AccueilAccueil  PartenairesPartenaires  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Divination (C1) : La Chiromancie [2018-2019]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Albus Potter

avatar

Nombre de messages : 780
Age : 25
Date d'inscription : 04/03/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 14 ans
Alignement: Ne se sent pas concerné(e) par ces histoires de vampires
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: Divination (C1) : La Chiromancie [2018-2019]   Mer 23 Juil - 3:27

*Tss qu'elle vieille chouette ..... "- Albus Severus Potter… faite en sorte de ne pas mourir en venant à mon cours et tentez d’être ponctuel. Je n’ai vu aucun signe avant coureur de grand malheur planer au-dessus de votre tête alors vous n’avez aucune raison d’être en retard… hum…" gniagniagnia ... Est-ce que je lui en pose moi des questions ? Non ! Alors qu'elle me laisse tranquil! Grrr*
Albus n'aimait pas franchement la divination tout comme son frère et son père, sans doute était-ce de famille ... Il observait autour de lui lorsqu'il vit Ezekiel prendre la parole et raconter un tas de baratin avant de dire la réponse à la question * Alala il en fait toujours de trop ce p'tit blaireau*. Le jeune gryffondor se retenait de pouffer de rire, il faut dire que la scène était comique: Eze qui faisait des compliments et la prof qui limite rougissait. Mwahaha c'était vraiment hilarant. Ce qui l'était beaucoup moins en revanche c'est que Trelawney à donné un devoir écrit... C'était prévisible, mais bon juste avant les vacances elle abuse ! Albus voulant en finir au plus vite prit un parchemin et écrit.


Albus POTTER
1ère année
Divination
-La Chiromancie-
Passive: gauche
Active: droite
Mains: mixtes
Mes doigts sont longs et coniques. Et la paume est allongée.

A- Vénus D- Soleil H- Lune
B- Jupiter E- Mercure
C- Saturne F et G - Mars
[dessin rapide de la main avec les différents monts]
¤ Mont de la lune
peu prononcé -> trop grand réalisme

¤ Mont du soleil
bien marqué -> rayonnant d'intelligence

¤ Mont de Jupiter
proportionné -> équilibre, assurance

¤ Mont de Mercure
bien marqué -> perspicace

¤ Mont de Saturne
bien proportionné -> sociable

¤ Mont de Vénus
large -> forte personnalité

CONCLUSION:
Je suis trop réaliste, mais je rayonne d'intelligence. Je suis sûr de moi quand je communique avec autrui, je suis déterminé et j'ai du sang froid. Je suis particulièrement perspicace, sociable et j'ai une forte personnalité.
Albus déposa son parchemin sur le bureau et ne s'attarda pas une minute de plus dans l'antre divinatoire de la vielle chouette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cocktailmf.exprimetoi.net
Maïlis Hargreaves

avatar

Nombre de messages : 472
Date d'inscription : 07/03/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
2/7  (2/7)

MessageSujet: Re: Divination (C1) : La Chiromancie [2018-2019]   Mer 23 Juil - 20:58

Maïlis reprit son parchemin et griffonna en haut à gauche son nom, prénom, sa maison et son année d’étude. Au centre, elle nota consciencieusement « Cours de Chiromancie » et elle relut attentivement ses premières annotations pour les mettre en forme grâce à sa plume correctrice.
Citation :
Maïlis Hargreaves
Serpentard – 3ème année

Cours de Chiromancie


Il a été relativement aisé de repérer ma main directrice puisque celle-ci me sert à écrire et à tenir ma baguette. Il s’agit de la main droite dont je me sers plus que la gauche. A ce niveau du court, ce point ne représente guère beaucoup d’intérêt mais il sera utile de le savoir quand nous analyserons les traits qui se dessinent dans la paume de ma main pour savoir mon passé, mon présent et mon futur. Mes amours, mes ennemis, si je serai belle ou pas… bref… tout ce que l’on peut savoir avec une main !

Après une étude attentive de mes mains, j’en retire le fait qu’elles sont belles et propres mais également fine et longue. Elles appartiennent donc à la famille des mains délicates, qui traduisent une certaine sensibilité aux idées et aux courants émotionnels

D’après les schémas présentés en cours, on peut en déduire qu’il s’agit d’une main cérébrale, dite d’eau. Cette main est signe d'imagination fertile, d'émotivité et de sensibilité, toujours en quête d'idéal et loin de la réalité. Il est incroyable de voir à quel point la forme d’une main peu définir un individu. Je crois que dans mon cas, ces affirmations sont en plus quelque peu véridiques. Toutefois, les possesseurs d’une main d’eau ont aussi un manque de sens pratique et les créatifs sont submergés par leurs émotions. De son point de vu, je ne pourrai affirmer ou dénigrer, n’étant pas assez objective.

Etudions maintenant les monts, ces parties de la main qui permettent de la diviser et d’avoir quelques renseignements supplémentaires mais complétant l’étude des traits de la main (à moins que ce soit ligne de la main).

- Le mont de la Lune est relativement bien développé sur mes mains (bien que je n’aie pas de point de repère avec la main des autres). Cela signifie que je possèderai un côté idéaliste, de l'imagination, de l'intuition et que je laisserai mes émotions me dominer. Nous en revenons d’ailleurs à un point concordant avec la forme de ma main qui est cérébrale.

- Le mont du Soleil ou (mont d'Apollon) qui détermine le sens artistique et le pouvoir d'imagination est relativement bien marqué mais pas trop non plus… un peu comme le mont de la lune. Cela pourrait vouloir dire que je suis douée d'un certain sens artistique et que je rayonne d'intelligence. Incroyable, la forme de ma main disait vrai et cela semble me scier parfaitement !

- Le mont de Jupiter détermine l'ambition, l'autorité et la sociabilité. Je trouve que ce mont est très saillant sur ma main… Cela dénote donc un certain orgueil et un certain arrivisme. Mais l’ambition n’est pas condamnable ?

- Le mont supérieur de Mars exprime la détermination et le courage physique et le mont inférieur de Mars exprime la confiance en soi et le courage moral. Il semblerait que je possède du sang-froid mais pas trop non plus… mais que ma détermination soit sans faille ! Ma résistance physique, par contre, mesurée via la plaine de Mars, montre que je ne suis peut-être pas très costaud car la plaine n’est pas très ferme… elle est souple même !

- Le mont de Mercure traduit des qualités de communicateur me permet de dire que je suis une personne perspicace car il est relativement bien marqué.

- Le mont de Saturne détermine la concentration, la sagesse et les facultés à assumer des responsabilités. Etant donné qu’il est bien proportionné (si je me fis au schéma de comparaison de la page d’annexes), j’en déduis que je suis une personne équilibrée et sociable (je crois même que je suis très sociable car si vous connaissiez ma mère, vous comprendriez ce que le mot associable veut dire !)

- Le mont de Vénus occupe le tiers de la paume de la main ! Il traduit la qualité des forces vitales et amoureuses. Cette partie de ma main est ronde mais peut étendue… Ce qui voudrait dire que je suis enthousiasme et que je possède (encore) un sens artistique très poussé ! Mais peut-être que je manque de rayonnement (je ne suis pas comme Victoire Weasley) et que j’ai une santé fragile (remercier mon père).

En conclusion, je dirai que cette étude préliminaire de mes mains et surtout de ma main directrice, retrace relativement bien la personne que je suis. J’en reste même bouche-bée tellement les traits de mon caractère se reflètent dans la paume de ma main.

Maïlis relut sa copie et semblait satisfaite de ce qu’elle venait d’écrire. Assurément, elle n’aurait pas un troll cette fois-ci, même si, comme la dernière fois, elle avait marqué quelques remarques personnelles et interprétations allant au-delà de la demande initiale. Tant pis, au pire, elle ferait encore chuter sa moyenne, de toute façon, elle ne suivrait pas à vie cette matière inutile et ce n’était pas ses parents qui se fâcheraient pour un T en Divination.

Elle n’avait pas entendu la remarque du professeur Trelawney à propos d’une éventuelle chute, mais si elle voulait parler de sa moyenne dans la matière, inutile de se proclamer voyante pour faire une telle prédiction. Elle posa sa copie à la suite de ses camarades, et se dirigea vers la trappe. Elle arriva juste derrière Ezekiel qui se mit à prendre une profonde inspiration avant de descendre. Est-ce que les parfums de xérès de Trelawney allaient lui manquer ? Maïlis haussa les sourcils et se tourna pour pouvoir descendre le long de l’’échelle. Ezekiel devait être à la moitié de son parcourt mais les autres poussaient au portillon… la sonnerie des vacances venant de retentir, ils voulaient tous quitter l’étouffante sale de divination.

Elle accrocha ses mains, si longuement analysées, sur les barres latérales, et posa un pied sur l’une des marches. Elle descendit une puis deux marches quand son pied se prit dans sa cape et lui fit perdre l’équilibre. Maïlis poussa un petit cri d’étonnement avant de tomber à la renverse… Son sac lui glissa de l’épaule, sa baguette lui échappa de la main et elle ferma les yeux… attendant l’impact douloureux avec le sol ou pire… avec un élève resté dans le bas de l’échelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezekiel Waldemar

avatar

Nombre de messages : 691
Age : 34
Date d'inscription : 22/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 18 ans depuis le 16/06
Alignement: Anti-vampire
Disponibilité:
4/7  (4/7)

MessageSujet: Re: Divination (C1) : La Chiromancie [2018-2019]   Mer 23 Juil - 22:02

Dans son dos il sentait la horde de fauve qui n'aspirait qu'à retrouver leurs libertés, n'aimant pas être bousculé, il entama la descente de l'escalier... Se dépêchant afin de ne pas se retrouvé au milieu de la foule de bête sauvage. *Ce Château est un vrais Zoo... Entre les rapaces, les félins, les reptiles... Sans oublier les beaux et indispensables blaireau...*
C'est alors qu'un petit cri lui fit lever la tête... Une jeune fille était entrain de perdre l'équilibre et elle était attirer par le vide, arrivant tout droit sur lui...
Heureusement pour elle, aujourd'hui Eze était vif et éveillé, il eu alors des réflexes qui les sauvèrent tous deux.
Etant relativement grand et presque à la fin de l'escalier, il prit alors l'initiative de sauter tous en rattrapant la petite fée sans ailes qui dégringolait de l'étage supérieur. La réception fut un peu brutal, sous l'impact de l'atterrissage ses jambes se dérobèrent et il se retrouva assit au sol, la petite fée dans ses bras...
Dans un fracas étonnant, leurs sacs c'étaient répandu autour d'eux.
Le poufsouffle essaya de reprendre ses esprits, il serrait toujours la petite serpentarde contre lui... Comme si elle pouvait encore chuter...
"Et bien nous l'avons échappé bel... Ca va rien de cassé? " Le jeune homme n'était nullement agacé par ce qui venait de se passer, au contraire, il était relativement heureux d'être toujours en un seul morceaux.
De sa main gauche il écarta les mèches de cheveux qui cachaient le visage de la jeune fille... Quant il put enfin apercevoir son visage il lui sourit...
"C'est mon jour de chance on dirait... Si j'avais su qu'une jolie femme me sauterait dans les bras, je me serais habillé en conséquence..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïlis Hargreaves

avatar

Nombre de messages : 472
Date d'inscription : 07/03/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
2/7  (2/7)

MessageSujet: Re: Divination (C1) : La Chiromancie [2018-2019]   Jeu 24 Juil - 21:10

Maïlis s'était attendue à une vive douleur et avait fermé les yeux fermement par anticipation au choc. La petite attrapeuse avait l'habitude de tomber de haut mais elle n'aimait pas spécialement rendre visite à Mme Pomfresh. Et puis son père, ainsi que sa mère, seraient encore très inquiets si elle arrivait estropiée à la maison pour les vacances d'été.

Dans ce genre de situation, tout semble aller au ralenti et pourtant, vous n'avez aucune prise pour empêcher l'évènement. Elle vit s'éloigner les barres latérales de l'échelle, ses pieds quittèrent la marche, ses cheveux se collèrent le long de son visage et comme-ci elle était en apesanteur, elle entreprit sa chute. A peine quelques secondes plus tard, elle sentit son dos heurté quelque chose. Ce n'était pas le sol… curieusement. Mon dieu ! Elle venait d'écraser Mc Millan et ses verrues ?!

La chute fut interrompue brusquement, comme si Maïlis avait atterri dans un arbre ou un buisson, puis elle reprit, comme-ci les feuilles et les branches avaient cédées et elle sentit une onde de choc mais aucun autre contact. Le sol l’avait-il fuit ?

Elle avait toujours les yeux clos, hésitant à les ouvrir, une étrange sensation de chaleur l'envahissait du dos jusqu'aux jambes, un mystérieux parfum lui parvenait mettant ses sens en alerte et un son… un son régulier mais rapide, un son sourd et rassurant… des battements de cœur… de battements qui venaient la troubler et qui calaient le sien à l'unisson.

Une voix brisa cet état de fait, une voix qui lui demandait si tout allait bien. A moins qu'elle se soit rompue le cou et qu’elle délirait parce qu’elle passait dans l’autre monde, elle allait effectivement bien. Et c'était d'ailleurs curieux... elle aurait du sentir le sol froid, et menaçant, s'amuser à lui briser les os et lui dessiner de jolis hématomes sur sa peau d'albâtre… alors comment se faisait-il qu'elle avait uniquement cette sensation de sérénité et que le choc avait été amoindri ?

Elle ouvrit finalement les yeux pour constater la scène qui se jouait autour d'elle et dont elle était l'auteur voir même l'interprète principale. Elle constata alors qu'elle était bel et bien à terre puisqu'elle ne discernait que les genoux des gens qui venaient s'agglutiner autour d'elle. Devrait-elle dire « autour d'eux » car ses yeux se posèrent sur une main qui lui enserrait les jambes et une autre qui la tenait fermement contre…

Elle tourna la tête, ses yeux bleus ahuris se posèrent sur le visage d'Ezekiel qui semblait serein face à la situation. Flegme britannique ? Elle l'ignorait mais la situation ne semblait pas l'intimité, le mettre mal à l'aise ou en colère, la preuve, le dévoué Poufsouffle lui demandait comment elle allait, se souciant peu de comme lui allait après avoir reçu Maïlis de tout son poids sur lui. Mais d'ailleurs… comme cela était-il possible ? Comment pouvait-elle être dans ses bras et non l'écrasant sur le sol ? L'avait-il réceptionné ? Trop de questions lui venait à l'esprit, ses yeux se floutèrent, ses joues s'empourprèrent inutilement, elle ouvrit la bouche et la referma, son cœur s'emballa. Elle se sentait idiote.

Lorsque la main d'Ezekiel frôla la joue de Maïlis pour repousser une mèche rebelle qui venait s'insinuer entre eux, son cœur bondit dans sa poitrine et une bouffée de chaleur l'envahit.

- Je…

Balbutia-t-elle.

- Je vais bien…


Mais la phrase suivante acheva la jeune Serpentard, on l'avait souvent comparé à une poupée de porcelaine mais jamais à une fée. Pourtant, sa morphologie pouvait s'y prêter. Etait-ce ça la magie de Poudlard ? Cette magie que lui avaient narrée ses parents et qu'elle avait recherchée en vain pendant trois années ? Une femme… il l'avait appelé femme et pas fillette.

Maîlis commença à s'agiter, comprenant qu'elle était toujours dans les bras du Poufsouffle et assise sur lui, elle voulait se lever mais après le choc, l'émotion de la chute la submergea à nouveau. Le contrecoup était que ses jambes restaient molles et chancelantes, elle n'arrivait pas à retrouver un tonus musculaire pour se relever.

- Merci… Merci… Merci infiniment…

Bégaya-t-elle alors en regardant autour d'elle les curieux qui ne faisaient rien pour l'extirper de cette situation. Malgré son poids plume, elle n'aurait pas aimé peser trop longtemps sur le jeune homme et elle tourna donc une dernière fois le visage vers lui. Ses yeux océans le fixant avec trouble.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezekiel Waldemar

avatar

Nombre de messages : 691
Age : 34
Date d'inscription : 22/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 18 ans depuis le 16/06
Alignement: Anti-vampire
Disponibilité:
4/7  (4/7)

MessageSujet: Re: Divination (C1) : La Chiromancie [2018-2019]   Ven 25 Juil - 0:20

Quant elle planta son regard percent dans le sien, Eze fut intrigué... Certes elle avait de très beaux yeux bleus et le trouble qu'y lisait le Poufsouffle était flatteur. Mais se qui interpella surtout le jeune homme, fut qu'elle possédait la petite étincelle qu'ont les personnes qui iront loin dans la vie... *Enfin sauf si ils font n'importe quoi...*
Ce n'est pas que le jeune homme avait le don de comprendre rapidement les gens, à voir comme il en bataillait avec Sanders cela ne faisait aucun doute. Non, il avait juste comprit que le regard est le reflet de l'âme et si l'on sait regarder comme il faut, on peut en apercevoir un bout. Et il appréciait ce qu'il avait vu chez la petite fée, une personne entière, autonome... Certes elle était encore jeune, mais elle ne faisait pas parti de ses gamines qui ne se sente bien que quant elle son réuni en tribu de pintade écervelé et gloussante. Jamais elle ne ferait parti de ses gens qui ressemble à des moutons, Eze en était perçoidé et il appréciait cette qualité.
Il ne put s'empêcher de sourire encore plus intensément, surtout en voyant sa petit fée rougir et bafouiller des remerciement.
"Mais c'est moi qui te suis reconnaissant... Alors Merci d'avoir dénié me faire remarquer votre existante dans ce sombre château." Et oui, en plus d'essayer d'être un charmeur avec ces dames, Eze ne pouvait s'empêcher de plaisanter. Quoi qu'il fût sincère en disant qu'il était heureux de l'avoir rencontrer.
La position ne le gênait nullement et le poids plume de la Serpentard ne lui causait aucun problème... Seul les autres qui essayaient de passer pouvaient l'indisposer, mais il préféra les ignorer.
"Mais je manque à la bien séance... j'ais la chance de tenir une petite fée dans mes bras alors que ne me suis même pas présenté à elle. Quel manque d'éducation, c'est vraiment déplorable de ma part." Eze avait toujours aimé en rajouter un peut, c'était son petit coté comédien et joueur qui ressortait.
"Ezekiel Waldemar, Pour vous servir..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïlis Hargreaves

avatar

Nombre de messages : 472
Date d'inscription : 07/03/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
2/7  (2/7)

MessageSujet: Re: Divination (C1) : La Chiromancie [2018-2019]   Sam 26 Juil - 14:36

La situation était des plus incongrues, il fallait bien l’avouer. Ainsi vautré sur le sol, au milieu des curieux qui continuaient de descendre l’échelle, Ezekiel et Maïlis semblaient coupés du temps. Si Maïlis sentait le malaise l’envahir et son âme de Serpentard frémir devant l’absurdité de la situation, Ezekiel lui semblait parfaitement à l’aise et faisait fi des rumeurs qui grandissaient et des regards qui les fixaient.

Les yeux du jeune homme se posèrent sur elle et il ne cilla pas pendant de longues secondes. Il ne dit pas un mot non plus et Maïlis s’interrogea silencieusement sur la raison de ce mutisme. A quoi pensait-il ? Puis, il la remercia et la jeune fille cligna des yeux, un peu étonné mais cette fois, elle ne chercha pas d’aide du regard pour se relever. Elle restait là, blottit dans les bras de son preux chevalier et l’écouta attentivement.

Elle resta pantoise devant le phraser du jeune homme. Elle se serait crue dans un romain de Jane Austen, la célèbre sorcière, écrivain pour moldu, qui avait vécu au début du 19ème siècle. Une artiste comme on n'en faisait plus... même Gilderoy Lockhart ne lui arrivait pas à la cheville.

Maïlis enfin, la petite fée comme il se plaisait à l'appeler, devait absolument se ressaisir mais elle n’y parvenait pas. Cela ne lui ressemblait pas de perdre ainsi ses moyens. Par Salazar Serpentard, qu'est-ce qui se passait.

Puis, le jeune homme se présenta. Ezekiel Waldemar. Son prénom et son nom se répercutèrent dans sa petite tête de Maïlis comme un écho.

Alors qu’elle se fustigeait intérieurement, s’ordonnant de bouger ses fesses de là, de se relever, d’attraper son sac et de se rendre dans son cachot, elle réalisa qu’à présent, elle ne pouvait décemment pas partir sans se présenter à son tour. Même si la posture était inconvenante, pouvait-elle jouer les impolies et se lever sans décliner son identité ?

- Enchantée...


Répondit-elle dans un premier temps en tentant un sourire qui se crispa quelque peu devant la panique folle qui s’emparait d’elle.

- Je… Je m’appelle Maïlis… Maïlis Hargreaves…

Par tous les trolls ! Que penseront ses parents de la voir si maladroite en pareille circonstance ? Son père rirait sûrement de bon cœur, la trouvant « adorable », et sa mère resterait certainement les lèvres pincées pour ne pas rire aux éclats, la trouvant un peu « nunuche » mais tellement mignonne.

Pourquoi, n’était-elle pas comme eux ? Ses parents étaient si sures d’eux, ils semblaient maîtriser chaque situation et elle… elle se laissait tellement submerger par ses sentiments et émotions. Elle déglutit difficilement et tenta de se défaire de l’emprise du Poufsouffle pour se relever. Maladroitement, elle posa une main à terre pour prendre appui mais il y avait toujours une main d’Ezekiel qui la maintenait et elle ne savait trop comment agir.

- Nous... Nous devrions peut-être nous relever...


Elle leva les yeux vers l'échelle, croisa le regard de Justine Bradford, Elisa Duncan et bien d'autres.

- Je crois... que nous gênons le passage...


Dernière édition par Maïlis Hargreaves le Dim 27 Juil - 21:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezekiel Waldemar

avatar

Nombre de messages : 691
Age : 34
Date d'inscription : 22/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 18 ans depuis le 16/06
Alignement: Anti-vampire
Disponibilité:
4/7  (4/7)

MessageSujet: Re: Divination (C1) : La Chiromancie [2018-2019]   Dim 27 Juil - 19:37

Ezekiel savourait les secondes qui défilaient, ce n'était pas tous les jours que l'ont arrivait à perturbé une demoiselle et il n'était pas aveugle au points de ne pas remarquer le trouble qu'il semait en la petite créature.
La pauvre semblait relativement tendue et cela ravissait le jeune Don juan. Tel un enfant qui tient dans entre ses mains un trésor, il ne la quittait pas des yeux.
Assez souvent l'attitude d'Eze pouvait agassé ses collègues, mais lui n'en avait cure et il agissait toujours comme il le désirait.
Alors quant il senti qu'elle essayait de se dégager, il fit mine de n'avoir rien remarqué et il ne desserra pas son étreinte.
"Maïlis... C'est un noms hors du commun pour j'espère une personne qui saura ce démarquer aussi. C'est fou comme une foule de sorcier homogène peut être une des choses les plus triste au monde." Et en regardant le look d'Eze on pouvait ce rendre coupe qu'il mettait un malin plaisir à appliqué ses propres idées. En premier lieu sa coupe de cheveux ne passait pas inaperçu, mais très peu de gens savent que ce n'est pas lui qui ce coiffe ainsi, c'est naturel et c'est sûrement un autres héritage génétique de son père...
Non, ce qui pouvait vraiment départager Eze, c'était qu'il aimait maquiller ses yeux sombres et la façon qu'il avait de porter son uniforme.
De plus l'attitude D'Eze était elle aussi atypique et cela une majorité de personne était d'accord sur ce points.
Il était donc assit au sol, ignorant littéralement les regards accusateur et jaloux des autres. Il avait enfin fini le dernier cours de l'année et il avait sauvé une jeune femme, alors rien ne pourrait entamer sa bonne humeur.
"Maïlis Hargreaves..." Répéta t'il.
"Je suis heureux de voir que la noble maison de Serpentard et encore capable de m'épater, si j'avais su..." Oui, qu'aurait il fait si il avait su qu'il y avait d'aussi joli fille à Serpentard? Eze était un Poufsoufle et fière de l'être, de plus il n'était pas en reste non plus avec sa maison, Emilie, Kelly et Siara étaient de très jolie fille.
Quant elle tenta de se relever, Eze ne fit aucun geste, pour tous vous dire il n'avait aucune envie de ce relever.
*Oui, certes nous les gênons... Mais moi je doit gêner au moins plus de une poigner de personne par journée écoulé... Alors...*
"OHHHH... Moi qui avais presque réussis à oublier tous ces gnomes malpropres... Voici que vous me rappelé durement à la réalité jeune demoiselle." Le Pousouffle avait fait exprès d'intensifier sa première phrase. Provocation, humour douteux ou vérité énoncé tout haut?... de la par d'Eze c'était sûrement ces trois cause réunit.
Ignorant les protestations consterné de certain et les gloussement des autres il enchaîna.
"En tout les cas... Si j'avais su que les cours de cette vieille chouette extralucide me permettrait d'ouvrir les yeux et bien j'aurais été plus attentif que cela." Waldemar offrit un sourire sincère à Maïlis et alors il eu une réaction digne des plus grands films Moldu.
Il garda sa main gauche dans le dos de la petite fée et il passa la droite sous les genoux de cette dernière. Puis avec douceur et légèreté, il réussit à se remettre sur ses jambes, il déplia son 1m85 tous en maintenant la jeune fille dans ses bras.
Une fois redressé de toute sa taille, il dépassait en hauteur la majorité des élèves présents. C'est à ce moment seulement qu'il daigna se soucier d'eux et d'un regard sombre il fit taire une bonne partie des protestataires et aucun de ses gnomes puant n'osa les bousculer. Il est des personnes qui on un regard de prédateur et le Poufsoufle en faisait partie.
C'est seulement une fois la cohue achevée qu'il reporta son attention sur sa petite proie.
"Si je te repose au sol... Pas que j'en ais vraiment envie, mais..." Par moment l'atypique blaireau avait une sincérité désarmante. Mais il aimait être franc et si en plus cela pouvait lui permettre de taquiner ses proies, pourquoi s'en priver?
"Mais... Je pense que tu en as peut-être envie. Pense tu que cela ira? Tu ne t'es pas fait mal au moins? C'est une sacré chute que tu as fait là."
En disant cela, il reposa à contre-coeur la petite fée sans ailes au sol, mais il y mit beaucoup de délicatesse et il prit tout son temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïlis Hargreaves

avatar

Nombre de messages : 472
Date d'inscription : 07/03/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
2/7  (2/7)

MessageSujet: Re: Divination (C1) : La Chiromancie [2018-2019]   Dim 27 Juil - 22:33

Le regard sombre d’Ezekiel semblait sondé Maïlis, qui voyait ses envies de fuite s’évaporer comme de l’eau au soleil. Elle aurait pu se noyer dans son regard noisette, pendant que son cœur perdait toute normalité dans son rythme.

Lorsqu’il prononça son prénom, elle sentit un frisson parcourir l’intégralité de son échine et ses forces la quittèrent pour de bon. Elle détailla alors son preux chevalier, admirant son visage fin et délicat, peut-être un peu enfantin mais tellement beau, ses yeux crayonnés de noir, ce qui les rendaient encore plus pénétrants, et sa chevelure de fauve, aux épis indomptés.

La suite des paroles d’Ezekiel se perdirent dans le méandre des pensées de la jeune fille puis elle fut rappelée à la réalité lorsqu’il prononça pour la seconde fois son prénom, suivi de son nom. Maïlis Hargreaves. Digne héritière de ses parents. Mais nom d’une vieille gargouille, qu’avait-elle à gober les mouches et à attendre le déluge comme ça ? Il fallait qu’elle se ressaisisse et qu’elle se lève illico presto.

- Il ne faut pas être blasé... Chaque maison a certes ses spécificités, ses boulets et ses lumières.

Dit-elle alors en réponse à la phrase de son interlocuteur. Elle se souvenait encore de la cérémonie de répartition, de la décision du Choipeau Magique, de la joie de ses parents… Pourtant, elle était si différente d’eux. Elle n’aspirait pas à la même logique qu’eux à son âge, Maïlis n’était pas une Serpentard stéréotypée, dédaignant les autres, écrasant les faibles et profilant quelques bas plans pour arriver à ses fins. Maïlis était tout le contraire, une Serpentard atypique, prête à sympathiser avec n’importe quel élève, de n’importe quelle maison, tant que ses convictions restaient inviolées. Ce qui lui avait valu sa place dans la maison verte et argent était, en plus du patrimoine familial, son ambition et peut-être sa ruse.

Puis, théâtralement, le jeune homme tira à nouveau la jeune fille de sa réflexion profonde. Elle l’avait durement rappelé à la réalité ? Elle ? Rien que cela ? Un léger sourire se dessina sur ses lèvres roses. Ezekiel lui rappelait étrangement son père. Maniant les mots comme des armes, jouant de son charme et rusée comme un renard.

Le sourire qui lui adressa ensuite la fit fondre littéralement. Maïlis était entrain de se liquéfier et peu importe sa volonté, pour le moment, elle se laissait porter par l’action présente, Ezekiel annihilant toute volonté en elle par un sourire, un regard ou un mot.

Puis, elle sentit les mains de ce dernier glisser sur elle. L’une se faufila sous ses genoux, glissant sur sa peau, l’autre se plaçant dans son dos. Elle ne comprit pas tout de suite ce qui allait suivre mais lorsque Ezekiel s’agita doucement puis se redressa, Maïlis eut une exclamation de surprise et ses bras vinrent s’accrocher autour du cou du jeune homme alors que ses yeux, grands ouverts, regardait le sol s’éloigner.

Elle ne prit pas garde au sombre regard qu’Ezekiel venait de lancer à ses camarades. Pourtant, elle remarqua bien que certains avaient détourner les yeux et que d’autres avaient tourné les talons. Elle mit cela sur le fait que, maintenant qu’ils étaient relevés, les élèves n’avaient plus de scoop à regarder puisque ni l’un, ni l’autre n’étaient morts ou gravement blessés. Avouons-le, on reste toujours scotché devant un accident uniquement pour voir le drame et non pour porter secours. L'Homme est un voyeur...

Lorsque Ezekiel adressa à nouveau la parole à Maïlis, celle-ci tourna vivement le regard vers lui. Elle le tenait toujours par le cou mais n’en avait pas vraiment conscience et ses joues s’empourprèrent à nouveau devant la remarque du jeune homme mais aussi devant son inquiétude. Maîlis n'eut pas le temps de lui répondre qu'il se baissait déjà pour la déposer à terre et elle eut la soudaine envie que le temps s’arrête et que le conte de fée se poursuive. Elle ne voulait pas refermer le livre passionnant qu’elle était entrain de lire… de vivre.

Alors que l’un de ses pieds toucha le sol, la jeune fille ouvrit enfin la bouche.

- J’ai l’habitude de tomber…

Commença-t-elle.

- Je suis attrapeuse dans mon équipe…

Son deuxième pied se posa à son tour sur les dalles grises.

- Mais, je n’ai pas l’habitude qu’on me rattrape...

Ses bras quittèrent le cou d’Ezekiel, alors qu’il faisait chaud dans les couloirs de l’école, elle frissonna comme si elle avait froid. La chaleur bienveillante du jeune homme s’éloignait d’elle et la proximité qu’ils venaient de connaître allait bientôt disparaître et ce… peut-être pour toujours. Qui sait si un jour, le destin leur permettrait telle permissivité à nouveau.

La main de la jeune fille glissa le long de la cape du Poufsouffle puis, elle tomba mollement contre son corps. Elle dut lever la tête pour pouvoir regarder son « sauveur » et lui adresser un sourire. Puis elle regarda ses bras, ses jambes, elle cambra son dos et tourna la tête pour regarder derrière elle et revint bien droite devant Ezekiel avec un sourire un peu plus assuré.

- Je crois que je vais bien… rien de cassé !

Ajouta-t-elle après ce petit cinéma, tout en se donnant un petit coup sur le coin de la tête avec sa main fine et blanche.

- Grace à toi…

Son sourire s’évanouit car elle avait beau reprendre constance, elle n’en restait pas moins troublée.

- Merci encore Ezekiel Valdemar…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezekiel Waldemar

avatar

Nombre de messages : 691
Age : 34
Date d'inscription : 22/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 18 ans depuis le 16/06
Alignement: Anti-vampire
Disponibilité:
4/7  (4/7)

MessageSujet: Re: Divination (C1) : La Chiromancie [2018-2019]   Lun 28 Juil - 0:12

Le temps semblait défilé au ralenti autour d'Eze et de la petite fée... Alors que tous autour d'eux n’étaient que bruit mouvement et précipitation, une aura de quiétude et de paix englobait les deux protagonistes.
Un frisson à la fois brûlant et glacé parcouru l'échine de Waldemar. *Mais par l'unions sacré d'Albus et de Grindelwald... Que me fait subir cette créature? Et Par la sainte mère des Trolls... Reprend toi Eze reprend toi...* Il ne comprenait pas vraiment ce qui ce passait et de ce fait le poufsouffle se demanda un instant si la petite créature n'était pas une hybride qui usait d'un sortilège pour le prendre dans ses filets
Mais cette idée s'envola aussi rapidement qu'elle était arrivé. Il avait déjà ressenti ce genre de trouble, il y a quelques mois lors de la nuit magique qu'il avait passé avec Kelly dans la salle commune... *Oui, c'était presque semblable... mais pas totalement...* Il connaissait Kelly depuis plusieurs années, et il est vrais qu'ils sont réputé pour les embrouilles qui les lies, mais lors de cette nuit ils c'était extrêmement rapproché... *Non, ce n'est pas pareille...*
La situation était différente, le contexte était autres et les sentiments qui parcouraient le jeune homme étaient particuliers. Avant cela il n'avait jamais parlé, ni même approché de Maïlis et lui qui aimait plus que tout charmer et flatter les demoiselle, il avait presque l'impression de ce faire prendre à son propre piège.
Il fut donc un peu soulagé lorsqu'elle s'éloigna de lui. Il avait besoin de ce ressaisir ou sinon une personne pourrait voire le trouble qui agitait son masque imperturbable. Mais il ne pouvait détaché ses yeux de la jeune fille. *Aller réagit... Mon grand arrête elle à presque l'âge de Lizy...*
C'est alors que le grand Poufsouffle égale à lui même ne pu s'empêcher de sortir un jeu de mots, juste histoire de détendre l'atmosphère et de sortir de cette étrange torpeur.
"Et dire que j'ais rattraper l'attrapeuse de se cher Salazar..." Le jeune homme rayonnait et personne n'aurait pu penser qu'il était si troublé.
"Je devrais peut être me mettre au quidditch moi aussi..." Il fit un clin d'oeil à Maïlis. "Car même si je ne me révèle finalement pas très doué, je pourrais toujours espérer empêcher un accident. Ce n'est pas que je veuille absolument te protéger, Mais... " *ET... C'est ça continu dans cette voie et dit lui carrément que tu aimerait encore pouvoir la prendre dans tes bras...* Eze était un peu déboussolé, en temps normal il ne se serait pas vraiment gêné pour dire cela à une jeune fille, mais tant que l'on dit les choses pour rires tout est beaucoup plus simple... *Allez espèce de blaireau, c'est quoi qui te fait peur... ne viens pas me dire qu'elle a touché ton petit coeur de Don juan.* Les sentiments fort ont toujours fait peur au poufsouffle, petit défaut d'éducation.
Mais comment pourrait il ne pas avoir peur avec l'enfance et la famille qu'il a ?
*Et arrête de suite tu veux? Ce n'est pas sa faute à Ann, ni celle d'Agatha... Alors Supporte la responsabilité de ta nature et assume... Ou passe ton chemin.*
Tous c'était passé très vite dans sa tête et un très léger voile sombre était venu perturbé son regard.
Il ne prit même pas la penne de terminer sa phrase. Il est des blessures qui laissent des séquelles toute la vie, alors autant ne pas y penser.
Il resta donc songeur en regardant la petite princesse bouger avec grâce devant lui et son coeur se sera quant elle revient pour se poser devant lui.
"Bon, j'en suis soulagé... Au moins j'aurais pu être utiles à quelqu'un aujourd'hui. Mais puis je te demander une faveur." Ses sombres pensées refoulées au plus profond de lui, il se sentait de nouveau d'humeur charmeuse.
" Appel moi simplement Eze et si tu as un problème tu sais que tu peu compté sur moi... Après tous je t'ais presque sauvé la vie."
Il soupira alors et pour la première fois depuis leur rencontre il baissa le regard afin qu'elle ne puisse pas y lire le trouble qui allait l'envahir.
"Et il aurait été dommage qu'une si jolie créature meure à l'aube de sa vie..." *Et avant que l'on se rencontre...* "...Et qui plus est en sortant du cours de divination."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïlis Hargreaves

avatar

Nombre de messages : 472
Date d'inscription : 07/03/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
2/7  (2/7)

MessageSujet: Re: Divination (C1) : La Chiromancie [2018-2019]   Lun 28 Juil - 21:30

Maïlis eut un petit rire cristallin, presque magique, devant la réflexion humoristique d'Ezekiel. L'Attrapeuse attrapée, cela l'amusait beaucoup. Puis, son cœur eut une fois de plus un petit raté lorsqu'il parla de protection et Maïlis voulut se rattraper aux branches pour éviter de flancher à nouveau.

- Les filles tomberont du ciel… directement dans tes bras ! S'exclama-t-elle. Et heureusement pour toi, nous sommes toutes des poids légers… mais tu pourrais aussi réceptionner Tony Bauer ,de l'équipe de Serdaigle… Avouons-le, il est beaucoup moins sexy.

Elle se mit à rire à nouveau. Doucement, avec modération et délicatesse. C'était parfait, le rire lui permettait de ne pas se faire de film sur ce que venait de dire son camarade de Poufsouffle. Pourtant, la phrase tournait et tournait encore dans sa tête. « … je pourrai toujours espérer empêcher un accident. Ce n'est pas que je veuille absolument te protéger... mais... » Mais quoi ? Mais quoi Ezekiel ? L'esprit de Maïlis s'enflammait, elle avait trop lu de romans « Pink Witch », la célèbre collection pour ado, pendant l'hiver. Elle devait arrêter de s'emballer ainsi. Elle était certaine que ce moment de magie allait la faire fantasmer pendant toutes ses vacances et qu'avec la rentrée, la désillusion viendrait la quérir.

Puis, Maïlis cessa de rire, elle inclina légèrement la tête, ses longs cheveux, tel un drapé obscur, glissèrent sur le côté. Elle fixait le jeune homme sans ciller. Il n'était plus là, son regard était lointain et son visage venait de se fermer. Il continuait pourtant de lui parler, l'invitant même à venir le chercher en cas de problème mais quelque chose avait changé, en quelques secondes à peine. Est-ce que maintenant qu'il était debout, il réalisait qu'il avait tenu dans les bras une minuscule Serpentard qui avait tout à envier à Victoire Weasley. Une fille, somme toute banale, qui ressemblait peut-être plus à une enfant qu'à une femme. Regrettait-il le petit cinéma qu'ils venaient de jouer tous les deux ?

Maïlis déglutit avec difficulté, le conte de fée allait tourner court… plus court que les deux mois de vacances. Il avait beau dire qu'il lui avait sauvé la vie, il devait sûrement penser « j'ai sauvé la vie de ma petite sœur » et pas… Elle pinça les lèvres et le regarda fixement pendant qu'il continuait à parler et c'est là, qu'elle l'aperçut, dans son regard, cette lueur sombre, cette émanation de tristesse des gens qui ont un lourd secret à cacher. Elle avait déjà vu ce regard, elle savait le reconnaître… Son père avait parfois ces yeux perdus, synonymes d'un fardeau que l'on doit porter en solitaire et sa mère aussi avait ces yeux lointains et parfois froid, lorsque son passé douloureux refaisait surface. Et pour Ezekiel ? Qu'en était-il ?

En général, Maîlis arrivait toujours à distraire ses parents quand ils sombraient l'un ou l'autre dans la mélancolie et qu'ils partaient loin d'elle, dans leurs tourments internes, qui n'étaient parfois pas à sa portée. Mais là… que pouvait-elle faire ? Elle ne connaissait pas suffisamment le jeune homme pour tenter une diversion quelconque. Et puis, peut-être qu'elle se trompait, peut-être qu'il tentait de faire bonne mine mais qu'en réalité, il déchantait maintenant qu'elle était sur ses pieds. Le jeu était terminé et le retour à la réalité inévitable.

Elle l'écoutait sagement, presque religieusement, et le soupir qu'il lâcha lui fit fermer les yeux. Elle inspira brusquement avant de les rouvrir, calmant ses émotions comme elle le pouvait car elle avait beau se convaincre que son preux chevalier était désappointé devant sa petite fée, elle ne pouvait s'empêcher de fantasmer encore et encore sur ce qui venait de se passer.

- Il serait dommage pour n'importe quel élève de mourir en sortant de ce cours morbide et inintéressant… J'suis certaine que cette vieille choue… euh… que le professeur Trelawney m'a lancé un sort en me voyant quitter la salle pour que je chute.

Rire, rire, il fallait qu'elle rit car est-ce que « aube de sa vie » voulait dire gentiment enfant, est-ce que le « dommage » signifiait qu'il était heureux de cette rencontre ? Maïlis laissa donc son petit rire cristallin s'échapper à nouveau et chasser toutes ses idées qui allaient lui embrouiller l'esprit un bon moment.

Puis, elle regarda autour d'elle. Non loin des pieds d'Ezekiel se trouvait le sac du jeune homme, celui de Maïlis s'était ouvert dans la chute, il y avait ici et là des parchemins, des livres, des plumes, un encrier ouvert et un autre… un autre dans la main de Justine, une collègue de Serpentard qui lui faisait signe qu'elle l'avait ramassé et qui lui montrait quelques uns de ses parchemins qu'elle avait regroupé. Mince, elle n'avait même pas fait attention à la présence de son amie.

Combien de temps venait de s'écouler ? Maïlis avait l'impression que des heures venaient de s'égrainer mais il n'en était rien… quelques minutes à peine avaient filé. « Oh non ! » gémit la jeune fille en elle-même. « Seulement quelques minutes » Elle regarda Ezekiel et priait que tout cela ne s'arrête pas mais elle ne pouvait pas rester là, figée comme une idiote à attendre le déluge, elle lui adressa donc un sourire.

- Bon… je vais ramasser mes affaires…

Maïlis s'accroupit, posa un genou à terre et attrapa ses affaires, Justine s'approcha, lui donna un coup de coude et un regard suspicieux. Sourcils froncés, elle lança un vague mouvement de menton en direction d'Ezekiel. Maïlis siffla entre ses dents.

- Et quoi… rhooo…

Elle lança un regard torve à sa camarade et fourra dans son sac encrier, plumes, parchemins et livres. Elle chercha ensuite sa baguette pour nettoyer le sol maculé d'encre. Elle s'étonna de ne pas la trouver, elle avait certainement roulé quelque part et elle redressa son visage radieux et souriant vers son camarade de Poufousffle. Ses yeux bleus glissèrent alors derrière lui et là, elle remarqua près du sac de ce dernier sa baguette.

- Ah… ma baguette est là !

Elle pivota légèrement, toujours agenouillée, et tendit sa petite main frêle vers sa baguette, non loin d'Ezekiel et de son sac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezekiel Waldemar

avatar

Nombre de messages : 691
Age : 34
Date d'inscription : 22/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 18 ans depuis le 16/06
Alignement: Anti-vampire
Disponibilité:
4/7  (4/7)

MessageSujet: Re: Divination (C1) : La Chiromancie [2018-2019]   Mar 29 Juil - 21:35

Quant le rire cristallin de Maïlis retentit et un mince sourire vint éclairer le visage du Poufsouffle, elle avait presque le même rire léger et gaie que Lizy. En temps normal Eze aurait enchaîné sur la réplique de le Serpentard, il lui aurait dit que Tony était peut-être son style d'homme. Mais cette rection lui semblait déplacée, il se contenta alors de hocher de la tête en guise d'affirmation.
*Décidément, elle à même de l'humour...* Cette petite pensée mit du baume au coeur du grand blaireau, ce n'était pas tous les jours qu'une fille réagissait de façon positive à son humour.
*Et espèce de nul... Tu vas te sortir les doits des fesses, oui? Décidément par moment tu agis avec les filles comme si tu étais une jouvencelle effarouché.* Eze essaya de se secouer les neurones. Il n'aimait pas se sentir aussi impuissant, il aimait contrôler la situation et le souci c'était que justement ce qui ce passait ici lui échappait un peu.
"Je doute qu'elle sache jeter ce genre de sort..." Eze avait dit cela sur un ton mi-ironique, mi-sérieux.
Oui, décidément l'humour était un bon médicomage.
Le jeune homme essaya de sortir de sa torpeur et il regarda la jeune fille s'activer pour ramasser ces affaires. Il lui aurait bien donné un coup de main, mais il se trouvait qu'une des amies de Maïlis était resté sur place. Ezekiel n'avait même pas fait attention à elle... *Et heureusement que c'est les vacances car tu as besoin de repos mon pauvre... A moins que se soient les encens de la vieille folle qui te soit monté à la tête. Oui, c'est sûrement a cause de cela que tu n'es pas dans ton assiette, elle a du changé de recette et maintenant il agisse avec quelque minutes de retard...* Ezekiel n'osa pas aider les deux serpentards, étrangement il maintenant il se sentait de trop et les regard accusateur que lui lançais l'autre jeune fille ne lui plaisait qu'a moitié. Il prit donc sur lui et il fixa d'un regard noir la petite curieuse, cette dernière détourna les yeux avec une mimique étrange.
Waldemar lui, n'avait pas encore daigné toucher à son sac, finalement il n'était pas si pressé que cela de partir en vacance.
Quant la petite attrapeuse attrapé désigna sa baguette, s'en réfléchir Eze se pencha pour la saisir et...
Maïlis ayant été aussi rapide que lui, leurs mains se rencontrèrent au moment de toucher la baguette. Ezekiel était accroupi au sol et pour la deuxième fois en quelques minutes il se retrouvait vraiment très très proche de la petite fée. Sa haute stature dominait la jeune fille et au lieu d'enlever sa grande paluche maladroite, il la posa délicatement sur celle de Maïlis.
Il avait envie de dire quelque chose... *Allez par la sainte mère des Troll, action réaction... mais par pitié ne reste pas planté la comme un grand idiot.*
"Je... Je... suis heureux d'avoir...... Fini avec ses cours stupide car décidément la divination ne me réussit pas..." Il sourit à Maïlis et il senti qu'un truc ne c'était pas déroulé comme prévu. Il réalisa soudain ce qu'il venait de dire et il ce senti encore plus confus.
"Désolé je ne voulais pas dire cela... C'est juste que j'ais l'impression que quelque chose en... Enfin je ne suis pas dans mon assiette."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïlis Hargreaves

avatar

Nombre de messages : 472
Date d'inscription : 07/03/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
2/7  (2/7)

MessageSujet: Re: Divination (C1) : La Chiromancie [2018-2019]   Mer 30 Juil - 21:09

Sa main se posa sur sa baguette et fut aussitôt recouverte par celle d'Ezekiel. En moins d'une seconde, elle sentit tout son être défaillir… son cœur fit un bon phénoménal dans sa poitrine, un doux frisson lui parcouru le bras et sa bouche s'entrouvrit légèrement, laissant échapper un soupire d'étonnement.

Ses yeux restèrent bloqués sur leurs deux mains ainsi l'une contre l'autre. Elle avait pourtant été dans ses bras quelques secondes auparavant, elle pensait sincèrement avoir reprit constance après s'être relevée mais là, elle était achevée par les coups du sort et son esprit se remit à vagabonder.

La main du jeune homme pouvait largement contenir celle de Maïlis, elle était grande, chaude et douce. Elle releva son visage vers lui, ils étaient si proches encore une fois que la situation pouvait paraître risible aux yeux des autres… mais pas aux yeux de Maïlis. Ezekiel s'était accroupi pour attraper la baguette de la jeune fille, il était penché vers elle et sa stature, bien plus imposante que celle de la petite Serpentard, surplombait la scène.

Etrangement, ainsi protéger par le corps de son preux chevalier, Maïlis se sentit en sécurité. Elle aurait voulu raccrocher ses bras autour de son cou, se blottir contre lui et sentir à nouveau son doux parfum. « Mais à quoi je pense… » se dit-elle alors, « Je ne le connais même pas ! On vient de se rencontrer… faut que je redescende sur terre ! ». Les secondes s'écoulèrent mais elle avait la sensation que c'était des heures qui s'égrainaient. Elle aurait voulu préserver cet instant magique malgré les remontrances de son esprit. Elle ne savait pas quoi faire ou quoi dire, de peur que tout s'envole en un éclat pour ne jamais réapparaître. Elle avait souhaité que le rêve se prolonge, elle avait été exaucée alors que faire maintenant ?

- Pourtant, tu as dit que tu remerciais la divination de t'avoir fait ouvrir les yeux… Lui répondit-elle avec un sourire malicieux.

Mais son sourire s'effaça lentement devant la remarque suivante et il laissa place à un peu d'inquiétude. Elle referma sa main sur sa baguette et retira sa main de son écrin protecteur qui se composait de la main d'Ezekiel. Elle se redressa sur ses genoux et posa sa main sur l'épaule du jeune homme.

- Mince… tu es peut-être sonné… Enfin, je veux dire que… tu t'ais peut-être blessé en me réceptionnant.

Elle allait porter la main vers le visage du jeune homme, soucieuse de savoir s'il s'était cogné la tête dans la chute, mais elle se ravisa et arrêta son geste à quelques centimètres pour coller sa main contre son propre coeur qui battait à tout rompre. Elle lança un regard à Justine qui était toujours plantée là, les sourcils levés, l'air hébété. Les autres avaient passé leur chemin à l'exception de deux Poufsouffle et d'un Gryffondor qui parlait avec un Serdaigle. Elle reporta son attention sur Ezekiel et dit avec une voix ampli tremblotante.

- Nous devrions peut-être passer voir Mme Pomfresh…

Son regard se faisait inquiet et ses sourcils s'étaient redressés dans une expression d'appréhension. Elle s'en voudrait terriblement si par sa faute, son preux chevalier avait été blessé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezekiel Waldemar

avatar

Nombre de messages : 691
Age : 34
Date d'inscription : 22/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 18 ans depuis le 16/06
Alignement: Anti-vampire
Disponibilité:
4/7  (4/7)

MessageSujet: Re: Divination (C1) : La Chiromancie [2018-2019]   Mer 30 Juil - 22:37

*Ouhais... Décidément, t'es le roi des blaireaux mon vieux... Cela ne m'étonne pas que tu es une réputation si particulière.* Eze n'avait pas exprimé véritablement le fond de ses pensées, il c'était juste mit dans une situation difficile et il avait rectifié en sortant ce qui lui passait par la tête. *C'est quoi ce cinéma que tu nous fait. C'est la vérité qui te fait peur? Par moment tu n'es vraiment qu'un gnome pitoyable.* Pour tous dire, Eze avait toujours fuit les situations trop forte en émotions... Trop jeune il avait apprit que pour survivre il fallait faire abstraction de ses sentiments les plus puissants. Depuis le jours où cette révélation l'avait frappé, il avait prit un réel plaisir à ne pas ce laisser submerger par ces derniers.
Mais en cette année 2018, plus rien ne fonctionnait comme prévu. La belle Kelly avait ouvert une brèche dans la cuirasse du Poufsouffle et depuis il avait du mal à refouler les vagues de sensation qui, parfois, le submergeait.
*Je sais que tu as peur de finir comme Ann si tu te laisses envahir par des sentiments trop puissant... Mais elle, Agatha, t'as bien dit qu'elle était très fragile mentalement et cela avant même de croiser ton géniteur.* Oui, le poufsouffle avait peur de finir comme sa mère et cela jouait beaucoup dans sa façon de voir les choses et de faire ses choix.
Toujours accroupi et plongé dans ses réflexions, il entendit de très loin les propos tenu par Maïlis. Il ne percuta qu'avec une minute de retard quant la jeune Serpentard se redressa et qu'elle posa sa petite main chaleureuse sur son épaule.
*Bon alors tu fais quoi? Tu choisi de rester un géant de glace, un vrai troll solitaire, un centaure insensible, un homme que personne ne touche, ni ne trouble... Où tu assumes pleinement la réalité des choses. Tu vis ton existence pleinement, tu absorbe chaque émotion et à 20 ans tu finis comme ta pauvre mère...* Oui, le choix était étrange et difficile, mais Eze avait une vision particulière de la vie. Dans son fort intérieur il savait bien qu'il oubliait une solution, une solution qu'y était terrifiante, car elle consistait à vivre normalement avec des émotions et cela sans forcément sombrer dans la folie... Bref un truc terrifiant pour Eze.
C'est alors qu'une petite voix engouassé et tremblotante le fit sortir de son état.
*Quoi? Pomfresh? Alors elle a été blessée dans sa chute... T'es vraiment un naze. Toi qui ne pense qu'a ta petite personne, tu ne vois même pas qu'elle à été blessé.* Le regard inquiet d'Eze ce planta dans les beaux yeux bleus de Maïlis.
"Pomfresh? Zut... Je suis un vrai Blaireau... Je ne me suis même pas rendu compte que tu t'était blessé." Mais en y repensant ne lui avait t'elle pas dit qu'elle n'avait rien...
"Enfin il me semble que tu m'avais dit que tu n'avait rien?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïlis Hargreaves

avatar

Nombre de messages : 472
Date d'inscription : 07/03/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
2/7  (2/7)

MessageSujet: Re: Divination (C1) : La Chiromancie [2018-2019]   Jeu 31 Juil - 20:33

Ezekiel n'était à nouveau plus là, son corps était présent mais son esprit était ailleurs. Maïlis inclina légèrement la tête et elle souffla de manière presque imperceptible le prénom du jeune homme.

- Ezekiel...

Son regard océan, toujours aussi soucieux, ne quittait pas le visage de son interlocuteur. Il semblait moins tourmenté, la lueur qu'elle avait pu voir dans ses yeux s'était estompée, mais elle lisait maintenant un grand trouble et une grande agitation.

A quoi pensait-il ? Qu'est-ce qui le chiffonnait ? Maïlis ne comprenait pas bien ce qui se passait et elle commençait à se demander si son camarade était souffrant ou alors naturellement « étrange ». Il ne pouvait plus s'agir d'un simple malaise dut à la situation grotesque qu'ils venaient de vivre. Il ne pouvait pas non plus se mettre dans un tel état en réalisant simplement que la fille qu'il avait tenu dans ses bras n'avait rien à voir avec une bimbo…. Sinon, pourquoi aurait-il posé sa main sur la sienne au lieu de la retirer tout net ?

Lorsqu'il détourna le visage vers elle et qu'il planta ses yeux sombres dans les siens, Maïlis fut d'abord surprise puis heureuse de constater qu'il venait de la rejoindre dans la réalité. Mais elle désenchanta rapidement et se mit à froncer les sourcils au fur et à mesure que le jeune homme parlait. Au final, elle secoua négativement la tête et répondit.

- Mais non... Je vais très bien… C'est toi qui viens de me dire que tu n'étais pas dans ton assiette…

Cette fois, elle en était certaine, Ezekiel devait s'être cogné la tête en la réceptionnant. Il était totalement déstabilisé et perdait le sens des phrases. Elle tendit à nouveau sa main vers son visage et s'arrêta à quelques millimètres de sa joue. Hésitante.

- Oh… Par Salazar…

Souffla-t-elle.

- Tu es peut-être victime d'un traumatisme à cause de moi... Mon sac ou mon coude ont peut-être heurté ton crâne, la chute à terre à peut-être troubler tes sens ou… Oh ! Et si ma baguette t'avait lancé un sort quand elle est tombée ?!

Ses doigts frôlèrent la joue d'Ezekiel mais elle se ravisa à nouveau et se redressa d'un bond sur ses deux jambes.

- Il faut absolument que tu consultes Mme Pomfresh… c'est vrai que tu ne sembles pas dans ton assiette !

Enfin pour dire vrai, Maïlis n'avait pas tellement de point de comparaison car elle venait de le rencontrer mais s'il le disait… c'est que cela devait être vrai. Elle regarda Justine avec inquiétude et la Serpentard haussa les épaules en soufflant fortement.

- Vous n'avez pas fini votre cinéma…

Lança-t-elle avec dédain.

- Mais je l'ai sûrement blessé !

Rugit Maïlis en lançant un regard furieux à sa camarade.

- Arrête de t'emballer Maïlis... Y a pas de sang... donc, y a pas de blessés !

Maïlis pinça les lèvres et rétorqua.

- Aide-moi au lieu de critiquer et de dire des idioties !

- Pas question ! Ce mec est bizarre... tout le monde le sait... alors arrête de trainer près d'ce Pouf !

Maïlis fronça les sourcils puis, ne faisait fi des remarques de Justine, elle reporta son attention sur Ezekiel. Il était toujours accroupi et n'avait pas pipé mot pour le moment. Elle se pencha en avant et lui murmura doucement.

- Je suis sincèrement désolée… je ne voulais blesser personne… Tu aurais mieux fait de t'écarter et de me laisser tomber…

Ses cheveux longs glissèrent en avant, caressant le visage du jeune homme, et libérant les senteurs florales qui les enveloppaient. Elle parlait à voix basse pour ne pas l'abrutir d'avantage avec des sons trop brusques. Il était déjà suffisamment ébranlé comme ça, sans qu'elle en rajoute en haussant le ton. Son inquiétude grandissait, elle avait blessé un camarade accidentellement, que diraient ses parents, la directrice et lui…

Lui... Ezekiel... que penserait-il d'elle maintenant que le contrecoup était retombé ? Ne lui parlerait-il plus jamais avec douceur ? Retirerait-il sa proposition d'aide en cas de problème ? « Maudite cape » fulmina-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezekiel Waldemar

avatar

Nombre de messages : 691
Age : 34
Date d'inscription : 22/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 18 ans depuis le 16/06
Alignement: Anti-vampire
Disponibilité:
4/7  (4/7)

MessageSujet: Re: Divination (C1) : La Chiromancie [2018-2019]   Ven 1 Aoû - 16:53

Le fait de s'inquiéter pour Maïlis avait totalement sorti Eze de son état de torpeur. D'un regard inquiet il observait la petite fée afin de pouvoir jugé de par lui même de l'état de cette dernière. Mais...
*Et ben qui lû cru...*
Il n'arrivait pas à ce remettre de ce qu'il entendait. C'était pour lui qu'elle était inquiète, la petite Serpentard ce faisait du souci pour le grand blaireau qu'il était. Il souriait comme un benêt en écoutant la jeune créature s'inquiète de son état. *Si ce n'est pas trop mignon...* C'était bien la première foi que quelqu'un s'inquiétait autant pour lui et il ne pouvait pas y rester insensible. Il n'osa pas bouger de peur de casser le charme de l'instant et il ne pouvait s'empêcher de dévisager la petite princesse. Mais elle ce faisait vraiment beaucoup de souci et il ne pouvait pas la laisser dans cette état de panique.
Car lui il savait qu'il n'avait rien de grave... *Enfin si l'on considère ma vie comme une banalité, effectivement je n'es rien de grave...*
"Je ne pense pas que ce soit ta bag..." Il c'était arrêté au milieu de sa phrase, coupé net par ce que l'autre gamine avait dit. Contrarié, il se releva alors et il s'approcha de la petite malheureuse qui avait osé. Il n'avait jamais aimé que les autre le considère comme un phénomène et le fait qu'elle le dise sans même faire attention à lui ne plaisait pas beaucoup à Ezekiel.
"Merci jeune impertinente... Mais pour dire ce genre de choses je te prierait de bien vouloir me regarder en face" Une fois debout il se rapprocha de Justine, tel un loup ce rapproche de sa proie et il lui jeta un regard sombre et glacial. Il n'avait même pas fait attention à la dernière phrase de Maïlis.
"Le problème vois tu c'est que tu ne sais même pas à quel point je peux être... Bizarre... " Sa voix c'était fait un soupçon menaçante et grondante.
"Et je pense que Maïlis est suffisamment mature pour choisir elle même les personnes avec qui elle parle." Sa voix s'était radouci quant il avait parlé de le petite Serpentard et il tourna la tête afin de la chercher du regard.
Elle était à quelques pas de lui, il lui offrit le sourire le plus sincère qu'il pu.
"Ne t'en fait pas... Si je ne suis pas dans mon assiette ce n'est nullement de ta faute." Puis essayant de se souvenir de tous ce qu'elle avait pu dire et de se qu'il aurait pu répondre, une petite phrase lui revient en tête. Une remarque à la quel il n'avait pas fait attention, trop absorbé par les idioties de l'autre gamine.
Son visage s'illumina de nouveau et il dit avec un soupçon de malice dans la voix.
"Désolé de quoi... la seul personne qui a été blessé dans l'histoire c'est l'amour propre de ta camarade..." Il relança un regard sombre en la direction de Justine, comme pour lui dire qu'il l'avait toujours à l'oeil. Puis revenant sur Maïlis, il enchaîna.
"Comment aurais je pu te laisser tomber, alors que c'est le destin qui m'a placé là... Et j'espère ne jamais avoir à m'écarté de ce chemin, il est bien trop charmant." Sans y réfléchir il fit alors un petit clin d'oeil à la petite fée.
Eze avait toujours été un cas difficile à suivre, il passait trop rapidement d'un extrême à l'autre, c'était son coté lunatique et il ni pouvait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïlis Hargreaves

avatar

Nombre de messages : 472
Date d'inscription : 07/03/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
2/7  (2/7)

MessageSujet: Re: Divination (C1) : La Chiromancie [2018-2019]   Lun 4 Aoû - 19:39

Maïlis sentit ses joues s'empourprées à nouveau lorsque Ezekiel lui dit qu'il ne souhaitait pas s'éloigner du chemin tracé par la destiné car il le trouvait charmant. Elle était aux anges et son cœur se remit à battre la chamade. Ses sens étaient en alerte et les sensations qui l'envahissaient étaient esquisses.

Justine, elle, n'avait guère apprécié la remarque du jeune homme et son regard noir l'avait irrité au plus haut point. Elle serra les poings et se dirigea d'un pas précipité vers son amie. Elle attrapa Maïlis par le haut de sa cape avec fermeté et la tira fortement pour la sortir de sa rêverie. La jeune fille sursauta devant cet assaut qui la brisa violemment ses fantasmes. En effet, elle était tellement absorbée par son chevalier servant, qu'elle n'avait pas fait attention à l'arrivée subite de sa camarade et n'avait pas pris la peine de se sentir offusquer pour elle de la manière dont Ezekiel l'avait rembarré.

Justine lança un regard sombre à Ezekiel et les lèvres pincées, elle lui lança avec mépris et dédain.

« Tu vois, je suis en face de toi, et je réitère mes propos, tu es bizarre ! Et certainement pas fréquentable ! »

Elle saisit le poignet de Maïlis avec vigueur et tourna son regard sombre vers elle.

« Tu as assez batifolé et battu des cils, on retourne à la salle commune ! »

Lança-t-elle comme un ordre. Elle tira alors Maîlis avec elle, bousculant Ezekiel avec mépris. Maïlis balbutia, son sac glissa de son épaule à son avant-bras, elle regarda Ezekiel s'éloigner, puis son amie qui la tirait vers le couloir.

« Mais euh... » Finit-elle par dire avant de s'arrêter net, ce qui stoppa sa camarade dans son élan.

« Tu es vraiment idiote Justine d'agir ainsi... calme-toi voyons. »

D'un geste vif, elle se débarrassa de la main de son amie qui lui enlaçait le poignet, elle la regarda froidement et ajouta.

« Je reviens ! »

Elle refit le chemin qui la séparait d'Ezekiel en marchant rapidement et se planta devant lui avec un franc sourire. Elle inclina la tête sur le côté et releva son menton vers lui, offrant tout son visage radieux au jeune homme.

« Je suis contente alors... que tu ailles bien et que j'aille bien... Je suis contente pour nous. » Dit-elle en ayant les joues qui rosissaient de plus belle mais en restant toute lumineuse.

« Je dois y aller... mon amie s'impatiente... j'espère que nous nous reverrons rapidement. »


Elle aurait aimé se hisser sur la pointe des pieds et lui offrir un doux baiser sur la joue pour le remercie de son aide, telle une héroïne de roman mais… elle n'aurait jamais atteint sa joue, elle aurait eu l'air ridicule et elle aurait peut-être offusqué le jeune homme. Alors, elle n'en fit rien et s'apprêta à partir en reculant d'un pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezekiel Waldemar

avatar

Nombre de messages : 691
Age : 34
Date d'inscription : 22/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 18 ans depuis le 16/06
Alignement: Anti-vampire
Disponibilité:
4/7  (4/7)

MessageSujet: Re: Divination (C1) : La Chiromancie [2018-2019]   Lun 4 Aoû - 22:01

Il avait du mal à regarder Maïlis dans les yeux, il ne voulait pas qu'elle puisse y lire les sensations qu'il éprouvait. Il était si bon de la voire rougir à ses propos, Eze savourait le pouvoir qu'il arrivait à avoir sur la jeune fille. Mais en même temps il était mal à l'aise par la confusion dans la quelle elle le plongeait et il se demanda le quel des deux tenait l'autres.
Malheureusement, l'autre trouble fête de sale gosse revient à la charge. Ezekiel poussa un soupir insistant. *Décidément il y a vraiment des personnes pas fréquentable ici.* Un instant il eu envie d'intervenir, il aurait aimer réduire l'insolente en charpie et lui apprendre le respect. Mais il n'avait pas envie de se donner en spectacle face à Maïlis et il n'avait pas à juger les gens avec qui elle traînait.
Il eu quant même beaucoup de mal à se retenir quant il vit Justine attraper sa petite fée. *Cette jeune harpie ne manque pas de culot... Mais elle a intérêt à ne jamais me croiser alors qu'elle est seule. * Ezekiel ne riposta pas, par moment il estimait qu'essayer d'instruire les idiots était une perte de temps. Il connaissait sa propre valeur et cela lui suffisait amplement... De plus, il ne faut pas pousser un loup dans ses retranchements, tolérant certes, mais toujours sauvage et incontrôlé.
Mais le jeune homme tenu bon et il ne bougea pas. Il n'offrirait pas cette victoire à la petite pisseuse et il regarda maïlis s'éloigner, espérant de tout coeur qu'elle ne ce laisserait pas faire.
Son coeur fit un bon quant il vu la petite princesse faire demi-tours et il ferma les yeux pour ne les rouvrir qu'au moment où il entendit sa voix. Il aurait aimer la prendre dans ses bras, mais cette soudaine et étrange envie le dérouta...
*ET mon grand... Maîtrise toi, c'est le printemps ou quoi? Je suis sur que si tu agis ainsi elle ne manquera pas de te remettre à ta place... Elle doit te voir comme un vieil excentrique solitaire... Tu es juste une curiosité qu'elle observe et analyse et elle est trop jeune pour toi de toute façon.* C'est fou comme par moment l'esprit à une logique que la logique ignore. Soit, Eze pensait qu'elle voulait du spectacle, et bien il allait lui en donner.
Quant elle eu fini de bafouer, au lieu de la serrer dans ses bras, il se recula d'un pas et il fit sa plus gracieuse révérence.
"Tout l'honneur a été pour moi... Mais ne faite pas attendre plus longtemps votre bourreau, je ne voudrais pas qu'elle vous torture par ma faute. Une dame telle que vous devrait faire attention aux vipères qu'elle fréquente, il serait malheureux que leur venin vous atteigne." En redressant juste la tête, il jeta un coup d'oeil en direction de Justine, un sourire radieux et ironique illuminait son visage.
"Mais sachez que ma proposition tient toujours. Si jamais vous avez un souci, il vous suffira de me trouver et je ferais tout ce qui est en mon pouvoir... Surtout si c'est pour vous débarrasser que quelques gnomes verdâtre et mal veillant."
Sur ce il se redressa, souriant toujours, et il fit un clins d'oeil à la petite Maïlis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïlis Hargreaves

avatar

Nombre de messages : 472
Date d'inscription : 07/03/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
2/7  (2/7)

MessageSujet: Re: Divination (C1) : La Chiromancie [2018-2019]   Mer 6 Aoû - 9:13

Maïlis, radieuse, sourit de plus belle devant la révérence d'Ezekiel. Elle attrapa sa cape de chaque côté de ses hanches, comme une robe de princesse, et fit à son tour une révérence en pliant les genoux, tirant sa cape de par et d'autre et inclinant la tête.

« Tout le plaisir fut pour moi » lança-t-elle sur le même ton théâtral que le jeune homme.

Elle se redressa, laissa retomber mollement sa cape le long de son corps frêle et ajouta.

« N'ayez crainte des vipères car j'en suis également une à en croire le blason de ma maison… mais surtout, ne prenez pas garde à leurs pics car nous ne sommes jugés que par nos actions et les vôtres étaient des plus louables à mon égard. »

Ses yeux, tel un océan de tendresse, fixait Ezekiel avec douceur.

« Et ma sympathie, vous est déjà toute acquise. »

Elle ne voulait pas partir, elle ne voulait pas quitter le couloir de la salle de divination, elle ne voulait pas entendre les soupirs d'exaspération de Justine et son pied agacé frapper le sol avec vigueur, elle ne voulait pas quitter son preux chevalier… elle voulait vivre encore et encore ce conte de fées.

« Je crois… » dit-elle avec hésitation «… que je dois y aller… »

Ce n'était pas une constatation mais plutôt une question. Son sourire s'effaça lentement sans disparaître totalement, elle ne souhaitait pas laisser comme image un visage triste et terne. Elle aurait aimé au plus profond de son être que le jeune homme la retienne, lui dise… non lui cri… « Non ! Reste ! » mais il fallait qu'elle redescende sur terre.

Elle tourna donc les talons, lui adressa un petit signe de la main et retourna d'un pas tranquille vers Justine qui pestait. Son cœur se serra et son visage perdit son sourire maintenant qu'elle s'éloignait du Poufsouffle. Peut-être était-ce cela… le coup de foudre.

Arrivée à la hauteur de sa camarade, celle-ci lui emboîta le pas et commença à débiter un flot incessant de remarques en tout genre mais Maïlis ne les entendait pas. Elle n'avait d'écoute que pour son cœur douloureux qui pour la première fois avait battu la chamade pour les beaux yeux d'un garçon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezekiel Waldemar

avatar

Nombre de messages : 691
Age : 34
Date d'inscription : 22/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 18 ans depuis le 16/06
Alignement: Anti-vampire
Disponibilité:
4/7  (4/7)

MessageSujet: Re: Divination (C1) : La Chiromancie [2018-2019]   Mer 13 Aoû - 20:09

Décidément il appréciait vraiment le sens de l'humour de ce petit bout de femme. C'était la première fois qu'il jouait un tel jeu et cela lui plaisait. C'était sûrement ces points qui faisaient qu'il n'avait aucune envie de couper cours à leur discussion, mais toutes les bonnes choses ont une fin.
*Oui, la vie est comme un livre en plusieurs volumes... Quant on en fini un on est triste, mais ce n'est rien comparé au bonheur d'ouvrir le suivant.*
Au moment où la petite fée commença à s'éloigner de lui, il eu un petit pincement au coeur et pour tout vous dire, cela lui fit peur, très peur. Comme certain l'auront comprit, ce grand blaireau n'appréciait pas le fait de ce laisser dominer par ces sentiments. Il fit alors tout son possible pour refouler les étranges idées qui lui montaient à la tête et afin de rester maître de la situation, il ne dit pas au revoir à la jeune Serpentard. *De toute façon, elle non plus est parti sans un adieux et c'est mieux ainsi.*
Oui, et il aurait tout le loisir de la recroiser afin de réparer cette erreur.
Sortant de son étrange torpeur, il regarda autour de lui... Il se tenait seul au milieu du couloir, son sac était toujours à l'endroit ou il était tombé. Réalisant soudain que les vacances et le bal de fin d'année avaient avancé d'un grand pas, il se dépêcha de ramasser ses affaires et il parti en direction de son dortoir.
Sur le chemin il essaya de faire le vide dans son esprit, mais c'est à ce moment que ses problèmes personnels resurgirent. *Oui, les vacances arrivent à grand pas et ma confrontation avec Agatha aussi...* Ezekiel ne voulait pas y songer... Non, il serait bien assez tôt pour replonger dans la réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Divination (C1) : La Chiromancie [2018-2019]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Divination (C1) : La Chiromancie [2018-2019]
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» 2018-2019 : Ligue des Champions
» Transferts 2018-2019
» 2018-2019 : SupraLiga [Réal Sociedad]
» 2018-2019 : Ligue 1 [Lille]
» 2018-2019 : Coupe d'Europe des Clubs [Bayern]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fidelitas :: Écosse :: Poudlard - Le Château :: Salles de Classe :: Cours & résultats 2018-2019-
Sauter vers: