître.
Elle faillit sourire lorsqu’il se lança dans son auto-analyse psychologique mais se retint, cela n’aurait pas été approprié. Sur ce, il partit la laissant pantoise dans le couloir.
Elle ne le retint pas, elle savait ce qu’elle devait savoir, sa mission était terminée. Aux autres de prendre en charge le médicomage Moan pour leurs recherches. Elle avait juste un petit service à lui rendre.

Elle tourna les talons dans la direction opposée, s’attarda quelques instants devant le bureau d’Elonie et se rendit ensuite jusqu’aux cheminées pour retourner au ministère.





/topic

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De bon matin [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
De bon matin [libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La rosée du matin sur un air de poème [Libre]
» Ce matin, un lapin ... [libre]
» Un matin pluvieux... rime avec ennuyeux...[Libre]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fidelitas :: Les Coulisses :: Chroniques du Forum :: [Archives RP Hors Poudlard - 2008/2010] :: Archives messages ste mangouste-
Sauter vers: