AccueilAccueil  PartenairesPartenaires  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Petite balade dans l'attente du retour (pv Eyline)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Leo McCute

avatar

Nombre de messages : 271
Age : 25
Date d'inscription : 24/11/2009

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Petite balade dans l'attente du retour (pv Eyline)    Mer 6 Oct - 11:36

Il était dix heures du matin… et le temps commençait doucement a se rafraichir. On était au mois de septembre après tout. Habituellement ils était à l’école mais cette année ils avaient appris que leur rentré scolaire serait repoussé d’un mois. Voilà pourquoi Leo et Eyline étaient donc partis sur le chemin de traverse. Leo aimait ce lieu et l’animation qu’il y avait. Sans compter que poudlard commençait vraiment a lui manquer… Le château, les amis… sa sœur… tant de raison pour regretter la rentrer.

Mais bon il ne fallait pas se laisser aller! C’est vrai après tout il n’était pas a plaindre. Il était certes séparé de sa sœur mais avec la femme qu’il aime! Et ça c’était déjà génial. Elle lui avait permis de passer un super été auprès de ses grands parents et de passer outres ses soucis. En pensant cela, il la regarda avec un petit sourire et lui prit la main. Ils était le long de la rue en train de se promener tranquillement commentant de temps a autres les réactions des gens qu’ils croisait et disant bonjours a d’autre élèves qu’ils croisaient.

- ohhhh regarde! Je ne sais pas d’où elle sort celle là mais on dirait un vampire!

Ils venaient de croiser une femme habillé tout en noire et portant un pendentif en forme de crane bien visible au cou. Leo lança un coup d’œil complice a Eyline.

- Elle en ferait presque peur!

Ils continuèrent d’avancer jusqu’à ce qu’ils tombent sur un camarade de dortoir de Leo. Après un rapide bonjour et un petit débat sur le pourquoi du retard de la rentré et ils étaient repartis! À chaque élèves croisé ils avaient droit au même discourt. On ne comprenait pas vraiment pourquoi ce retard et on soupçonné l’idée des travaux comme étant un simple prétexte. Leo aussi se poser des questions… mais personne ne semblait encore avoir de réponse.

-Tu as besoin de quelque chose ou tu veux aller dans un lieu en particulier bébé?

Leo fit un rapide bonjour de la tête a une fille de poudlard qu’il connaissait, attendant la réponse de Eyline.

Eyline: « oui , toi! »

Alors que Leo souriait en lui lançant son petit regard tout « timide » elle l’attrapa par le cou et l’embrassa devant tout le monde sans retenue. Leo lui rendit son baiser jusqu’à ce qu’il sente qu’on lui tapait à l’épaule et qu’il entende des rire derrière lui. Il se retourna alors et se retrouva devant d’autres camarades de classe… Décidément il aurait peut être dut choisir un coin un poil moins fréquenté… Où du moins un lieu où les autres ne le connaissait pas forcément…

- ahhh salut les gars ça va?

- oue inutile de te demander a toi… je suppose que tout beigne! Bonjour la miss

Leo se poussa alors pour ne plus être entre Eyline et ses amis. Cependant il ne lui lâcha pas la main et fini même par se mettre derrière elle et passer ses bras autour de son cou. Il n’était pas de nature jaloux mais était un poil agacer de devoir arrêter un super baiser avec sa chérie a cause d’eux et pas question de la lâcher parce qu’ils étaient là!

James:- Pas de doutes tout les deux vous êtes accros!

- Que veux-tu on nous refera pas^^

Leo essayait de couper assez court à la conversation. Mais comprenant que ces amis n’étaient pas prêt a lâcher le morceau aussi facilement il décida de prendre les choses en main!

- On aller au chaudron baveur retrouver de la famille , et on va finir par être en retard à force de s’arrêté toute les deux minutes . On va devoirs vous laisser . On se retrouve a poudlard. Tu viens mon ange?

Bon d’accord pas très crédible puisqu’ils étaient en train de s’embrasser et non de dire bonjours a une autre personne.. Mais bon… passons il tendit sa main a Eyline l’invitant a le suivre vers le bout de la rue , direction du chaudron baveur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eyline Zanotti

avatar

Nombre de messages : 335
Age : 27
Date d'inscription : 04/04/2010

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15 ans (31 Août)
Alignement: Anti-vampire
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: Petite balade dans l'attente du retour (pv Eyline)    Mer 6 Oct - 15:34


    Ce matin le soleil se posait sur mon visage telle une douce chaleur. J’adorais sentir cette douceur sur mes joues et mon front. La grand-mère m’avait apprit comment faire ma potion. Il m’avait fallu bien un mois pour la maitriser. Je n’étais pas très douée en la matière. Mais j’avais fini par y arriver. Aujourd’hui c’est moi qui la préparais comme une grande avec parfois l’aide de Leo. Il surveillait mes prises sans non plus être casse-pied mais je doutais sa peur de me voir rechuter. Je lisais en lui sa peur que le monstre en moi reprenne le dessus. Il aimait cette part humaine de moi autant que je voulais la garder en vie par mes potions. Ce n’était pas facile tous les jours. Résister à la tentation face aux autres êtres humains devenait un jeu d’enfant. Mais face à Leo… L’amour… le désir… la passion de nos baisers… j’avais du mal à contenir parfois en moi cette envie ne serait-ce qu’un peu de goûter. Je savais que face à lui ma volonté était si faible… Il m’attirait d’une façon si enivrante. Je n’avais que cette envie parfois qui me prenait à la gorge. Leo était loin d’imaginer tout ce qui pouvait se passer en moi. Mes lèvres ne désiraient qu’une chose : lui… J’avais beaucoup de mal à lui résister. Plus on avançait dans cette aventure et plus je voulais pousser mes limites à bout. C’était dangereux mais que voulez-vous c’était plus fort que moi…

    Aujourd’hui Leo pensait que sortir nous ferait pas de mal. Moi j’aurais tant voulu rester dans ses bras simplement. L’éternité me paraissait si longue que je voulais profiter de chaque instant ensemble. J’avais une vision du temps bien différente de lui. Parfois je pensais accorder cette idée de le faire voir la même vision que moi dans cette éternité. Mais cette idée était absurde. Il souffrirait. Se serait égoiste que de le priver de son humanité à jamais pour le garder à mes côtés pour l’éternité. Je ne voulais pas sacrifier sa raison. Je ne voulais pas faire de lui ce que j’étais. Qu’es-ce qu’on deviendrait ? Tuer sa part d’humanité reviendrait à tuer la mienne… Pourquoi continuer à vouloir prendre cette potion s’il devient comme moi ? Je savais que je finirais par cesser de garder cette humanité en moi le jour où j’aspirerais son âme. Il en était donc or de question. Quitte à prendre le risque de le perdre à jamais par la maladie… la vieillesse… Je ne pensais pas encore à tout ce que notre couple impliquait. Je ne voulais reconnaitre que le mieux était d’être avec les miens et non un sorcier. Je voulais croire à cet amour possible mais un jour la réalité nous rattraperait et je serais obligée de faire un choix.

    En attendant je voulais profiter… On marchait sur le chemin de traverse. Leo finit par faire une remarque étrange quand on croisa une femme habillée tout en noire et portant un pendentif en forme de crâne bien visible à sa nuque. Je relevais un sourcil en tournant mon regard vers lui. Il trouvait quelle ressemblait un vampire ? J’allais parler quand un homme plus loin derrière cette femme qui marchait adossé à un mur me regardait. Je tournais un instant mon regard vers Leo qui venait de me lancer sa débilité suprême (On lui pardonnera ça reste un mec…).

    LEO « Elle en ferait presque peur ! »

    Il me lança son regard complice. Je souris mais mon regard se reporta sur l’homme qui était adossé au mur. Il avait disparut. Un frisson me parcourut le dos… J’eus une drôle de sensation comme un pressentiment. Je n’aimais pas ça au fond de moi. Et pourtant mon instinct me disait qu’il n’y avait rien à craindre… On tombait alors sur un camarade de classe. Puis un autre… Et encore un autre… C’était la journée décidément ! Pourtant à chaque échange je paraissais absente. Ce regard me disait quelque chose… Je paraissais ailleurs. Il finit par me sortir de mes pensées en disant :

    LEO « Tu as besoin de quelque chose ou tu veux aller dans un lieu en particulier bébé? »

    EYLINE « oui , toi! »

    Je lui attrapais le cou pour l’attirer brusquement à moi et l’embrasser sans plus de cérémonie. La potion prise il n’y a pas si longtemps que ça aucun regard noir, aucune dent ne se vit… Simplement une adolescente normale qui embrassait son copain en plein milieu du chemin bien culottée. On tapota alors sur l’épaule de Leo. Il dut cesser notre baiser pour se retourner vers ses amis. Je souriais en coin le laissant discuter un peu. La fin de ce baiser ne me dérangeait pas. Je savais que très vite je pourrais l’embrasser de nouveau. Après tout plus rien ne pourrait nous séparer. La bague à mon doigt le prouvait…

    LEO « ahhh salut les gars ça va? »

    JAMES « oue inutile de te demander a toi… je suppose que tout beigne! Bonjour la miss. »

    EYLINE « Salut… »

    Leo ne se détachait pas tellement de moi. Envoûtement de créature magique ou amour ? Aujourd’hui je savais que ce ne pouvait être que la deuxième solution même si de temps en temps la première devait y jouer. Après tout mes yeux n’aidait pas Leo à y résister même après tout ce temps ensemble. Faut croire que de toute façon j’étais trop hypnotisant pour ne pas capter les sorciers… Ce n’était pas une fleur que je me faisait mais simplement un rappel de l’un de mes deux dons. Je lisais alors dans les pensées de James que Leo avait de la chance d’avoir trouver une copine aussi canon. Il se demandait si on l’avait déjà fait… Non mais de quoi je me mêle xD ! Et qu’il ne pense pas que Leo lui donnerait tous les détails si c’était le cas ! Non mais oh ! James pouvait être sympas mais parfois un peu lourd à mon goût. Il avait ce don d’être con. Comme pas mal de mecs d’ailleurs. Leo pouvait l’être aussi parfois. Mais bon avec Leo c’était différent. En quoi ? C’était mon fiancé :p ! D’ailleurs ce dernier ne lâchait pas ma main. Il finit même par me prendre dans ses bras alors que son torse touchait mon dos. Je posais mes mains sur ses bras les caressant tendrement.

    JAMES « Pas de doutes tout les deux vous êtes accros! »

    LEO « Que veux-tu on nous refera pas^^ On aller au chaudron baveur retrouver de la famille, et on va finir par être en retard à force de s’arrêté toute les deux minutes. On va devoirs vous laisser. On se retrouve à Poudlard. Tu viens mon ange ? »

    Il finit par me tendre la main que je saisis. Je devinais par ses pensées l’envi de se débarrasser de James. J’avouais avoir la même. Je ne pus m’empêcher de sourire. Et oui c’était pratique de pouvoir lire dans ses pensées. Ainsi je pouvais savoir ce qu’il voulait vraiment et éviter les bourdes… James finit par nous quitter. C’est à ce moment que je revis l’homme de tout à l’heure. En me voyant, son regard s’arrêta un instant sur moi avant de prendre une ruelle. Je finis par me retourner vers Leo :

    EYLINE « Je reviens ! Il faut que je fasse un truc, toi tu ne bouges pas ! »

    Je filais alors en direction de la ruelle. Là il n’y avait personne. Elle descendait alors vers des coins plus sombres. Je n’avais pas fait attention que c’était l’allée des embrumes que je venais de prendre mais peu importe je savais que je ne risquais rien. Enfin du moins c’est ce que je pensais… Je descendis alors suivant l’ombre de cet homme qui se faisait de plus en plus rapide. J’en accélérais le pas à la limite de l’humanité. Je finis par arriver sur un cul de sac dans l’ombre sans personne en face de moi. J’entrais sans peur regardant autour de moi. Je sentis alors une main me retourner d’un seul coup sans prévenir. Je sursautais avant de voir cet homme en face de moi avec un sourire en coin. Il posa alors sa main sur mon visage en me caressant la joue. Son regard croisa le mien…

    INCONNU « Mon enfant… »

    J’allais ouvrir les lèvres pour parler mais il posa un doigt sur mes lèvres m’arrêtant net. Il me donna alors un pendentif sorti de sa poche et me le tendit. Je le pris sans hésiter pour voir de quoi il s’agissait. Le collier était en or, le métal que je pouvais supporter même sans potion et le pendentif formait une demi-lune avec un « D » gravé dessus… Je relevais les yeux voulant lui demander pourquoi mais il disparut si vite à mes yeux… Je n’étais encore qu’une nouveau née et n’avait pas cette puissance de mon interlocuteur mais une chose était sûre… Il était comme moi. Je l’avais senti quand son doigt venait de toucher mes lèvres. J’avais aussi été incapable de lire en lui… Je sortis alors de l’impasse toujours le pendentif à la main le regardant. Je remontais tout doucement sur le chemin de traverse les yeux ne quittant ce bijou. J’entendis alors des pas venir vers moi…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo McCute

avatar

Nombre de messages : 271
Age : 25
Date d'inscription : 24/11/2009

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Petite balade dans l'attente du retour (pv Eyline)    Mer 6 Oct - 16:18

Oufff Eyline suivait! Pas étonnant en même temps elle avait dut lire dans ses pensées et voir que çe n'était qu'une manière de se débarrasser gentiment de James. Seulement ils avaient a peine fait un pas que Leo sentit Eyline se figer sur place. Il allait lui demander ce qui se passait quand elle se mit a parler.

EYLINE « Je reviens ! Il faut que je fasse un truc, toi tu ne bouges pas ! »

Hein?! Leo voulu la retenir lui demander où elle allait ce qui se passait mais il n'en eut bpas le temps! Elle était partis et l'avait laisser en plan là... Bon d'accord pas de quoi s'inquiéter... Enfin jusqu'à ce qu'il comprène qu'elle venait de prendre l'allée des embrume... Alors là pas de doute il se passait quelque chose de vraiment louche... Leo allait la suivre quand il tomba a nouveau sur une camarade de classe... Décidément... C'était pas le moment!!!

Mais comme il se voyaitb mal lui dire je suis désolé je dois te laisser pour rattrapper ma petite copine partis dans l'allée des embrume il se tut et la laissa parler... Pendant tout son discourt sur ce qu'elle pensait sur le retard de la rentrer il ne pouvait s'empêcher de lancer des regards anxieux vers l'allée des embrumes. Bon sang mais qu'est ce qu'elle faisait... Pourquoi ne revenait-elle pas? Elle avait intérêt d'avoir une bonne raison... Sinon elle aurait droit a une belle scéne de ménage!

Alors que la fille lui demandait si il avait écouté ne serais-ce qu'un mot de ce qu'elle venait de dire il la vit enfin revenir...

-hein?! Euh... non je ne pense pas maavoir raison. is bon si tu le dit c'est que tu dois

Vu la tête qu'elle faisait pas de doute il avait répondu de travers... Pas grave elle s'en remettrait. Il était déjà en train de filer vers Eyline. Elle semblait fixer quelque chose qu'elle tenait dans ses mains.

- Eyline! sa va? Mais qu'est ce qui t'as prit???

Pas de doute il savait pas vraiment ce qui s'était passé mais elle semblait plutôt secoué. Leo frisonnant un peu en regardant l'entré de l'allée des embrum lui prit la main et l'entraina un peu plus loin.

- Mais qu'est ce qui c'est passé???

Leo regarda alors ce que Eyline avait eut autant de mal a quitter des yeux. Un pendentif... Leo le regarda a son tour. Une demi lune avec un D graver... étrange... cependant ce n'était pas le premier soucis encore qu'il savait que le bijou avait quelque chose a voir avec tout ça.

- Où as tu eu ce pendentif? Eyline qu'est ce qui c'est passé? Tu es sure que sa va??? Tu veux que l'on rentre??

Puis trouvant mieux de ne pas rester comme ça au milieu de la rue il l'entraina jusqu'au chodron baveur. Ils s'installèrent sur a une table.

- Bon raconte moi tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eyline Zanotti

avatar

Nombre de messages : 335
Age : 27
Date d'inscription : 04/04/2010

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15 ans (31 Août)
Alignement: Anti-vampire
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: Petite balade dans l'attente du retour (pv Eyline)    Mer 6 Oct - 18:02


    Je revenais parmi les gens normaux ne quittant pas ce symbole des yeux. Que voulait-il dire ? Que signifiait-il ? Je me posais tellement de questions. Mais je devinais que les réponses je ne pourrais les trouver qu’en cherchant de moi-même. C’est surement ce qu’il voulait. Que je comprenne moi-même pour que le choc de la découverte soit moins dur… ça me faisait bizarre d’avoir eu ce premier contact de cette façon après autant de temps. Pourquoi pas avant ? je savais pourquoi… Poudlard… Depuis l’attaque, depuis ma mort, j’avais été protégée de sa présence. D’abord par les médicomages… Ensuite par Poudlard… Et maintenant que je me retrouvais à nue sans protection il a pu enfin me contacter. C’est ce que je devinais. Son enfant… Je savais ce que ça voulait dire. Je savais qui il était. Ce pendentif était le début de l’éclaircissement de mon accident. Leo arriva à moi en courant. Je ne quittais ce pendentif des yeux toujours dans mes pensées n’écoutant pas les siennes. Il me fixait du regard, je m’arrêtais nette devant lui. Sa voix me rappela à la réalité…

    LEO « Eyline! sa va? Mais qu'est ce qui t'as prit??? »

    Je ne répondais pas… Pour dire quoi ? Que j’avais rencontré le seul homme qui pourrait répondre à toutes mes questions depuis le début sur qui je suis maintenant ? Cet homme pouvait m’éloigner de Leo… Il était la preuve même que je n’étais plus humaine… Pas faite pour Leo. Leo frissonnait… Cette idée me glaçait de l’intérieur. Je sentais la peur de le perdre me reprendre mais je la gardais pour moi. Peut-être me fourvoyais-je… Peut-être n’était-il pas venu m’arracher à Leo… Leo finit par me prendre la main m’entrainant un peu plus loin…

    LEO « Mais qu'est ce qui c'est passé??? »

    Toujours ce silence de marbre. Il ne cessait de me fixer. Je daignais enfin relever mon regard vers lui quittant ce pendentif. Je ne cherchais pas à le cacher à Leo. Les secrets c’était fini entre nous. Je lui disais tout…

    LEO « Où as tu eu ce pendentif? Eyline qu'est ce qui c'est passé? Tu es sure que sa va??? Tu veux que l'on rentre?? »

    EYLINE « Non… ça ira… »

    Il m’entraina alors vers le chaudron baveur. En marchant je cachais le pendentif dans ma poche comme la sensation qu’il ne devait être vu de tout le monde. Comme s’il pouvait être une marque d’appartenance à une secte dont je ne connaissais pas encore les raisons et agissements. J’espérais seulement ne pas faire partie d’un clan sanguinaire… Je ne pourrais pas me voir rechuter et plus violemment encore que lorsque j’ai mordu Leo. Je refusais de devenir un monstre. Je croisais les doigts au fond de moi. Leo finit par trouver une table dans l’ombre où on s’assit…

    LEO « Bon raconte moi tout. »

    EYLINE « Je crois que je viens de rencontrer pour la première fois mon…. Mon… mon père. Mon créateur. Celui qui m’a rendu comme ça pour me sauver. »

    Je ressortis le pendentif de mes poches pour observer la demi-lune avec mes petits doigts. J’avais comme la sensation que le « D » était un nom de clan comme l’on porte un nom de famille mais lequel ? Je l’ignorais pour l’instant mais j’avais le sentiment qu’en creusant je retrouverais…

    EYLINE « Ceci est ce qui me rattache à lui et même peut-être à d’autres comme moi ! Je ne peux ignorer ce pendentif Leo. Il est peut-être mon avenir comme mon passé. J’ai besoin de savoir ce qu’il s’est exactement passé cette nuit-là. Pourquoi moi ? Pourquoi si jeune ? Je veux savoir et je trouverais… »

    J’étais déterminée à comprendre le fin mot de l’histoire. Je pris alors sa main et lui fit signe de me suivre. Il ne broncha pas. Mes pas me guidèrent vers une bibliothèque sorcière. Je pensais que peut-être en cherchant un peu je trouverais quelque chose. Mais après une heure ou deux de recherches et l’estomac de Leo qui commençait vraiment à crier famine je dus me résigner d’abandonner. On alla alors s’acheter quelque chose à manger sur le chemin de traverse quand j’eus une illumination !

    EYLINE « Et les bibliothèques de l’allée des embrumes… On n’a pas essayé. Peut-être que c’est là-bas que je dois chercher ! » dis-je mon sandwich à la main toujours pas entamé alors que Leo était déjà à la fin du sien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo McCute

avatar

Nombre de messages : 271
Age : 25
Date d'inscription : 24/11/2009

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Petite balade dans l'attente du retour (pv Eyline)    Jeu 7 Oct - 16:03

EYLINE « Je crois que je viens de rencontrer pour la première fois mon…. Mon… mon père. Mon créateur. Celui qui m’a rendu comme ça pour me sauver. »

Son père???? Attend son père comme elle??? Mais mais... Wouaw! Leo était scotché sur place là! Un certain mal aise s'insinuait en lui.. Non pas qu'il avait completement oublié son existence a lui... Mais de savoir qu'il pouvait apparaitre comme ça sansprévenir... Puis Eyline semblait vraiment bouleverser par tout ça... Raison de plus de se sentir mal à l'aise. Il commençait a connaitre Eyline... et savait donc ce que pouvait impliquer une telle nouvelle. Elle risquait sans doute de remettre en cause leur fiancaille...

Eyline elle avait repporté son attention sur le pendentif...Oui... Il avait quelque chose d'étrange ce pendentif...

EYLINE « Ceci est ce qui me rattache à lui et même peut-être à d’autres comme moi ! Je ne peux ignorer ce pendentif Leo. Il est peut-être mon avenir comme mon passé. J’ai besoin de savoir ce qu’il s’est exactement passé cette nuit-là. Pourquoi moi ? Pourquoi si jeune ? Je veux savoir et je trouverais… »

Lui parlait-elle a lui où se parlait-elle à elle seulement? Leo n'aurait sut le dire... Mais il comprenait où elle voulait en venir. Elle avait besoin de réponse comme lui en avait eut besoin a certain moment. Mais devait-il craindre ses réponses? C'est vrai... Allait-elle partir une fois les réponses obtenue? Leo espérait fort que non. Mais le seul moyen de le savoir était de trouver ses réponses.

Eyline prit la main de Leo et l'entraine vers une bibliothèque. Il la suiva sans rien dire et une fois arrivé il se mit lui aussi a faire des recherche. Seulement voilà... ce n'était pas un sujet que l'on trouvait aisément... et au bout de quelques heures ils n'avaient pas avancé d'un poil... Il aurait bien continué si ce n'est que son estomac criant famine. Ils sortirent donc s'acheter quelque chose a manger.

EYLINE « Et les bibliothèques de l’allée des embrumes… On n’a pas essayé. Peut-être que c’est là-bas que je dois chercher ! »

Alors que Leo finissait son sandwitch il s'arreta net. L'allée des embrumes? Leo marqua une longue hésitation. Il n'aimait vraiment pas cet endroit mais il ne pouvait nier qu'elle avait parfaitement raison sur un point... Si il y avait bien un endroit où ils avaient des chances de trouver des informations sur ce sujet là c'était bien là bas. Seulement une autre chose commençait a préoccuper Leo. Depuis tout à l'heure il n'avait pas ouvert la bouche... Et depuis tout à l'heure Eyline semblait plus se parler a elle même qu'à lui... Et elle ne semblait même pas s'être rendu compte de son silence ni se soucier de ce qu'il en pensait lui. Elle ne lui avait même pas demander ne serais-ce que si il comprenait pourquoi elle y tenait tant... Aurait-il eut raison de craindre que cette histoire ne les éloigne? Il commençait a croire que oui...

- Eyline...

Encore une fois elle semblait perdue dans ses pensées...

- Hého Eyline!!! tu m'écoute? Non parce que là j'aimerait bien parler quand même! Je comprend que tu veuille des réponses mais je dois avouer que je suis perdu...

Il ne voulait pas jouer les parano mais il semblait bien qu’il était un des dernies soucis de Eyline a ce moment là.

- Je ne voudrait pas te déranger dans tes recherches… D’ailleurs je suis même prêt a t’aider mais … Pour ça il faudrait peut être que tu me mêles a tes recherches ou juste que tu me parles. Depuis tout à l’heure j’ai le sentiment de te suivre mais que tu ne remarque même pas ma présence. Et là tu parles d’aller dans l’allée des embrumes mais je ne sais même pas si j’ai mon mot a dire ou pas…

Bon encore une fois il avait dit ce qu’il pensait et ne savait pas comment elle réagirait mais bon au moins il serait vite fixer. Sans compter que de savoir que son « père » pouvait encore être là bas n’était pas fait pour le rassurer… Il ne craignait pas vraiment ce qu’il était ( il vivait avec une de ses semblable et savait que ce n’était pas des monstres…du moins pas tous) mais plutôt de ce qu’il représentait pour elle. Cette idée le hantait tant qu’il y avait peu de chance que Eyline le rate si elle prenait la peine de lire en lui… Mais il ne savait pas vraiment si elle le faisait ou pas.

- Je t’aime et je t’aiderait si tu veux. Mais je ne supporte pas de te voir me mettre de coté comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eyline Zanotti

avatar

Nombre de messages : 335
Age : 27
Date d'inscription : 04/04/2010

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15 ans (31 Août)
Alignement: Anti-vampire
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: Petite balade dans l'attente du retour (pv Eyline)    Ven 8 Oct - 17:43


    D’un seul coup l’idée des bibliothèques de l’allée des Embrumes me paraissait clair ! Quoi de mieux pour trouver un truc qui aurait surement un rapport avec ma « race »… Je voulais absolument y aller ! Leo quand à lui s’arrêta net de manger. Moi je n’avais pas faim. Pas après ça. J’avais le sentiment de retrouver une possibilité de famille. Etre orpheline m’avait toujours peinée. C’est comme si on me disait du jour au lendemain : tu n’es plus seule… Oh bien sur je ne l’étais plus avec Leo dans ma vie. Il faisait parti de moi maintenant. Mais j’avais ce besoin d’être aussi entourée de semblable comme moi.

    LEO « Eyline... »

    EYLINE « je suis sûre qu’il y a des trucs qu’on peut trouver sur ce pendentif… »

    LEO « Hého Eyline!!! Tu m'écoutes? Non parce que là j’aimerais bien parler quand même! Je comprends que tu veuilles des réponses mais je dois avouer que je suis perdu... »

    EYLINE « Perdu en quoi ? »

    LEO « Je ne voudrais pas te déranger dans tes recherches… D’ailleurs je suis même prêt à t’aider mais … Pour ça il faudrait peut être que tu me mêles à tes recherches ou juste que tu me parles. Depuis tout à l’heure j’ai le sentiment de te suivre mais que tu ne remarques même pas ma présence. Et là tu parles d’aller dans l’allée des embrumes mais je ne sais même pas si j’ai mon mot à dire ou pas… »

    EYLINE « Désolée… Cette histoire me tient tellement à cœur. J’ai envi de comprendre. Mais je ne t’oblige pas à me suivre. Si tu ne veux pas je me débrouillerais seule. Mais je ne renoncerais pas à la seule chose qui me rattache à mon père. »

    LEO « Je t’aime et je t’aiderait si tu veux. Mais je ne supporte pas de te voir me mettre de coté comme ça. »

    EYLINE « Désolée… Bon voilà. On a une demi-lune… Et un « D ». Je pense personnellement que l’allée des Embrumes est le seul endroit à Londres qui pourra nous aider. Qu’es-ce que tu en penses ? »

    Je finis en même temps par mettre le sandwich que j’ai acheté dans mon sac. Je savais que de toute façon je ne le mangerais pas. Au pire Leo s’en chargera un peu plus tard. Je lui enlevais alors le papier du sandwich mangé de ses mains pour aller le poser à la poubelle à côté et me loger tranquillement dans ses bras sur le banc. Mes yeux ne quittaient pas les siens avides de savoir ce qu’il en pensait et quelles idées lui il pourrait avoir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo McCute

avatar

Nombre de messages : 271
Age : 25
Date d'inscription : 24/11/2009

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Petite balade dans l'attente du retour (pv Eyline)    Ven 8 Oct - 18:10

LEO « Eyline... »

EYLINE « je suis sûre qu’il y a des trucs qu’on peut trouver sur ce pendentif… »

LEO « Hého Eyline!!! Tu m'écoutes? Non parce que là j’aimerais bien parler quand même! Je comprends que tu veuilles des réponses mais je dois avouer que je suis perdu... »

EYLINE « Perdu en quoi ? »

LEO « Je ne voudrais pas te déranger dans tes recherches… D’ailleurs je suis même prêt à t’aider mais … Pour ça il faudrait peut être que tu me mêles à tes recherches ou juste que tu me parles. Depuis tout à l’heure j’ai le sentiment de te suivre mais que tu ne remarques même pas ma présence. Et là tu parles d’aller dans l’allée des embrumes mais je ne sais même pas si j’ai mon mot à dire ou pas… »

EYLINE « Désolée… Cette histoire me tient tellement à cœur. J’ai envi de comprendre. Mais je ne t’oblige pas à me suivre. Si tu ne veux pas je me débrouillerais seule. Mais je ne renoncerais pas à la seule chose qui me rattache à mon père. »LEO « Je t’aime et je t’aiderait si tu veux. Mais je ne supporte pas de te voir me mettre de coté comme ça. »

EYLINE « Désolée… Bon voilà. On a une demi-lune… Et un « D ». Je pense personnellement que l’allée des Embrumes est le seul endroit à Londres qui pourra nous aider. Qu’es-ce que tu en penses ? »

Bon inutile de parler... Leo leva les yeux aux ciel! Non mais c'est pas possible!!! Quelqu'un peut-il arrêter le temps quelques minutes! Ne serais-ce que pour réflechir ou juste digérer le flut d'information. Eyline, elle adorrait foncer tête baisser quand elle avait une idée mais Leo lui... non il fallait réfléchir prendre le temps d'analyser les données.

Eyline lui arrâcha le papier de son sandwitch et alla le jetter a la poubelle. Puis elle l'entraina sur le banc un peu plus loin et se calla dans ses bras. Il sentait son regard sur lui... Pas de doute elle attendait une réaction de sa part... Mais comment réagir???? C'est vrai il comprenait qu'elle avait besoins de réponses... Mais lui avait peur de la voir partir... C'est vrai et si elle trouvait un type comme elle et qu'elle le préférait a lui? Après tout dur de rivaliser contre ça... Sans compter que si les hommes sont aussi beau et attirant qu'elle ne l'est... Ben il avait perdu d'avance... D'un autre coté lui aussi avait envie de plus connaitre son histoire...

- Ce que j'en pense??? Jen pense que je suis incapable d'avoir les idées clair... Tu as peut-être la possibilité de foncer tête baisser moi il va me falloir un peu de temps . Le pendentif de toute façon pas de doute si il te l'a donner c'est que c'est sencer dire qui tu es ou du moins de qui tu viens comme un nom de famille... Mais bon...

Leo l'avait vite compris ça bien sure... Mais bon... Tout ça lui semblait tellement fou! Un peu comme lorsqu'il avait appris l'existence du monde de la magie! C'est vrai vivre avec une personne comme Eyline c'est une chose mais chercher a en connaitre plein... Il n'avait jamais crut qu'il ferait ça...

- Je t'avoue que quand j'avais pensé a une promenad j'avais pas imaginer faire ces recherches là. Sans compter que l'on ne sait pas vraiment ce que l'on va trouver... Qui sait... mais bon de toute façon je sais aussi que tu ne lâcheras pas le morceau... Donc oui... Pourquoi pas l'allée des embrume...

Leo avait ceder... C'était avec un certain noeud a l'estomac qu'il l'avait fait mais aussi une certaine exitation. Il était de nature asseza curieux donc bon...

_ Espérons juste que l'on tombe pas sur un super canon transformé a environt notre âge...

Il l'avait dit a voix haute de toute façon il ne pouvait rien lui cacher a elle donc ça revenait au même de le dire...

Il se leva donc lui tendit la main et prit doucement la direction de cette rue maudite qu'il avait en horreur... Non mais dans quel chemin il s'engager encore?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eyline Zanotti

avatar

Nombre de messages : 335
Age : 27
Date d'inscription : 04/04/2010

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15 ans (31 Août)
Alignement: Anti-vampire
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: Petite balade dans l'attente du retour (pv Eyline)    Dim 10 Oct - 22:42


    J’avais du mal à me retenir et rester calme. Que faire pour trouver la solution ? Y avait-il une ? Que signifiait ce pendentif ? un simple cadeau de mon père ou bien plus ? J’étais avide tout à coup. C’est comme si on me disait que quelque chose m’attend… Comme si j’avais peut-être un père qui m’attend quelque part. J’avais été très tôt orpheline et malgré moi j’avais souffert de l’absence d’une mère et d’un père. Mon oncle n’a jamais été affectueux avec moi. Il est normal que l’espoir fasse surface en moi. C’était quelque chose d’humain qui me restait encore. Je n’étais après pas sur d’être satisfaite de ce que je trouvais. Mais je voulais espérer tout simplement… Leo ne me suffisait-il pas alors ? Si… mais restons honnête. Un jour Leo partira. Je serais seule et j’en avais peur… J’avais besoin de me rattacher à un être comme moi. Depuis que j’étais un être à part je ne savais pas trop quel était ma place. Aurais-je trouvé une nouvelle voix ? Je sentais que des moments bien plus grands risquaient de m’arriver. J’avais la sensation que je pourrais trouver mon chemin en suivant les indications de ce père. Et Leo ? Je voulais l’emmener dans cette aventure avec moi. Après tout il était mon fiancé. Je n’oubliais pas cette note. Je voulais tout partager avec lui pendant que je le pouvais. Je lui demandais quand même ce qu’il en pensait… Il leva les yeux en toute réponse. J’avais du mal à comprendre ce que j’avais dis de mal. Il me reprochait de foncer mais j’étais comme ça. Je ne pouvais m’empêcher de vouloir dépasser parfois la vitesse du son. C’était un peu ma façon d’être. Il ne pouvait enlever ça de moi. Plus vite je faisais les choses et je savais et plus vite je me portais mieux. Mais es-ce que tout ça n’allait pas simplement m’éloigner de Leo. J’avais choisi une vie humaine à ses côtés mais je restais immortelle. Que deviendrais-je quand il partira et que la nuit me l’enlèvera ? Que se passera-t-il quand je devrais dire adieu à l’amour de ma vie ? Que devrais-je faire ? Je savais qu’il y avait des chances que je me retrouve seule. La peur de le perdre me rongeait. Trouver une nouvelle famille pourrait m’aider à passer ce passage. Mais ne risquerais-je pas non plus de finir par me rendre compte qu’une histoire d’amour entre une personne comme moi et une personne comme Leo n’était pas possible. Ça finirait par la douleur… Ma précipitation me permettait de camouflait cette peur en moi depuis quelques semaines maintenant. Je me calais dans ses bras…

    LEO « Ce que j'en pense??? J’en pense que je suis incapable d'avoir les idées claires... Tu as peut-être la possibilité de foncer tête baissée moi il va me falloir un peu de temps. Le pendentif de toute façon pas de doute si il te l'a donné c'est que c'est censé dire qui tu es ou du moins de qui tu viens comme un nom de famille... Mais bon... »

    EYLINE « Un nom de famille ou un prénom… Il m’a peut-être aussi baptisé à sa façon et le D serait le début de mon autre prénom dans cette nouvelle vie… Ou alors un nom de clan… »

    Je réfléchissais à haute voie pour partager avec lui et éviter de le prendre trop au dépourvu. Un nouveau prénom ? L’idée vint m’effleurer mais ce n’était pas sans risque. Eyline était mon prénom humain. Si je choisissais de porter un autre ce n’était qu’une douce étape m’éloignant de mon Leo… J’espérais que ce « D » n’était que l’initiale du nom de mon clan.

    LEO « Je t'avoue que quand j'avais pensé à une promenade je n’avais pas imaginé faire ces recherches là. Sans compter que l'on ne sait pas vraiment ce que l'on va trouver... Qui sait... mais bon de toute façon je sais aussi que tu ne lâcheras pas le morceau... Donc oui... Pourquoi pas l'allée des embrumes... »

    EYLINE « Merci… »

    LEO « Espérons juste que l'on ne tombe pas sur un super canon transformé à environ notre âge... »

    EYLINE « Il aurait aucune chance face à ton charme… Je t’aime Leo. N’en doute jamais… »

    Il se leva et prit ma main pour se diriger enfin vers cette ruelle. Je sentais que Leo n’aimait pas cette idée mais qu’il le faisait pour moi. Je le remerciais d’un baiser sur les lèvres avant que l’on rentre enfin vers ma nouvelle identité… On arrivait alors doucement au fin fond pour entrer dans une boutique de livre noir. Je fis signe à Leo de me suivre. Je me posais alors contre une étagère. Le commerçant n’était pas très loin. Je fis à Leo signe de se taire. Je fermais doucement les yeux pour essayer de pénétrer l’esprit du vendeur. Je n’avais encore jamais fait ça jusque là mais je savais que je pouvais y arriver. Le but était d’avoir une idée de la composition de son magasin et de savoir où chercher. Je fouillais pourtant avec peine tout en fronçant des sourcils. C’était ma première expérience réelle comme celle là à tenter de pousser un peu plus mon don. Je finis par trouver après dix minutes ce que je voulais. Je pris la main de Leo et l’entraina un peu plus profondément dans le magasin. Une fois dans le bon rayon mon doigt et mes yeux se posèrent sur chacune des couvertures. Ils finirent par s’arrêter sur un livre que je pris dans mes mains. Je regardais le sommaire avant de filer à une page et de chercher dans le chapitre. Je fronçais des sourcils avant de reposer le livre et de passer à un autre rayon pour prendre un autre livre et faire pareil. Je dus répéter la chose au moins cinq fois avant de sourire enfin. A une page du livre que je tenais dans mes mains je vis le pendentif que je possédais dessiné. Je lisais un instant avant de le refermer aussitôt et de partir vers le vendeur pour l’acheter. Une fois sortie de la boutique avec Leo, le livre rangé dans mon sac pour ne pas attirer l’attention je décidais de quitter l’allée des embrumes. Je ne contenais pas toutes les informations dans ce livre mais pour aujourd’hui ça suffirait.

    EYLINE « On peut rentrer à la maison… ? »

    Je voulais regarder ce livre mais sans des yeux curieux et en paix dans la chambre de Leo… Je regardais alors mon amour attendant sa réponse espérant qu’il me ramène chez ses grands-parents…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo McCute

avatar

Nombre de messages : 271
Age : 25
Date d'inscription : 24/11/2009

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Petite balade dans l'attente du retour (pv Eyline)    Dim 10 Oct - 23:24

EYLINE « Un nom de famille ou un prénom… Il m’a peut-être aussi baptisé à sa façon et le D serait le début de mon autre prénom dans cette nouvelle vie… Ou alors un nom de clan… »

Un prénom??? Elle était sérieuse??? ah ça non! Jamais il ne pourrait. Elle était Eyline, sa Eyline! Un autre prénom mais non voyons. Leo commençait a comprendre qu'il y avait de grande chance qu'il la perde. Après tout au milieu de ses semblables il serait plus un boulet pour elle qu'autre chose... Enfin ils prirent donc le chemin de l'allée des embrume non sans un petit baiser de Eyline avant. mais bien petit... A moins que se soit sa peur de la perdre qui lui donne cette idée? Enfin bref ils filèrent vers le fond de la rue. Là Eyline le guida vers une boutique qui vend des livres. Leo la suivi sans rien dire. Après un temps ou elle eut l'air de se concentrer elle l'entraina vers un rayon en particulier et ce mis a chercher.

Se sentant un peu inutile a rester planter là, Leo se mit lui aussi a prendre des livres et a chercher... Bon d'accord lui ne se concentrait pas sur le pendentif mais bien sur les personnage. Ben quoi le pendentif était une voix de recherche et lui vivant avec Eyline n'avait jamais vraiment prit le temps de s'intéresser a ce qu'elle était pourtant! Il fit donc des recherches et trouva rapidement ce qu'il voulait... Il lut rapidement ce qui l'intéressait et reposa le livre. De toute façon Eyline tellement concentré sur ses recherches ne lira pas dans ses pensées pour y découvrir ses propres recherches, donc il ne craignait rien... Une fois qu'elle eut trouvé ce qu'elle cherchait elle paya le livre au vendeur et les deux adolescents prirent le chemin du retours vers ce monde civilisé qu'était le chemin de traverse.

EYLINE « On peut rentrer à la maison… ? »

Enfin!!!! Leo savait qu'à la maison elle voudrait lire ce livre mais au moins une fois chez ses grands parents il ne risquait plus les mauvaise surprise du style que lui a fait le père "adoptif" (si on peut dire ça comme ça) de Eyline.

- c'est d'accord on rentre à la maison.


De toute façon ses recherches a lui il devait les faire chez lui aussi.. Puis bon d'abord il ne fallait rien précipiter... Il prit donc la main de Eyline et l'entraina aux cheminée qui permettait de rentrer chez soi. Il entra dans l'une d'elle et donne l'adresse de chez lui. Arriver chez ses grands parents il sortit de la cheminée pour laisser la place a Eyline et tout deux allèrent dans sa chambre. A peine entré Eyline sortit le livre du sac et se posa sur le lit. Elle commença alors a feuilleté frénétiquement le bouquin pour y trouver la page qui l'intéressait tant... Leo lui tournait vaguement en rond dans la pièce... Ils étaient seuls, ses grands parents étaient sortit... Il n'avait donc personne a voir en dehors de Eyline plonger dans son livre...

Bon aller bon sang... Elle avait tout le temps de lire ce livre plus tard! Comme lorsque lui dormait puisque ce n'était pas son cas à elle! Leo s'approcha donc doucement d'elle.

- Eyline...


Il lui prit doucement le livre des mains...

- Tu t'occuperas de ça plus tard... Tu as tout le temps de découvrir ça.. Tu as même toute la nuit toi... Si on passait enfin un peu de temps rien que tout les deux???


Avant de lui laisser le temps de répondre il l'embrassa doucement. Ben quoi?! Ils avaient passés la journée soit en compagnie de camarade de classe ( génial l'intimité ^^') soit a la recherche de ses semblables... Le livre atterrit donc par terre dans l'espoir qu'elle ne s'y replonge pas dans deux minutes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eyline Zanotti

avatar

Nombre de messages : 335
Age : 27
Date d'inscription : 04/04/2010

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15 ans (31 Août)
Alignement: Anti-vampire
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: Petite balade dans l'attente du retour (pv Eyline)    Lun 11 Oct - 1:13


    Je voulais rentrer à la maison pour pouvoir un peu étudier le livre en pure tranquillité. Je faisais les yeux doux à Leo pour qu’il accepte. Il savait très bien pourquoi je voulais rentrer. Il ne savait pas lire dans les pensées mais il commençait à me connaitre si bien… Je voyais qu’il n’était pas contre. Pour lui ça lui éviterait les mauvaises surprises. Je ne tenais pas trop compte de ses pensées. Il fut alors d’accord de vive voix. Je souris de plus belle pour le suivre tranquillement toute contente de pouvoir en découvrir plus dans pas si longtemps que ça. On arrivait alors très vite chez ses grand-parents. Une fois dans sa chambre je sortis le livre de mon sac pour commencer à le feuilleter et tomber sur la page du symbole de mon pendentif. « Donovan »… Voilà ce que signifiait le D. C’était un nom de famille en quelques sortes. Je voulus alors lire l’histoire de cette famille quand un être indésirable s’incrusta pour me tirer de ma lecture si intéressante…

    LEO « Eyline... »

    Nooon… Je ne suis pas là. Ce n’est pas moi. Occupée ! xD Je le sentis s’approcher doucement. Je ne relevais pas les yeux trop plongée dans mes recherches. Il commença à prendre MON livre des mains. Je le tenais bien fermement et du coup il m’entraina dans la suite du geste. Je continuais à lire pendant qu’il le tirait loin de moi. Il finit par réussir à me l’enlever des mains. Je lui jetais mon petit regard noir du style : tu me déranges là…

    LEO « Tu t'occuperas de ça plus tard... »

    EYLINE « Mais ! »

    LEO « Tu as tout le temps de découvrir ça.. »

    EYLINE « Je veux … ! »

    LEO « Tu as même toute la nuit toi... »

    EYLINE *râlement*

    LEO « Si on passait enfin un peu de temps rien que tout les deux??? »

    J’allais renchainer mais il me devança en m’embrassant doucement. J’allais quand même renchainer après ce baiser mais il me prit contre lui pour l’embrasser un peu plus encore. J’entendis le livre tomber à terre. Il ne cessait de m’embrasser. Au départ je pensais en profiter dès qu’il ferait une pause pour retenter de chopper le livres mais un baiser passionné restait un baiser passionné et difficile de ne pas y répondre. Peut-être qu’en fait le livre attendra en effet… Je finis par me laisser aller sur le lit tranquillement avec Leo. Oh Merlin ! J’avais oublié comme j’adorais chacun de ses baisers ! Je me laissais tomber en arrière Leo passant au dessus de moi. Je ne pus m’empêcher de sourire. Mes mains glissèrent contre son corps si chaud. Mon regard doucement s’obscurcissait alors que je me faisais un malin plaisir de poser ma main sur son cœur sentant son sang affluer à une vitesse… Je finis par me redresser et le faire basculer en arrière le passant au dessus de moi. Je savais que mon regard à ce moment n’était pas rassurant. Je lui disais alors de ne pas s’inquiéter, je me maitrisais très bien. A califourchon sur lui je posais mes mains sur son cœur en fermant les yeux. J’adorais sentir chacun de ses battements. Le petit truc c’est que ça avait tendance à m’assoiffer un peu… Je finis par enlever mes mains et me lever en douceur pour reculer. J’avais mes petites dents qui ressortaient avec un regard bien plus noir que jamais. Je ne lui sauterais pas dessus, je me maitrisais assez. Et puis je savais quoi faire si je perdais le contrôle… Je finis par sourire quand Leo voulut se relever pour me rejoindre.

    EYLINE « A ta place je n’essayerai même pas… Je n’ai qu’une envie et même si pour l’instant je la maitrise, je suis au bord tout de même de craquer… »

    Je fermais alors les yeux un instant. Mon corps contre l’armoire de Leo je respirais lentement pour sentir le moins possible son odeur qui embaumait toute la pièce. C’était un peu un cercle vicieux… J’adorais son odeur… Je voulais donc la respirer à plein poumon. L’envi montait en moi. Je devais alors tenter de respirer le moins mais plus je respirais et plus j’étais tentée et plus je voulais encore en sentir un peu. Prise par mon propre piège finalement je n’arrivais pas à redescendre, l’adrénaline montant de plus en plus intensifiant cette brûlure que je sentais au fond de ma gorge. La potion ? A ce stade elle n’aurait aucun effet. Et je souriais malgré tout. Je finis par lui tourner le dos et ouvrir à la volée son armoire tout de même où j’avais aussi mes affaires et la potion. Fermant l’armoire j’en bu une gorgée pour la recracher aussitôt. Impossible de l’avaler. Oups… Peut-être aurais-je pas du m’envoûter comme ça avec le mécanisme de son cœur. Moi qui pensais être bien plus fort. Je respirais un grand coup faisant tomber de ma main la fiole qui se répandit sur le sol. J’étais en fait loin de savoir que la pierre que je portais par le pendentif accéléré les effets sur moi. En d’autres termes depuis que je portais le pendentif doucement les effets de la potion étaient en train de diminuer, accentué par un peu de plaisir à sentir son cœur et le tour était joué. Mais ça bien évidemment je ne pouvais pas le savoir n’ayant pas eu le temps de tout lire dans mon livre. Le soleil qui traversait la fenêtre de Leo commença alors à avoir son effet sur moi me faisant hurler de douleur avant que je me décale rapidement dans l’ombre le bras bien brûlé et les dents sortis. Mon regard se posa une dernière fois sur Leo avant que je ne recule. C’était ça ou je le mordais pour assouvir cette soif bien plus violente encore que ce que j’ai pu connaitre jusque là. La lumière m’aveuglait doucement et je finis par me réfugier dans les escaliers qui se trouvaient vraiment sombres. Mon instinct me disait de chasser… Ma raison me disait de lutter… Si jamais je me mettais à chasser je savais quel serait ma proie. Je me l’interdisais… Je finis par m’asseoir dans l’escalier les mains tremblantes la gorge douloureuse. Je fermais les yeux espérant que ça passe. Si j’avais pu pleurer, je l’aurais fait… Seulement je n’étais plus qu’une ombre dans le peu d’humanité qui me restait… tout ce que je voulais, c’était boire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo McCute

avatar

Nombre de messages : 271
Age : 25
Date d'inscription : 24/11/2009

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Petite balade dans l'attente du retour (pv Eyline)    Lun 11 Oct - 18:37

Leo mit quelques minutes mais il réussit a lui faire oublier son livre. ^^ Qui pouvait résister a un baiser? Pas elle en tout cas et ça Leo commençait a le comprendre. L'effet était vrai aussi dans le sens inverse il fallait le reconnaitre... En tout cas Eyline finit par l'attirer a elle et ils finirent allonger Leo sur elle s'embrassant avec passion. Leo n'aurait échangé ces moments avec elle pour rien au monde. Elle était son petit rayon de soleil, celle qui lui permettait de tenir dans des moments pourtant pas toujours très simple.

Alors que tout allait pour le mieux Eyline fit basculer la situation et alors qu'elle était sur lui il croisa son regard... Noire de jais... Flute elle perdait le contrôle? Non elle le rassura de toute évidence elle continuait encore a se contrôler... Elle posa alors ses mains sur son coeur. Leo savait qu’elle aimait beaucoup faire ça... Mais il savait aussi qu’il fallait un peu garder ses précautions. Eyline était capable de perdre le contrôle a tout moment. Mais là elle semblait gérer et elle avait prit la potion peut de temps avant a peine quelques heure donc bon ça devrait allait.

Pourtant elle finit par se lever et se colla contre l’armoire. Quelque chose n’allait pas ??? Leo se leva ou du moins voulu se lever pour la rejoindre mais elle l’en arrêta net. S’il se levait elle risquait de le mordre… Etrange… Habituellement la potion durait plus longtemps…Elle ouvrit l’armoire sortit une fiole de potion et essaya d’en boire… Bon oki… Leo commença a flipper… Elle recracha tout d’un bloc… c’est alors que le soleil lui brula la peau… Bon ok là il y avait quelque chose de pas naturel… Le pire dans tout ça c’est qu’il ne pouvait pas s’approcher sans risquer de la pousser aux bouts de ses forces. Mais quand même ce n’était pas normal que la potion ne fasse déjà plus effet. Leo se retrouva donc tout seul dans sa chambre avec sa petite copine devenue inapprochable qui avait pourtant besoin d’aide ! Mais pourquoi ne s’était-il pas renseigner sur ces semblables ? Ça lui aurait été bien utile en ce moment…

Alors qu’il tournait en rond dans sa chambre son regard se posa enfin sur ce livre…. Ce foutu livre qu’elle avait été chercher dans cette bibliothèque. Mais voilà la source d’information qu’il cherchait !!!! Mais pourquoi il n’y avait pas pensé avant ?! Se maudissant il prit donc le livre et chercha le bon chapitre… Alors qu’il le parcourait à la recherche d’information il tomba sur la page du pendentif… Il lut rapidement et stoppa net quand il y lut les effets que le collier avait sur ceux qui le portaient… Pas étonnant ! Bon sang mais pourquoi il l’avait stoppé dans ses recherches… Il fallait alors faire quelques choses…

Leo passa donc doucement la tête hors de sa chambre. Déjà il entendit Eyline lui dire de rester loin d’elle. Leo garda donc une bonne distance avec elle. Il comptait lui expliquer calmement les effets du pendentif mais a ce moment là on entendit la porte d’entrée et des pas s’approchant des escalier… Sa grand-mère était de retours et allait d’une seconde a l’autre tomber sur une jeune fille qui ressemblait plutôt a un animal qu’à l’adorable adolescente qu’elle était habituellement… Pas possible de dire a sa grand-mère de s’arrêter sans crier ce qui risquait de faire perdre le peu de contrôle qu’elle avait encore sur elle… Et Leo ne pouvait pas non plus laisser sa grand-mère servir de repas a sa copine… Il fallait faire quelque chose… Sans vraiment réfléchir il se précipita alors. Mais pas pour arrêter sa grand-mère comme on aurait put le croire mais plutôt direct en direction d’Eyline.. Il tendit le bras et lui arracha violemment le pendentif des mains. Par chance elle était encore en train de le regarder. Il avait un effet assez hypnotisant au début … Oui pas de doute a ce sujet. Une fois le bijou dans ses mains il ne s’arrêta pas et continua sa course jusqu'au bas des escaliers disant un rapide bonjour a sa grand-mère. Eyline ne l’avait pas suivi certainement sous le choc. Il en profita donc pour cacher le pendentif dans une boite en argent qu’il y avait dans le salon et fit demi-tour pour rejoindre sa copine qui devait plutôt être déstabilisée. Il espérait aussi beaucoup que les effets de la potion recommencerait doucement a agir.

-Eyline ? sa va ? Euh…. Tu devrais peut être reprendre un peu de potion… Je suis sure que tu arriveras à boire maintenant.

Il la regardait attendant une quelconque réaction tout en restant sur ses gardes au cas où l’effet du pendentif durerait un peu plus longtemps que prévue. Non mais je vous jure quelle idée il a eu son « père » de lui faire cadeau de ça ? Merci du cadeau. Si son but était de tuer Leo il n’avait qu’à s’en charger lui-même ! Franchement peut être que Leo a vue juste peut être que c’était la seule solution qu’il avait eu plus tôt… Mais bon il avait encore du temps pour y penser…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eyline Zanotti

avatar

Nombre de messages : 335
Age : 27
Date d'inscription : 04/04/2010

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15 ans (31 Août)
Alignement: Anti-vampire
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: Petite balade dans l'attente du retour (pv Eyline)    Lun 11 Oct - 19:42


    Je me sentais complètement perdre pied. Je finis par m’asseoir dans l’escalier préférant tenter de m’évader l’esprit. Pas facile quand votre petit ami ne vous donne qu’une envie : se faire bouffer. Mon dieu que j’adorais cette odeur. Ma gorge ne me piquait plus elle me faisait carrément souffrir. Tenir avant de céder ne serait qu’une question de temps et je le savais. Je devais fuir cette maison seulement le soleil m’en empêchait. Le meilleur moyen alors pour Leo serait que ce soit lui qui quitte cette maison. Ainsi je ne risquerais pas de lui faire du mal. Il finit par bouger. Je le sentais s’approcher malgré mes yeux fermés. Je tentais de les garder clos pour éviter de me jeter sur lui. Il m’arracha alors le pendentif d’autour de mon cou. Je ne réagissais pas extérieurement mais en moi c’était une guerre contre laquelle je luttais de plus en plus difficilement. Je le sentis alors descendre. Il finit par me rejoindre. Grossière erreur. Je n’étais pas sevrée. Il risquait beaucoup…

    LEO « Eyline ? Ça va ? Euh…. Tu devrais peut être reprendre un peu de potion… Je suis sure que tu arriveras à boire maintenant. »

    Je finis doucement par me relever. Le seul moyen de pouvoir combattre une tentation quelle était-elle ? Céder. Je ne tiendrais pas longtemps. Plus je me retenais et plus le besoin de son flux vital devenait intense. Et si je cédais ? Et si je ne me retenais pas ? Arriverais-je mieux à me contrôler. Mes pensées m’obscurcirent… Le collier n’était plus sur moi mais c’était bien trop tard pour faire machine arrière. La potion suffira-t-il ? Je risque aussi d’avoir besoin de temps… Or le temps nous manquait. Je finis doucement par m’approcher de Leo posant ma main sur son torse recouvert de son t-shirt. J’agrippais le tissu pour l’approcher vivement de moi. Mes lèvres se posèrent alors si près de la nuque, mon odorat sentant la moindre parcelle de sa peau. Je voulus mordre mais il me tira pile au même moment pour remonter… Je lui fis faire demi-tour pour que mon regard croise le sien. Sa puissance le captiva malgré lui.

    EYLINE « Ferme-les volets… »

    Mon don agissait puissamment sur Leo de façon à ce qu’il fit ce que je lui dis sans broncher. Une fois la pièce dans la pénombre je fermais la porte de la chambre pour qu’on se retrouve en intimité. Je vins alors vers lui. L’idée de prendre la potion n’était plus de mises… Arrêtant de lutter c’est comme si tout à coup je me sentais plus moi-même que jamais. Je me sentais libre. Mes lèvres en feu retrouvèrent les siennes dans un baiser brulant. Mon don de « persuasion » cessa sur Leo remplaçait par l’intensité de ce baiser qui pourrait surement ne pas le laisser de marbre. Mes lèvres se retrouvèrent doucement dans sa nuque. J’inhalais ce parfum si exquis. Je me laissais emporter prenant sn poignet pour l’apporter à mes lèvres. Je sentais de la réticence de son côté. Je déposais un simple baiser sur ses veines. Il se détendit tout en gardant un œil sur mes gestes. Vous savez quoi ? Dès le début il aurait du fuir… Mes dents doucement et discrètement finirent par se planter dans sa chair. Si délicatement qu’il ne sentait presque rien peut-être à part des picotis. Me laissera-t-il continuer dans cette voix ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo McCute

avatar

Nombre de messages : 271
Age : 25
Date d'inscription : 24/11/2009

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Petite balade dans l'attente du retour (pv Eyline)    Mar 12 Oct - 14:14

LEO « Eyline ? Ça va ? Euh…. Tu devrais peut être reprendre un peu de potion… Je suis sure que tu arriveras à boire maintenant. »

Elle se releva oufff c’était bon signe. Enfin c’est-ce qu’avait crut Leo mais bon lui n’avait pas le don de lire dans les pensées… Mais il se trompait. Décidément en ce moment ça lui arrivait souvent… ^^ ‘ Eyline s’était certes levée mais au lieu d’aller chercher la potion dans la chambre de Leo elle s’avança vers lui. Il la laissa faire…Ben quoi après tout si son raisonnement était bon elle devait commencer a redevenir elle-même … Sauf… que là encore il avait vu tout faux. Elle mit une main sur son t-shirt… et s’approcha doucement de sa nuque. Alors qu’elle s’apprêtait a le mordre Leo réagit au quart de tour! Ben oui il ne faut jamais prévoir a l’avance ses réactions avec Eyline… son don de lire dans les pensées avait tendance a faire un peut tout foirer… Enfin bref il l’attrapa la tira en arrière, passa devant elle s’apprêta regagner sa chambre un moment ne serais-ce que pour prendre la potion. Mais avant qu’il ait put faire trois pas… Le voilà en train de croiser ce regard. Ohhh Mon ses yeux. Ils sont tellement beau. Tellement envoutant tellement hypnotisant . Il n’y avait plus qu’eux qui existait… Enfin eux et une toute petite voix qui lui disait de se ressaisir mais bon contre les yeux elle n’avait aucune chance cette petite voix. Cette attraction a ce moment là était plus forte que tout… Aussi quand elle lui ordonna de fermer les volet de sa chambre il le fit sans même réfléchir, ni opposer la moindre résistance. Alors Eyline vint et s’approcha doucement de lui. Un baiser et les yeux furent oublié, remplacer par l’amour, le véritable amour qu’il avait pour lui. Non mais comment résister a ses baisées a elle. Pas lui en tout cas… Il serait prêt a tout pour elle… De ses lèvre elle passa à sa nuque. Il la prit doucement par les hanche ayant presque oublier ce qui s’était passé avant. Eyline pouvait changer tellement rapidement de toute façon. De la nuque elle passa au poignet… Là il commença a se douter que quelque chose n’allait pas… Il aurait du tout stopper. Mais que voulait vous… On ne vas pas changer l’histoire.. Il la laissa d’abord y déposer des petits baiser… Son poignet commença a picoter de plus en plus mais il mit ça sur le compte de sa propre nervosité. Jusqu’à ce qu’il sentit un picotement beaucoup plus puissant qu’un autre… Alors ses sens revinrent au quart de tour pourrait-on dire… Il senti un chatouillis étrange le long de son poignet à l’endroit ou le sang coulait un peu… Décidément heureusement qu’il n’était pas hémophile… Il y a quelques mois il aurait juste tirer son poignet en lui disant de se reprendre… Mais maintenant il la connaissait que trop bien. Quand elle était dans cet état une seule chose pouvait venir en aide a Leo. Il fallait trouver quelque chose qui la tentait au moins autant que son sang voir plus… et Leo ne connaissait qu’une chose qui pouvait rivaliser… Une seule qui lui vint en tête là tout de suite… et joua donc son propre jeu. Eyline ne l’ayant pas franchement mordu ( oui elle n’était pas encore à la vrai grosse morsure qui ne serait tarder la connaissant ^^’) elle ne pouvait pas boire beaucoup de sang ( d’où le très léger fourmillement ressentit qui aurait était bien plus intense sinon il en avait déjà fait l’expérience…). Il attrapa la main qui ne tenait plus son poignet et commença a y déposer des baisers dessus. Il fit donc ce qu’elle avait fait mais dans le sens inverse. Il remonta doucement le long de la nuque, puis arriva sur la joue et finit par lui remonter délicatement le menton pour enfin pouvoir atteindre ses lèvres.

- Je préfère ça à la morsure… C’est beaucoup plus agréable.

Il l’embrassa alors a nouveau mettant de coté de sentiment de fragilité qu’il avait ressentit face a elle quelques instants plus tôt. Ce sentiment qui lui répétait sans cesse qu’il était plus un poids pour elle que un bien fait. Bizarrement quand il voyait la réaction qu’elle avait a ses baisés il ne pouvait que contredire ce sentiment. Si il n’était rien de bon pour elle alors pourquoi craquait-elle à chaque fois quand il l’embrassait? Passant son poignet dans le dos de Eyline ( ben quoi c’est ça manquerait plus qu’il le laisse sous ses dents… C’est sa peau qu’il veut sauver!!! ^^ ) et son autre main dans sa nuque il se laissa en partie aller n’oubliant d’être plus attentif que précédemment aux réactions étrange que pourrait avoir Eyline.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eyline Zanotti

avatar

Nombre de messages : 335
Age : 27
Date d'inscription : 04/04/2010

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15 ans (31 Août)
Alignement: Anti-vampire
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: Petite balade dans l'attente du retour (pv Eyline)    Lun 18 Oct - 12:17


    HJ : Dis-toi que tu as de la chance que je suis passée en première dans les oraux et que du coup ben j'ai rien à faire jusqu'à 12h30 et que j'ai oublié de prendre mes affaires en cours pour réviser pendant notre temps libre x) Du coup j'ai pu te rep. A voir si Lea aura la même chance lol ...



    Leo avait dans l’idée de me refaire boire de la potion. Personnellement je n’étais plus tellement en état de boire ce truc. Je considérais cette potion comme une hérésie. Plus ça allait et plus je me sentais différente. Peut-être même mieux et moins morose que d’habitude. Je ne m’étais jamais senti aussi vivante de ma vie. C’est comme si une nouvelle naissance m’était offerte. Je ne voulais pas la taire par cette potion. Je laissais cette partie prendre possession complète de moi. Qu’y avait-il de mal à être ce que je suis après tout ? J’étais ce que j’étais et je n’avais pas à boire de la potion pour qu’on m’accepte. Je ne me rendais pas encore l’importance de l’impact que pouvait avoir un tel choix sur ma vie… En tout cas j’en prenais un peu trop gout si vous voulez mon avis… Mais bien évidemment qui disait sans potion disait manque de contrôle de moi-même. J’aurais pensé que ça pouvait seulement être vis-à-vis du sang mais je me trompais bien trop… Il s’agissait aussi de mes dons. La potion les diminuait. Je sentais leur puissance dans mes veines. Ne pas m’en servir ne me paraissait pas logique. Le premier qui eut le droit de faire face à ça fut Leo… Une partie de moi condamnait cet acte mais c’était bien trop enivrant d’avoir le dessus sur quelqu’un pour que ça fasse le poids. Si Leo ne voulait pas ? Ce n’est pas grave j’avais mon don pour l’en inciter. Heureusement pour lui que je prenais de l’influence pour des choses moindres comme fermer les volets. Seulement même si j’en prenais goût jamais par amour je ne pourrais le forcer à quelque chose de gros… ça aussi c’est ce que je pensais.

    Une fois la pièce dans la pénombre et la porte fermée, mon corps avancée de lui-même comme une évidence vers celui de Leo pour lui prendre ce petit liquide vital aussi bien pour lui que pour moi. Je n’y allais pas non plus comme une brute assoiffée. Peut-être l’amour encore une fois mais je faisais attention à ne pas lui faire trop de mal. Il ne devrait avoir que des picotis. Moi je ne pouvais plus lui résister. Je sentais une partie de lui rentrer en moi, coulant dans ce corps à moitié mord lui redonnant une force que je n’aurais pu soupçonner. Leo avait ses mains posées sur mes hanches comme un appuie qui ne me dérangeait pas. Leo ne comprit pas tout de suite ce qu’il lui arrivait. Moi je me servais comme si c’était open-bar. Plus je prenais et plus je voulais. Plus rien ne pouvait m’arrêter. Je le voulais entièrement. Mes sens me disaient d’aller jusqu’au bout de mon acte… Jusqu’à la dernière goutte… Mon cœur me disait d’y aller doucement. Ma raison ? Je n’en avais plus du tout… Je savais que je ne pourrais plus me retirer de moi-même comme ça. J’étais bien trop jeune et si peu soumise au sang humain que quand j’en gouttais je ne pouvais savoir doser. J’y allais encore doucement mais je ne tarderais pas à accélérer ma prise de sang comme une intense satisfaction que je cherchais particulièrement à retarder par simple plaisir…

    Leo m’attrapa la main et commença à déposer à son tour quelques baisers me faisant frissonner, arrêtant tout aussi ma prise un instant. Surprise ? Oui… J’aurais plus pensé qu’il me repousse… Qu’il tente de me raisonner. Mais non, Leo m’embrassait le poignet à la place. C’était le summum du plaisir qu’il pouvait me donner pour mon côté vampire. Ses baisers doucement remontaient le long de mon bras. Mes lèvres quittèrent d’elles-mêmes sans rechigner son poignet simplement pour le regarder faire tout en appréciant simplement le geste. Son baiser dans la nuque me remua complètement. Ses lèvres sur ma joue étaient déjà ardemment désirées. Sur mon menton… ça devenait un supplice. Je voulais les retrouver. Amour avec un grand A c’est la seule chose qui aurait pu me détourner sans même difficulté. Cet Amour qui me donne plus l’envi de l’embrasser que de le mordre. Il prenait doucement le dessus… Les lèvres tout de même avec un peu de sang il n’hésita pas à les atteindre.

    LEO « Je préfère ça à la morsure… C’est beaucoup plus agréable. »

    Je souriais légèrement un peu coupable alors qu’il m’embrassait de nouveau. Je ne pus m’empêcher de lui rendre ce baiser. Es-ce ce baiser qui me coupait cet envie ou me serais-je trop servi pour avoir faim de nouveau. Un peu des deux à mon avis… L’un n’allait pas sans l’autre. Je me rendais compte de l’importance de Leo dans ma vie. L’importance aussi de ce besoin de boire. Et si j’oubliais la potion ? Et si c’était lui mon donneur ? Je refusais de tuer ou d’en prendre à un autre. Je voulais que ce soit lui. Il me connaissait si bien… Il savait comment m’arrêter. Ce ne pouvait être que lui. Par amour je ne toucherais pas à quelqu’un d’autres. Pour moi boire son sang était quelque chose de plus intense… plus important que si c’était une personne au hasard. Le plaisir de sentir une partie de lui couler en moi…

    Il passait doucement son poignet dans mon dos et son autre main dans sa nuque, il se laissait complètement aller dans ce baiser. Je sentais doucement mes petites dents se recacher et mes yeux redevenir à l’anormal. Jamais je n’aurais pensé qu’un baiser puisse me faire redevenir moi-même. Et quel baiser ! Je ne voulais plus le stopper. Je posais mes deux mains dans la nuque de Leo sans quitter ses lèvres. Je finis par sourire et l’embrasser de nouveau pour chopper son t-shirt de la main et l’attirer vers moi alors que je reculais doucement. Je me laissais me poser sur le lit pour l’attirer sur moi tout en continuant à l’embrasser. Je le laissais au dessus pour une seule raison : on ne sait jamais que ça redérappe vers son sang même si j’ai l’air d’avoir bien… « mangé ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo McCute

avatar

Nombre de messages : 271
Age : 25
Date d'inscription : 24/11/2009

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Petite balade dans l'attente du retour (pv Eyline)    Ven 22 Oct - 16:03

Le coup le Leo avait marché comme il l'avait pensé. En effet Eyline ne put résister longtemps. Leo avait un petit sourire aux lèvres en la voyant craquer. Il adorait voir le "pouvoir" qu'il avait sur elle... Quand il l'avait embrassé au début il avait sentit le gout de son propre sang et s'était vaguement demandé pourquoi l'aimait-elle tellement puisque lui-même trouvait ça plutôt écœurant. Mais bon le gout était vite passé et après quelque secondes il sentit même ses petite dents ( dangereuse!!!^^) revenir a leur place. Alors qu'il venait de passer son poignet dans son dos, Eyline l'attrapa par la nuque a son tour. Leo la laissa faire notant au passage qu'elle avait dut boire plus de sang qu'il n'avait pensé car son fourmillement au poignet persisté...Mais bon se n'était pas un soucis pour le moment. Eyline l'attira alors doucement a lui par son t-shirt et ils finirent les deux sur le lit, Leo sur Eyline. Noté que habituellement Eyline tenait toujours a renverser la situation... pas cette fois il fallait croire. Leo était loin de se rendre compte de ce petit détail lui. Si embrassait Eyline avait un sacré effet sur elle, il ne pouvait pas nier que sur lui aussi...

Chaque fois c'était pareil. Il entrer dans une autre réalité. Une réalité ou rien n'existait vraiment où ses soucis passait en second plan et où il était tout simplement heureux. Et dire que au début Eyline essayait toujours de l'éviter... Si ce soir là il y a déjà quelques mois il ne l'avait pas renversé sans faire exprès... et donc trouver ce prétexte pour essayer de a comprendre cette fille étrange, ils ne seraient pas ensemble aujourd'hui. Enfin toujours est-il que aujourd'hui on ne peut pas nier qu'ils s'aiment vraiment ces deux là.

Ils étaient donc là en train de s'embrasser. Leo aurait put passer des heures a la serrer contre lui. Au fil des baisés il passa un bras sous le haut de Eyline et la sentit se tendre immédiatement. Puis les baisés s'arrêtèrent et Eyline finit une fois de plus assise a l'autre bout du lit...

Bon oki... Ce n''était pas que Leo était pressé loin de là... Mais il ne comprenait pas pourquoi Eyline acceptait de se fiancer a lui, avait était plusieurs fois sur le point de le faire de sa propre initiative... mais stoppait toujours avant... Enfin oui il comprenait en partit bien sur... Elle avait peur mais peur de quoi???

Il s'avança donc doucement la serra dans ses bras.

- Eyline euh... tu veux peut être en parler?

L'avantage d'avoir une copine qui lit dans les pensées c'est qu'elle savait toujours de quoi on parler même quand on était pas forcément très clair.

- Je ne comprend pas d'où viennent tes peurs...

Leo l'avait plus murmurer qu'autre chose.. Et oui l'inconvénient c'est que du coup on avait toujours l'impression de moins bien connaitre sa copine qu'elle même vous connaissait et pas facile a avouer surtout quand on a l'impression d'être passé a coté des indices qui répondrait a vos questions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eyline Zanotti

avatar

Nombre de messages : 335
Age : 27
Date d'inscription : 04/04/2010

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15 ans (31 Août)
Alignement: Anti-vampire
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: Petite balade dans l'attente du retour (pv Eyline)    Ven 22 Oct - 17:00


    Je l’attirais doucement vers le lit avec moi juste en dessous de lui. Je ne pouvais plus quitter ses lèvres. J’adorais l’embrasser. Finalement la couleur de mes yeux redevenait aussi normale. Je sentais ce besoin d’être tout contre lui. Il me serrait tout contre lui. Tout se passait bien jusque là seulement il passa sa main sous mon t-shirt. Je sentis une forte adrénaline en moi me poussant à très vite me retirer loin de lui. Non je ne risquais pas de le mordre… Mais j’avais très bien senti ce dose qui avait fait accélérer l’afflux du sang dans mes veines. J’avais peur… Assise au bout du lit je ne faisais pas fier allure. Je sentais Leo s’inquiéter et se demander qu’es-ce qu’il se passait encore pour que je réagisse une seconde fois de la même façon dès qu’il commençait à me toucher. La première fois j’avais cru que c’était parce que je risquais de le mordre. J’avais confondu la soif avec cette adrénaline qui venait du fond de mon corps. Je ne savais trop l’expliquer mais dès qu’elle apparaissait quand entre nous ça devenait plus intime j’avais peur. N’avais-je pas confiance en Leo ? Si… Mais c’était naturel d’avoir peur pour sa première fois. Je n’avais que 15 ans après tout. Je paraissais si mature et si forte par ma condition mais dans la tête je ne restais qu’une demoiselle encore à peine à l’adolescence et loin du monde adulte. Je peinais pour certaines choses… Leo finit par se rapprocher de moi. Je restais sur mes gardes avant de finir par le laisser me prendre dans ses bras. Lire dans ses pensées pouvait être très pratique parfois pour connaitre les intentions des autres. Avec Leo je ne craignais rien…

    LEO « Eyline euh... tu veux peut être en parler? »

    Je fis non radicalement de la tête. Il insista…

    LEO « Je ne comprends pas d'où viennent tes peurs... »

    Je le regardais vraiment s’inquiéter. Il n’arrivait pas à comprendre. Je ne voulais pas en parler mais me taire n’arrangera pas les choses. Si j’avais accepté de me fiancer avec lui ce n’était pas non plus refuser de communiquer quand il y avait un souci. Ce n’était pas ça un véritable couple. Au fond je savais que je n’avais pas le choix. Je savais aussi que ça me ferait du bien de cracher le morceau. Mais j’avais peur… Je me sentais faible sur le coup… Faible de mes propres envies. Faible face à lui. Faible face à tant de choses…

    EYLINE « Je… » dis-je en me mordant les lèvres mal à l’aise. « J’ai peur de ce que je peux ressentir. Peur du danger dont je pourrais être. J’ai déjà les peurs d’une fille de mon âge mais en plus je reste ce que je suis Leo… Et si je te mordais en même temps sous l’emprise de l’adrénaline ? Et si je ne me contrôlais plus ? Je ne sais déjà pas ce que ça fait… Je n’ai pas envi de prendre de risques et te blesser… »

    Prenais-je tout à coup le choix de ne jamais le faire avec lui ? Ma raison m’y poussait. Je n’étais pas rassurée sur l’idée. Je ne pouvais donc pas dire oui. J’avais trop peur de blesser Leo…

    EYLINE « J’espère que… tu ne m’en veux pas… »

    Je baissais le regard vraiment hésitant. J’étais loin d’avoir à ce moment l’idée qu’en douceur peut-être qu’on pouvait y arriver : Petit à petit. Moi tout ce que je voyais c’est le mal que je risquais de lui faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo McCute

avatar

Nombre de messages : 271
Age : 25
Date d'inscription : 24/11/2009

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Petite balade dans l'attente du retour (pv Eyline)    Ven 22 Oct - 17:54

Leo serrait Eyline dans un ses bras. Un moyens pour lui de la rassurer. Il savait que par moment elle avait plus besoin de sentir que quelqu'un la protégeait... Un peu comme une petite fille... En même temps habituellement c'est a elle de protéger les autres contre elle même donc bon... Il était normale d'avoir besoin de quelqu'un dans ses circonstances. Leo voyait bien qu'elle ne voulait pas en parler pourtant il fallait le faire. Leo était inquiet et avait beau chercher les réponses il ne les trouvait pas. Il avait besoin d'aide sur ce coup là. Il continuait a la serrer plus fort contre lui... Mais l'inquiétude ne le quittait pas... Alors il écouta attentivement qu'elle se décida enfin a parler. Pas question de l'interrompre il écouta jusqu'au derniers mots sans bouger le petit doigt.

« Je… » « J’ai peur de ce que je peux ressentir. Peur du danger dont je pourrais être. J’ai déjà les peurs d’une fille de mon âge mais en plus je reste ce que je suis Leo… Et si je te mordais en même temps sous l’emprise de l’adrénaline ? Et si je ne me contrôlais plus ? Je ne sais déjà pas ce que ça fait… Je n’ai pas envi de prendre de risques et te blesser… »

Leo ne répondit rien a ça... Il digérait l'information... En vérité il n'avait pas vu que les effet de l'accident en elle pouvait poser problème...

« J’espère que… tu ne m’en veux pas… »

Leo écoutait mais en même temps était a des lieux d'ici. Il se souvenait de ses débuts avec Eyline. Au moment ou même l'embrassait pouvait être risquait... Cela faisait longtemps bien-sur qu'ils avaient dépassé ce stade... Pourtant elle l'avait même abandonner en pleine bibliothèque et évité pendant trois jour a cause ça... Leo ne put réprimer un petit sourire a repensant a ça. C'est vrai pour lui le coté différent faisait partie d'elle et ne la différencier pas vraiment des autres... Il avait oublié les doutes que lui même avait eut au début... mais surtout les doutes qu'elle avait eut elle au début. Il en avait fallut des discourt pour qu'elle accepte de rester avec lui.

- Tu te souviens de nos début ensemble?On passait rarement une journée ensemble sans que tu sois sur le point de me bouffer, et le pire c'est que je ne le savait même pas... Pour moi tu étais juste une fille très étrange... Il t'as fallu du temps avant de me dire ce que tu étais. Je me souvient encore la peur que tu avais... et presque la colère quand tu as vu que je n'ai pas prit mes jambes a mon cou. d'ailleurs cette soirée aussi tu as faillit me dévorer... C'est le jours ou j'ai eut le plus peur que tu n'y arrive je crois. Pourtant non je suis toujours vivant. Moi aussi j'ai eu peur par moment... et tout à l'heure aussi j'aurais put avoir peur quand tu m'as mordu... mais je crois que j'ai comprit qu'il y avait pas de raison de paniquer. ( il la lâcha et lui souleva le menton pour la forcer a le regarder dans les yeux.) Je ne dis pas que si je tombe sur un de tes semblable je ne serais pas mort de trouille... du moins tant que je ne le connais pas... Mais toi je sais que je ne risque rien avec toi. Aujourd'hui je t'ai arrêté juste en t'embrassant et même avant quand je ne savait pas encore comment de stopper... Tu trouvais toi même le moyens. Pourtant à l'époque tu ne te contrôlais pas vraiment non plus... Au début tu ne supportait carrément pas que je te tiennent les mains! Puis tu as beau avoir de très beau réflexes... Tu n'as pas une force sur-humaine^^ et comme tu guérit vite se sais que je peut t'envoyer valdinguer a travers la chambres sans risque^^


Bon la fin c'était surtout une pointe d'humour car Leo se voyait mal faire ça mais il savait que si sa vie en dépendait il le ferait certainement... Mais en tout derniers recours...

- Il y 5 mois quand on a commencé a sortir ensemble... Tu pensais que l'on pourrait vraiment finir fiancé l'un à l'autre, a vivre ensemble? Ou ne serais-ce que passer des heures dans les bras l'un de l'autre?


Leo savait que la réponses était non! Il avait dut faire des pieds et des mains pour qu'elle comprenne que le risque était moindre que ce qu'elle pensait et que ça n'arrêterait pas Leo!

- Eyline tu n'es pas dangereuse pour moi! et j'aimerais aussi pouvoir te rassurer sur ce que ça fait... mais j'en est pas la moindre idée... ( puis voulant détendre l'atmosphère car n'aimant pas avouer ce genre de chose)Je pourrais te proposer de le demander a ma soeur qui elle le sait très bien au dernière nouvelles... Mais je sais pas laquelle tuera l'autre... Je t'aime Eyline et jamais je ne te laisserait faire quelque chose que je sais que tu regrettera plus tard!


Leo pouvais peut être paraitre mazo mais jamais il ne laisserait Eyline le tuer il en était sur! Il la reprit alors dans ses bras et la serra contre lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eyline Zanotti

avatar

Nombre de messages : 335
Age : 27
Date d'inscription : 04/04/2010

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15 ans (31 Août)
Alignement: Anti-vampire
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: Petite balade dans l'attente du retour (pv Eyline)    Dim 24 Oct - 23:30


    Ce n’était pas facile pour moi. Mais la question restait : es-ce que si je n’étais pas ce que j’étais j’aurais céder depuis bien longtemps ? ça faisait bien cinq mois qu’on était ensemble. Je lui étais destinée par le cœur et l’âme. Aurais-je accepté de lui donner mon corps en complément de la situation ? Simplement devenir une femme… J’hésitais sur la réponse à cette question. Etais-je prête si je n’avais pas mes peurs intérieurs qui me rongeaient et m’obligeaient à m’écarter de Leo quand je sentais cette adrénaline monter en moi. Je savais que parfois je le désirais malgré moi. C’était une chose que je ne contrôlais pas vraiment. Leo me faisait craquer, il n’y avait pas de doutes. Ses baisers étaient un réel plaisir pour moi. Après tout il n’y avait pas d’âge pour vivre. De toute façon j’avais l’éternité. Raison de plus pour attendre ? Après tout je n’étais pas obligée de me précipiter et attendre une trentaine d’années. Seulement j’oubliais que Leo contrairement à moi n’était pas immortel. Je savais que ce problème risquait de compliquer les choses très vite. J’avais l’apparence d’une adolescente. Quand il aura 17 ans on commencera à voir la différence entre nos âges physiques. Je n’aimais pas l’idée de le voir vieillir. Ça accentuait ma peur de le perdre et qu’il finisse par choisir une autre fille un peu plus de son âge physique. Parfois je me disais que mes fiançailles étaient une erreur. Parfois je me disais aussi que je ne pourrais vivre sans lui et que lui donner cette clé de l’immortalité serait peut-être une réponse à mon problème. Seulement je ne pourrais pas lui infliger cette souffrance continuelle. Vous me direz ça serait plus facile entre nous. Je ne serais plus tentée de le vider de son sang. On pourrait vivre librement. Mon côté sombre voulait le faire devenir comme moi mais la lumière en moi qui me maintenait pour l’instant humaine me stoppait net.

    Tout ça pour en revenir au sujet principal. Pourquoi ne pas le vouloir ? Leo était un homme gentil et aimant. Si attentionné que je ferais une erreur de ne pas lui confier cette partie de mon jardin secret. Oui mais ne voudrais-je pas respecter la tradition de ma famille ? Nous étions des sangs purs italiens. Je n’oubliais pas mes origines et les contes que me lisait ma mère quand j’étais toute petite. Ils parlaient souvent de couples se mariant et ensuite ayant des enfants. La moralité était bien de garder ce genre de choses pour après le mariage. Des enfants… et voilà que l’idée me giflait violemment. Je savais que ça aussi jamais je n’y aurais le droit. Je restais stérile pour l’éternité. La vie éternelle contre l’impossibilité de la donner à quelqu’un d’autres…

    En y repensant je tombais de si haut… La possibilité d’aimer et pourtant de ne pas donner naissance et une suite à cet amour. Pourrais-je infliger ça à Leo ? Il n’en avait pas encore conscience et surement pas l’envie mais dans une quinzaine d’années ? Tant de choses qui m’étaient impossible d’avoir ou de donner. Je n’étais pas faite pour un humain et je le savais au fond de moi. Même fiancée je devrais faire un choix dans deux ans au plus tard et je le savais pertinemment au fond de moi. L’amour éternel ou passager suivi d’une mort certaine. Je refusais de connaitre un autre amour que celui de Leo. Je sentais le gris d’un futur chagrin gagner mon cœur que je réprimais pensant à des choses un peu plus gai… Mes moments de bonheur avec Leo par exemple. Notre amour était si innocent. Je n’aurais jamais pensé que ça puisse m’arriver un jour. J’avais cessé de croire à ce genre de choses. Je ne pensais pas que c’était possible pour moi. Je me voyais solitaire. J’étais si sure de mes théories. Leo bousculait tout dans ma vie. C’est comme une flèche qui m’avait touché en plein cœur et donc je ne pouvais plus retirer le poison. Le monde pouvait bien changer de visage, tout ce que je voulais c’était être avec lui. Je le voulais lui et pas un autre. J’avais alors la réponse à ma question. Si je n’avais pas été ce que j’étais j’aurais dit oui… Oui à l’idée de lui donner cette fleur unique. Je savais que Leo était mon prince charmant. Et si j’étais ce que j’étais ? Dirais-je oui sans mes peurs ? Oui… Oui, oui et oui… Si je savais qu’il ne risquait rien je n’hésiterais pas une seule seconde.

    Et Leo s’amusait à repenser à la bibliothèque de l’école avec un sourire en coin quand j’avais failli craquer. Je devinais déjà toute son argumentation avant même qu’il ouvre la bouche. Ce qui était bien quand on pouvait lire dans les pensées c’est qu’on avait aussi les preuves en image réelle. Je me voyais sous son regard résister à chaque instant. Tant de fois où j’aurais pu le tuer et où je ne l’ai pas fait… Tant de fois où pourtant je l’ai souhaité ardemment alors que l’amour m’en empêchait. C’était lui qui me laissait humaine malgré mon côté sombre… Lui qui fait que je ne pourrais quitter Leo. Tant de discours pourtant pour que j’ouvre les yeux sur ce fait. Et aujourd’hui nous voici à sur le point de passer une vitesse supérieure encore…

    LEO « Tu te souviens de nos début ensemble? On passait rarement une journée ensemble sans que tu sois sur le point de me bouffer, et le pire c'est que je ne le savais même pas... Pour moi tu étais juste une fille très étrange... Il t’a fallu du temps avant de me dire ce que tu étais. Je me souviens encore la peur que tu avais... et presque la colère quand tu as vu que je n'ai pas prit mes jambes a mon cou. D’ailleurs cette soirée aussi tu as faillit me dévorer... C'est le jour ou j'ai eut le plus peur que tu n'y arrive je crois. Pourtant non je suis toujours vivant. Moi aussi j'ai eu peur par moment... et tout à l'heure aussi j'aurais put avoir peur quand tu m'as mordu... mais je crois que j'ai comprit qu'il y avait pas de raison de paniquer. »

    Je me souvenais des premiers jours où simplement être prêt de lui me montait à la tête. Aujourd’hui je pouvais l’embrasser sans même y penser. Je peinais parfois encore en sentant son sang couler vivement. Mais sinon tout allait bien. Je ne pensais alors seulement à l’embrasser. Je m’étais habituée à cette douce odeur de son sang et de son corps qui me manquaient quand il était loin de moi. Ce n’était plus une tentation mais plus un besoin. Avant j’avais tant peur qu’il ne m’accepte pas. Aujourd’hui j’avais peur de ce que je pourrais lui faire mais tout n’était après tout qu’éphémère. Oui j’étais un risque pour lui mais tout autant qu’une maladie… Tout autant qu’un accident qui peut si vite arriver. Je faisais parti de ces choses qui pouvaient mettre fin à sa vie et pourtant qui pouvait vivre avec lui sans rien lui faire. C’était étrange comme je pouvais être à la fois un danger et à la fois un bien pour lui. J’avais du mal à le concevoir et pourtant ses pensées me le confirmaient chaque jour. Lui aussi avait peur par moment mais il croyait en nous. Il savait que ça ne pouvait que marcher. Il me lâcha doucement pour soulever mon menton et me forcer à le regarder dans les yeux. Mon regard si intense et envoûtant pour lui était une douce image de ce que son regard à lui me faisait en cet instant. Il me touchait tout simplement le cœur…

    LEO « Je ne dis pas que si je tombe sur un de tes semblables je ne serais pas mord de trouille... du moins tant que je ne le connais pas... Mais toi je sais que je ne risque rien avec toi. Aujourd'hui je t'ai arrête juste en t'embrassant et même avant quand je ne savais pas encore comment de stopper... Tu trouvais toi même le moyen. Pourtant à l'époque tu ne te contrôlais pas vraiment non plus... Au début tu ne supportais carrément pas que je te tienne les mains! Puis tu as beau avoir de très beaux réflexes... Tu n'as pas une force surhumaine et comme tu guéris vite je sais que je peux t'envoyer valdinguer à travers la chambre sans risque. »

    Une pointe d’humour sur la fin me tira un sourire en coin. Je savais qu’il ne le ferait pas comme ça. Et puis de toute façon j’avais assez de pouvoir pour l’en empêcher même s’il était plus fort que moi. Après tout n’avais-je pas le don de lui faire faire ce que je voulais ? M’enfin là n’était pas la question. Doucement je commençais à comprendre que Leo n’avait pas tort. Il ne risquait presque rien. Presque… Le danger demeurait constamment mais il savait comment doucement m’orienter. Il me connaissait maintenant. Et puis ne suis-je pas rassasiée à l’heure qu’il est ?

    LEO « Il y 5 mois quand on a commencé à sortir ensemble... Tu pensais que l'on pourrait vraiment finir fiancé l'un à l'autre, à vivre ensemble? Ou ne serais-ce que passer des heures dans les bras l'un de l'autre? »

    Je fis non de la tête en sachant très bien qu’il connaissait déjà ma réponse. Il avait eu tant de mal pour que je ne parte pas et plus d’une fois. Aujourd’hui jamais plus je ne le fuirais. Ça me faisait bien trop souffrir comme à lui… Il me faisait comprendre que même si mes peurs étaient justifiées, tout se passerait bien comme avant. Je voulais le croire mais la peur ne partirait pas totalement tant que je ne le vivrais pas. Oserais-je essayer ?

    LEO « Eyline tu n'es pas dangereuse pour moi! Et j'aimerais aussi pouvoir te rassurer sur ce que ça fait... mais je n’en ai pas la moindre idée... Je pourrais te proposer de le demander à ma sœur qui elle le sait très bien aux dernières nouvelles... Mais je ne sais pas laquelle tuera l'autre... Je t'aime Eyline et jamais je ne te laisserais faire quelque chose que je sais que tu regretteras plus tard! »

    Je ne pus m’empêcher de sourire quand il parla de sa sœur. Je ne connaissais qu’un peu le petit ami de sa sœur et à vrai dire je m’en foutais un peu royalement. Moi tout ce qui m’importait c’était Leo alors bon. Je ne savais pas qu’elle avait déjà… Enfin de toute façon on n’était pas vraiment pareil toutes les deux. J’étais plus du genre à hésiter et reculer l’instant jusqu’à longtemps voir jamais quand il s’agissait de petits trucs intimes. Heureusement que Leo de temps en temps prenaient des initiatives sinon on en serait encore à cette envie de le bouffer à peine lui tenant la main. Je voyais alors ça plus comme un entrainement. Et si y aller doucement et un peu plus loin chaque jour m’aiderait à me rassurer et me prouver que c’est faisable… J’y pensais me disant que ce ne serait peut-être pas une mauvaise idée. En tout cas quelque part j’étais rassurée. Quoi qu’il arrive Leo serait présent pour moi. C’était rassurant de le savoir si attentionné et inquiet pour moi-même si me bouster un peu ne me ferait pas non plus trop de mal. Il finit alors par me reprendre dans ses bras et me serrer contre lui. Je me détendis.

    Je me redressais de façon à me retrouver à genoux devant lui qui était assis. Je déposais un baiser sur ses lèvres en le remerciant avant de me relever. Je regardais la légère lumière qui passait malgré les volets fermés en filet. Je voulus approcher ma main pour savoir si le sang que j’avais bu me guérissait de la lumière. Je me brulais automatiquement. Pourtant je ne ressentais pas le besoin de me nourrir. C’était vraiment étrange. Je finis par m’asseoir sur le bord du lit. Leo me tendit alors la potion. J’hésitais un instant. Je regardais l’heure sur le réveil de Leo. Le soleil ne tarderait pas à décliner. Je ne voulais sincèrement pas la prendre. Je me sentais très bien sans. Oui mais le repas de ce soir allait être comique. Quoi que les grands-parents de Leo avaient prévu de sortir ce soir et donc on mangerait seuls. Oui mais demain ? Etre privée du soleil risquait de me compliquer les choses. Je regardais le pendentif plus loin que Leo m’avait retiré. Je finis par me lever et le prendre dans ma main. Pour l’instant j’estimais ne pas avoir besoin de la potion. Je gardais le pendentif dans ma main sans le remettre. Leo était rassuré apparemment que je ne le fasse pas. Je pris alors le livre de la bibliothèque en lui faisant signe de venir me rejoindre sur le lit pour le lire. Il finit par s’appuyé assis contre le mur et moi, le dos contre son torse, le livre ouvert pour lire à haute voie une fois la bonne page trouvée.

    EYLINE « Ce pendentif est la marque d’appartenance aux Donovans. Une famille ancienne et puissante de vampires connue pour chasser les lycanthropes depuis la nuit des temps. De nos jours ils ne sont plus qu’une légende, ce pendentif restant très rare. Le gouvernement ne se souci pas de leur existence pensant les avoir tous éradiquer. Ils ne n’en resteraient plus aucun normalement à notre époque. » Je cessais de lire. « Ils ne disent rien sur les possibles effets de ce pendentif… Je me demande si ça ne vient pas plutôt de la pierre incrustée dans le D … » Je feuilletais les pages en silence pendant un bon moment et peut-être même une demi-heure avant de redéclarer : « Je ne trouve pas… Ah si ! En fait c’était avec la description du pendentif… » ça m’apprendra à pas tout lire. « Connue pour ses effets violents, elle pousse la créature à se déposséder de tout fait humain. Elle anile ainsi les potions existantes à nos jours pour contrer cette malédiction. Ils ne peuvent donc plus manger normalement ni être presque privé de cette soif. Elle a pourtant la réputation de les protéger de la lumière. Cette pièce était mise sur le pendentif des Donovans pour leur fierté d’être ce qu’ils sont tout en les rendant plus fort le jour. » Je quittais le livre des yeux pour en parler avec Leo. « En gros ce pendentif n’est pas un danger pour moi du moment que je ne l’associe pas à la potion… Bon il ne me coupe pas autant que la potion mais c’est un mal pour un bien… Je sais que tu ne vas pas aimer ce que je vais dire mais je préfère le pendentif. Repousser sans arrêt ce que je suis ne m’aidera pas à avancer. Si on me l’a donné c’est pour une raison. Je ne refuserais pas mon héritage. »

    Le silence de Leo était clair. Il n’aimait pas l’idée de faire l’impasse sur la potion. Mais il savait que sur ce coup il ne pourrait me forcer d’où son silence. Je continuais alors ma lecture du bouquin tranquillement dans les bras de Leo. Je retraçais les légendes sur les Donovans. Elles revenaient toutes au même. Une famille qui tue les lycanthropes il y a bien des siècles. Les livres ne disaient pourtant pas leur nombre. Ce dernier affirmait même qu’avec la chasse et l’exil qu’avait proclamait le gouvernement de ce pays, il n’y en avait plus. Apparemment ce livre n’était pas à jour. J’avais le sentiment que mon créateur était un Donovan et que je faisais maintenant partie de cette famille… Je finis après bien plusieurs heures de lectures par fermer le livre quand j’entendis le ventre le Leo crier famine. Ben oui moi j’ai « mangé » mais pas lui et il était bien 22h ! D’un sourire en coin je finis par quitter la pièce avec lui laissant le livre dans la chambre pour manger un truc. Je le regarder manger sans broncher avec le pendentif de nouveau autour du cou. Il ne me faisait plus aucun effet maintenant que mon corps ne contenait plus du tout de potion et tout avait l’air de bien se dérouler. Après son petit repas animé par le sujet de ma « famille » on remontait tranquillement dans la chambre. Sous son étonnement je ne repris pas le livre. Je le finirais pendant qu’il dormira. Je pris alors mon pyjama pour filer dans la salle de bain me changer alors que Leo le faisait lui dans la chambre. Remarque vous me direz que ça va vite pour lui : un pantalon de survêtement et un boxer et basta… Comment je le sais pour le boxer ? Lire dans les pensées ça aide comme toujours <3 ! Bref une fois dans la salle de bain je me regardais dans la glace. J’étais autant divinement jolie que blanche de peau. Non je ne me faisais pas une fleur. Pour moi c’était plutôt un défaut d’avoir des yeux si aveuglant. Tout le monde n’était pas normal avec moi à cause de ça. Des fois j’aimerais tant pouvoir redevenir une humaine comme Leo. Seulement je savais que si je n’étais pas devenue ce que je suis, jamais je ne l’aurais connu…

    Je finir par enlever mes habits et les mettre aux sales. Je pris mon débardeur vert émeraude… Mon boxer de la même couleur et… où est mon pantalon de sport noir O.O ?! héhé… je crois que je l’ai oublié. Je cherchais quand même dans le sale au cas où. Non l’est pas là. Dans la chambre alors. Leo ne m’avait jamais vu en boxer. Je n’avais pas envi de m’y risquer. Je choppais alors mon jeans quand on toqua à la porte. Leo me demandait s’il peut rentrer pour qu’il se brosse les dents.

    EYLINE « Oui oui attend je finiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii… » *boum*

    Je venais de me casser la figure. Leo entendant surement le bruit s’inquiéta et rentra en vitesse. Bon ben c’est raté pour le « pas en boxer devant Leo ». Je me relevais en vitesse pour pousser Leo en vitesse dehors de la salle de bain et refermer vivement. J’espérais qu’il n’ait pas eu le temps de me voire.

    EYLINE « J’ai pas fini !!! »

    J’entendis les pensées de Leo faites de surprises ne comprenant pas trop ce qu’il venait de se passer. Je ne pouvais pas m’empêcher de sourire malgré tout. Quoi que… Il était en train de commencer à le prendre mal de s’être fait viré si violemment. –‘ Je finis par ouvrir la porte ne prenant pas le temsp d’enfiler mon jeans qui du coup était par terre.

    EYLINE « je ne trouvais pas mon pantalon de pyjama alors j’ai voulu remettre mon jeans pour le chercher et t’es rentré alors que je ne voulais pas que tu… me vois comme ça. S’il te plait ne boude pas… »

    Comment ça c’est plus mon genre à moi de bouder xD ! Ferait mieux de surveiller ses pensées avant que je les mettes en pratique =p ! Je filais alors en vitesse dans la chambre. Ou pas… Il me retint réussissant tout juste à chopper mon bras pour m’attirer à lui. Je me retrouvais tout contre lui ses mains se posant dans le creux de mon dos. La vitesse de l’action fis faire un tour rapide au sang qui afflué en moi sous le prise d’une montée d’adrénaline suivi de deux petites joues bien rouges à peine visibles dans la pénombre…

    EYLINE « Leo… »

    Me lâchera-t-il sous mon hésitation mélangée à une pointe de timidité ? Pas dit. Je le sentais déjà venir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo McCute

avatar

Nombre de messages : 271
Age : 25
Date d'inscription : 24/11/2009

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Petite balade dans l'attente du retour (pv Eyline)    Lun 25 Oct - 1:57

Leo eut le plaisir de voir Eyline sourire à l’allusion de sa soeur. Il fallait dire que Lea elle était plutôt du style a foncer tête baisser surtout depuis ces derniers mois... sans compter que c’était Mike son petit copain... Mike... toute les fille baver devant lui! Enfin non presque toutes les fille! Leo avait bien vu que Eyline ne bavait pas le moins du monde sur lui... Se qui rassurait Leo car si un jour Mike devait s'intéresser a Eyline... En plus de perdre un pote a peut près cool il ne voulait pas prendre le risque de perdre sa fiancée. Mais bon Mike avait l’air sincère avec Lea... Ce que Leo espérait beaucoup. Eyline finit par quitter ses bras et se mettre genoux à coté de lui. Après un petit baisé sur les lèvre et un remerciement elle se leva et se dirigea vers la fenêtre. Leo la regarda faire se demandant vaguement où elle voulait en venir... Pas évident quand on ne pouvait pas lire dans les pensées... Elle mit sa main à a lumière du jour et se brula automatiquement... Par réflexe quand il vit qu’elle ne se guérissait pas Leo se leva et lui tendit sa potion. Eyline le refusa net... Aie début des ennuis pour Leo? Oui probablement... Surpris et un gêné de la voir refuser il se mit a vaguement surveiller ses faits et gestes. Il savait que même si il ne craignait rien il devait rester prudent ne serais-ce que pour elle. Mais elle se contenta de récupérer le pendentif de son père. Tant qu’elle ne le mettait pas dessus déjà... Non elle l’invita gentiment lire le livre avec lui... Ce n’est pas que ça dérangeait Leo mais ce n’était son activité favorite non plus pour le coup... Enfin comme ça lui semblait important... Allons-y. Elle lut a haute voix:

EYLINE « Ce pendentif est la marque d’appartenance aux Donovans. Une famille ancienne et puissante de vampires connue pour chasser les lycanthropes depuis la nuit des temps. De nos jours ils ne sont plus qu’une légende, ce pendentif restant très rare. Le gouvernement ne se souci pas de leur existence pensant les avoir tous éradiquer. Ils ne n’en resteraient plus aucun normalement à notre époque. »


A ben tient... Et ton père il a eut comment ce pendentif alors? ^^


Comme a son habitude Leo prenait les choses plutôt avec humour. ça l’amusait de voir que le livre n’était certainement pas au gout du jour...

« Ils ne disent rien sur les possibles effets de ce pendentif… Je me demande si ça ne vient pas plutôt de la pierre incrustée dans le D … »


Si ils parlent des effets.. Je les ai trouvé moi.
..

« Je ne trouve pas… Ah si ! En fait c’était avec la description du pendentif… »


Il faut tout lire quand on veux se renseigner bébé^^

« Connue pour ses effets violents, elle pousse la créature à se déposséder de tout fait humain. Elle anile ainsi les potions existantes à nos jours pour contrer cette malédiction. Ils ne peuvent donc plus manger normalement ni être presque privé de cette soif. Elle a pourtant la réputation de les protéger de la lumière. Cette pièce était mise sur le pendentif des Donovans pour leur fierté d’être ce qu’ils sont tout en les rendant plus fort le jour. »


Ok là Leo ne riait plus... Bien sur sur le coup il avait déjà lut ça mais comprenait le vrai sans maintenant... Pas rassurant du tout...

« En gros ce pendentif n’est pas un danger pour moi du moment que je ne l’associe pas à la potion… Bon il ne me coupe pas autant que la potion mais c’est un mal pour un bien… Je sais que tu ne vas pas aimer ce que je vais dire mais je préfère le pendentif. Repousser sans arrêt ce que je suis ne m’aidera pas à avancer. Si on me l’a donné c’est pour une raison. Je ne refuserais pas mon héritage. »


Non seulement elle voulais le rassurer ce qui perdu d’avance depuis qu’il avait entendu «enlève toute humanité» mais en plus elle préférait le pendentif a la potion!!!! Non mais c’est pas bon du tout ça!!!! Sauf que vu le ton qu’elle avait prit... Pas de doute... Il ne pourrait pas la faire changer d’avis... Mieux vaut encore le silence dans ces cas là qu’elle comprenne a quel point il était contre!!!! Mais Eyline n’y fit pas vraiment fit et se remis tranquillement à la lecture de son livre... Ce n’est que quand son ventre se mit a gargouiller que Leo vit Eyline quitter son livre et qu’ils purent aller dans la cuisine manger. Enfin Leo mangea... Elle avait vite raccroché ce foutu bijou autour du cou et allons y... Maintenant son cou portait deux pendentif... Bien qu’aux yeux de Leo un seul avait une vrai valeur! Le sien! Durant tout le repas ils parlèrent des Donovan et des légende qu’il y avait sur le livre... Quand il finit de manger Eline l’entraina a nouveau dans la chambre. Leo voyait déjà la soirée a lire ce livre qu’il aimait de moins en moins... en faite plus Eyline s’y intéressait et moins il l’aimait... tant il avait peur de perdre Eyline... Ce qui lui remis une vague idée dans la tête mais trop vague pour que Eyline puisse la saisir.... Mais à sa grande et favorable surprise Eyline ne repris pas le livre. Cool enfin un moment seul avec elle oubliant cette histoire de Donovan...

Alors qu’elle filait dans la salle de bain comme tout les soirs pour se mettre en pyjama, Leo lui enfila vite fait le sien... Un boxer et un pantalon de sur-vêtement. Il avait l’habitude de la voir filer comme ça dans la salle de bain... Mais alors qu’il se levait pour arpenter sa chambre l’attendant,vit sur son lit le bas du pyjama d’Eyline... Bas elle viendra le chercher après oui...Il alla à la porte frapper pour savoir si il pouvait se brosser les dents et avait dans l’intention de la prévenir de son oubli...

EYLINE « Oui oui attend je finiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii… » *boum*


Ni une ni deux quand il entendit le bruit de chute Leo se précipita dans la salle de bain pour voir ce qui se passait... Vieux réflexe qu’il ne perdait pas... Mais a peine fut-il rentrer qu’il fut éjecté de force de sa propre salle de bain sans explication... C’était la meilleure ça! Non mais bon... c’est pas que ... mais voilà quoi... Alors que Leo commençait vraiment a s'agacer derrière sa porte... Eyline ouvrit enfin...

EYLINE « je ne trouvais pas mon pantalon de pyjama alors j’ai voulu remettre mon jeans pour le chercher et t’es rentré alors que je ne voulais pas que tu… me vois comme ça. S’il te plait ne boude pas… »


Leo râler?! Bah elle était bien placé pour dire ça, elle! C’est elle qui prenait beaucoup de chose mal... Enfin bref...

SI tu m’avais expliqué ce qu’il se passait tu aurait sut que j’avait trouvé ton pantalon et j’aurait pu te le passer...


Avant que Leo dise quoi que se soit d’autre Eyline fila... mais c’était sans compter sur Leo qui avait prit l’habitude de la voir fuir en deux temps trois mouvement...Il la rattrapa donc par la main et l’attira a lui.

Sans compter que tu es très belle dans cette tenue.


Leo posa ses mains au bas du dos de Eyline et la colla doucement a lui.

EYLINE « Leo… »


Il posa de petit baisé dans son cou... ( Oui il avait bien entendu son ton... )

-Oui?

Il continua les baisés au plus haut de son cou. Elle se mordit les lèvres avec un tout petit Non qui sorti tout doucement de sa bouche... Leo continua alors ses baisés car ce non voulait dire qu’elle en avait envi mai hésité comme toujours... Il commença a l’embrasser juste sous l’oreille. Il la sentit fermer les yeux et poser sa main sur son torse... Bien sur si elle avait tenter de le repousser il aurait tout arrêter mais comme elle ne fit aucune pression... Il déplaça alors doucement ses baisés du bas de l’oreille a son front puis a ses yeux pour ensuite aller sur le nez. Enfin ses lèvres arrivèrent alors aux lèvres de sa chère et tendre. Bien sur elle répondit a son baisé sans hésitation aucune mais avec le pied commençant légèrement a tourner indiquant qu’elle s'apprêtait a filait d’un instant à l’autre... Leo posa donc un tout petit peu plus a plat sa main dans le dos de Eyline, caressant doucement son visage de l’autre main pour la laisser aller se perdre dans ses cheveux. Eyline ne bougea pas vraiment... Elle avait l’air de ne plus savoir vraiment quoi faire... Raison de plus pour prendre les chose en main non? Il la souleva doucement du sol. Il eut alors la confirmation qu’il avait raison de prendre les choses en main! Elle passa ses bras autour de son cou. Il se dirigea alors doucement jusqu’à son lit ou il l’allongea doucement profitant pour l’embrasser a nouveau... Leo ne lâcha pas Eyline pour autant sa main remontant doucement le long du t-shirt ( attention moment qui jusqu’à présent avait toujours était délicat ^^’’). Il sentit alors la main de Eyline se poser sur son bras... son regard rivé sur le sien. Si elle craignait d’y voir le moindre doute... Pas de risque! Leo recommença alors a l’embrasser dans le cou la main remontant beaucoup plus lentement dans le dos. Elle le laissa faire sans opposer de résistance... La main de Leo finit sa course au niveau du cou d’Eyline remontant légèrement son débardeur. Alors elle l’attrapa l’attira a lui pour l’embrasser... Leo de l’autre main finit de relever définitivement le t-shirt. Les jambes de Eyline se resserrèrent doucement autour de sa taille... A ce moment là Leo ne pensait plus vraiment a grand chose si ne n’est... Qu’il l’aimait plus que tout... Il finit par retirer le débardeur qui de toute façon était devenue plus gênant qu’autre chose... Leo stoppa doucement les baisés sur les lèvres d’Eyline pour descendre ses lèvres doucement en direction de son ventre. ses baisés a quelque centimètres de sa poitrine... Quand dans un souffle elle lui demanda d’attendre... Alors il remonta tout aussi lentement ses baisés pour retrouver ses lèvres et ses mains virent caresser son ventre remontant très légèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eyline Zanotti

avatar

Nombre de messages : 335
Age : 27
Date d'inscription : 04/04/2010

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15 ans (31 Août)
Alignement: Anti-vampire
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: Petite balade dans l'attente du retour (pv Eyline)    Lun 25 Oct - 19:51


    Je venais de sortir affirmant à Leo que je ne trouvais pas mon pantalon et que si je lui avais refermé la porte si rapidement comme ça, c’était parce que je ne voulais pas qu’il me voit comme ça. J’étais assez gênée. Je n’avais pas pour habitude d’être si peu dévêtue devant lui et encore moins quand il s’agissait du bas de mon corps. Je restais timide. Mais je ne voulais pas non plus qu’il boude. L’amour l’emporte souvent sur pas mal de choses même l’hésitation. Il me précisa ainsi que si je l’avais prévenu il aurait pu m’apporter mon pantalon. Pas bête… Je pris alors la direction de la chambre pour filer le récupérer. Ou pas. Il faut croire que Leo n’était pas vraiment de cet avis… Il me rattrapa par la main m’empêchant d’avancer plus loin pour m’attirer tout contre lui. Il me fit ainsi la constatation que j’étais très bien comme si. Belle dans cette tenue… je ne pus m’empêcher de sourire en coin presque rougissante si ça avait été encore possible malgré ma condition. Il posa alors ses mains dans le bas de mon dos. J’avais un pressentiment. Mauvais ? Pas exactement… Je ne saurais le définir. Il me colla doucement à lui. J’appréciais la chaleur de son corps en contraste avec la fraicheur du mien qui d’ailleurs c’était un peu réchauffé depuis que j’avais bu son sang. Son prénom sortit de mes lèvres comme un doux supplice de me laisser partir. Manque de bol il dériva plus sur une intonation presque d’envie de voir la suite de ce qu’il pourrait se passer. Je me mordais les lèvres intérieurement. J’avais la sensation d’être si faible face à lui. Parfois je me demande comment serait ma vie si je ne l’avais pas connu. J’aurais peut-être pu mal finir, devenir ma propre ennemie… Pourtant il me faisait me sentir si jolie. Je puisais ma force dans son amour. Je ne pouvais imaginer comment j’aurais pu traverser tout ça sans lui. Je sentais au fond de moi qu’il ne pouvait y avoir de moi sans lui. Comme le soleil de ma vie… Quand il dit « bébé » c’est comme si la vie reprenait un sens à mes yeux. Son baiser dans mon cou en cet instant était un doux mélange de délicatesse et de tendresse. Je ne voulais pas quitter cet instant. Doucement mes yeux se refermaient autant que mes mains le long de son bras. Je me sentais presque tremblante sous un tel baiser. J’entendis enfin le son de sa voix comme une délivrance : « oui ? ». Une fausse délivrance qui signait l’enchainement d’innombrables baisers au plus haut de mon cou. Je me mordais enfin véritablement les lèvres. Je savais ce qu’il se passait. Je sentais ses envies doucement m’envahir malgré moi. Un non sortit de mes lèvres, si faible… Comment réussir à résister face à ses désirs qui étaient en train d’envoûter les miens. Leo continua dans sa lancée sans même hésiter une seule seconde. Qu’y avait-il de mal après tout ? Il ne faisait que me couvrir de baisers dans le couloir… Je sentais ses lèvres atteindre mes oreilles. Je me sentais défaillir. Mes yeux se refermaient encore alors que ma main se posa sur son torse. Je voulais le repousser, lui dire non mais j’en étais complètement incapable. Mon cœur ne voulait plus m’écouter. Ma raison n’allait pas tarder à le rejoindre d’un moment à l’autre. Ses lèvres se posèrent sur mon front, mes yeux clos et mon petit nez avant de gagner enfin mes lèvres qui lui répondirent comme soulagée d’être enfin privilégiées. Mon pied pourtant effectua un mouvement en arrière prête à filer. Je pensais qu’après ce baiser Leo me lâcherait. Je faisais une grossière erreur. Sa main se posa à plat sur mon dos et ses pensées me coupèrent finalement dans mon élan. Il caressait mon visage de son autre main, passant par la suite dans mes cheveux. J’hésitais. Je ne savais plus trop quoi faire ni quoi dire. Je n’avais pas trop l’habitude, je l’avouais. Il me souleva doucement du sol pour me prendre dans ses bras. Je passais mes mains autour de son cou le laissant faire. Doucement c’est dans la chambre qu’il m’amena pour me poser délicatement sur le lit.

    Je n’étais pas effrayée. Je lui faisais confiance. Je savais que le moindre doutes, le moindre véritable non, il ne ferait rien contre mon gré. Et puis valait mieux pour lui je pourrais être capable de le mordre en échange. Quoi que j’hésitais si je le ferais vraiment mais qui peut prévoir mes réactions quand j’ai le sentiment d’être en danger. Enfin peu importe. Avec Leo ce n’était pas le cas. Dire que je ne pensais pas notre histoire possible dans le passé. Aujourd’hui j’y croyais dur comme fer. Il était l’homme de ma vie. C’était lui que je voulais pour l’éternité. Mes pensées n’étaient pas faites au hasard. Oui pour l’éternité je serais à lui. Ce n’était pas quelque chose dit en l’air. Il était le gardien de mon cœur… Celui en qui j’avais confiance. Celui que je voulais, celui que je désirais. Je savais qu’aucun homme ne pourrait faire le point face à Leo, humain ou non. Il savait comment m’apprivoiser, ce n’était pas donner à tous. Comment ne pas entendre ce cœur qui presque revivait un instant pour s’emballer ? Je ne pouvais pas. Sa main posée dans mon dos, son corps tout contre le mien je me sentais anxieuse mais sentimentale. Sa main sur mon visage dans une douce caresse faisait que je prenais le temps de le laisser avancer sans le repousser. Une fois de plus dans mes cheveux, mon regard se posait dans le sien. J’avais le sentiment d’avoir besoin de ce regard. Il était comme le lien entre lui et moi, le lien de cet amour entre nous. Les mots n’étaient peut-être pas nécessaire pour Leo mais il savait tout aussi bien me déchiffrer et sans pouvoir surnaturel. J’eus le droit à un nouveau baiser sans qu’il ne me lâche une seule seconde. Sa main commençait à glisser le long de mon t-shirt. Ma main se posa par réflexe sur son bras pour l’arrêter. Je ne m’étais pas attendue à ça. J’avais senti une pointe d’adrénaline assez forte pour obscurcir mon regard malgré moi. Mauvais ? je sentais la pression me prendre doucement le corps. Comme un besoin qui devenait de plus en plus intense. J’avais du mal à comprendre tous les signaux de mon corps. Désir oui mais lequel ? Le remordre pour retrouver ce plaisir de lui voler ce flux vital ou simplement le désir de m’unir à lui. Leo ne me laissait pas le temps d’analyser la situation… Il recommença dans sa lancée par un baiser dans le cou. Cette bouffée me reprit instantanément. C’est comme si tout mon sang en moi était en train de circuler à une telle vitesse que je pouvais ressentir mon cœur effectuer un battement. Mes mains n’étaient encore pas tremblantes mais je me sentais pas très loin de cet état. Sa main remontait finalement lentement dans mon dos. Je le laissais faire prise par ce jeu que m’offrait mon corps. Je devenais complètement envoûtée. Sa main maintenant dans mon cou et mon débardeur remontant légèrement je sentais les choses s’intensifiaient. Je compris très vite que je prenais ce plaisir multipliait par deux. Les sentiments et émotions de Leo était à la fois en train de m’envahir. J’avais du mal à savoir ce que je voulais dans tout ça. C’est comme si j’étais divisée en trois. La partie où je ressentais ce que ressentait Leo, la partie où mon corps était tout à fait d’accord avec les sentiments de mon cher et tendre et enfin la dernière petite partie qui hésitait se demandant si c’était bien tout ça. Autant vous dire que la pauvre se faisait presque écrasée par les deux autres parties. Ainsi le corps et le désir pouvaient-ils prendre le dessus sur la raison ? Il fallait croire que oui. Il s’emparait doucement de mes envies…

    Ma main se posant dans la nuque de Leo, j’attirais vivement ses lèvres aux miennes pour l’embrasser sans attendre. Leo finit par relever doucement le t-shirt. Je ne sentais presque plus aucun contrôle en moi. Je ne cherchais même plus à comprendre le laissant simplement doubler ce plaisir entre nous. Mes jambes se resserrèrent doucement autour de sa taille sans même que je le calcule. Mon débardeur vola plus loin me retrouvant à demi-nue. Ses lèvres encore sur les miennes descendirent doucement en direction de mon ventre. Je le stoppais juste avant qu’il n’atteigne ma poitrine par la voie. Mon regard était noir intense et mes petites dents de sorties. En un éclair il avait réussit à tout me réanimait. Je sentais son sang circuler à une vitesse m’enivrant complètement les sens. Je respirais calmement. Je n’étais pas trop encore assoiffée. Ça se calmerait doucement. Je l’espérais… Il remonta doucement. Je fermais les yeux et les lèvres de peurs qu’il voit la véritable raison de ma demande. J’avais un peu honte malgré moi de me sentir m’emporter comme ça. Il m’embrassait en caressant mon petit ventre. Ses mains remontaient légèrement vers le haut. Je posais la mienne sur la sienne pour le stopper lui demandant une fois de plus de patienter. Sans prévenir je renversais la balance en passant au dessus de lui. Je savais qu’en étant au dessus et lui bloquant les bras comme je le fis il comprendrait qu’il fallait vraiment qu’il stoppe le jeu quelques secondes. Quand il vit mes yeux il comprit très vite… Je le sentis bouger pour s’asseoir face à moi et poser sa main sur ma joue. Je déviais le regard, honteuse. Il devinait mon état. Il vint doucement joindre mes lèvres aux siennes. Je fermais les yeux violemment, prise par le goût de ses lèvres et de sa chaire. C’était une douce torture pourtant qui me calma doucement. Je me sentais redevenir normale. Je posais ma main sur sa joue tendrement. Il me fit basculer de nouveau en arrière. Ma main se posa sur sa nuque et l’autre sur son bras. Elles glissèrent tous les deux doucement le long de son corps jusqu’au bas de son dos sous un échange de baiser. Sa main se posant sur ma cuisse je me sentais à deux doigts de passer de l’autre côté et devenir une femme à part entière. Je me sentais si proche de laisser Leo prendre cette fleur qui lui était finalement destinée. Déciderais-je de m’arrêter ou de continuer ? Prendre le temps du voyage ou précipiter les choses ? Briller du feu et de la flamme ou laisser simplement cette étincelle allumée le temps d’allumer un prochain feu ? Nos émotions et nos désirs me soufflaient de le laisser faire glisser se boxer le long de mon peau. Sa peau déjà dans le mouvement pourtant je l’arrêtais en douceur alors que mes lèvres se posèrent doucement sur les siennes. En douceur… Je voulais faire ça en douceur. On avait le temps… Pourquoi ne pas y aller étape par étape ? Pourquoi tout donner d’un seul coup ? La raison me poussait à y aller petit à petit pour m’habituer à ressentir pour deux. Je souriais légèrement en quittant les lèvres de Leo.

    EYLINE « Je sais que tu en as très envi et moi aussi mais je voudrais y aller doucement… Prendre simplement notre temps pour que ce soit plus beau et que je ne dérape pas comme tout à l’heure… Un petit peu… » je lui fis un bisou sur le coin gauche des lèvres… « Chaque jour… » un autre baiser sur l’autre coin des lèvres… « Jusqu’à ce que je me sente prête… »

    J’avais besoin que mon esprit se fasse à tout ça. Il avait bien plus besoin de temps que mon propre corps qui lui n’avait pas l’air du même avis. Je sentis une infime déception chez Leo qu’il ne me reprocha pas pour autant comme s’il comprenait très bien. Ce qui me fit sourire c’est que le « un petit peu chaque jour » ne tomba pas dans l’oreille d’un sourd quand il pensait tout de même ne pas se priver de m’embrasser… partout x) !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo McCute

avatar

Nombre de messages : 271
Age : 25
Date d'inscription : 24/11/2009

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Petite balade dans l'attente du retour (pv Eyline)    Mar 26 Oct - 12:22

Que pouvait-on lire dans les pensées de Leo en ce moment? Bah du désir et de l'amour... On aurait du mal a bien organiser ses pensées tant elle était incohérente trop affecté par ses deux sentiments... Tout s’enchaina très vite mais on ne pouvait pas dire que Leo n’avait rien prévue... Disons juste qu’il avait comprit qu’il fallait tout calculer a l’avance ... Mince s’était avec Eyline qu’il était! Autant dire une fille plutôt imprévisible et pour le moins ... pas sure d’elle. N’empêche que là tout se passait comme sur des roulettes. Leo contrôlait bien la situation... Le débardeur d’Eyline finit par terre ( ils étaient presque a égalité maintenant!) et Leo profitait de chaque baisés. Tout allait pour mieux... Jusqu’à ce qu’il s’approche de sa poitrine... Il aurait pourtant du se souvenir... Que ce n’était pas ce qu’il fallait faire... Que c’était toujours là que tout partait en vrille... Mais non ... Bon ok il ne réfléchissait pas beaucoup non plus à ce moment là... D’abord elle lui dit d’attendre... Mais au lieu de foutre la paix a cette partie du corps... Au lieu des baisés il passa aux caresses... Et là évidemment une main l’arrêta net... ... Leo allait trouvait un autre moyens quand Eyline renversa la situation et lui bloqua les mains... Oups pas bon ça Valait mieux arrêter un peu là... Quand elle ouvrit les yeux et qu’il les vit il comprit... Elle dérapait la miss... Ni une ni deux Leo de dégagea et s’assit face a Eyline... Bon de toute évidence... Elle était dans un drôle d’état là... Encore une fois quelques mois auparavant il aurait certainement commencé a avoir sacrément peur et même a essayer de la calmer par des mots... ( mais c’était inutile ...) Là non ses réactions détenait plus du réflexe maintenant. Il posa une main sur sa joue pour la calmer mais elle dévia le regard... Elle se sentait mal. Des fois Leo avait la sensation de revenir au début de leur relation quand elle se sentait mal d’être ce qu’elle était... Il se souvenait même de la fois où avant qu’ils ne sorte ensemble, il lui tenait prisonnières les mains et en voulant les récupérer ( un simple jeux en somme) elle lui avait vaguement fait mal ( très vaguement en plus...) elle s’était sentit tellement mal que Leo s’était sentit bête... Enfin... Là comprenant ça, il s’avança doucement et l’embrassa. Il savait que c’était un des seuls remède pour la calmer... ( comme quoi l’amour a du bon... ^^) Quand il eut le message qu’elle était redevenue normale, ( quand elle posa sa main sur sa joue tendrement... il sut que c’était qu’elle était a nouveau calme...), Il la bascula doucement en arrière et repris les choses où elles s’étaient arrêter... Montrer que ça ne changeait rien... c’était un peu son but là... Alors qu’il s'apprêtait a retirer le boxer de la miss.... Elle l’arrêta... Leo comprit de suite qu’elle l’avait arrêter pour de bon là... Et flute! ( bon ok celui là il ne put s’empêcher de le penser très fort... oui c’est un mec quand même...) tout dans le comportement d’Eyline montrait qu’elle voulait tout faire pour pas le vexer ou du moins le stopper gentiment... Leo le vit bien.

EYLINE « Je sais que tu en as très envi et moi aussi mais je voudrais y aller doucement… Prendre simplement notre temps pour que ce soit plus beau et que je ne dérape pas comme tout à l’heure… Un petit peu… »« Chaque jour… »« Jusqu’à ce que je me sente prête… »


Leo la regarda dans les yeux.... Bon sang si il ne l’avait pas aimer a ce point il aurait put vraiment mal le prendre... Peut être même au point de se lever et quitter la pièce... Mais c’était Eyline... Puis il comprenait où était le soucis.... sa peur de déraper... Sa peur de lui faire mal.. ( sans oublier l’autre peur mais qu’il savait pouvoir assez facilement contrôler ...) Décidément... Bon il y avait du progrès «un petit peu chaque jour...» ça elle pouvais en être sur! Non mais!

Cependant l’idée que se soit par peur de lui faire mal continuait a trotter dans la tête... Bon sang... Il commençait a en avoir marre d’être considéré comme si fragile a ses yeux... Bien sur c’était avec raison... Mais bon... N’y avait-il pas un moyen de changer tout ça? Oui bien sur il y en avait un.... mais un qui avait pas mal de conséquence... Un un peu terrifiant d’ailleurs. Cependant depuis ce matin au vu des évènement qui se passait Leo se demandait si ce n’était pas le seul moyen... c’est vrai après tout... Etant donné que Eyline voulait assumer de plus en plus dirons nous son coté différent, il en devenait de plus en plus fragile ( sans parler qu’elle sera entourer par des membres comme elle donc lui aussi d’une certaine manière. Et si il savait arrêter Eyline il doutait de savoir le faire pour les autres...).

Eyline...Comment se passe exactement une transformation?


Leo voulait voir sa réaction... Il savait qu’elle n’avait pas put le lire dans ses pensées plus tôt dans la journée et que là vu le fils décousue de celle ci elle n’arriverait pas voir où il voulait en venir. aussi en mettant le sujet d’un coup comme ça il l’aurait un peu par surprise et verrait sa réaction. Sa décision n’était pas prise mais... il voulait savoir... se renseigner... car il se demandait comment finirait tout ça sinon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eyline Zanotti

avatar

Nombre de messages : 335
Age : 27
Date d'inscription : 04/04/2010

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15 ans (31 Août)
Alignement: Anti-vampire
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: Petite balade dans l'attente du retour (pv Eyline)    Mar 26 Oct - 23:17


    Je venais de reporter notre première fois d’une manière délicate. Non pas que je ne voulais pas mais je ne me sentais pas prête. J’avais encore besoin d’un peu de temps aussi bien pour mon côté jeune fille et pour mon autre un peu plus monstrueux. J’avais besoin de me familiariser au corps de Leo et à mes réactions à ses gestes mais encore plus à mes désirs engloutis par les siens. C’était bizarre de ressentir pour deux. Je ne pensais pas vraiment que ça se passerait comme ça. J’aurais du m’en douter. Mais ce qu’il voulait dire que mon don pendant les moments forts s’intensifiait et que je perdais son contrôle. Et s’il n’y avait pas que lui que je ne puisse plus gérer ? Et si mon autre don s’y mettait aussi ? Et si mon côté un peu trop assoiffé refaisait surface. Juste un peu de temps… Ce que Leo comprenait apparemment. Il voyait quel peur je pouvais avoir et les trouvait justifié ce qui me rassurait au plus profond de moi. Et oui il y avait du progrès. Ce n’était plus un non catégoriquement mais un besoin d’avancer doucement… C’était un début.

    Leo en avait pourtant cependant marre que je le trouve trop fragile ou du moins que j’agisse en état de cause. Oui mais il ne se rendait pas vraiment compte ce que j’étais. Il avait de la chance qu’une part de moi gardait cet humanité. Il restait techniquement un grand sandwich appétissant… très appétissant pour moi. Il avait tendance à l’oublier. Même s’il était plus fort que moi j’avais tous les moyens de le faire plier et de le tuer en quelques secondes. Ça pouvait arriver si vite. Il l’oubliait un peu trop à mon goût. Peut-être parce que je tentais de le préserver de ce côté sombre de moi-même… Je lui cachais certaine chose. Il fallait rester honnête. Leo ne voyait que la meilleure partie de moi-même même si parfois je dérapais un peu.

    LEO « Eyline... Comment se passe exactement une transformation? »

    EYLINE « Et bien c’est simple ça… t’as dit quoi là ?! O.O »

    J’allais répondre naturellement et cash sans même m’en rendre compte. L’habitude d’être directe avec lui et de ne plus trop lui cacher ce qui me tenait à cœur me faisait moins prévenante. Je réalisais alors le sens de sa question qui commençait à me faire peur. Il répéta sa question alors que je sondais délibérément ses pensées, craintive de ce que je pourrais y découvrir. Sa décision n’avait pas l’air d’être prise sur le sujet mais il y pensait. Je n’avais jamais fait attention jusque là que Leo puisse penser à de telles choses. Je lui en voulais même un peu de croire que ce pouvait être une bonne solution. Mon regard s’obscurcit alors que mes bras croisés maintenant, cachés de nouveau ma poitrine. Il voulait se renseigner ? Et moi il me faisait peur. Je quittais le lit en direction de mon débardeur pour le remettre. Il m’avait littéralement refroidi. Je ne pouvais pas lui dire. Je ne pouvais lui dévoiler cette façon de devenir comme moi. Je ne voulais pas qu’il fasse ça. Oui j’en avais pensé mais que dans deux ans et encore ! Je ne voulais pas lui voler son humanité par amour. Je ne voulais pas qu’il fasse cet erreur. Je savais qu’en faisant ce choix je le perdrais à cause de sa fragilité face à la mort mais je n’arrivais à me décider. Pourtant je lui devais bien une réponse. Je le connaissais assez pour savoir que si ça ne venait pas de moi il irait la chercher ailleurs. C’est bien ce « ailleurs » qui m’inquiétait. Je finis par soupirer et lui tendre la main lui faisant signe de me suivre. Curieux il se leva pour prendre ma main. Je lui tendis un t-shirt à lui en lui disant de me suivre. Il le mit. Je l’emmenais vers la cheminée où je pris de la poudre de cheminette pour aller à l’hôpital sorcier. Leo avait du mal à comprendre pourquoi on se retrouvait là. Vêtus tous le deux de nos blousons que j’avais pris soin de ne pas omettre avant de partir je nous dirigeais vers un étage que j’avais connu un moment après mon accident. Il voulait savoir ? J’allais lui montrer… J’arrivais dans le bon étage. Je prenais le soin qu’on ne soit pas déranger par des infirmières. On entendit alors des hurlements et un médicomage avec deux infirmières se précipiter dans une chambre pas loin de nous. Je lui faisais signe de les suivre. Ils laissèrent la porte ouverte nous permettant de voir la scène. L’homme était en train d’avoir une crise. Ses cris à l’agonie jetaient un froid dans le dos. Ses crispations prononcer sa douleur insupportable. Je me retournais vers Leo :

    EYLINE « Tu veux savoir comment se passe une transformation ? ça ce n’est qu’une faible image de ce que tu pourrais ressentir. C’est comme un feu qui te brule de l’intérieur. Comme si un mec s’amusait à te découper vif de l’intérieur. Tout ton corps se meurt… Je ne pourrais même pas décrire cette souffrance tellement le passage est horrible. Je ne souhaiterais même pas à mon ennemi le plus dangereux de vivre un quart de ce que j’ai pu ressentir. »

    Je finis par l’emmener loin de cette chambre. On s’éloignait mais les cris ne cessaient de retentir. Je l’emmenais alors à quelques étages plus bas pour naviguer dans un autre couloir, observatrice. Comment pourais-je autant connaitre les endroits de l’hopital ? Vous oubliez mon séjour de plusieurs semaines… ne dormant pas j’ai appris à connaitre les lieux par cœur. Je savais qu’ici les malades étaient des plus flippants. J’aurais pu finir ici moi-même si la directrice de Poudlard ne m’avait pas soutenu et aider à ne pas péter un cable. Le couloir était si silencieux… des malades déambulaient sans rien dire quand l’un deux aggripa le bras de Leo avec un regard perçant chuchotant de faibles phrases de morts. Il passa alors à moi quand il vit mon regard et tenta de se protéger en reculant vivement et me suppliant à genoux de ne pas le tuer. Il savait ce que j’étais… Je regardais Leo. Il était dégouté. Mais il devait comprendre. Je voulus m’approcher de cet homme mais il partit en hurlant. Une infirmière voyant la scène poursuivit le malade en nous demandant de quitter les lieux. Une fois dans l’ascenseur :

    EYLINE « Quand tu es ce que je suis tu as plusieurs réactions possible des autres : la peur, la colère, l’envie mais toute rejoigne les sorciers à une seule réaction : se méfier et même vouloir notre peau. Rare sont les sorciers compréhensifs. Sur chacun de tes passages que tu le veuilles ou pas tu créais souffrance… dévastation… Tu ne peux même pas imaginer ce que c’est. Avoir les poignets liés pas des fers parce que les gens craignent ce que tu es devenu. Devoir lutter contre le besoin de tuer. La potion au début de ma nouvelle vie m’a très vite sauvé contre tout ça mais ça ne m’empêche pas de souffrir à chaque envi de meurtre qui me gagne malgré moi. Quand j’ai envi ne serait-ce que te blesser… » Je me rapprochais de lui posant ma main dans sa nuque, le regard dans le sien. « Quand j’ai envi de poser ma main sur cette nuque et t’attirer à moi… » Je rapprochais son visage du mien. « Te contrôler ne serait-ce qu’un instant pour le pousser à perdre méfiance et frapper au moment que tu attends le moins en te mordant… » dis-je enfin presque lèvres contre lèvres. « Je refuse de ne serait-ce que penser à t’infliger ça. » dis-je enfin en m’écartant et me posant le dos contre la paroi de l’ascenseur. « De plus en devenant ce que je suis tu perdrais ta sœur. Il faut rester réaliste. Je suis une des rares qui restent parmi les sorciers et je le fais juste parce que tu es sorcier sinon j’aurais fini par quitter Poudlard et rejoindre les miens depuis bien longtemps. Si tu deviens toi aussi ça… Plus rien ne me rattacherait à ce monde. Je quitterais cette vie. Serais-tu prêt à renoncer à ta sœur pour moi ? Serais-tu prêt à mettre fin à tout pour devenir un monstre aux yeux des autres et de toi-même ? Serais-tu capable de supporter cette douleur et pression chaque jour. Je ne la supporte pas moi-même. Elle n’est simplement que plus douce parce que tu es là. Leo je t’en supplie ne pense pas à faire ce choix. Tu perdrais beaucoup trop… »

    La porte de l’ascenseur s’ouvrit sur l’entrée, de là où on venait au début pour venir ici. Je finis par me diriger vers la cheminée pour rentrée chez ses grands-parents. On passa le passage sous le silence pensif de Leo. Je le laissais y réfléchir sans écouter ses pensées. Je finis par rentrer dans sa chambre avant de soulever mon t-shirt sous son air interrogateur. Qu’il ne s’imagine pas des choses. Je voulais seulement lui montrer quelque chose qu’il n’avait pu voir encore. Je fis alors le tour sur moi-même en posant ma main vers ma cicatrice sur le ventre et le dos au même endroit comme si quelque chose m’avait transpercé.

    EYLINE « ça c’est ce qui aurait pu me tuer définitivement… »

    Je remontais alors ma main vers ma poitrine tout juste à la position de mon cœur. Il y avait une cicatrice de morsure que Leo n’avait du jamais faire attention encore.

    EYLINE « Et ça c’est ce qui me sauva de cette mort pour m’en donner une plus lente encore… J’ignore encore tout ce qu’il s’est vraiment passé cette nuit en plus de ce que je t’ai déjà dit mais je me rappelle bien une chose. C’est la souffrance de cette morsure qui était puissante. Si forte, si brulante que la branche qui m’a transpercé cette nuit avait été si douce à côté… »

    Je redescendais mon t-shirt pour finir par m’asseoir sur le lit le regardant sans ajouter un mot de plus. J’espérais au fond de moi lui avoir enlevé cette idée de la tête. Pour moi il n’y avait aucun avantage d’être ce que j’étais… Même l’immortalité n’était pas une consolation à ma condition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo McCute

avatar

Nombre de messages : 271
Age : 25
Date d'inscription : 24/11/2009

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Petite balade dans l'attente du retour (pv Eyline)    Mer 27 Oct - 1:24

Leo voulait voir la réaction d'Eyline sur le sujet de la transformation... Il ne fut pas déçu... Tout d'abord le choc... Puis il vit bien qu'elle sonda ses pensées... Il la laissa faire... De toute façon il n'avait rien a cacher. C'est vrai il était loin de penser que c'était ce qu'il voulait faire! Mais il l'envisager comme possibilité... C'est vrai comment aimer a la folie quelqu'un comme elle et ne pas y penser... Elle n'était de cette avis de toute évidence... Son regard devint plus noir, ses bras se croisèrent. Elle n'aimait pas ce sujet... Bah de toute façon il serais bien arriver un jour ou l'autre sur le tapis... Elle se leva et enfila son débardeur... ( bon ben... il allait devoir attendre pour le chaque jour un peu plus...).Leo attendit patiemment sa réponse... Il savait que de toute façon qu'elle veuille ou non lui répondre il l'aurait sa réponse et elle aussi le savait donc il ne doutait pas que la réponse vienne. Elle lui jeta un t-shirt et lui fit signe de venir... Que voulait-elle faire???? Bah de toute façon seul moyen de le savoir... la suivre... Elle l'entraine dans la cheminée, la même qu'il avait prit quelques semaine plus tôt pour aller voir Lea... Là elle décida qu'ils iraient a l'hôpital Ste Mangouste. Leo suivit docilement impatient de voir où Eyline voulait en venir. Elle l'entraina dans les étage et ils arrivèrent devant une salle.... à l'intérieur un homme hurlait! Il hurlait a cracher ses poumons... Leo avait presque du mal a écouter cet homme hurlait ainsi... Écouter quelqu'un souffrir et ne rien pouvoir faire... Leo n'avait jamais supporter ça... Pourtant là il fallait bien... Eyline se retourna alors vers lui...

EYLINE « Tu veux savoir comment se passe une transformation ? ça ce n’est qu’une faible image de ce que tu pourrais ressentir. C’est comme un feu qui te brule de l’intérieur. Comme si un mec s’amusait à te découper vif de l’intérieur. Tout ton corps se meurt… Je ne pourrais même pas décrire cette souffrance tellement le passage est horrible. Je ne souhaiterais même pas à mon ennemi le plus dangereux de vivre un quart de ce que j’ai pu ressentir. »
Leo la regarda dans les yeux... Pour une fois au moins ils avaient l'occasion d'en parler vraiment! En même temps pas des plus rassurant... comme il fallait s'y attendre. Cependant ... Leo commençait tout juste à s'intéressait vraiment à la question. Je veux dire il voulait vraiment tout connaitre de ça. Non seulement pour le au cas où... mais aussi pour connaitre Eyline. Ils n'avaient jamais reparler de l'accident depuis la fois ou elle le lui avait révéler... et Leo voulait savoir par quoi elle était passé.


Eyline l'entraina a nouveau dans cet hôpital. Cette fois quelques étage plus bas... Leo n'était pas mécontent de quitter cette salle. Ce pauvre homme avait l'air de tellement souffrir... Elle l'emmena dans un couloir... Où les patients avait l'air presque fou... allez savoir ce qu'ils avaient put vivre pour finir comme ça... Leo toujours silencieux, ( admirer quand même! Il n'a pas dit un mots depuis le début de leur visite!), regardait autour de lui... Pourquoi l'emmener ici? Quel rapport avec Eyline ou la transformation?

Un homme s'avança alors. Ils auraient été dans la rue que Leo se seras mis entre Eyline et l'homme et l'aurait certainement poussé a avancer plus vite... L'homme attrapa le bras de Leo et lui chuchota des phrase a faire froid dans le dos... La mort étant partout présente.... Leo le regarda un peu interdit... comment devait-il réagir face à cela? Il était encore en train de se le demander quand l'homme s'approcha d'Eyline. Leo s'attendait a le voir au moins agir comme avec lui. Mais quand il croisa le regard de sa copine, l'homme recula vivement se mettant a genoux et suppliant Eyline de ne pas l'assassiner. Hein?! Leo regarda l'homme. Il fut clouer sur place de voir une telle frayeur dans les yeux de cet homme dirigé sur Eyline. Il passa de l'un à l'autre et vit que Eyline elle ne semblait pas choqué pour le moins du monde...Lui commençait même a en être agaçait! Elle , elle semblait trouver ça normal. Décidément.

Elle fit un simple pas dans la direction de l'homme qu'il fuit en courant! Une infirmière arriva alors et leur demanda de quitter les lieux. Leo le fit sans broncher. La première visite il voyait quel but elle avait... la seconde par contre... Pas du tout. ce n'est qu'arriver a l'ascenseur qu'il eut une réponse.

EYLINE « Quand tu es ce que je suis tu as plusieurs réactions possible des autres : la peur, la colère, l’envie mais toute rejoigne les sorciers à une seule réaction : se méfier et même vouloir notre peau. Rare sont les sorciers compréhensifs. Sur chacun de tes passages que tu le veuilles ou pas tu créais souffrance… dévastation… Tu ne peux même pas imaginer ce que c’est. Avoir les poignets liés pas des fers parce que les gens craignent ce que tu es devenu. Devoir lutter contre le besoin de tuer. La potion au début de ma nouvelle vie m’a très vite sauvé contre tout ça mais ça ne m’empêche pas de souffrir à chaque envi de meurtre qui me gagne malgré moi. Quand j’ai envi ne serait-ce que te blesser… Quand j’ai envi de poser ma main sur cette nuque et t’attirer à moi… Te contrôler ne serait-ce qu’un instant pour le pousser à perdre méfiance et frapper au moment que tu attends le moins en te mordant…Je refuse de ne serait-ce que penser à t’infliger ça. De plus en devenant ce que je suis tu perdrais ta sœur. Il faut rester réaliste. Je suis une des rares qui restent parmi les sorciers et je le fais juste parce que tu es sorcier sinon j’aurais fini par quitter Poudlard et rejoindre les miens depuis bien longtemps. Si tu deviens toi aussi ça… Plus rien ne me rattacherait à ce monde. Je quitterais cette vie. Serais-tu prêt à renoncer à ta sœur pour moi ? Serais-tu prêt à mettre fin à tout pour devenir un monstre aux yeux des autres et de toi-même ? Serais-tu capable de supporter cette douleur et pression chaque jour. Je ne la supporte pas moi-même. Elle n’est simplement que plus douce parce que tu es là. Leo je t’en supplie ne pense pas à faire ce choix. Tu perdrais beaucoup trop… »


Quand elle s'approcha de lui et s'éloigna Leo la laissa faire sans broncher... Il écoutait le moindre mots qu'elle disait et faisait tout pour s'en souvenir! Pas question de réagir avant d'avoir entendu tout ce qu'elle avait a dire et de l'avoir analyser. Elle n'avait pas tord quand elle disait qu'il perdrait beaucoup. Était-il prêt a perdre Lea? Pas vraiment pour l'instant c'est vrai... Perdre sa jumelle... Comment vivre avec ça sur la conscience... Mais d'un autre coté perdre Eyline ( ou vivre en la voyant dans la crainte continuelle de lui faire du mal) ne faisait-elle pas perdre tout intérêt à la vie? C'est vrai pour Lea ça serait simple elle sortait avec un sorcier monsieur tout le monde... Mais Leo devait-il accepter cette vie? Une chose est sur pour l'instant Lea l'emportait sur tout ça! Il ne voulait pas la perdre! Pas maintenant en tout cas! Cependant elle avait tord sur tellement d'autre point... Ne comprendrait-elle pas que Leo tout sa grand-mère ne considèrent pas les gens comme elle comme des monstre?! C'est vrai! Bon ok quand on n'en rencontre il faut toujours être vaguement sur ses gardes car c'est comme partout il y en a des méchants et des gentils... Mais jamais Leo n'aurait considéré Eyline comme un monstre! d'ailleurs si ça avait été le cas, il aurait cassé quand il avait deviner plutôt que de se battre pour rester avec elle...

Enfin il était perdu dans toute ses pensées quand ils arrivèrent à la maison. Eyline l’entraina dans la chambre et enleva son débardeur. Leo leva un sourcil interrogateur. Il ne s’attendait pas à ça ... Au regard qu’elle lui lança, il eut confirmation qu’il devrait attendre un moment avant les chaque jour un peu plus promis un peu plus tôt... Elle lui montra sa cicatrice... celle là Leo l’avait déjà vu. Une branche de bois qui l’avait traversé de part en part.

EYLINE « ça c’est ce qui aurait pu me tuer définitivement… »


Puis lui montra une autre cicatrice plus petite qu’il n’avait pas encore remarqué...

EYLINE « Et ça c’est ce qui me sauva de cette mort pour m’en donner une plus lente encore… J’ignore encore tout ce qu’il s’est vraiment passé cette nuit en plus de ce que je t’ai déjà dit mais je me rappelle bien une chose. C’est la souffrance de cette morsure qui était puissante. Si forte, si brulante que la branche qui m’a transpercé cette nuit avait été si douce à côté… »


Leo la regarda s’assoir. Puis quand il eut aucun doute qu’elle ne dirait plus un mot vint s’assoir à ses cotés.

Ton examen de mes pensées t’as appris que j’y avait déjà pensé hein. C’est pour ça que tu a tant voulus m’en décourager... Je comprend... Seulement je n’ai jamais dit que c’était une solution parfaite... ni même penser... Pfff c’est juste que toute la journée je n’ai fait que voir... que voir que tant que je serait ce que je suis, c’est a dire simple mortelle, il y aura toujours des barrières entre nous... d’abord ta peur pour moi, puis ta famille puis pour finir la mort... Non Eyline tu as raison je ne suis pas prêt a perdre Lea... Ni même prêt a renoncer a tous ce qu’il faut renoncer... Enfin pas tant que ça ne devient pas le seul moyen d’être avec toi... Mais je ne cesserais pas d’y réfléchir quand même je te préviens. Enfin de toute façon il faut bien se poser ce genre de question a un moment donné non? On parle de se marier alors normale que j’en vienne a me demander ça. ( puis voyant sa tête) Mais je te rassure pour l’instant même si je ne pourrais m’empêcher de me pencher sur la question, tu as réussis a me convaincre pour l’instant... Lea est ce que j’ai de plus précieux avec toi, et ça je refuse de le perdre. Mais à ta manière qui veut découvrir qui est ton père et en apprendre le plus possible sur lui, moi je veux en apprendre le plus possible sur ce que tu as vécu.

Il lui leva doucement le menton et la regarda avec un air de chien battu presque.

Tu ne m’en veux pas trop hein?! J’ai le droit quand même a un petit bisous?


C’était assez le style de Leo ça. Après avoir clairement mis le sujet a plat et dit ce qu’il en pensait passer a autre chose jusqu’à ce qu’on ait a nouveau besoin de mettre ce sujet a plat ( par exemple quand d’autre vrai question se montreront ou encore quand il seras a nouveau agacé d’être la chose fragile qui colle Eyline...).


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eyline Zanotti

avatar

Nombre de messages : 335
Age : 27
Date d'inscription : 04/04/2010

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15 ans (31 Août)
Alignement: Anti-vampire
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: Petite balade dans l'attente du retour (pv Eyline)    Sam 30 Oct - 14:21


    Je lui montrais ma cicatrice au niveau de la poitrine qu’il n’avait pas encore eu l’occasion de voir. Elle était plus discrète que celle du ventre et du dos mais elle restait visible malgré tout. Elle pourrait me déranger mais personnellement je n’en faisais pas une maladie. Sans elles je ne serais pas vivante et je n’aurais peut-être jamais eu cette relation avec Leo. Je ne cherchais donc pas à en avoir honte. C’était une perte de temps pour moi. Je voulais lui montrer que ce pouvait être dangereux de devenir ce que j’étais. Il ne devait pas. Même par amour. Je préférais le savoir humain. Parfois je me disais que rester avec Leo le mettait en grave danger. J’avais peur pour lui. Es-ce que j’avais eu raison de me fiancer avec lui ? Mon cœur me disait que oui sans hésiter mais je savais que ma raison condamnait les choix de mon cœur. Arriverais-je à passer outre cette raison ou finir par changer d’avis. Je l’aimais beaucoup. M’écarte de lui me ferait bien trop souffrir. Je préférais être égoïste parfois. Oui c’était égoïste mais Leo ne voulait pas non plus me quitter. J’écoutais simplement le choix qu’on avait fait malgré le danger. On pouvait paraitre très égoïste mais du moment que c’était à deux je ne voyais pas où était le problème. Je l’aimais plus que tout. Je voulais faire ma vie avec lui… Je finis par m’asseoir sur le lit remettant mon t-shirt en place. Il ne fallut que peu de temps à Leo pour me rejoindre…

    LEO « Ton examen de mes pensées t’as appris que j’y avait déjà pensé hein. C’est pour ça que tu as tant voulus m’en décourager... Je comprends... Seulement je n’ai jamais dit que c’était une solution parfaite... ni même penser... Pfff c’est juste que toute la journée je n’ai fait que voir... que voir que tant que je serais ce que je suis, c’est à dire simple mortelle, il y aura toujours des barrières entre nous... d’abord ta peur pour moi, puis ta famille puis pour finir la mort... Non Eyline tu as raison je ne suis pas prêt a perdre Lea... Ni même prêt à renoncer a tous ce qu’il faut renoncer... Enfin pas tant que ça ne devient pas le seul moyen d’être avec toi... Mais je ne cesserais pas d’y réfléchir quand même je te préviens. Enfin de toute façon il faut bien se poser ce genre de question à un moment donné non? On parle de se marier alors normale que j’en vienne à me demander ça. (Puis voyant sa tête) Mais je te rassure pour l’instant même si je ne pourrais m’empêcher de me pencher sur la question, tu as réussis à me convaincre pour l’instant... Lea est ce que j’ai de plus précieux avec toi, et ça je refuse de le perdre. Mais à ta manière qui veut découvrir qui est ton père et en apprendre le plus possible sur lui, moi je veux en apprendre le plus possible sur ce que tu as vécu. »

    Oui je voulais le détourner de cette idée de transformation. Il n’avait pas à changer pour moi. Je le refusais. Même s’il avait peur de me perdre. Je lui appartenais. Et- même si à certains moments je peux en douter, je lui avais dit oui. Je ne pouvais revenir sur ma décision. Par amour je ne le ferais pas. Il n’avait aucune chance que je le transforme. Je ne voulais pas. Je comprenais son point de vue. Ça serait tellement plus simple… Mais comment lui priver de son humanité pour en faire un monstre comme moi ? Je me le refusais. J’aurais tellement aimé avoir le choix et pouvoir dire non pour moi. Alors je faisais le choix de garder Leo dans la bonne voix en lui disant non à sa place. Alors oui il avait raison ce n’était pas une solution des plus parfaite. Je ne ferais que ça s’il risquait de mourir et pas autrement. Qu’il ne cherche pas non plus à se suicider pour m’obliger je pourrais le prendre mal si je le lis dans ses pensées.

    Oui je savais que ma condition et son côté humain allait nous poser certaines barrières… Ma famille risquait d’agrandir ce faussée entre nous malgré moi. Mais qui deviendrais-je s’il n’était pas là ? Qu’es-ce que je ferais s’il n’était plus là ? qui serait là pour moi ? Qui me consolerait quand ça ne va pas ? Comment je pourrais survivre ? Il faisait parti de ce qui m’était essentiel. Plus essentiel encore que le sang qui pouvait me rendre plus forte et vivante. Je devais sans arrêt faire attention pour ne pas le blesser. Je l’aimais… Il oubliait un peu trop cet aspect. Je ne savais pas si j’arriverais à garder le sourire sans lui.

    Il me rassurait quand il me disait qu’il n’était pas prêt de perdre sa sœur. C’était la seule raison qui pouvait le maintenir humain. Je m’en servais sans hésiter pour le sauver de cette horreur. Quelque part je bénissais Merlin d’avoir fait que Leo ait une sœur auquel il soi si proche. Sans ça je n’aurais plus d’argument pour l’empêcher dans cette idée… Il me prévenait qu’il y réfléchirait quand même souvent. Je n’aimais pas cette idée. Je savais qu’à force de réfléchir il allait finir par faire le choix d’être comme moi. J’avais si peur de ça… Sa peur de perdre sa sœur autant que moi me rassurait tout de même un petit peu. Mais je savais qu’il avait raison. On avait fait le choix de se marier. Ça impliquait qu’on se pose la question de ce qui serait le meilleur pour nous ; Je savais malgré moi que l’éternité pour lui serait la meilleure solution mais je ne voulais pas. Je voyais plus notre avenir tranquille, lui vieillissant et moi restant jeune jusqu’à sa mort. Non son physique ne me dégoutera pas. Il était bien plus qu’un corps attirant pour moi. Et quand la mort l’emportera… Je le suivrais doucement. Es-ce cette fin que je voulais pour nous ? Je pensais actuellement que pour Leo ce serait le mieux.

    Il me leva doucement le menton pour me regarder avec ce regard triste. Je grimaçais malgré moi. Je n’aimais pas qu’il me fasse cette tête. Je craquais souvent…

    LEO « Tu ne m’en veux pas trop hein?! J’ai le droit quand même à un petit bisou ? »

    EYLINE « Non… je comprends. Et oui tu as le droit à un bisou =D ! »

    Je vins alors vivement vers lui pour le pousser en arrière et l’allonger sur le lit avec un sourire en coin pour l’embrasser vivement. Je me relevais alors à califourchon sur lui.

    EYLINE « N’en parlons plus s’il te plait… Tout ce que je veux c’est être avec toi. Le reste n’est que du superflu… »

    Je continuais simplement à l’embrasser pour qu’on oublie cette discussion. Je ne voulais plus en parler. Je n’aimais pas du tout ce sujet. Je quittais ses lèvres, mon regard dans le sien. Je ne pouvais m’empêcher de sourire. Il me rendait heureuse. Je ne voulais pas gâcher tout ça par une telle discussion. On avait tant de chances de s’être trouvé et d’avoir la possibilité de partager notre route, ne la gâchons pas. Mes lèvres regagnaient les siennes. Je le sentais vibrait dans mon cœur. Je l’aimais tellement. Pourquoi gâcher cette soirée par de telles futilités ? On finit par passer la nuit seulement l’un contre l’autre sans plus trop parler mais seulement par des petits câlins et des baisers tout tendre. Je regardais doucement Leo luttait contre le sommeil et s’endormir en me tenant tout contre lui. Je sentais sa respiration et les battements de son cœur ralentir indiquant qu’il avait finit par rejoindre le monde de Morphée. Doucement sans le réveiller je m’extirper de ses bras pour m’asseoir à côté en regardant le livre qu’on avait acheté. Je finis par me dire que le lire entier serait le mieux. Je commençais par la première page…

    Je me retrouvais debout regardant le soleil qui allait bientôt se lever dehors. Ses rayons doucement me réchauffaient les joues sans me bruler. Je portais le pendentif de ma famille. J’appréciais sentir le soleil me caresser le visage ainsi. Les pieds nus dans l’herbe humide et fraiche je ne bougeais pas. Je sentis doucement une présence avancer vers moi. Je ne bougeais pas. Des mains vinrent se glisser sur mon petit ventre alors qu’elle baiser se fit connaitre dans mon cou. Je fermais les yeux un instant appréciant le baiser de Leo avant de finir par me retourner. Un petit baiser de bonjours sur ses lèvres avant de remarquer que lui contrairement à moi avait froid malgré tout en t-shirt par cette fin du mois d’octobre… Je pris sa main pour le ramener à la maison. Direction la cuisine pour le petit déjeuner de monsieur. Et moi ? Je n’avais pas faim pour l’instant… Après son petit déjeuner finit il alla s’habiller tout comme moi avant de ressentir dans le jardin pour se promener… J’espérais que Leo ait oublié notre conversation de hier. Je ne voulais pas en reparler. J’amorçais alors la conversation dans un sens pour éviter de retaper dans le sujet.

    EYLINE « Tu as bien dormi ? C’était quoi ton petit rêve cette nuit ? »

    Pour une fois je n’avais pas prêté attention à son rêve pour avoir lu le livre entier la nuit dernière. Souvent je restais la nuit tout contre lui fermant les yeux et vivant son rêve en même temps que lui. Parfois il me faisait rire, parfois il pouvait me rendre triste mais j’adorais faire ça. Pourtant il arrive parfois que je lui demande de me raconter quand je n’ai pas pu les visionner en même temps ou que je l’ai quitté en plein milieu d’un rêve pour bouger un peu. Ma main dans la sienne, marchant tranquillement maintenant avec des chaussures convenables et une veste, j’attendais avec impatience son récit…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo McCute

avatar

Nombre de messages : 271
Age : 25
Date d'inscription : 24/11/2009

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Petite balade dans l'attente du retour (pv Eyline)    Sam 6 Nov - 21:24

Leo eut droit a son petit bisous. Non mais il manquerait plus qu'il n'en ait plus droit! D'ailleurs il n'en eut pas droit qu'à un. Ils passèrent un bon moment a s'embrasser. Puis au final ils restèrent là couché sur le lit jusqu'à ce que Leo finisse pas tomber de sommeil.

Cette nuit là il fit un rêve plutôt agité et dormit d'ailleurs assez mal. Une drôle de sensation au fond de lui. A son réveil, Leo vit Eyline dehors et alla la rejoindre. I arriva par derrière elle et la prit doucement contre lui. après la nuit qu'il avait passé ça faisait du bien de la voir là. Seulement lui qui avait quand même enfilé un t-shirt avant de sortir commencé vraiment a avoir froid dehors. Voilà pourquoi il se laissa entrainer facilement dedans pour son petit déjeuné. Durant tout ce temps il demeura silencieux. Pas même un mots rien. Il se contenta de manger en regardant dans le vide s'efforçant un maximum de ne penser a rien. Puis de là il alla s(habiller pour pouvoir a nouveaux sortir. Il n'était pas d'excellente humeur ce jour là et se sentait un peu seul. Cependant il ne voulait pas gâcher sa journée a Eyline et fit donc de son mieux pour se motivé. Alors qu'ils sortirent dehors Eyline lui posa une question. Évidement... Il fallait qu'elle pose cette question. De tout les sujets Leo aurait préférait qu'elle évite celui là.

EYLINE « Tu as bien dormi ? C’était quoi ton petit rêve cette nuit ? »

Leo se crispa un peu.

- Je doute que tu veuille vraiment connaitre mon rêve.


Seulement il savait aussi qu'au moment où il disait quelques image lui revenait... L'une d'elle étant Lea et ses parents en train de pleurer... Il croisa alors son regard et comprit... Il lui devait quelques explication.

- Disons que j'ai plus fait un cauchemar qu'un rêve... Tu avais finit par me quitter pour rejoindre les tiens... Enfin ta famille. Je me retrouvait donc tout seul... et j'ai finit par en mourir. Lea avait beau tout essayer pour me faire rire ou juste me donner envie de vivre... rien n'y a fait. Les dernières images que tu as vue sont mes parents et Lea apprenant ma mort....

Lorsque Leo faisait des cauchemar hélas, ils pouvaient se montrer assez précis et bizarrement très réaliste. Depuis son réveil il en venait a se demander si un jours une telle chose arrivait est-ce qu'il aurait la force de survivre et il commençait grandement a en doutait.... Il lui lança un regard voir sa réaction...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petite balade dans l'attente du retour (pv Eyline)    

Revenir en haut Aller en bas
 
Petite balade dans l'attente du retour (pv Eyline)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Petite balade nocturne. [Adrian]
» [1st Rp] Petite aventure dans les plaines
» Petite Balade Avec Pauline (pv elle)
» [750 pts] Petite balade en foret a la JBT
» Petite Balade [Aaron]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fidelitas :: Londres :: Chemin de Traverse & Allée des Embumes-
Sauter vers: