AccueilAccueil  PartenairesPartenaires  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 oOo Répartition de Philippine de la Plume oOo [en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: oOo Répartition de Philippine de la Plume oOo [en cours]   Sam 19 Jan - 15:53

oOo Fiche de répartition de Philippine de la Plume oOo




I] Civilité

Nom : de la Plume

Prénom : Philippine

Date de naissance : 25 mai 1990 donc 28 ans à l'heure actuelle

Lieu de résidence : en Ecosse et plus précisément à Wick, dans les Highlands [description du Bastion à venir]

Avatar : à venir aussi. Celui choisi sera probablement modifié ...

Présentation physique [en cours]

Avec son mètre septante-quatre pour soixante-deux kilogrammes, Philippine possède une silhouette fine et élancée. Elle ne paraît cependant pas « âgée » car son visage rond conserve un air très enfantin.


Sa peau est pâle tout comme ses joues car elle ne reste pas souvent à l'extérieur.

Ses cheveux, d’un brun noisette, sont relativement courts. La coupe « au carré » ne permet pas à Philippine de réaliser de savantes coiffures mais cela ne l’affecte guère car elle est loin d’être coquette. Un serre-tête ou deux barrettes suffiront amplement pour discipliner sa chevelure. Elle préfère le côté pratique au côté esthétique …


En effet, Philippine n’est pas coquette, certes, mais elle est soignée. Sa tenue est constamment impeccable et elle veille toujours à rester présentable. Philippine porte des robes de sorcières dans les tons rouges, majoritairement, avec, parfois, une touche de doré ou de jaune. Très Gryffondor, tout cela, non ? Eh bien, il se trouve que le blason familial et, bien sûr, le drapeau de sa Région sont composés de ces deux couleurs.


Comme Philippine ne se départ de son masque d’impassibilité qu’en de très rares occasions, ce sont ses yeux qu’il faut observer pour tenter de percer sa pensée. Egalement d’une couleur noisette, exactement comme ceux de son oncle ou de sa grand-mère, les yeux de la jeune Wallonne pétillent souvent d’une lueur de curiosité ou de malice. Si Philippine vient à s’énerver, sa voix devient plus froide, mais son regard se durcit aussi légèrement.

D’ailleurs, en parlant de sa voix, celle-ci est claire et assurée quand elle prend la parole et ne trahira quasiment jamais ses états d’âme.



Baguette

Elle est en bois de vigne et contient un nerf de dragon.



Histoire

(comment l’avez-vous obtenue, comment vous a-t-elle choisie, ou pas..)

Liste des bois dans le calendrier celtique et signification.


Dernière édition par Philippine de la Plume le Ven 25 Juil - 19:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: oOo Histoire d'une sorcière oOo   Sam 19 Jan - 16:29

II] Histoire :

Famille [dates de naissances à modifier]

Nom : Lesombre

Prénom : Philippe

Condition : sorcier

Date de naissance : le 20 juin 1972

Lieu de naissance : Namur, Wallonie

Formation ou profession : Langue de Plomb

Lien de parenté avec Philippine : Il est son oncle

Aime : le calme, la solitude, la droiture, le respect, la sévérité, l’ordre, la France et sa patrie Wallonie la minutie, l’histoire, la politique, la conscience professionnelle, la ponctualité, la précision, son travail, les livres, le rouge et rechercher la perfection.

Déteste : devoir se plier à la volonté de quelqu’un, être dérangé dans son travail, l’impolitesse, l’irrespect, l’arrogance, la paresse, la bêtise, la naïveté, tout ce qui est à l’eau de rose, les moldus, sa sœur, son beau-frère, les idiots et l’Angleterre.

Signe particulier (pouvoir, don …) : il est animagus et se transforme en chauve-souris

Animal possédé : une corneille nommée Cornélia


Nom : Lesombre née Mosa

Prénom : Renée

Condition : sorcière

Date de naissance : le 11 février 1929

Lieu de naissance : Dinant, Wallonie

Formation ou profession : Membre du Magenmagot

Lien de parenté avec Philippine : elle est sa grand-mère

Aime : lire, cuisiner, sa famille, la tranquillité, ses animaux et la justice.

Déteste : le vacarme, les querelles, l’impolitesse, l’irrespect, la mauvaise foi, le mensonge, la fainéantise.

Signe particulier (pouvoir, don …) : aucun déclaré

Animaux possédés : un caniche croisé avec un niffleur, nommée bouclette, et un hibou grand-duc appelé Archimède.


Nom : Mosa née Durocher

Prénom : Hélène

Condition : sorcière

Date de naissance : Cela sert-il encore de le savoir quand nous sommes morts ? Oui ? Le 15 septembre 1900.

Lieu de naissance : Dinant, Wallonie

Formation ou profession : Avant son décès, elle enseignait la littérature à l’école de sorcellerie française, Beauxbâtons.

Lien de parenté avec Philippine : Elle est son arrière-grand-mère.

Aime : taquiner cette vieille tête de mule d’Alba*, effrayer Berthe et Sigismon, faire des entrées théâtrales en traversant les murs, se documenter, fouiller le château pour découvrir des passages secrets, flâner, rêver, débattre, raconter les récits du temps jadis et… la mort.

Déteste : l’impolitesse, l’irrespect, l’entêtement d’Alba et la subjectivité.

Signe particulier (pouvoir, don …) : Hélène est un fantôme.

Animal possédé : une colombe, Antigone, morte depuis belle lurette.

Cause de sa mort : Hélène, âgée de 50 ans à l’époque, est morte dans des conditions mystérieuses. Si vous l’interrogez à ce sujet, elle éludera la question et évitera soigneusement de vous répondre.

*Alba est un des fantômes qui hantent la demeure de Philippine


Nom : de la Plume née Lesombre

Prénom : Berthe

Condition : cracmol

Date de naissance : le 15 février 1959

Lieu de naissance : Namur, Wallonie

Formation ou profession : professeur de français dans une école moldue

Lien de parenté avec Philippine : Elle est sa mère

Aime : la routine, tenter de diriger ce qui l’entoure et être loin de toute forme de magie.

Déteste : le monde des sorciers, son frère, qu’on lui montre ses torts, qu’on insiste sur sa condition et les araignées.

Signe particulier (pouvoir, don …) : aucun

Animal possédé : aucun


Nom : de la Plume

Prénom : Sigismon

Condition : moldu

Date de naissance : le 16 février 1958

Lieu de naissance : Waterloo

Formation ou profession : il travaille dans les assurances moldues.

Lien de parenté avec Philippine : il est son père.

Aime : manger et jouer aux jeux vidéo.

Déteste : ce que son épouse déteste car il n’a pas beaucoup de personnalité.

Signe particulier (pouvoir, don …) : aucun

Animal possédé : un bonzaï …


Histoire générale

[à venir]


Dernière édition par Philippine de la Plume le Ven 25 Juil - 19:50, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: oOo Histoire d'une sorcière oOo   Sam 19 Jan - 16:29


Enfance

A-t-elle été heureuse ou non ?

Pourquoi ? Racontez quelques anecdotes marquantes qui ont pu influencer la vie et le modelage de votre personnage (caractère en devenir).

• Pour les sang-mêlé

Le parent moldu est-il au courant ?

L’enfant connaissait-il le monde sorcier auparavant ?

Comment se sont manifestés les pouvoirs de votre personnage ?

Une douloureuse annonce …


Au fin fond des forêts ardennaises, à la frontière entre la Wallonie et la France, une enfant au regard rêveur observait les étoiles depuis le balcon de sa chambre. Il faisait doux en ce soir de mai. Une légère brise venait lui caresser le visage et un merle mélancolique entamait son chant envoûtant.

Les paupières closes, la fillette se laissait emporter par ses songes, loin des contraintes et des aléas de l’existence. Un sourire triste étirait ses lèvres, seul signe trahissant les meurtrissures secrètes de son âme.

Jamais plus le cours de sa vie n’aurait le même aspect. Un tournant se profilait à l’horizon et rien ne pourrait empêcher la fillette de le prendre, malheureusement. Même sa volonté de fer était incapable de lutter contre la folie de ses parents…

Ses sourcils se froncèrent un bref instant et une unique larme roula sur sa joue avant de s’écraser sur le sol dur et froid. D’un geste sec, la petite Philippine essuya sa peau encore humide du revers de la main. Elle n’offrirait pas à sa mère le plaisir de la voir pleurer. Sa main se crispa sur le rebord du balcon. L’enfant semblait vouloir se fondre avec le métal.

Fermement accrochée à cette demeure, la fillette se jura de revenir en ces lieux avant de rendre son dernier souffle. Hé oui, Philippine venait d’apprendre en ce 25 mai, jour de son anniversaire, qu’elle allait quitter sa douce Wallonie pour la pluvieuse Angleterre.

La fillette ne put s’empêcher de penser que sa mère aurait dû s’appeler Albion en raison de sa perfidie. Pourquoi fallait-il s’expatrier dans cette fichue Ecosse ? Hein ? Pourquoi devait-elle être arrachée à sa terre de magie pour rejoindre une contrée hostile dont elle ne connaissait rien ? Philippine poussa un long et profond soupir. Ses questions étaient sans réponse, ce qui torturait encore davantage son esprit.

Soudain, le merle moqueur interrompit son chant. Philippine pinça les lèvres et se retourna vers sa chambre. Quelqu’un approchait. S’il s’était agi de son oncle ou de sa grand-mère, l’enfant en aurait été ravie mais là, c’était Berthe, sa mère.

Les yeux couleur noisette de Philippine se posèrent sur la poignée de la porte qui allait être tournée dans une fraction de seconde. La fillette se surprit à souhaiter de tout son être que cette maudite serrure et cette satanée poignée disparaissent, condamnant ainsi l’entrée de la pièce où elle s’était réfugiée. Elle cligna des paupières et un sourire radieux vint éclairer son visage. Quand on veut fortement, constamment, on réussit toujours, n’est-ce pas ?

Elle sautillait dans sa chambre lorsque des pas rageurs se firent entendre dans les escaliers. A première vue, Philippine venait de gagner la partie. Au moins, l’enfant n’aurait pas tout perdu ce jour-là. La jeune Wallonne était désormais sûre de ne pas appartenir au même monde que ses parents mais bien à celui de son oncle, Philippe, et de sa grand-mère, Renée …

Après avoir fermé la porte vitrée qui menait au balcon, Philippine se glissa rapidement dans son lit envahit par les peluches. Au loin, elle entendait les cris de sa mère qui, elle aussi, avait compris de quoi l’avenir serait fait. Le rire cristallin de la petite s’éleva alors doucement dans la chambre endormie et son regard se tourna vers la chère poignée. Elle était de nouveau visible mais Philippine savait qu’elle n’avait pas rêvé. Elle avait bel et bien réussi un tour de magie quelques minutes plus tôt.

Des pas retentirent à nouveau dans le couloir. L’enfant sentait qu’il s’agissait de sa grand-mère et de son oncle. Elle en eut confirmation en entendant leurs bonsoirs auxquels elle répondit d’une voix joyeuse. Philippine savait qu’ils savaient.

Bien vite ses paupières devinrent lourdes et se fermèrent d’elles-mêmes. La fillette plongea avec bonheur dans le monde des rêves et, juste avant de sombrer totalement, entendit son arrière-grand-mère lui murmurer « Bonne nuit, jeune sorcière ».



La confirmation après une interminable attente …

Il y avait maintenant cinq longues années que Philippine avait quitté sa terre natale. Depuis cette époque, l’enfant n’appréciait plus tellement le jour de son anniversaire puisqu’il était irrémédiablement associé à son départ pour l’Angleterre. En effet, c’était à cette date que la fillette avait appris qu’elle allait bientôt être arrachée à sa chère Wallonie pour atterrir en Ecosse.

Ensuite, elle avait commencé à détester le mois de juillet – normalement synonyme de vacances et, de ce fait, apprécié par tous les enfants – car c’était à ce moment qu’elle avait dû s’expatrier.

Que voulez-vous ? La petite sorcière avait exécré ce pays dès qu’elle y avait posé son pied. Cette atmosphère humide, le manque d’arbres, l’horrible langue que parlaient les habitants … tout ! Non, non, non, cette contrée ne vaudrait jamais ses Ardennes. Elle ne leur arrivait même pas à la cheville.

De plus, son oncle aussi avait ce territoire en horreur. Et si son oncle avait quelque chose en horreur, la fillette également.

Au quotidien, Philippe Lesombre affichait son appartenance à sa patrie, la Wallonie. Cette attitude lui avait valu d’être surnommé « le Walha » par ses voisins. Par exemple, au sommet d’une des hautes tours du château où la famille habitait désormais, un grand étendard représentant un coq hardi rouge sur fond jaune – drapeau de sa région d’origine - claquait au gré du vent d’Ecosse.

La jeune Wallonne entendait d’ailleurs ce bruit caractéristique du tissu malmené par le vent depuis sa propre chambre. Il faut dire que la tempête soufflait fort en ce début de mois de juillet. C’était sans doute la seule chose que Philippine appréciait dans ce maudit village de Wick : les violentes bourrasques.

Accoudée sur le rebord de sa fenêtre, l’enfant observait les éléments déchaînés et se surprenait parfois à s’imaginer métamorphosée en un oiseau pour pouvoir virevolter au milieu de la tempête qui faisait rage au dehors. Après tout, il n’est pas interdit de rêver…

Posée non loin de la fillette, une petite chouette chevêche hululait doucement. Philippine se retourna à moitié vers elle et plongea un instant son regard couleur noisette dans les deux grands yeux jaunes de la boule de plumes. Au même instant, un fin sourire naquit sur ses lèvres pâles.

« - Bubo, je ne sais pas ce que je donnerais pour avoir la capacité de te ressembler quand bon me semble. »

La demoiselle volante fixa intensément sa complice. Après un an de cohabitation, l’oiseau, offert à la petite sorcière par Renée Mosa et Philippe Lesombre à l’occasion de son anniversaire, avait appris à comprendre la jeune humaine. Et c’était réciproque… Philippine commençait à interpréter correctement les réactions de la messagère des airs et tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles.

« - Les Animagi peuvent mettre leur « don » au service de la collectivité, tu sais. »

Quelle jolie phrase… Rares étaient les personnes plus égoïstes que Philippine, alors, l’entendre parler de mise en service de capacités pour venir en aide aux autres avait quelque chose de… risible ?

« - Cela pourrait être utile pour une future Auror, non ? »

Bubo sembla comprendre la question et hulula comme pour marquer son approbation.

« - Bon, c’est une idée à creuser. »

Il y avait de grandes chances que la petite sorcière dévale les escaliers dans l’instant pour rejoindre son oncle et lui faire part de son idée du moment.

J’avais raison. Philippine allait bien quitter sa chambre – sa main se tendait déjà vers la poignée de la porte – lorsqu’un bruit léger retentit près de la fenêtre. En moins de temps qu’il ne faut pour dire « Poudlard », la jeune Wallonne avait fait volte-face et se trouvait désormais face à l’origine du bruit.

La fillette cligna des yeux en découvrant devant sa fenêtre une chouette effraie incommodée par la pluie. Immédiatemment, elle lui ouvrit et la laissa se percher dans sa chambre à sa convenance. Le bel oiseau se jucha sur le rebord du lit de l’enfant avant de pépier longuement. Philippine s’approcha alors et aperçut, abandonnée sur le couvre-lit rouge et jaune tricoté par sa grand-mère, une enveloppe en vieux parchemin. Elle la saisit d’un geste brusque et chercha immédiatement l’adresse. Son regard fut attiré par le blason imprimé dans la cire qui fermait la lettre. Philippine était certaine de l’avoir déjà vu quelques part. Elle s’empressa de décacheter la missive et la lut.

[…]

Une lueur pétillait dans ses pupilles couleur noisette lorsqu’elle dégringola les escaliers à toute vitesse vers la salle à manger où toute la famille se trouvait. Renée et Philippe arboraient une mine réjouie et les parents de la fillette, eux, avaient l’air de revenir d’un enterrement. Philippine avait toujours senti qu’elle recevrait cette lettre et elle s’était toujours doutée que la scène se déroulerait ainsi.

[...]


De la terre natale à celle d'exil ...

D'où venez vous ? Le château se trouve en écosse et les élèves viennent normalement du Royaume Uni. Si vous avez des origines étrangères ou des métissages, expliquez les.


Dernière édition par le Dim 20 Jan - 17:04, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: oOo Quel est donc le caractère de cette jeune enfant ? oOo   Sam 19 Jan - 16:44

III]Caractère :

Ses cours préférés : la métamorphose, l’histoire de la magie, les potions, les cours de sortilèges et enchantements, la défense contre les forces du mal, la mythologie

Ses loisirs : lire, écrire

Musiques préférées : classique et de films

Plat préféré : poulet au curry avec du riz

Dessert préféré : mousse au chocolat

Gâteau préféré : muffin

Friandise préférée : bonbons à la menthe

Films préférés : « L’apprentie sorcière » et la saga « Star Wars »

Dessin animé préféré : « Merlin l’enchanteur »

Livres préférés : « La momie » de Théophile Gauthier et « Peter Pan » de James Matthew Barrie

Couleur préférée : rouge

Fleurs préférées : la gaillarde, le lilas, la rose, le jonquille et le muguet

Senteurs préférées : le lilas mauve, la rose, le muguet, la vanille, le jonquille, l’herbe coupée et le sol humide

Saison préférée : l’automne

Déteste : les mauvaises notes, l’échec, l’étroitesse d’esprit, l’impolitesse, l’irrespect, la bêtise, l’émotivité, le regret, la débauche, la chasse, le rose, tout ce qui est niais et cucul la praline, les personnes qui ne se fient qu’aux apparences, celles qui la prennent pour une idiote, l’alcool (par principe avant tout puisqu’elle n’en a jamais goûté), les choux de Bruxelles, la laitue, les petits pois, les chats et… voilà déjà un petit aperçu.

Philippine est une enfant discrète et très peu expansive. A part un sourire de temps à autre ou un froncement de sourcils, il était difficile d’apercevoir une autre expression sur son visage. Son rire cristallin ne retentit qu’en de rares occasions.

Calme et relativement patiente, la jeune Serdaigle ne s’abandonne jamais à la colère… ou du moins il est presque impossible de le déceler. Son impassibilité dissimule aisément ce changement d’humeur. Seul un ton un peu plus froid –et parfois sec ou cassant- trahit cet état d’esprit.

D’un naturel nerveux, Philippine panique pour tous ses examens, contrôles et autres devoirs. Elle triture sa chevalière dès qu’elle est submergée par son anxiété et a tendance à claquer ses phalanges.

Plutôt solitaire, la fillette recherche la sérénité et la quiétude. Elle n’aime guère les travaux de groupe qui l’obligent à faire des concessions. C’est là une facette de son léger égoïsme à tout le moins de son égocentrisme.

Etant enfant unique, beaucoup de ses habitudes sont adaptées à cette situation. Elle se force à être généreuse pour ne pas paraître désagréable. Philippine a également la fâcheuse manie d’occuper un espace important dans les dortoirs. Elle ne supporte d’ailleurs que très difficilement la promiscuité.

Individualiste, la petite fille ne compte que sur elle-même … seulement quand elle est à Poudlard, bien sûr. Lorsqu’elle est chez elle, Philippine se repose sur les membres de sa famille et en particulier sur son oncle et sa grand-mère, qui sont tous deux sorciers.

Méfiante et prudente, elle n’accorde pas facilement sa confiance et son amitié. Néanmoins, quand elle le fait, il vaut mieux ne pas la trahir ou alors se préparer à subir son « ire ».

Sceptique, elle ne croit que ce qu’elle voit et préfère vérifier par elle-même les informations obtenues de la bouche d’une autre personne. L’enfant ne se fie jamais à une seule source dans ses diverses recherches.

Rusée et un soupçon calculatrice, la jeune élève ne laisse rien au hasard. Préparation, prévoyance et prudence sont trois mots clefs qui régissent une partie de ses actions. L’inconnu n’est pas une chose dans laquelle Philippine aime s’aventurer.

Volontaire et déterminée, elle n’abandonne que très rarement un de ses projets. Tous les moyens sont bons, ou presque, pour mener à bien une entreprise. Malheureusement, cette opiniâtreté se mue souvent en entêtement. Quand elle a une idée en tête, elle ne l’a pas ailleurs… Reconnaître ses torts blesse son amour-propre donc elle est prête à débattre pendant des heures plutôt que de capituler et devoir éventuellement s’excuser.

Un brin orgueilleuse, Philippine travaille dur tant parce qu’elle aime cela que parce qu’elle se fixe un certain niveau à atteindre. Si elle n’y parvient pas, elle se retrouve à la limite entre l’abattement profond et la crise de nerfs.

Honnête, la fillette respecte scrupuleusement le règlement (presque) tout le temps. Elle veille chaque soir à ne pas dépasser l’heure du couvre-feu et tâche, au quotidien, de rapporter des points à sa maison et non d’en faire perdre.

Polie, elle n’importune pas les professeurs, les fantômes ou les autres élèves. Elle éprouve du respect pour ses aînés et celui-ci est palpable dans les propos qu’elle tient à leur sujet.

Franche, la fillette met un point d’honneur à ne jamais médire sur quelqu’un et n’hésite pas à lui dire le fond de sa pensée.

Timide, elle n’adore guère complimenter une personne lorsque celle-ci est dans les parages. Cet aspect de son caractère a engendré chez elle des manies –qu’elle nomme affectueusement « vieilles habitudes »- comme, par exemple, vouvoyer tout élève qu’elle rencontre même s’il est en première année.

Mélancolique et nostalgique depuis qu’elle a quitté sa chère Wallonie en 1995, l’enfant aime se réfugier dans la nature –près du lac ou dans la forêt- pour penser à son court passé. Des sortes de rituels sont nés de cette tendance au vague à l’âme : Philippine ne quitte jamais sa maison ou Poudlard avant d’avoir revu « une dernière fois » les lieux qu’elle apprécie.

Rêveuse, les livres sont son meilleur moyen d’évasion. Elle s’identifie souvent à un des personnages de l’histoire et vit ses aventures par procuration. Son imagination débordante la pousse à écrire des récits tous plus mystérieux et féeriques les uns que les autres.

Rancunière, elle grave dans sa mémoire toute parole blessante, déplacée ou autre acte de « trahison » envers elle ou sa famille.


Dernière édition par le Dim 20 Jan - 17:05, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: oOo Ambitieuse, elle ? A vous de voir ... oOo   Sam 19 Jan - 16:45

IV]Ambitions pour le personnage [en cours de rédaction]
Votre personnage a-t-il des quêtes ?


Eclaircir un point de son cours passé.

Quel métier voudra-t-il exercer ?

Celui d'Auror.

Quelles sont ses matières préférées et pourquoi ?



Ses activités « extrascolaires » ?


Relations particulières avec des personnages du forum



Dernière édition par le Dim 20 Jan - 16:59, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: oOo Un don pour une aspirante Auror, s'il vous plaît. oOo   Sam 19 Jan - 16:45

V] Dons

Pour l’accord de don, nous suivons ces principes :

- la fiche de personnage est parfaite du premier coup ( rien à redire, pas de modifications majeures à demander ).
- l'histoire du personnage est entièrement construite autour du don.
- les motivations sont bonnes.

Qu’est-ce que ce don apportera à votre personnage ?

Grâce à quoi l’avez-vous obtenu ?

Concernant les animagi :
On ne peut être animagus à 11 ans. C’est une habilité qui nécessite un très long apprentissage et c’est vraiment très dur, peu de personne y parviennent. Si vous désirez devenir animagus, il faudra montrer à travers votre jeu la découverte de ce qu’est un animagus, et son apprentissage (on n’y arrive pas dès le premier essai ni dès le dixième d’ailleurs). C’est un entraînement éprouvant mentalement et physiquement (peur de l’échec, épuisement…). Il faut par ailleurs une réelle raison pour laquelle vous désirez ce don (et pas parce que vous trouvez ça fun). On ne pourra accepter d’animagus avant l’âge de 15 ans (avec une préparation de deux ans au minimum) dans le meilleur des cas, si votre personnage est particulièrement doué et précoce, voire 16 ou 17 ans.
Le personnage a toujours un lien avec son animagus (caractère, physique) exemple : Rita Skeeter est un cafard ; son lien physique est le vert caractéristique de ses ailes qui est le même que la monture de ses lunettes. Son lien moral est le fait qu’elle adore fouiner et calomnier les personnes.


Dernière édition par le Dim 20 Jan - 16:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: oOo La répartion, moment tant attendu ... oOo   Dim 20 Jan - 16:57

VI] Maison de prédilection

Serdaigle, très certainement. Philippine est une enfant studieuse et curieuse de tout. Sa soif de découvertes et d'apprentissage est impossible à étancher. Son refuge, c'est l'univers des livres. Elle recherche l'évasion et le calme au creux des pages de ses ouvrages. Comment sortir un peu du quotidien si ce n'est en s'élevant l'esprit ou en se plongeant dans l'un ou l'autre monde inexploré pour y vivre des aventures palpitantes ?

En écrivant, peut-être ... Sur base de ses lectures et notions récemment acquises, la jeune Wallonne se lance volontiers dans la rédaction de textes ou d'histoires mystérieuses, couchant ainsi sur papier ses réflexions et les différentes créations de son imagination pour le moins fertile.

C'est une élève appliquée qui ne laissera cependant pas ces deux loisirs prendre le pas sur ses études. Le travail d'abord, les distractions ensuite.

En somme, elle aurait bien sa place au sein des érudits puisqu'un tel vivier de connaissances ne pourrait être que bénéfique à son évolution dans le monde de la magie.

Philippe Lesombre étant un puits de sciences, sa nièce a hérité d'une véritable passion pour le savoir puisqu'il lui a énormément appris. Cet intérêt est motivé par sa volonté de comprendre l'univers riche qu'est celui de la sorcellerie. De plus, sa mémoire est relativement développée ce qui est un atout pour elle.

[à suivre]

Quelles maisons correspondraient le plus à votre personnage à votre avis et pourquoi ? Celle que vous souhaiteriez intégrer ? Notez que nous n’acceptons qu’un nombre restreint d’élève par années d’étude et par maison. Vous serez peut-être amené à changer l’âge de votre personnage. Consultez la liste des places disponibles.

VII] L’attente [modifications possibles]

oOo Les yeux rivés au plafond magique, une petite fille à la mine sérieuse pénétrait pour la première fois de son existence dans une pièce qu'elle connaîtrait probablement par cœur au terme de sa septième année. La salle était spacieuse et relativement impressionnante pour la jeune Wallonne qui n'en avait jamais fait la visite que dans les livres. Eh oui, elle n'avait pas eu l'intention de mettre les pieds à Poudlard s'en s'être renseignée au préalable sur la prestigieuse école de Grande-Bretagne. Simplement pour savoir si ladite école arrivait à la cheville de l'Académie de Beauxbâtons ...

Même si sa rentrée à Poudlard la rendait impatiente et heureuse, il y avait deux petites ombres au tableau. A jamais, une croix venait d’être tracée sur son éventuel passage dans la célèbre école française, brisant un espoir de toujours. Elle ne pourrait pas suivre les pas de son oncle et de sa grand-mère sur ce plan-là … Chacun ses rêves et ses envies … Le cours de l’existence se charge de vous les offrir sur un plateau ou de vous les ôter, sans autre forme de procès.

Quand on veut fortement, constamment, on réussit toujours, n’est-ce pas ? Philippine en avait fait sa devise. Certes, elle avait éternellement désiré étudier à Beauxbâtons mais il en avait été autrement. Qu’à cela ne tienne ! Sa Wallonie, elle la reverrait avant de rendre son dernier souffle et ses pieds fouleraient les pavés des couloirs de l’Académie au moins une fois un jour ou l’autre. Non mais.

Et puis, si elle ne pouvait pas être une étudiante dans les mêmes conditions que les deux sorciers de sa famille qui l’élevaient, la petite Wallonne avait trouvé un autre moyen de suivre le même chemin qu’eux : devenir Langue de Plomb, comme son oncle, et animagus. Oui, oui, oui, du haut de ses onze ans, Philippine avait déjà une idée bien fixée de ce qu’elle souhaitait faire plus tard. D’ailleurs, elle était bien déterminée à réussir brillamment ces années d’apprentissage de la sorcellerie pour exercer le métier qu’elle préférait. Enfin, elle appréciait aussi celui d’Auror. Veiller au grain, établir des plans, être un fin stratège … Cette profession présentait également une série d’attraits indéniables.

Le second point noir était l’obligation de rester dans ce château en internat. Pfff. Pourquoi tant de haine ? Loin de sa Wallonie, Philippine se sentait déjà déracinée. Mais alors, séparée en plus de sa grand-mère et de son oncle, c’était le comble … Une petite boule s’était formée au creux de son estomac depuis qu’elle avait quitté le Bastion et n’avait cessé de devenir plus pesante au fil des minutes précédant son départ. Les salutations sur le quai 9 ¾ n’avaient que resserré ce nœud qui n’avait pas daigné se dénouer depuis son arrivée à Poudlard, bien au contraire.

Tout en étant plongée dans ses réflexions, d’un pas qu’elle voulait assuré et rapide, l’enfant suivait ses futurs camarades qui attendaient sagement et fébrilement que le fameux Choixpeau les répartisse dans une des quatre maisons.

Impressionnée par la cérémonie qui commença réellement à l’appel du premier élève, Philippine gardait un calme apparent en se concentrant sur l’analyse des caractéristiques des différentes maisons. Chacun ses occupations, me direz-vous. Certains n’avaient toujours pas détourné leur attention du plafond magique, d’autres des longues tables en bois massif, détaillant au passage leurs aînés et se surprenant à rêver du buffet parce que la faim se faisait doucement sentir. D’autres encore, terrorisés, étaient tout simplement devenus muets et blancs comme des linges. Petite Plume, elle, restait dans son petit monde, n’engageant la conversation avec personne, trop angoissée et songeuse pour en avoir envie.

Méthodiquement, elle passait en revue les aptitudes requises pour l’intégration de chacune des maisons et sans cesse son choix retombait sur Serdaigle. A ses yeux, c’est là et uniquement là qu’elle pourrait se forger au mieux, bercée par des valeurs qui étaient siennes ainsi que celles de sa famille et encouragée dans son désir d’apprendre et sa curiosité du monde. Mais bon, elle n’était pas à la place du Choixpeau non plus.

Néanmoins, la simple idée d’atterrir à Poufsouffle ou à Serpentard ne l’enchantait guère. La fillette doutait de posséder les caractéristiques nécessaires pour être envoyée chez les disciples de la vénérable Rowena et redoutait donc d’être répartie ailleurs ... Rejoindre les Gryffondors ne l’auraient pas particulièrement gênée. Certes, ils semblaient présenter un côté aventurier et tête brûlée qui ne se retrouvait pas chez elle mais leur bravoure et leur sens de l’honneur particulièrement développé était un fait plaisant. Oui, Philippine ne manquait pas de courage, dans certaines circonstances. Mais elle était totalement dépourvue d’une quelconque forme de témérité.

Son introspection se prolongeait et la liste des noms s’égrainait petit à petit.

Non, décidément, elle se trouvait loyale, certes, mais pas suffisamment patiente pour s’intégrer véritablement au sein des Poufsouffles. Et pourquoi pas Serpentards ? Trop mesquins, à ce qu’on en disait. Calculateurs et ambitieux, tel était leur portrait. Et elle, n’était-elle pas calculatrice et ne rêvait-elle pas de maîtriser un don si utile pour arriver à ses fins et d’atteindre un poste important ? Peut-être, peut-être pas … La fourberie et la rouerie propres aux fils spirituels de Salazar ne faisaient pas partie de sa philosophie. Mais, à onze ans, a-t-on déjà une philosophie de vie parfaitement définie ?

Puisqu’elle vous disait – enfin, en pensées, entendons-nous bien – qu’elle préférait ne pas échouer là-bas !

Soit. Enfoncée au plus profond de ses théories, son cœur manqua un battement lorsque son nom résonna dans l’immense salle, signe que l’heure du verdict venait de sonner.

Son visage avait pâli d’un coup et ses mains devenues moites se refermèrent fortement et brusquement sur sa baguette, baguette qu’elle triturait depuis un temps en alternance avec sa chevalière.

Dignement, Philippine vint s’asseoir souplement sur le tabouret et se mordit quelques fois la lèvre intérieure, scrutant ledit Choixpeau d’un air à la fois curieux et méfiant. Elle désirait savoir mais craignait la décision finale.

Ainsi, avec foi et persuasion, elle se répétait mentalement le nom de la maison de son choix, espérant que cette prière muette parviendrait jusqu’à son Juge. Il était bien sensé sonder son esprit, non ? Aïe … Il pourrait lire en elle comme dans un livre ouvert. Elle ne voulait pas qu’on sache tout d’elle. Aucune des informations apprises ne pourrait être retenue contre elle, n’est-ce pas ? Parce que Monsieur le Choixpeau allait en apercevoir des éléments sur son histoire et son court passé et elle ne voulait pas les voir divulgués. Chacun ses secrets et sa part de mystère. Philippine tenait à conserver les siens même s’ils étaient peu nombreux.

Bientôt, elle sentit plus qu’elle ne vit qu’on lui posait le fameux chapeau sur la tête puisqu’il s’enfonçait assez fortement sur son visage. Il se trémoussait et entraînait dans son esprit une valse de pensées pour le moins étourdissante.

Serdaigle … Serdaigle, s’il vous plaît. Sergaigle … Serdaigle …

Entre deux souvenirs ou deux souhaits que soulevaient l’être en connexion temporaire avec son cerveau, Philippine tentait d’envoyer en filigrane son désir profond. Le Choixpeau l’exaucerait-il ou estimerait-il qu’un autre avenir lui était réservé ? oOo


VIII] Code

Carmine
Revenir en haut Aller en bas
Magenmagot
Compte Administrateur
avatar

Nombre de messages : 624
Date d'inscription : 20/11/2007

MessageSujet: Re: oOo Répartition de Philippine de la Plume oOo [en cours]   Jeu 10 Avr - 13:56

Nous attendons que vous ayez trouvé votre avatar définitif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Choixpeau Magique
Compte Administrateur
avatar

Nombre de messages : 330
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: oOo Répartition de Philippine de la Plume oOo [en cours]   Dim 11 Mai - 22:41

Comptez vous toujours jouer sur le forum ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: oOo Répartition de Philippine de la Plume oOo [en cours]   Dim 18 Mai - 19:12

Oui. Je repasserai mercredi pour tenter d'enfin finir.
Revenir en haut Aller en bas
Magenmagot
Compte Administrateur
avatar

Nombre de messages : 624
Date d'inscription : 20/11/2007

MessageSujet: Re: oOo Répartition de Philippine de la Plume oOo [en cours]   Ven 4 Juil - 10:21

Vous êtes un membre ancien et vous avez été active et fidèle, nous aimerions vraiment que vous puissiez jouer avec nous. Mais cela fait déjà 6 mois que votre fiche a été postée. Faut-il autant de temps pour trouver un avatar ? Nous nous demandons donc si vous avez envie de continuer l'aventure avec nous. Si ce n'est pas le cas, ça n'est pas grave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: oOo Répartition de Philippine de la Plume oOo [en cours]   Ven 25 Juil - 19:57

Bonsoir et excusez-moi pour cet affreux retard. Le problème n'est pas tant l'avatar mais le côté non-fini de ma fiche sur certain points comme l'histoire et la demande de don. Je pense réinsérer Phil dans la chronologie initiale que je lui connais, c'est-à-dire être née en 1990 - au lieu de 1989 sur Laop - et en faire une Auror de 28 ans. J'ai de nombreuses fois reporté à plus tard la rédaction de cette fiche, n'ayant jamais tranché sur le devenir de Phil dans cet univers où l'époque a évolué. Je vais donc procéder aux modifications nécessaires dans ce que j'ai déjà rédigé.
Revenir en haut Aller en bas
Choixpeau Magique
Compte Administrateur
avatar

Nombre de messages : 330
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: oOo Répartition de Philippine de la Plume oOo [en cours]   Lun 28 Juil - 20:38

N'ounliez pas d'éditer votre titre de sujet lorsque vos modifications seront terminées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Choixpeau Magique
Compte Administrateur
avatar

Nombre de messages : 330
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: oOo Répartition de Philippine de la Plume oOo [en cours]   Ven 22 Aoû - 17:49

Bonjour.

Nous vous avions prévenu il y a bientôt deux mois qu'il était temps de terminer votre fiche. Car cela fait maintenant 8 mois que le forum a vu le jour. Vous êtes un ancien membre, et pour cela nous avons attendu. Mais vous ne semblez pas être motivée par ce nouveau forum, et nous pouvons le comprendre, seulement, nous n'attendrons pas un an avant que vous vous décidiez à jouer. De plus, nous n'ignorons pas le fait que vous jouiez ailleurs, et peut-être que vous vous plaisez plus là-bas ...
Si toutefois vous souhaitez terminer une bonne fois pour toute cette fiche, il vous suffira de vous réinscrire et de la poster, nous vous accueillerons sans problèmes et nous vous validerons avec plaisir. En attendant, nous vous souhaitons un bon jeu, où que vous jouiez.

L'équipe.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: oOo Répartition de Philippine de la Plume oOo [en cours]   

Revenir en haut Aller en bas
 
oOo Répartition de Philippine de la Plume oOo [en cours]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveau test de répartition
» La plume du paon... ( autodérision )
» Une nouvelle voie...(Privé Plume de colombe)
» La plume de Rarage | Grande Guerrière => Crèp
» une plume qui tombe du ciel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fidelitas :: Les Coulisses :: Fiches de Personnage :: Fiches refusées-
Sauter vers: