AccueilAccueil  PartenairesPartenaires  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [fleury et Bott] Tu sais que tu es belle en colère ? /pv Lea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mike Andrews



Nombre de messages : 89
Age : 27
Date d'inscription : 21/06/2010

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15
Alignement: Ne se sent pas concerné(e) par ces histoires de vampires
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: [fleury et Bott] Tu sais que tu es belle en colère ? /pv Lea   Ven 16 Juil - 18:31


    Le bal… Elle avait refusé mon invitation pour y aller avec un autre. Un Serdaigle respectable de sang pur et bien respectable… Mais mauviette quoi ! Que foutait-elle av ec ce type ! Il n’avait aucun cran ! Aucun courage ! Il avait fallu que j’arrive sur la piste de dans en tapotant sur l’épaule de son cavalier pour que celui-ci craigne. Il a bien tenté de garder sa cavalière mais face à mon regard menaçant il ne tint même pas cinq secondes. Franchement… Ce n’est pas le genre qu’il lui fallait. Non il lui fallait un mec qui rit à la vue du sang et qui sache la porter sans complexe comme une princesse. Ah la la… Et du coup je la récupérais facilement pour une danse. Oh elle tenta bien de me marcher sur le pied avec ses talons (quelle tigresse quand même !) ou encore de m’enfoncer ses ongles dans la peau mais je luttais. J’avais fait mon choix, je n’abandonnerais pas. Bien évidemment elle, elle n’acceptait ma compagnie que si je lui disais ces deux mots. D’ailleurs elle me provoquait de temps en temps avec. J’avais eu le droit à « alors prêt à me dévoiler tes sentiments ? » que j’avais si bien rétorqué par « Alors prête à avouer que tu ne peux me résister ? » J’adorais la voir se renfrogner. Quitte à ne pas pouvoir la posséder, faire en sorte qu’elle me déteste était un doux moyen pour qu’elle pense à moi. Il n’y avait rien de pire que l’ignorance et je faisais tout pour que ça n’arrive jamais. Oh bien sûr le bal s’était fini par une baffe de sa part après un baiser volé mais c’était si bon que j’étais prêt à recommencer. Manque de bol les vacances arrivèrent si vite et nous en étions au même point. Ou pas. De mon côté plus le temps passait et plus je la désirais d’une passion que j’avais du mal à freiner. Je ne regardais plus aucune fille sauf bien sûr pour rendre jalouse Lea. Ça marchait à tous les coups. Dès que j’allais draguer une autre fille devant elle, elle arrivait telle une furie et bien sûr elle finissait par accaparer toute mon attention bien vite. Après tout il n’y avait qu’elle… Les autres paraissaient si fades. Mais ça jamais je n’oserais lui dire et voilà que plus ça allait et plus elle me détestait. Je n’étais qu’un salaud ? qu’un enfoiré ? qu’une bouse de dragon ? Cette histoire amusait mes potes. Les paris étaient lancés que jamais je ne l’aurais. Mais pour moi c’était bien plus qu’un pari… Bien plus qu’une simple fille. C’était MA Lea et personne n’avait intérêt à la toucher ! dire qu’il me suffisait de deux mots pour l’avoir… mais je restais têtu…

    D’ailleurs aujourd’hui mes pensées étaient encore tournées vers elle. Me promenant sur le chemin de traverse par cette magnifique saison, nous étions en vacances et j’avais décidé de passer mon après midi avec mes potes. Quel était notre nouveau délire ? Une partie de cache-cache grandeur nature xD ! Mes potes étaient cachés et moi je devais chercher… Bon inutile de chercher dans le magasin de livre c’est pas là que j’allais les trouver les connaissant. Quoi que… ils seraient bien capables d’aller dans des endroits pas communs de leur part pour arriver à bien se cacher. Bon finalement j’entrais dans la librairie. Et là qui je vis un livre à la main. MA Lea… Et la partie de cache-cache ? Quelle partie de cache-cache… ? Je m’approchais doucement d’elle pour qu’elle ne me voie venir. Ou pas. J’eus le droit à sa baguette pointée sur moi. Rah j’adorais quand elle me faisait ça. Ça ne rendait que le jeu plus piquant. Ça sortit alors tout seul de ma bouche.

    MIKE « Avec moi… tu aurais tous les livres que tu veux… Si tu cédais entre mes bras. »

    Moi cherchait la bagarre… Si peu. Elle va se rebiffer à coup sûr héhé. Attention demoiselle je n’avais peut-être pas l’habitude d’être entouré d’autant de livre mais entre deux rayons on peut en faire des choses … ? (Heureusement qu’elle n’entend pas mes pensées xD !). Elle me jetait son regard noir. Mon sourire ne faisait que s’intensifier. J’adorais la voir comme ça. Ça aussi d’ailleurs ça m’échappa :

    MIKE « Tu sais que tu es si belle en colère… »

    De peu je faillis me prendre le livre qu’elle avait dans les mains O.O ! Elle était en train de vouloir me taper avec. Je me protégeais les joues avec les bras où se répercutait coup après coup le livre. Apparemment elle me haïs. Mais je ne pus m’empêcher d’en rajouter une couche simplement peut-être pour encore plus enfoncer mon cas après avoir réussi à attraper le livre :

    MIKE « Bon d’accord écoute je ne voulais pas en arriver là mais tu me laisses pas le choix. Tu m’obliges à te sortir le grand jeu… »

    Je la saisis ainsi vivement pour la prendre dans mes bras. Encore un baiser volé ? En tout cas c’était mon intention. Mes lèvres s’approchèrent dangereusement des siennes…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lea McCute



Nombre de messages : 320
Age : 25
Date d'inscription : 24/11/2009

Feuille de personnage
Âge du personnage: 16
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [fleury et Bott] Tu sais que tu es belle en colère ? /pv Lea   Ven 16 Juil - 21:15

    L’année était finie… C’était l’heure des grandes vacances… Un moment joyeux normalement… Mais pas pour Lea. Elle s’était retrouvé séparée de son frère à cause de ce *BIIIP* d’ultimatum. L’Allemagne ou les ponts… Leo avait choisi les ponts apparemment et n’avait rien dit à sa jumelle. Elle ne savait pas du tout où il pouvait bien se trouver, mais essayait de garder le contact grâce aux hiboux, qui eux sauraient toujours où le trouver.

    En réponse à cet abandon, la sorcière avait décidé de faire payer ses parents. Ils étaient déjà bien choqués de voir son changement, mais elle avait profité de sa réintégration dans le monde moldus pour tout accentuer. Ses parents croyaient devenir fous avec elle, et c’était son but. Elle voulait faire souffrir son père autant qu’il la fessait souffrir en éloignant Leo de la demeure familiale.

    Lorsque ses parents crissaient contre elle, Lea passait alors tout son temps dans les lieux sorciers qu’elle pouvait trouver. Elle était donc souvent fourré dans le centre de Londres, dans le chemin de traverse. Encore une fois, la jeune femme avait décidé d’aller dans sa librairie préférée et d’y cherchait un livre à envoyer à son frère. Elle le connaissait assez pour savoir qu’il voudrait lire quelque chose de nouveau, et c’était elle qui lui trouvait toujours les meilleurs livres.

    Ce fut un reflet sur la vitrine qui la fit revenir sur terre. Elle aurait pu le reconnaître parmi mille. Mike... Le seul, et unique, capable de rendre totalement folle Lea en lui faisant tourner la tête sans arrêt. Depuis qu’elle était sa cible, elle le voyait ou « croisait » tout le temps dans les couloirs de Poudlard. Il avait réussi à la séduire, mais elle avait réussi à échanger les rôles sortant plus ou moins vainquant de ce premier match. Mais ses esprits s’en étaient retrouvés totalement retournés, jusqu’à la mettre en doute totale.

    Mais il est sûr qu’elle ne s’attendait pas à le revoir ici. À l’école, cela passait encore, mais ici ? Maintenant ? C’était certainement pas le moment pour qu’il vienne faire son malin… Elle n'avait vu son image qu'une seconde ou deux, mais c'était assez pour savoir qu'il ne tarderait pas à attaquer encore une fois. Elle sortit alors sa baguette et le pointa avec. C'était sa barrière de sécurité, et il n'avait pas intérêt à la franchir.

    - Avec moi… Tu aurais tous les livres que tu veux… Si tu cédais entre mes bras.

    *IL M'ENERVE !* cria-t-elle intérieurement. Elle ne devait surtout pas se laisser déborder cette fois-ci. Il avait déjà réussit à la faire sortir de ses gongs et avait adoré ça. Lea ne lui donnerait donc pas encore une fois ce doux plaisir que de la voir dans cet état. Et puis, un peu de respect pour ce lieu, c'était quand même une librairie où le silence est roi...

    - Tu sais que tu es si belle en colère…

    Bon d'accord, elle pouvait s'empêcher de crier partout, mais pas de lui jeter son regard noir. C'était ça façon de dire à Mike de ne pas s'approcher, de ne pas l'énerver d'avantage... Conseil qu'il n'avait bien sur pas écouté. Lancé par une poussé d'adrénaline, elle prit son livre à deux mains, gardant tout de même sa baguette coincé entre ses doigts, et commença à le frapper avec. Elle avait besoin de se défouler une bonne fois pour toute. Elle en avait marre de toute cette mascarade, de tout ce cirque.

    - Sale gnome ! Tu... Tu...

    Sa colère continuait à couler plus par ses gestes que par ses mots. Le Gryffondor avait eu le réflexe de toute personne normalement constitué, ce qui étonna Lea. Les bras croisé face à son visage, il prenait les coups sans rien dire. Il était bien évident que la force de mouche de la sorcière n'avait aucun effet sur lui... Il réussit d'ailleurs à récupérer le livre avec lequel elle tentait de le frapper.

    - Bon d’accord écoute, je ne voulais pas en arriver là, mais tu me laisses pas le choix. Tu m’obliges à te sortir le grand jeu...

    D'un geste bien maîtrisé, Mike fit rapprocher sa proie de son piège. Ils n'étaient plus qu'à quelques centimètres l'un de l'autre. Mais Lea ne voulait pas encore revivre tout ça... Il lui avait déjà volé deux à trois baisers, ce qui était déjà bien trop... Et puis elle voyait déjà une mini-Hanako assise sur son épaule, lui fessant signe d'écrabouiller le petit morveux.

    Voyant les lèvres du beau charmeur s’avancer de plus en plus vers les siennes, Lea le poussa de toutes ses forces. Elle avait pris la peine de suivre l’un des conseils de Nana, prendre bien appuis sur ses deux jambes. Ainsi, elle réussit à rester debout alors que Mike tomba, cul en premier, sur le sol.

    - C’est rien, c’est rien… Il a juste perdu l’équilibre… Trop de bière au beurre… dit-elle aux personnes les entourant et étonné par ce qu’il venait de se passer

    On pus entendre quelques rires ici et là, mais surtout un « Ohhhh » venant de la vendeuse. Lea y était peu être allé très fort avec cette histoire de bière… *Mais c’est Mike ! Donc rien n’a de sens !* Elle se pardonna elle-même ce qu’elle venait de dire, réalisant qu’elle n’avait pas à s’excuser pour ça.

    Elle se pencha alors vers la tête encore au sol de Mike et lui dit plus bas, afin que personne d’autre ne l’entende :

    - Va donc t’occuper de tes citrouilles, et fous-moi la paix ! Tu n’es qu’un enfoiré…

    C’est ce qu’elle aurait dû lui dire à chacun de ces baisers volés, à chaque rencontre dans les couloirs, dans chaque coup de regard, dans chaque tentative de drague…

    HJ: oups, c'est un peu long --' je me suis laissée emporter xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://itzitzi.deviantart.com/
Mike Andrews



Nombre de messages : 89
Age : 27
Date d'inscription : 21/06/2010

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15
Alignement: Ne se sent pas concerné(e) par ces histoires de vampires
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: [fleury et Bott] Tu sais que tu es belle en colère ? /pv Lea   Sam 17 Juil - 14:02


    Lui sortir mon grand jeu. Qu’es-ce que j’entendais par là ? Un baiser volé bien sûr. Je savais que même si ça l’énervait elle adorait ça ! Mais c’était plus fort qu’elle il fallait qu’elle me repousse alors que je savais que tout en elle ne désirait que moi. Restez à ce qu’elle arrive à l’assumer. Pas facile de la part de la miss mais j’y arriverais un jour ! D’un geste maitrisé je l’avais rapproché de moi. Mes lèvres s’étaient très vite rapprochées des siennes. Je ne désirais qu’une chose la posséder encore par un baiser. C’était plus fort que moi, j’avais besoin de ce contact. Mais avant que je n’ai eu le temps de l’embrasser elle me repoussa violemment. Elle commençait à trouver des stratégies pour éviter de m’embrasser un peu trop efficace. Vraiment trop. Par la surprise je finis par terre sans rien comprendre. Je m’y serais attendu jamais elle n’aurait réussi à me mettre au sol comme ça. Les fesses au sol j’eus un sourire en coin.

    MIKE « Si tu préfères faire ça par terre j’en vois pas d’inconvénients même si personnellement c’était mieux debout… »

    Elle me jetais un regard noir puis elle se rendit compte qu’on nous observait. Elle parut gênée un instant avant de se reprendre et d’enfoncer mon cas devant tout le monde :

    LEA « C’est rien, c’est rien… Il a juste perdu l’équilibre… Trop de bière au beurre… »

    LA VENDEUSE « ohhhh »

    MIKE « Ou trop de passion brûlant pour toi qui m’en font perdre l’équilibre… » dis-je avec un sourire en coin.

    LEA « Va donc t’occuper de tes citrouilles, et fous-moi la paix ! Tu n’es qu’un enfoiré… » dit-elle en se penchant vers moi.

    MIKE « Qu’un enfoiré qui pense sans arrêt à toi… Es-ce un crime de n’avoir que toi en tête ? Es-ce mal de vouloir t’avoir que pour moi ? Es-ce interdit de vouloir un simple baiser de ta part ? »

    Quand on sait que ce qui fait mal… C’est ses envies quand je n’en fais pas parti. J’avais du mal à l’accepter mais ce qui me perturbait c’était elle. Simplement elle et son cœur. Sentir chacun de ses battements en contradiction parfois avec ses paroles me chamboulaient. A chacun de ces mots s’était comme un poignard qui s’enfonce en vous vous rendant si faible sur le coup mais si fort après. Je me relevais d’un sourire en coin pour simplement m’approcher d’elle et lui glisser à l’oreille :

    MIKE « Soit… tu veux que je te laisse tranquillement ? Ok. Je te laisserais tranquille. Quand tu auras avoué que je t’attire… quand tu reconnaitras que tu craques pour moi. Je te laisserais tranquille que soit cette condition. »

    Et je renversais la balance. Si je voulais l’avoir je devais lui dire ces deux mots. Elle, si elle voulait la paix elle devait m’avouer qu’elle craque pour moi. Et si elle le faisait ? La laisserais-je partir ? Que si elle me le demande après… je tenais toujours mes promesses. La seule condition était d’être sincère. Je la regardais dans les yeux alors attendant une réponse claire de sa part différente de « t’es qu’un enfoiré ! » …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lea McCute



Nombre de messages : 320
Age : 25
Date d'inscription : 24/11/2009

Feuille de personnage
Âge du personnage: 16
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [fleury et Bott] Tu sais que tu es belle en colère ? /pv Lea   Sam 17 Juil - 15:29

    - Qu’un enfoiré qui pense sans arrêt à toi… Est-ce un crime de n’avoir que toi en tête ? Es-ce mal de vouloir t’avoir que pour moi ? Es-ce interdit de vouloir un simple baiser de ta part ?

    - Lorsque tu m’en as déjà volé trois, effectivement ça devient interdit…

    Elle n’aimait pas cette façon de réagir qu’il avait eu. Trois fois… Trois de trop. À chaque fois elle ne s’y était pas attendue et c’était laissé faire. C’est peu être ce qui l’énervait le plus. Elle tombait à chaque fois sous le charme de Mike et s’abandonnait à lui lors de ces baisers. Mais heureusement pour elle, elle finissait par redescendre sur terre et par le repousser.

    Il se releva sans aucun problème même si quelques instants plutôt il s’était retrouvé étonné par le geste de Lea. Elle avait finalement eu la meilleure réaction… C’était peu être lâche de réagir comme un moldu, mais la jeune sorcière n’avait pas eu le choix puisque n’étant pas autorisée à utiliser la magie en dehors de Poudlard. Et puis même si Mike était de Sang Pur mais utilisait les bons vieux coups de poings moldus, il n’avait pas l’air de s’y être attendus…

    - Soit… Tu veux que je te laisse tranquillement ? Ok. Je te laisserais tranquille. Quand tu auras avoué que je t’attire… Quand tu reconnaîtras que tu craques pour moi. Je te laisserais tranquille que soit cette condition.

    - Non non non non non… Je te connais ! Je sais que tu ne vas jamais me lâcher quoi que je dise !

    Voyant quelques oreilles indiscrètes tournées vers eux, Lea prit Mike par la manche et le tira un peu plus loin, là où les autres ne les entendraient pas. C’était une façon de montrer aux autres de les laisser en paix. Ce que Mike n’était pas décidé à faire. Et voilà que lui aussi se mettait à poser ses conditions. Il jouait au même jeu qu’avait commencé Lea… Mais elle n’aimait pas ce retournement de situation. Car quoi qu’elle décide de faire, elle savait qu’il ne la lâcherait pas…

    - Et à quoi ça t’avancerais ? demanda-t-elle alors. C’est du chantage inégal où tu souhaites juste entendre ce que tu veux depuis le début…

    Elle aurait dû elle aussi se poser cette question lorsqu’elle lui avait demandé de l’embrasser la dernière fois. Mais son deal était plus honnête que le sien. Surtout qu’elle, elle s’y tenait ! Ce que lui ne ferait jamais… Alors elle ne voyait pas pourquoi elle devait lui céder.

    Il fallait vraiment qu’elle se débarrasse de lui, et vite… Elle se rapprocha de lui, se mit sur la pointe des pieds, et lui murmura à l’oreille :

    - Jamais… Jamais je ne craquerais sur un enfoiré…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://itzitzi.deviantart.com/
Mike Andrews



Nombre de messages : 89
Age : 27
Date d'inscription : 21/06/2010

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15
Alignement: Ne se sent pas concerné(e) par ces histoires de vampires
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: [fleury et Bott] Tu sais que tu es belle en colère ? /pv Lea   Lun 19 Juil - 13:37


    Je la désirais mais si je devais la laisser tranquille pour avoir sa confiance je le ferais. Ne me resterez alors plus que l’espoir qu’elle vienne me voir un jour. Mais je me connaissais. Je finirais par craquer. Ne pas la voir ne serais-ce qu’une journée était un peu comme une torture pour moi. Si je ne voyais pas ce beau visage je devenais susceptible et à fleur de peau. C’est comme si on m’enlevait ma raison. Je devenais complètement déraisonnable. Serait-elle la source de ma stabilité depuis un mois ? Je ne m’en rendais pas totalement compte et elle encore moins. Voyait-elle que depuis ce jour où elle a posé ses conditions je ne voyais plus qu’elle ? Comprenait-elle que les autres m’importaient peu. C’était elle que je voulais. Pour une semaine ? Je l’ignorais… Mais c’est elle que je voulais… C’était déjà un grand pas vers l’évolution ! Je ne savais même pas si ça durerait qu’une semaine ! Avec toutes les autres j’en avais eu la certitude. Je programmais même souvent le jour où je passerais à une autre. Avec Lea… c’était le flou total. Je ne savais ni quand elle craquerait, ni quand je me lasserais. Après tout ça faisait un bon moment que j’étais après elle sans lâcher l’affaire non ? J’avais parfois la sensation que jamais je ne me lasserais de sa personnalité. Pas le fait qu’elle me repousse mais cette façon de me regarder… cette façon d’hésiter… cette façon de sentir son cœur battre pour moi… cette façon d’être si faible et forte à la fois. Je pourrais tant vous sortir des façons qu’elle avait d’être. Parce qu’elle était tout simplement unique. Comme la plus magnifique fleur d’un si beau jardin. On désire la posséder et se l’approprier mais s’il faut la laisser planter dans ce beau jardin et ne pas la toucher pour son bien alors c’est ce que je ferais. Je ne voudrais pas qu’elle se fane à cause de moi. Je veux… qu’elle garde tout son éclat. Et bien évidemment je ne fus pas surpris qu’elle ne me croit pas. Moi tout ce que je demandais c’est qu’elle reconnaisse ses sentiments mais faut croire que c’était plus dur pour elle que ce que je ne pensais…

    LEA « Non non non non non… Je te connais ! Je sais que tu ne vas jamais me lâcher quoi que je dise ! »

    MIKE « Donc tu ne nies pas que tu as des sentiments pour moi seulement tu ne veux pas les avouer de peur que je ne te laisse pas tranquille. J’en fais la promesse Lea. Le serment si tu le désires… Mais avoue ce que tu ressens ! Je sais que même si tu ne veux pas le dire tu meurs d’envie chaque jour de m’embrasser… chaque jour d’être dans mes bras… Si tu refuses d’être honnête vis-à-vis de moi soit au moins honnête envers toi-même… »

    Elle finit par me prendre la manche pour m’attirer un peu plus loin dans d’autres rayons. Faut croire que les oreilles indiscrètes la dérangent. Moi je voulais simplement une réponse. Là-bas ou maintenant là en intimité je m’en foutais. Tout ce que je voulais c’est l’entendre dire… Elle voulait jouer à ce jeu, on allait être deux. Pourquoi je devrais avouer et elle non ? Je voulais l’entendre dire… Je me doutais qu’elle détestait ce retournement de situation. Moi je l’adorais ! Elle était une douce façon d’éviter la réponse de mon côté…

    LEA « Et à quoi ça t’avancerais ? » demanda-t-elle alors. « C’est du chantage inégal où tu souhaites juste entendre ce que tu veux depuis le début… »

    MIKE « Je saurais au moins à quoi m’attendre, si tu me détestes vraiment ou si ce n’est qu’une façade. Je saurais si chaque jour tu penses à moi comme je pense à toi… Je ne cherche pas un chantage inégal, je veux juste que tu me dises la vérité… Tu me demandes de le faire mais je vois que tu n’en es même pas capable de ton côté. Lea… S’il te plait… Et tu sais que ça n’a rien à voir avec tout au début. C’est totalement different. »

    LEA « Jamais… Jamais je ne craquerais sur un enfoiré… »

    Elle s’était rapprochée de moi et mise sur la pointe des pieds pour me le murmurer à l’oreille. Ça avait beau être brutal et dur j’adorais cette façon qu’elle avait de se rapprocher de moi comme ça. Se fut alors plus fort que moi j’en profitais pour la prendre dans mes bras.

    MIKE « Et si je cessais d’être un enfoiré… Dis-moi ce que je dois faire et je le ferais. Mais jamais je n’abandonnerais l’idée de t’avoir un jour sauf sous la condition précédente. Tu n’as pas l’air de comprendre. Tout ce que je veux… c’est ton sourire… ton bonheur… ta joie et ta bonne humeur. Je veux que tu sois heureuse. Mais bien sûr parce que tu estimes que je suis un enfoiré tu refuseras de me croire. Alors comme tu me vois comme ça je vais agir de la sorte. Ainsi je vais te coller un peu plus contre moi. » Mes mains rapprochèrent son corps du mien sans quitter ses yeux des miens. « Je vais te dire que tu as un jolie petit cul et que je n’ai qu’une envie c’est te voler un baiser. Ainsi je te le volerais. » Et je ne me fis pas prier… « Tu me gifleras et je te lâcherais… » Pas loupé elle m’en mit une de colère. « Je rigolerais et tu partiras vexé. » Je la vis s’éloigner. « Alors comme un enfoiré je devrais te laisser partir et passer à une autre. Le soucie c’est que je ne peux me passer de toi alors j’accélérais le pas et te rattraperais par la main. » Ce que je fis. « Je te ferais te rapprocher de moi et je te ferais les milles excuses possibles. Alors dans un élan de folie et contre ma fierté personnelle je me mettrais à genoux devant toi, ta main dans les miennes et te dirais : Lea McCute… Acceptez-vous mes excuses et l’invitation à un petit diner ce soir ? Je viendrais vous chercher s’il le faut chez vous habillé noblement dans un magnifique carrosse et ne prenez pas ça à la rigolade j’en serais capable. Ainsi telle une princesse je vous conduirais dans le plus magnifique restaurant… On passera un bon moment et je te raccompagnerais chez toi… Dis oui et je te jure que pas une seule fois je ne te volerais un baiser. Sauf si tu me le demande… Je ne ferais que passer un bon moment. Dis oui Lea… Et je te jure que ta soirée sera magnifique… Parce que tout ce que je veux t’offrir c’est la possibilité de te voir heureuse. »

    Je la regardais toujours à genoux les yeux dans les yeux. Je n’avais pas tellement fai attention que j’avais fait ça devant tout le monde. Ce n’était pas dans mon habitude. Tout le monde avait assisté à la scène et certaines demoiselles retenaient leur souffle en l’attente de la réponse de Lea qui laissait ce petit blanc surement hésitante.

    LA VENDEUSE « Si tu dis non moi je lui dis oui tout de suite ! »

    MIKE « Dis oui… et je te jure que ce soir l’enfoiré que tu connais sera enterré vivant par un nouveau Mike que tu ne connais pas encore… Je te jure de ne pas te décevoir… Juste une soirée… Pour nous. »

    Je ne pouvais pas faire plus pour tenter de la convaincre… Après le choix lui revenait. S’il elle me disait oui je tiendrais mes promesses. Et si c’est un non ? Alors je prendrais ça comme l’invitation de rester un enfoiré… Au fond de moi malgré tout j’espérais qu’elle me dise oui. Mais l’espoir fait-il vivre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lea McCute



Nombre de messages : 320
Age : 25
Date d'inscription : 24/11/2009

Feuille de personnage
Âge du personnage: 16
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [fleury et Bott] Tu sais que tu es belle en colère ? /pv Lea   Lun 19 Juil - 21:29

    - Lève toi…

    Ce n’était ni un ordre, ni un conseil, mais plutôt une demande. Mike n’avait peu être pas honte de se trouver face à Lea à genoux, mais ce n’était pas le cas de la sorcière. Elle ne voulait pas qu’on les envoie ainsi… Ce n’était pas la première fois qui lui fessait cette mise en scène ridicule, mais cette fois-ci il y avait du public. Et ça, Lea n’aimait vraiment pas…

    Elle lui prit alors les mains et le força à se lever. Elle l’amena alors encore un peu plus profond dans la librairie, jetant un regard à toute personne voulant les suivre en commençant par la vendeuse. Après avoir vérifié qu’il n’y avait plus personne qui pouvait les entendre et le gifla.

    - ça c’est pour tout ce sketch !

    *C’est que du bluff, c’est que du bluff* se répétait-elle sans arrêt. Elle le savait incapable de changer. Et tout ce qu’il venait de faire n’était qu’une illusion et tout ce qui lui avait importé devait certainement être que tout le monde puisse voir ça. Qu’il passe pour un vraie prince charmand. Mais Lea ne pouvait le croire. Un nouveau Mike opposé à celui qu’elle connaissait, l’enfoiré, était bien sur tentant, mais ce n’était pas parce qu’il parlait comme ça qu’il y arriverait.

    Il fallait donc que ce jeu cesse enfin et il restait à Lea une dernière chance de s’en sortir. La solution était de trouver un deal où personne ne serait perdant, le tout sans que Lea n’ai à dire ce que Mike voulait entendre. C’était évidemment le même cas pour lui. Lea ne se leurrait pas, elle savait qu’il ne dirait jamais ces deux mots même malgré tout les changements promis.

    Elle savait ce qu’elle devait faire, c’était évident… C’était la seule chose qu’il espérait. La jeune sorcière rangea alors sa baguette dans sa poche arrière et pris Mike par la taille. Lui aussi devait savoir ce qu’il allait se passer et se laissa guider par Lea. Elle l’embrassa. Comme dans les précédents, les deux ne fessaient plus qu’un, leur respiration et leur pouls allants au même rythme accéléré.

    Un baiser passionné, désiré, intense. Le signe de la fin de quelque chose, ou du début ? Lea se laissait aller, ne maîtrisait plus rien même si c’était elle qui avait provoqué ce baiser, qui l’avait voulu. Elle était encore une fois sous le charme du Gryffondor. Plus rien n’avait d’importance face à la sensation des lèvres de Mike sur celles de Lea. C’était comme si le temps s’était arrêté, le décor de la libraire complètement effacé. La jeune femme se laissait totalement emporter, mais du redescendre, malgré elle, sur Terre si elle voulait aller jusqu’au bout de son plan.

    Elle éloigna alors doucement ses lèvres de celles de Mike. Elle pouvait déjà sentir son mécontentement, mais elle ne devait pas céder. Au bout d’une légère pause de quelques secondes, elle lui dit :

    - Trois baisers volés… Trois baisers donnés… On est quittes...

    C’était finalement la seule façon de se détacher de Mike. Lui donner enfin ce qu’il avait attendus, mais en arrêter là, ne pas aller plus loin. Elle le tenait tout de même encore dans ses bras et avait du mal à s’en détacher. Elle entendait le bruit de sa respiration toujours haletante, encore sous l’emprise du séducteur, sentait son cœur s’emballant d’autant plus. *Non d’une citrouille, je croie que je suis amoureuse…*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://itzitzi.deviantart.com/
Mike Andrews



Nombre de messages : 89
Age : 27
Date d'inscription : 21/06/2010

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15
Alignement: Ne se sent pas concerné(e) par ces histoires de vampires
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: [fleury et Bott] Tu sais que tu es belle en colère ? /pv Lea   Mar 20 Juil - 0:03


    Ne restez plus que son choix. Je croisais les doigts intérieurement. Pourquoi avec elle il fallait que je sorte le grand jeu pour avoir une chance ? Pourquoi avec elle c’était si compliqué ? Qu’avais-je fait de travers pour qu’elle se soit mise dans la tête qu’il faut absolument qu’elle me résiste. Ça en devenait parfois énervant ! Comment faire pour qu’elle me croie ? Que dire ? Je ne savais plus trop comment m’y prendre avec elle. Je savais qu’elle voulait que je lui dise que… je l’aimais. Mais je ne pouvais pas. Pour moi c’était des mots bien trop forts. Je ne disais pas ces mots comme ça. Même à ma mère… C’était pour dire ! j’avais parfois le sentiment qu’elle me demande l’impossible. Oui mais qu’es-ce que je ressens actuellement ? Le besoin d’elle… Mes pensées étaient complètement tournées vers elle. Devrais-je lui dire ça ? Es-ce que ça pourrait remplacer ce que je lui demande ? Oui mais encore fallait-il que ça aussi j’arrive à le dire. Remarque je commençais à m’en rendre compte c’était peut-être déjà pas mal non ?

    LEA « Lève toi… »

    Ni un ordre ni un conseil mais une demande… Je le sentais dans sa voie. Elle était mal à l’aise. Moi doucement j’avais appris à assumer mon choix. Quel était-il ? Elle… J’étais un peu contradictoire. J’étais incapable de lui dire ce que je ressentais et pourtant tout en moi faisait comme si je n’avais plus qu’elle en tête. Et elle bien sûr croyait encore à un piège de ma part… Dire que je me croyais de ceux qui tout réussit… Mais c’est comme si dans ses yeux je devenais faible et petit… Alors quitte à être petit dans ses yeux autant s’agenouiller. Douce Lea je t’en supplie entend cette demande comme une avancée. Je ne voulais pas me relever. Je voulais qu’elle me répondre. Elle me prit ainsi les mains. Seule elle pourrait me relever… Je suivis ainsi son mouvement. Elle m’amena alors au plus profond de la librairie. La suite ? Je ne m’y attendais franchement pas. Je pris une gifle en pleine joue sans avoir eu le temps de la parer celle-là. Mais après tout je sais que je l’ai mérité… C’est comme un fer qui vient se poser sur ma joue et me bruler la peau d’une douleur insoutenable au point qu’on finit bien plus faible…

    LEA « ça c’est pour tout ce sketch ! »

    MIKE « Qui te parle de sketch ?! »

    Mais elle ne voulait entendre raison. Elle était persuadée que je me jouais une fois de plus d’elle. Malgré moi ça me faisait mal mais je l’avais bien cherché. On ne récolte que ce qu’on sème. J’étais prêt à parier qu’elle était déjà en train de se dire de ne pas craquer face à ce manège de ma part. Je grimaçais intérieurement. Pour une fois que je pouvais être sincère. Décidément j’aurais ramé avec elle. Mais jamais je ne laisserais tomber. Par défis ? Ou pour une autre raison ? je quittais doucement ce défis que je m’étais posé ou même ce besoin d’être le plus fort. Ce n’était plus une question de la posséder pour prouver qu’aucune femme ne pouvait me résister. Ça devenait plus la nécessité de doucement faire battre son cœur. Je ne voulais pas qu’elle me déteste. Ses baisers ne me suffisaient plus. Je voulais qu’elle… m’aime.

    Et elle me prit par la taille pour m’embrasser O.O ! Dois-je prendre ça comme un oui ? Je restais méfiant. Je la connaissais assez pour savoir que ce baiser pouvait très vite se retourner contre moi. Et pourtant malgré ça je me laissais très vite prendre au jeu. C’était comme une danse que je retrouvais doucement. Chacun des pas était comme l’enfer qui s’ouvre sous mes pieds. Je flottais encore mais à quand la chute ? Elle ne dépendait que d’elle. Et je m’accrochais ainsi à ce baiser offert une fois de plus. Merlin faites que cette fois-ci soit la bonne… Chacun de mes mouvements… chacun de mes souffles… mon pouls… Tout allait en harmonie avec elle. Un baiser si passionné… si intense… le genre de baiser que je désirais par-dessous tout de sa part. C’est comme si chacun de ses mouvements me faisaient voir monts et merveilles. C’est dans ces moments que j’oubliais tout et que je sentais mon corps la protéger complètement en l’entourant de mes bras. Il n’y a pas de doutes, doucement elle faisait de moi quelqu’un que j’avais tenté pendant longtemps de refouler. Pourquoi elle ? Pourquoi c’était elle qui réveillait ce côté en moi ? Pourquoi fallait-il que je souffre à chaque fois qu’elle décidait de mettre fin à notre étreinte pendant un temps interminable avant de céder et de m’en donner un autre ? je la sentais complètement se laisser aller, autant que moi. C’est dans ces moments que je savais qu’au fond d’elle elle craquait pour moi. Il était si difficile de le faire ressortir mais parfois ça lui échappait et voilà que je retrouvais la femme que je désirais… celle qui n’avait plus qu’une pensée : être à moi. Ces moments où elle était complètement à moi. Ces moments où je peux prendre soin d’elle… C’est comme si par un baiser elle était toute à moi. Ne me restez alors plus qu’à prendre soin d’elle…

    Et comme j’aurais du le prévoir : elle s’éloigna. C’est fâcheux cette envie comme ça à chaque fois de vouloir bouger. N’étions-nous pas bien là ? Je n’étais pas trop d’accord mais j’avais promis une chose : ne plus jamais la forcer. C’était dur de résister à la tentation…

    LEA « Trois baisers volés… Trois baisers donnés… On est quitte… »

    MIKE « J’ai envi de dire que non… »

    Elle croyait s’en tirer comme ça ? Elle était encore dans mes bras et j’en profitais pour l’attirer à moi. Elle me laissa faire sur l’instant. Je ne cherchais pas à comprendre. Ni d’une ni deux mes lèvres avaient déjà saisi une fois de plus les siennes. Ça avait été plus fort que moi. Je ne pouvais plus lui résister. Et elle se laissa faire à mon grand bonheur me poussant à la rapprocher un peu plus contre moi. Alors d’un sourire rayonnant et non en coin je lui dis.

    MIKE « Nous voilà plus exactement à égal… »

    Egalité ? Possible que ce soit la fin de ma phrase si elle ne m’avait pas rembrassé par la suite <3 Elle allait me rendre dingue. Complètement dingue d’elle. D’un baiser doux passons d’ailleurs à un baiser complètement passionné. Je venais de la coincer délicatement entre une étagère et moi. Qui aurait cru que finalement on ne soit plus capable d’arrêter ce baiser ? Mes bras la serraient tout contre moi. Heureusement qu’on était au fond de la librairie en fait. Je finis par décoller mes lèvres doucement des siennes les mains fermement posées sur ses hanches.

    MIKE « Tu peux faire semblant de ne pas être attiré envers moi… Tu peux même rester là sans rien dire… j’entends tes pensées quand tu me regardes… N’essaie pas de me convaincre que tu me détestes je n’y croirais pas. Ce n’est qu’une façade pour vouloir te protéger de moi. Ne ferme même pas les yeux… Ce silence je le devine. Doucement je te gagne un peu plus. C’est peine perdu… »

    Je marquais une pause. J’étais sûr de moi. Je pressentais son envi à la voie de céder et de me résister. D’un sourire en coin je la serrais un peu plus contre moi plongeant mon regard dans le sien pour l’en dissuader.

    MIKE « Donne-moi une chance… Sois mienne et je me plierais à tes quatre volontés… Accepte ce tête à tête ce soir… Et la page suivante dira que tu avais tort… que tout ceci n’est pas un sketch et que je suis sincère… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lea McCute



Nombre de messages : 320
Age : 25
Date d'inscription : 24/11/2009

Feuille de personnage
Âge du personnage: 16
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [fleury et Bott] Tu sais que tu es belle en colère ? /pv Lea   Mar 20 Juil - 0:52

    Elle avait d’elle-même cessait son premier baiser, se sentant obligée de tenir sa propre promesse. Mais c’était trop dur de résister à la tentation, tout comme Eve et sa pomme interdite. Et voilà que sans rien dire, mais toujours avec des gestes bien maîtrisés, Mike fit ce qu’il fessait de mieux, l’embrasser. Comme Lea l’avait fait à chaque fois, le Gryffondor cessa ce moment intense pour parler. Elle réalisa ce qu’elle avait pu provoquer déjà par trois fois.

    - Nous voilà plus exactement à égal…

    Elle ne pouvait plus se passer de ce contact et prise par une lancée d’adrénaline, elle l’embrassa d’elle-même. Totalement envoûtée, elle se laissait guider par son charmeur. Lea s’était retrouvée entre lui et l’étagère remplie de livres de sorcellerie. Ce retrouver aussi proche de lui, entendre son cœur, sa respiration, sentir tout son corps… Elle ne pensait même plus pouvoir s’en passer.

    - Tu peux faire semblant de ne pas être attiré envers moi… Tu peux même rester là sans rien dire… J’entends tes pensées quand tu me regardes… N’essaie pas de me convaincre que tu me détestes je n’y croirais pas. Ce n’est qu’une façade pour vouloir te protéger de moi. Ne ferme même pas les yeux… Ce silence, je le devine. Doucement je te gagne un peu plus. C’est peine perdu…

    Il la serra d’avantage, rapprochant leurs deux visages, et l’obligeant à le regarder droit dans les yeux. Mais il n’avait plus besoin de cela pour qu’elle ose croiser son regard. Elle n’avait plus peur de tomber sous le charme, car elle y avait plongé de son propre gré. Mais ce n’est pas pour autant qu’elle refuserait cette étreinte si intense.

    - Donne-moi une chance… Sois mienne et je me plierais à tes quatre volontés… Accepte ce tête-à-tête ce soir… Et la page suivante dira que tu avais tort… Que tout ceci n’est pas un sketch et que je suis sincère…

    - Je crois que je t’aime…

    C’était la seule chose qu’elle avait été capable de répondre. Elle ne voyait pas la peine de répondre à ces questionnements, puisque les réponses étaient évidentes. Elle ne cacherait pas ce qu’elle ressentait, tant pis pour sa raison ou sa bonne conscience. Son pouls si fort, presque douloureux, n’était que la preuve de ses sentiments.

    Lea repartit dans sa lancée, les bras toujours autour de la taille de Mike. Elle le serra, le serra… Ils ne fessaient plus qu’un, étant chacun la moitié de l’autre. Si proche l’un de l’autre, Lea glissa l’une de ses mains dans le dos du jeune homme, hésitant à la faufiler sous sa chemise. L’autre main s’était logée dans les cheveux blonds du charmeur, comme retenant le visage du séducteur.

    Entre deux souffle, elle lui glissa :

    - Dis-moi ce que tu ressens…

    Elle avait ce besoin de savoir, même si, quelque soit la réponse, cela n’aurait plus tant d’importance. Elle était éprise de lui, entièrement charmée, se laissant aller, sans aucune conscience de ce qui pourrait se passer.

    - Guide-moi…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://itzitzi.deviantart.com/
Mike Andrews



Nombre de messages : 89
Age : 27
Date d'inscription : 21/06/2010

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15
Alignement: Ne se sent pas concerné(e) par ces histoires de vampires
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: [fleury et Bott] Tu sais que tu es belle en colère ? /pv Lea   Mar 20 Juil - 18:48


    Je voulais qu’elle me donne une chance. Qu’elle me regarde dans les yeux et qu’elle soit franche. Je voulais qu’elle me dise ce qu’elle ressent. Qu’elle me dise ce qui la fait douter. Une soirée et je lui prouverais qu’elle se trompe. C’était bien plus qu’un jeu. C’était comme le désir de prouver à l’autre qu’il avait tort quitte à en souffrir. Elle tentait de me démontrer de milles manières que je n’étais qu’un profiteur. Moi je tentais de lui donner tort et doucement elle me changeait… Pour tout lui donner… Parce que j’avais besoin d’elle. Parce que la vouloir était si faible par rapport à ce que je ressentais. Combien de fois encore j’allais trouver des solutions plus risquées les unes que les autres pour la faire craquer. Combien de temps encore avant qu’elle ne sache plus me résister ainsi ? Ma belle… Laisse-moi une chance… Jolie petite demoiselle ne me repousse pas encore… Je ne sais pas si j’arriverais à redresser la tête hors de l’eau après ça. Laisse-moi une chance même en tant qu’ami. Rien que ça et je serais comblé mais ne me repousse pas encore. S’il faut que j’arrête de faire l’imbécile j’arrêterais. J’ai fait trop de mal… je dis stop à tout. Stop à tout ce mal que j’ai pu faire dans le passé. Alors oui stop pour elle. Stop pour avoir la chance d’avoir un… oui. Un simple mot… si simple et pourtant si important. Je voulais y croire… Elle restait face à moi sans un mot. Le stresse montait en moi. Jamais je n’avais connu ça avant. Le doute… la peur… Elle me rendait si faible. C’est comme si en sa présence ma force me quittait. A chacun de mes souvenirs de ses lèvres contre les miennes alors je voulais y croire de plus en plus. C’était comme si tout changeait… Comme si ses baisers étaient pour moi comme une renaissance…

    LEA « Je crois que je t’aime… »

    Surpris ? Choqué ? Enervé ? Déçu ? Content ? A vrai dire… Rien de tout ça… Je la regardais sans ciller. Je savais que ça venait de lui échapper. Je le lisais dans ses yeux. Je commençais à si bien la connaitre. C’est comme si ses paroles avaient été une suite logique aux miennes sans pourtant avoir de rapport direct. Pourtant n’y avait-il pas plus fort oui que celui-là ? Ça paraissait si évident. Ma main se posa dans sa nuque. Je sentais son pouls si fort et si rapide… Comme la douce preuve de ses paroles. Je ne quittais pas son regard sans un mot. Et je sentis ses mains me serrer… Je sentis sa main dans mon dos comme une douce brûlure. Son autre main dans mes cheveux. Moi qui avais peut-être paru si faible j’avais l’impression que ce n’était rien encore comparé à elle en cet instant. C’est comme si tout bouclier… toute bulle venait de disparaitre… Je n’avais plus qu’elle devant moi…

    LEA « Dis-moi ce que tu ressens… Guide-moi… »

    Ma main se posa sur sa joue que je caressais délicatement…

    MIKE « Je crois que… toi et moi. »

    Je finis par sourire en me passant une main dans les cheveux déviant son regard l’air gêné. C’était la première fois que j’agissais comme ça moi qui paraissait si sûr de moi.

    MIKE « Je ne saurais l’expliquer. Profite le grand Mike accepte de se dévoiler ! Bon… »

    Dur dur de ma part. mais comment lui dire que chaque jour depuis qu’elle m’a demandé de lui dire que je l’aimais je ne cessais de penser à elle. Chaque jour je me maudissais de n’être pas capable de lui dire et là encore je ne pouvais pas. Pourtant je savais que je pouvais utiliser d’autres mots. Mais de quoi avais-je peur ? D’avoir ma première vraie petite amie ? De ne plus jouer aux conquêtes ? Suis-je prêt pour cela ? En tout cas je ne pouvais pas avoir Lea et les autres je le savais. Il fallait que je fasse un choix. J’avais fini par prendre ses mains dans les miennes. J’avais l’air vraiment perdu. Décidément elle avait le don de me rendre complètement différent ! Tout ce que je fus capable de dire alors fut :

    MIKE « J’ignorais que ça existait jusqu’au jour où je t’ai rencontrée… Acceptes-tu ce diner ce soir en ma compagnie ? »

    Elle ne dit rien… Je souriais. Pour moi ça voulait dire un oui. D’un sourire en coin je déposais alors un baiser sur le coin de ses lèvres.

    MIKE « Je passe te chercher à 20h chez toi… »

    Je ne savais pas où elle habitait ? Vous oubliez que je suis Mike Andrews et que je trouverais son adresse. Je m’éloignais alors lui laissant le temps de se remettre mais aussi à moi de me permettre de m’écarter des émotions qu’elle me procurer. Restez alors à préparer cette soirée. Et surtout… finir cette partie de cache-cache avant que mes potes me maudissent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [fleury et Bott] Tu sais que tu es belle en colère ? /pv Lea   

Revenir en haut Aller en bas
 
[fleury et Bott] Tu sais que tu es belle en colère ? /pv Lea
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» POCA ? tu sais, ma vie fut belle. un peu courte, mais magnifique.
» Une belle bande de bouffons ?
» BELLE TAPISSERIE
» Je sais une église... écrit sans un seul O
» Une très belle peinture

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fidelitas :: Londres :: Chemin de Traverse & Allée des Embumes-
Sauter vers: