AccueilAccueil  PartenairesPartenaires  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Siroter quelque chose de bizarre, mais quoi ? [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lea McCute

avatar

Nombre de messages : 320
Age : 25
Date d'inscription : 24/11/2009

Feuille de personnage
Âge du personnage: 16
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Siroter quelque chose de bizarre, mais quoi ? [Terminé]   Lun 19 Avr - 16:06

    Dimanche soir, jour où tout le monde se repose et où l'on profite du beau temps. C'est ce que les personnes normales font. Mais Lea n'en fessait à parement pas partie. Elle était encore et une fois en train de travailler soit dans sa salle commune, soit dans à la bibliothèque.

    La bibliothèque était le meilleur endroit du château pour reprendre les cours et les approfondir, mais le dimanche cet endroit était la plus part du temps fermé. La serdaigle se résignait donc à rester dans la salle commune. Ce qui n'était pas une si mauvaise idée, puisque fessant vraiment beau, tout le monde était dehors. Ainsi, la pièce si bruyante d'habitude était toute silencieuse. Seuls certains élèves comme Lea étaient sur leurs parchemins à travailler telle ou telle matière.

    Cela fessait donc bien deux heures que Lea était en train de travailler. Elle ne restait pas aussi longtemps sur la même matière, mais aujourd'hui c'était une exception, elle devait étudier la Divination. Le cours le plus inutile qu'il pouvait exister sur cette terre... Lea voulait bien croire à la Magie, aux créatures magiques ou les extraterrestres, mais pas à la divination ! Quel besoin de savoir l'avenir ? Comme si on pouvait le prévoir ! Personne ne le décide pour nous, on est tous libres de tracer notre chemin, et personne ne peut le décider à notre place.

    Enfin bref, Lea en avait vraiment marre de travailler ce cours dont elle ne voyait pas l'utilité et décida enfin de fermer son livre. Elle souffla un bon coup en regardant le livre et le parchemin remplis d'encre noir. La serdaigle les rangea tout les deux dans son sac et pris le temps de faire une pause. Il lui restait encore un devoir d'Histoire de la Magie à faire, mais cela ne lui prenant pas beaucoup de temps, elle se décida à aller grignoter quelque chose avant de se relancer dans son travail.

    Une fois avoir posé ses affaires dans son dortoir, elle descendit les sept étages la séparant de la Grande Salle. La pièce était elle aussi remplis d'élèves qui étaient en train de jouer aux échecs ou réviser à plusieurs. Evidement, il n'y avait rien sur les tables et il fallait aller se nourrir directement à la source, c'est-à-dire la cuisine.

    Comme 90% des élèves de l'école, Lea connaissait le petit passage qui permettait d'accéder à la grande cuisine de Poudlard. Elle dévala donc les escaliers menant au sous-sol et tourna à gauche, puis encore à gauche, avant de tourner à droite au fond du couloir. La porte séparant le ridicule couloir des cousines était entre ouverte et laissait donc en sortir les parfums des épices et des plats qui mijotaient. Lea s'en approcha et faillit se prendre une élève qui en ressortait.

    Les deux élèves s'étaient tenues l'une à l'autre afin de ne pas tomber et avaient donc évité une chute. Lea reconnu l'autre élève. C'était une Gryffondor ayant un an de moins qu'elle. Eglantine ? Ou peu être Eveline ? Ah non ! C'était Eyline. Oui Eyline Zanotti. Elle était connue pour être très refermée sur elle même et distante. La Serdaigle n'avait donc jamais eu l'occasion de lui parler jusque là.

    - Désolée, je t'avais pas vu sortir... finit-elle par lui dire

    Elle vit alors que la Gryffondor avait une petite fiole à sa main droite. C'était certainement pour ça qu'elle était venue ici. La fiole étant un peu transparente, on pouvait voir la teinte de la boisson d'Eyline. Elle était d'un rouge foncé. *C'est pas du jus de citrouille ça...* se dit Lea. Cela fessait donc aussi partie du coté mystérieux d'Eyline, les boissons bizarre ?

    - Toi aussi t'es venue refaire tes réserves ? lança Lea sans préciser ce que pouvait bien être les 'réserves'


Dernière édition par Lea McCute le Dim 13 Juin - 22:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://itzitzi.deviantart.com/
Eyline Zanotti

avatar

Nombre de messages : 335
Age : 28
Date d'inscription : 04/04/2010

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15 ans (31 Août)
Alignement: Anti-vampire
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: Siroter quelque chose de bizarre, mais quoi ? [Terminé]   Mar 20 Avr - 12:37


    J’étais posée sur le carrelage de la cuisine. Je buvais ma petite potion tranquillement. Il n’y avait que là que je me sentais à peu près bien quand j’étais seule entourée d’elfe de maison. Peut-être que mon côté sombre faisait un tri sélectif dans ceux qu’il avait envi de tuer. En tout cas je n’avais aucune pulsion meurtrière auprès de ces petits êtres ce qui faisait que je venais souvent là. En plus il y en avait des gentils qui s’occupaient de moi. Je me sentais ainsi moins seule. Je les regardais travailler. Il arrivait que je saute des repas pour me retrouver ici. De toute façon pour manger quoi ? Oh je pouvais manger normalement mais pour moi ça avait un goût bien plus fade qu’un simple sorcier. Dans mes pensées je me demandais à quoi bon être en vie ? Prisonnière de ce côté animal. Restant avec seul bagage la peur, la douleur et la solitude. Depuis quand je n’avais pas ri franchement ? Depuis quand je ne m’étais pas amusée comme les autres ? Depuis l’accident mais ça me paraissait si lointain.

    On était en fin d’après midi, un dimanche. Autant vous dire que j’avais du passer des heures ici comme tous les dimanches évitant la population poudlardienne. Je regardais le niveau de la potion. A ce rythme j’allais en faire une overdose. Mais ça me calmait… Après je me sentais plus sereine. Elle tuait presque la bête en moi. Ainsi je redevenais moi. Tous ces parfums qui m’envahissaient. Ce clair de lune que j’adorais regardé. Les animaux que j’appréciais à leur juste valeur. Peut-être que cet accident avait fait de moi un monstre mais il avait aussi fait de moi quelqu’un de plus tolérant. Je voyais la vie autrement. Jamais je n’avais pu autant en admirer la beauté. Ce soleil se levant doucement pour donner une couleur qui réchauffait mon cœur lui redonnant la vie. Ce soleil se couchant apportant la nuit mais pas forcément les ténèbres. La lune venait à son tour jouer le rôle d’une lumière plus douce…

    Elle m’avait aussi fait comprendre que la créature la plus hideuse n’est pas forcément la plus violente. Beaucoup on une mauvaise image des elfes de maison par exemple. Esclave de beaucoup de sorciers qu’avaient-ils de différent de moi qui était esclave de cette bête qui pouvait contrôler chacune de mes émotions. Je me sentais comme partagée parfois. Comme si on était deux dans un corps. Et pourtant je savais que malgré ce sentiment on faisait bien un. C’était une partie de moi qui s’était développée alors qu’elle sommeillait seulement dans chacun des autres. Moi qui pensait qu’on ne pouvait être que noir ou blanc. J’avais eu le loisir de découvrir le gris…

    Je finis par me lever. Il fallait que je regagne ma chambre. Je remercie les elfes de maison qui se sont occupés de moi. A chaque fois il me réchauffait le cœur. Il me permettait de me sentir un peu plus libre. La paille à la bouche pour continuer à boire mon truc je pris ainsi le chemin de la sortie. Au dernier moment alors je faillis percuter en sortant une autre élève. De peu et par réflexe j’avais enlevé ma paille rapidement de la bouche pour tenir la demoiselle. Elle avait de la chance que ça faisait bien un moment que je buvais ce truc sinon je n’imaginais même pas le résultat de ce rapprochement imprévu. Je regardais alors la demoiselle surprise. Elle cherchait mon nom. Je pouvais le lire dans ses pensées. Moi je devinais le sien. C’était la sœur de Léo si je ne me trompais pas. Connue pour être renfermée sur moi-même et distante ? C’est comme ça que me voyaient les autres ? Ce qui n’était pas plus mal après tout…

    LEA « Désolée, je t'avais pas vu sortir... »

    Je vis le regard de cette dernière se poser sur ma fiole. Et non ce n’était pas pour ça que je venais ici. C’était simplement pour être moins seule. La potion je me la procurais bien ailleurs. Et non ce n’est pas du jus de citrouille loin de là xD ! ça avait plus le rôle d’un remède contre ma violence si je pouvais définir ça comme. Je me souvenais de la première fois que j’avais bu ce truc. La fiole avait finit explosée contre un mur. Le pauvre maitre des potions au début passait son temps à en faire. La bête en moi avait du mal à le supporter. Mais je m’entêtai et je finis par avoir raison. Aujourd’hui j’avalais ça comme du petit lait.

    LEA « Toi aussi t'es venue refaire tes réserves ? »

    Je savais très bien qu’elle voulait parler de la fiole même si elle ne le disait pas clairement. Les joies d’entendre les pensées des autres… ça m’aidait pas mal je devais l’avouer parfois pour préserver mon secret. Je lui répondis sans détour :

    EYLINE « En effet… »

    Mensonge encore. Mais je n’avais pas le choix. La directrice avait été claire. Je devais rester discrète si je voulais rester à Poudlard. J’appuyais mon regard pour qu’elle ne cherche pas à comprendre. J’avais la sensation de manipuler de plus en plus mon entourage mais c’était pour leur bien… Je savais que par un regard généralement et chez tout sorcier il ne cherchait pas plus loin. Comme un pouvoir de persuasion et même de séduction malgré moi sur la gente masculine. Même sur la directrice ça marchait c’était pour dire que personne généralement n’y échappait. Je souris alors pour accompagner mon assurance. Encore apparence. J’étais tellement douée pour ça. La directrice m’avait souvent dit que jouer sur les apparences étaient quand même mon point fort. Seules les personnes qui me connaissaient vraiment pouvaient peut-être comprendre. Je savais que Rose aurait tiqué. Mais Léa n’était pas Rose…

    EYLINE « Toi aussi je suppose… »

    Je ne cherchais pas à cacher la fiole. Pourquoi ? Parce que le faire paraitrait louche. Non je faisais comme si de rien n’était. Je reportais ma paille à ma bouche. Avec la fiole entre les mains j’étais déjà bien plus rassurée pour parler un peu avec quelqu’un. J’avais la sensation d’être plus forte face à des instincts primaires qui rodaient en moi et qui n’attendaient que de resurgir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lea McCute

avatar

Nombre de messages : 320
Age : 25
Date d'inscription : 24/11/2009

Feuille de personnage
Âge du personnage: 16
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Siroter quelque chose de bizarre, mais quoi ? [Terminé]   Jeu 22 Avr - 20:21

    *Pas très loquace...* se dit la Serdaigle. En effet Eyline n'avait pas dit grand chose depuis le début. Certes il n'y avait pas forcément grand chose à dire non plus, mais certains auraient sauté sur l'occasion pour en ajouter un peu plus, chercher à savoir la suite, c'est-à-dire tout et n'importe quoi. D'un autre côté cela prouvait qu'Eyline n'était pas un gros pot de colle. Mais Lea n'avait pas besoin de ça pour le savoir.

    Elle ne voyait pas souvent Eyline, et cette dernière avait toujours cet air mystérieux qui fessait certainement reculer certains. Etre refermé sur soit même n'aidait pas à faire des connaissances... Enfin il y avait toujours cette Rose Weasley qui la collait. Dans ce cas c'était évident que c'était la 'petite' gryffondor qui suivait la 'grande' gryffondor. Elle devait prendre Eyline pour un modèle... Ou elle avait dû trouver ce qui la différenciait des autres. quoi qu'il en soit, ce n'était pas les affaires de Lea, et elle n'avait pas à tout savoir même si elle en avait parfois envie...

    La gryffondor ne cherchait pas à cacher sa fiole, mais n'avait à parement pas envie d'en parler non plus d'après le regard qu'elle venait de lancer à Lea. Elle avait le même regard que des parents lancent à leur enfants, voulant souvent dire 'ne fait pas ça'. Mais cela avait aussi d'un autre côté un air de manipulation, surtout accompagné de son sourire en coin. Lea décida donc de laisser couler cette histoire de fiole, en tout cas pour l'instant...

    Il fallait juste que la cinquième année essaye de relancer le dialogue entre les deux élèves. Ne pouvant pas parler de la vraie raison de la venue d'Eyline ici, Lea décida de se présenter avant de passer à autre chose :

    - Je m'appelle Lea McCute. Tu a peu être déjà croisé mon jumeau, Leo ; il est dans la même maison que toi...

    Il y avait en effet plus de chance pour que Leo ai croisée Eyline vu qu'il était aussi chez les Gryffondor. Même si Lea ne connaissait pas tout ceux de sa maison, elle connaissait au moins leur tête et leur avait parlé à tous une ou deux fois au moins. Une maison était comme une seconde famille, et il n'y avait pas de raison pour qu'Eyline n'ai jamais croisé Leo.

    - Oui en effet, je viens me remplir le ventre, j'ai trop travaillé pour aujourd'hui... ajouta-t-elle

    Elle en profita pour s'asseoir là où la gryffondor l'était quelques minutes auparavant. Eyline avait choisit un bon coin pour rester à boire manger quelque chose. Lea n'avait jamais pensé à rester manger dans la cuisine. Elle y entrait pour chercher de quoi manger, et une fois ça petite discussion finit avec un ou deux elfes de maison, elle finissait toujours par aller manger son petit en-cas dans la salle commune ou le dortoir.


Dernière édition par Lea McCute le Sam 24 Avr - 1:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://itzitzi.deviantart.com/
Eyline Zanotti

avatar

Nombre de messages : 335
Age : 28
Date d'inscription : 04/04/2010

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15 ans (31 Août)
Alignement: Anti-vampire
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: Siroter quelque chose de bizarre, mais quoi ? [Terminé]   Jeu 22 Avr - 21:41


    Pour l’instant j’étais tranquille sur l’histoire de ma fiole mais je sentais que le sujet pourrait revenir sur le tapis plus tard. Enfin j’avais une longueur d’avance en pouvant entendre chacune de ses pensées. Au moins je pourrais parer. Je finis du coup par devoir rentrer pour la laisser entrer. De toute façon je n’étais plus à ça près. J’avais trainé toute la journée je pouvais bien continuer. Léa rayonnait. Intérieurement je voulais dire. J’avais l’impression d’être en total contraste. Moi le bonheur je savais qu’il n’était pas pour moi. Je le voyais souvent pour beaucoup mais je me le refusais parce que je savais que le jour où je me sentirais heureuse je baisserais ma garde et ce jour-là je pourrais faire une grave erreur dont jamais je ne me pardonnerais. J’avais ce côté cristal et lunaire si fragile et si susceptible que je ne pouvais pas laisser agir comme ça. Je soupirais intérieurement. La vie n’était déjà pas simple avant mais alors là… j’avais l’impression que jamais je ne m’en sortirais. Que jamais je n’y arriverais. La directrice me rassurait souvent en me disant que d’autres avaient tout de même réussi leur vie et fonder une famille. Oui mais ils étaient si rare et souvent entre eux… et si moi je ne trouvais personne comme moi qui me soutienne dans les moments durs ? et si chacun de mes camarades en fait hurlerait de peur s’ils savaient ? je me sentais mal rien qu’à cette pensée…

    Léa engagea la conversation en se présentant. Je le savais ! Facile avec ses pensées. Mais elle savait-elle qui j’étais ? Oui… Je l’avais entendu.

    LEA « Je m'appelle Lea McCute. Tu a peu être déjà croisé mon jumeau, Leo ; il est dans la même maison que toi... »

    EYLINE « Eyline Zanotti… Et oui je connais ton frère… »

    Pour être un pur pot de colle que j’apprécie un peu trop à mon goût >.> ! Si Léa je ne la connaissais pas tellement, Léo lui je le connaissais quand même pas mal. En fait il a commencé à venir vers moi après l’accident quand je me suis renfermée sur moi-même. Je sens qu’il sait que je cache quelque chose. Il sait qu’il a très peu de chance de savoir ce que c’est mais ça l’intrigue et le pousse à vouloir en savoir plus sur moi. A apprendre à me connaitre. Combien de fois j’ai du l’esquiver. Quand j’y repensais ça me faisait sourire intérieurement. Il était buté. Jamais il ne lâchait l’affaire ce qui quelque part parfois me rendait un peu le sourire dans cette solitude que je m’étais imposée pour le bien d’autrui.

    LEA « Oui en effet, je viens me remplir le ventre, j'ai trop travaillé pour aujourd'hui... »

    Elle s’assit là où j’étais posée plus tôt. Je finis par glisser contre le mur et me poser pas loin d’elle avec tout de même un mètre facile qui nous séparait. Distance de sécurité si on veut…

    EYLINE « J’aime bien rester ici alors que souvent tout le monde est de passage. Les elfes sont très gentils et c’est calme ici. Ça permet d’être tranquille et seul quand on le désire… »

    Je baissais la tête regardant la fiole qui était dans mes mains. Si je n’avais pas les problèmes actuels que ferais-je ? Je me posais la question. Je n’éviterais déjà pas Rose sans arrêt quand je le pouvais. Je ne lui ferais pas de cachoteries. Je pourrais agir sans avoir peur de ne pas me contrôler. Je pourrais m’amuser comme les autres tranquillement et avec inconscience. Parfois en me posant dans mon lit et me reposant sans vraiment m’endormir j’avais l’impression de presque partir dans un autre monde où tout était parfait où je n’étais pas ça. Mais la réalité me rattrapait bien vite parce qu’au fond je ne rêvais même pas je ne faisais qu’imaginer. Ne plus jamais dormir aussi bien que les autres était quelque chose que jamais plus je ne pourrais faire sauf si je trouvais un contre-sort. Un remède bien plus efficace que cette petite fiole qui me ferait redevenir comme avant.

    EYLINE « Tu bossais sur quoi par un temps radieux comme ça ? Généralement tout le monde est dehors dans le parc par un magnifique soleil à s’amuser… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lea McCute

avatar

Nombre de messages : 320
Age : 25
Date d'inscription : 24/11/2009

Feuille de personnage
Âge du personnage: 16
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Siroter quelque chose de bizarre, mais quoi ? [Terminé]   Sam 24 Avr - 1:44

    La dernière remarque d'Eyline fit tiquer Lea. La Gryffondor avait donc besoin de trouver un endroit où être seule. C'était donc bien elle qui voulait se retirer de la compagnie des autres. Cela soulagea Lea. Cette dernière avait en effet du mal à supporter que des personnes soient rejetées, ce qui aurait pu arriver à Eyline.

    Mais d'un autre côté, cela prouvait que la Gryffondor avait quelque chose à cacher, d'où son besoin de s'enfermer sur elle-même. Comme Lea l'avait déjà fait remarquer, Eyline avait ce coté mystérieux qui cachait peu être un secret. Un lourd secret ? Mais quoi ?

    Quoi qu'il en soit, ce n'était ni le moment ni le lieux pour y réfléchir. Beaucoup d'élèves avaient dû y songer aussi donc il suffirait de leur en parler pour connaître toutes leurs théories. Il faudrait que Lea en parle aussi à son jumeau. Il aurait peu être d'autres choses à lui raconter sur Eyline, vu que cette dernière venait d'avouer qu'elle le connaissait.

    C'est alors que la quatrième année demanda à Lea le pourquoi de sa présence ici, outre le fait de venir se remplir les poches. La Serdaigle avait complètement zappé sur quoi elle était en train de travailler avant de venir dans les sous-sols. L'image de son livre de Divination lui revint alors et elle commença à bouillir intérieurement. Ah qu'est-ce qu'elle pouvait haïr ce cours...

    - Sur la Divination... répondit-elle en essayant de masquer sa colère. J'avoue que j'aime pas ce cours... Je le trouve inutile... Et du coup je laisse toujours ce cours de coté et le fait en dernier...

    C'est vraie que ce n'était pas dans les habitudes de Lea. La Serdaigle était très organisée et travailleuse. Elle fessait donc toujours attention à son planning et à la façon de faire ses devoirs. Les travaux les plus urgents passaient bien sur en priorité, mais Lea s'organisait toujours de façon à n'avoir aucun devoir le week-end. Sauf la Divination, qu'elle haïssait, et l'Histoire de la Magie, qu'elle adorait. Elle avait de grandes facilités pour cette matière et c'était donc pas grave si elle se trouvait à faire ses études d'Histoire en dernier.

    - Et du coup j'ai finit par me retrouver à travailler à l'intérieur alors que tout le monde profite du soleil. Mais au moins comme ça la Salle Commune est plus calme.

    *Elle doit elle aussi en profiter* pensa Lea en fessant allusion au besoin d'être seule d'Eyline. C'est vraie que ces moments là où tout le monde était dehors étaient toujours les plus calme de la tour des Serdaigle, et certainement des autres maisons aussi. En hiver le brouhaha des élèves tentant de s'occuper ou de se réchauffer devant la cheminée était de suite perturbant pour travailler.

    Il restait bien sur la bibliothèque qui était comme une seconde maison à l'intérieur de Poudlard pour Lea. Tous ces rayons remplis de livres étaient source de repos en quelques sortes. Les livres étaient silencieux, à part quelques bizarreries, en particulier certaines se concentrant sur l'étude des créatures magiques. Mais Lea profitait toujours du silence de cette pièce presque aussi grande que la Grande Salle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://itzitzi.deviantart.com/
Eyline Zanotti

avatar

Nombre de messages : 335
Age : 28
Date d'inscription : 04/04/2010

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15 ans (31 Août)
Alignement: Anti-vampire
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: Siroter quelque chose de bizarre, mais quoi ? [Terminé]   Jeu 29 Avr - 14:02


    Si je connaissais Leo ? C’était un faible mot… Il était plus qu’une connaissance. Plus aussi qu’un ami. Cela datait d’il y a deux jours… Je lui avais offert ce baiser sur la joue mais aussi un avenir incertain avec moi. Je l’avais tant prévenu que j’étais dangereuse mais il ne voulait rien entendre. Il avait finit par me faire craquer… Si depuis le début j’étais attirée par lui je ne pouvais plus le repousser. Je savais que s’il s’entêtait je finirais par céder. Il a ce quelque chose de complètement différent des autres. Il me plait à moi autant qu’au monstre en moi. L’idée ne me plaisait cependant pas. Pourquoi ? parce que s’il plaisait à la partie démoniaque en moi je savais alors que je pouvais avoir envi de le tuer plus facilement que les autres. J’en avais eu la preuve hier pendant notre heure de colle. C’était passé de peu. Si cette fille de poufsouffle n’était pas intervenue je crois bien que j’aurais cédé. Il m’avait prise au dépourvu. Un baiser sur la joue de sa part encore j’aurais pu me contrôler s’il m’avait laissé le temps de le digérer mais en plus me prendre dans ses bras comme ça… Je n’avais pu accumuler les deux. Se rendait-il compte que pour une partie de moi son effluve était encore plus intense que les autres ? Je devinais peu à peu pourquoi j’étais attirée par lui. Une partie de moi me contrôlait. Oui il me plaisait… Oui il me faisait craquée. Sa personnalité était unique et si proche pourtant de la mienne. Il avait ce sourire qui me faisait craquer. Mais il avait aussi cette fragrance qui rendait une partie de moi complètement soumise. Je savais que ce parfum m’enivrait autant que je voulais en mettre fin en le sentant bien plus encore à son dernier souffle. Pour moi c’était si difficile. J’avais du fuir la dernière fois. Si seulement il comprenait ça serait plus simple… Mais je ne pouvais pas non plus lui avouer. Depuis hier je ne l’avais pas revu encore. Peut-être parce que je le fuyais… j’avais peur de sa réaction après l’avoir repoussé violemment contre l’étagère de la bibliothèque sans explication et être partie sans dire un mot en courant. Il devait se douter que j’avais peur de quelque chose. J’espérais que ce qu’il s’était passé lui avait donné une leçon. Mais j’espérais aussi au fond de moi que ça ne lui suffise pas. J’avais beau dire… beau faire… Il avait mon cœur. Loin de lui quand j’y repensais je me sentais trop mal. Je m’en voulais de lui faire vivre tout ça… Si Lea savait elle me détesterait. Je savais qu’elle tenait beaucoup à son frère…

    A trop penser comme d’habitude j’en avais perdu le fil de la conversation. Lea parla de divination. En reprenant ses pensées je finis par savoir qu’elle me répondait à ma question. Elle n’avait pas l’air d’aimer cette matière. Moi je m’en foutais un peu de cette matière. Elle le trouvait inutile. Moi je n’étais pas sûre… Quand on a vraiment ce feeling avec la divination, elle peut s’avérer dangereuse et puissante et j’en étais presque persuadée. Mais heureusement pour moi Lea ne faisait pas partie de ces personnes. Ça m’éviterait de me faire démasquer. Quand bien même elle essayera, je lisais en elle que jamais ça ne marcherait. Elle était vraiment convaincue au plus profond d’elle-même que ça ne servait à rien. J’étais rassurée de ce côté. Je n’aimais déjà pas que la prof de divination me regarde bizarre des fois… Je n’aimais pas quand elle prédisait mort autour de moi à chaque fois. Je savais que trop bien que c’était vrai. J’avais tué déjà. Oh des animaux seulement mais pour moi c’était déjà trop…

    EYLINE « Je te comprends… Pour ma part je m’en fiche un peu. Ça ne me passionne pas vraiment non plus. »

    LEA « Et du coup j'ai finit par me retrouver à travailler à l'intérieur alors que tout le monde profite du soleil. Mais au moins comme ça la Salle Commune est plus calme. »

    C’est sûr. Moi c’était pareil. Je profitais que tout le monde soit dehors pendant ce beau soleil pour me réfugier à l’intérieur là où il n’y a personne. Je n’aimais pas la foule. Ou devrais-je dire, depuis que je suis ce que je suis. Je savais que si cette attaque n’étais pas arrivé j’aurais fini populaire dans ma maison. J’en avais déjà pris le chemin avant l’attaque. Ça faisait d’ailleurs encore bizarre à certains de voir que je ne traine plus avec tout le monde comme avant. J’ai toujours eu cette facilité sociale dans le passé. Je pouvais encore plus l’avoir avec mon regard mais j’avais fait le choix de m’éloigner pour la sureté des autres. C’était un choix que parfois je forçais les autres par mon regard d’adhérer. Par contre le fanatisme de Lea pour la bibliothèque et les créatures magiques ne me rassuraient pas. je n’aimais pas quand on tombait sur la page qui avait l’air de se rapprocher le plus de mon état. J’en avais à chaque fois des frissons dans le dos en entendant les pensées des autres. Certains ne le prenaient pas au sérieux. D’autres haïssaient les créatures comme moi et d’autres encore rêveraient d’en rencontrer. Les plus inconscients à mon avis… Pour ma part j’avais mis du temps avant de comprendre ce que j’avais pu devenir. Encore aujourd’hui je n’étais même pas sûre de moi. Peut-être finalement que j’étais autre chose… Rien ne me disait ce que j’étais vraiment. Après tout pourquoi je ne serais pas autre chose ? Je ressemblais à beaucoup de créatures à la fois. La directrice elle me donnait la potion d’un type de créature mais parfois elle ne suffisait pas. Qui me disait qu’elle ne se trompait pas ? Je n’avais aucun souvenir de l’attaque à part cette branche qui avait traversé mon corps me le transperçant. Je n’aurais pas du y survivre si je n’étais pas devenue ce que j’étais. On m’avait offert la chance de pouvoir continuer à vivre. Oui mais à quel prix ?

    EYLINE « J’avoue ne pas tellement me pencher sur mes cours… J’ai des facilités à retenir ce que j’écoute simplement en classe et ça me suffit. Je n’ai qu’à relire de temps en temps et ça s’arrête là… Mais de toute façon la théorie ça ne m’a jamais passionnée. Je préfère tout ce qui est pratique genre en défense contre les forces du mal ou en métamorphose ou sortilège et enchantement… »

    Ce qui me faisait le plus rire c’était en défense contre les forces du mal. On nous apprenait à se défendre contre des créatures qui pouvaient me ressembler. Mais soyons réaliste. Ce qu’on voyait en cour ne suffisait pas… Je savais que si je ne me contrôlais pas un minimum aucun élève ne saurait me maitriser. Seulement le professeur et la directrice. Et encore… Plus le temps passait et plus je sentais que je me renforçais malgré moi. La directrice m’avait prévenu. Je risquais de prendre de plus en plus de force et il fallait absolument que je sache me contrôler. Mais si mes pairs y arrivaient pourquoi pas moi ? Au fond je voulais croire où un jour je pourrais faire ce que je veux comme je veux et me contrôler comme personne le peut. Je ne voulais pas perdre espoir qu’un jour je deviendrais puissante et grande mais sage. J’avais choisi la voix de ne faire de mal à aucun humain. Chose pas facile mais jusque là que j’avais réussi. A défaut des animaux… Quand je craquais je n’avais pas le choix. Je préférais sacrifier des animaux que des êtres humains.

    EYLINE « J'adore vraiment la défense contre les forces du mal... Tiens tu penses quoi toi des créatures dangereuses… Genre… Les loups-garou ! On l’a vu l’autre jour en cour j’ai trouvé ça fascinant mais assez effrayant. Vous devez en voir d’autres plus effrayantes encore en cinquième année non ? »

    Moi curieuse ? Au moins comme ça j’aurais son point de vue. Si ça se trouve celui de Leo ne serait pas tellement différent. Je savais que la réponse pouvait me blesser mais peu importe…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lea McCute

avatar

Nombre de messages : 320
Age : 25
Date d'inscription : 24/11/2009

Feuille de personnage
Âge du personnage: 16
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Siroter quelque chose de bizarre, mais quoi ? [Terminé]   Jeu 29 Avr - 23:26

    Alors que Lea était en train de répondre à la question d'Eyline, elle vit que la Gryffondor ne la suivait pas à 100%... Bah tout le monde ne pouvait pas forcement suivre ce qu'on leur disait, ou ne pouvaient s'empêcher de penser à autre chose... Mais à quoi ? Enfin, ce n'étaient pas les affaires de Lea, et elle n'avait pas à essayer de chercher ce qu'il se cachait derrière la tête de la quatrième année. D'autant plus que cette dernière avait repris le cours du fil et avait même fait une remarque à ce qu'avait dit la Serdaigle.

    En effet, Eyline venait d'avouer qu'elle n'avait pas forcement besoin de beaucoup travailler pour que les cours rentrent dans sa petite tête. C'est vraie que c'était un "don" assez utile. Beaucoup avaient du mal à suivre d'une part les cours et de l'autre de les apprendre. Alors que d'autres personnes, comme Eyline et Lea se contentaient d'écouter pour apprendre. C'était formidable d'écouter un professeur passionné par ce qu'il pouvait expliquer aux élèves. Ces personnes là étaient souvent de vraie dictionnaires à culture et rien de ce qui pouvait sortir de leur bouche n'était ennuyeux. Lea avait quand même prit l'habitude de prendre des notes à chaque cous. Il valait toujours mieux avoir quelque chose à relire le soir si jamais le cours avait du mal à s'imprégner.

    De plus il y avait toujours le risque que tout cela s'arrête d'un jour à l'autre. C'est ce dont Lea avait peur. Qu'un jour écouter les cours ne suffirais pour apprendre. Qu'elle finisse par trouver plus intéressant de regarder les oiseaux passer devant la fenêtre, compter les fioles vertes et les rouges, chercher les défauts du carrelage que le cours donné par un professeur. C'était la fatalité. Certains des meilleurs élèves lors des premières années avaient finis dans cette case-là, celle de ceux qui ne suivent plus rien. Ceux qui n'arrivent plus à lire un cours sans faire 36 pauses aux milieux. Ceux qui justifient leur échec par la médiocrité du professeur ou du matériel. Ceux qui paniquent juste en regardant l'énoncé d'un exercice... Lea ne voulait pas finir comme ça. Et c'est pourquoi elle travaillait le plus possible même si l'on pouvait penser que cela ne lui servirait à rien.

    Eyline se mit alors à parler de la partie pratique des cours. Tout les cours n'étaient pas forcement visible de ce point de vue, mais c'est vraie qu'une grande partie s'y prêtait bien. Il y avait le cours de Métamorphose, de Sorts, de Potions ou encore de DCFM. Lea s'en sortait bien avec les deux première matière, moyennement bien avec le dernier, et pas du tout bien avec l'avant-dernière. Jeter des sorts pour faire leviter, changer de forme, exploser ou autres était plus faciles qu'essayer de préparer une mixture où il fallait faire attention au moindre détail... Le cours de DCFM était intéressant mais pas pour autant plus facile. La partie théorique était tout aussi importante que la partie pratique. D'ailleurs cette partie prenait souvent le pas sur la première, d'où les notes moyennes de Lea...

    La Gryffondor tourna alors la discussion justement sur le cours de DCFM, mais plus particulièrement sur la partie théorique. Et plus particulièrement sur les créatures dites dangereuses comme les loup-garous. On parlait plus souvent de créatures Maléfiques plutôt que dangereuses, même si les deux étaient liés... Les loup-garous n'étaient pas les seuls à figurer dans cette catégorie-là, mais étaient en effet les plus intéressants. Lea avait adorée le cours sur ces créatures et avait même poussé ses recherches en dehors du cours. Leur existence lors de ces deux derniers millénaires était très passionnante, surtout sur la signification de ces 'bêtes' pour les moldus.

    - La liste des créatures maléfique est bien longue... On a vu les kappas, les détraqueurs, povrebines, et je t'en passe des meilleurs... Mais les plus passionnants restent bien sur les loup-garous...

    Et Eyline avait raison, même s'ils étaient intéressants, ils restaient tout de même dangereux... Même si on pouvait prévoir leur transformation à chaque pleine lune, certains étaient capables de se transformer en dehors de cette période-là. Cela avait été courant lors de la Grande Guerre d'après plusieurs livres. Et il ne fallait pas compter sur l'espoir qu'une infime partie humaine puisse rester en eux lors de leur métamorphose... Ils n'étaient plus humains, mais seulement animaux... Et certainement bien plus féroces que des animaux dits normaux.

    Mais Lea ne sentait pas réellement le danger qu'ils pouvaient représenter tant qu'elle ne se trouverais pas en face de l'un d'eux... Certes c'était certainement dangereux et surtout suicidaire, mais c'était comme ça. Elle savait que n'importe qui autour d'elle pourrait être une de ces créatures sans que personne ne le sache. Le cas le plus intéressant à propos de ça était celui du professeur Lupin. Plusieurs articles de journaux et un ou deux livres en avaient parlé. Il avait été mordu jeune par un loup-garou mais avait quand même continué à vivre comme n'importe quel sorcier. Il avait même réussit à enseigner à Poudlard, ce qui fit de grosses vagues lorsqu'on apprit sa vraie 'nature'.

    - Le plus étonnant avec eux c'est qu'ils peuvent se trouver parmi nous, là... n'importe où dans le château... finit-elle par expliquer à Eyline
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://itzitzi.deviantart.com/
Eyline Zanotti

avatar

Nombre de messages : 335
Age : 28
Date d'inscription : 04/04/2010

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15 ans (31 Août)
Alignement: Anti-vampire
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: Siroter quelque chose de bizarre, mais quoi ? [Terminé]   Ven 30 Avr - 16:33


    Quoi de plus naturel que de vouloir savoir si Lea avait étudié mon cas en cours. Simple curiosité… bref je l’écoutais attentivement sur sa liste de créatures « maléfiques ». Déjà ça donnait le ton. Mais pourquoi être étonnée. Je me considérais comme l’un des prédateurs les plus dangereux du monde. Un sorcier pourrait m’arrêter. Possible… mais il avait plus de chance de se faire tuer s’il ne faisait pas attention. Je repensais à Leo à ce moment là. Lui aussi s’il continue dans cette voie c’est son corps froid qu’on allait retrouver. M’enfin avant que ça n’arrive j’aurais tout fait pour l’éviter. J’espérais au fond de moi n’avoir jamais à faire à ça. Je ne pourrais pas vivre avec l’idée de l’avoir tuer. Je crois que je refuserais de vivre plus longtemps. M’enfin encore faut-il trouver le moyen de mourir. Au fond de moi j’en avais une des plus simples et pas très compliqué. Elle pouvait prendre un peu de temps mais pas plus d’une journée ou deux. Bref autant vous dire que je considérais que jamais ça n’arrivera et c’est bien pour ça que je faisais très attention avec Leo.

    Les Kappas ? xD ça me faisait pensé au moment où j’étais « tombée » dans l’eau et Leo était venue me rejoindre… Je connais très bien ses bestioles. Elles ont une tactique des plus remarquables pour attirer leur proie à l’eau et les noyer comme j’aurais très bien pu le faire avec Leo. Détraqueurs ? ça c’était une créature redoutable même si je n’avais peur d’elle. Je me demandais si elle avait de l’effet sur moi. J’en avais des doutes… le povrebine ! J’en avais entendu parler très rapidement. Bon autant vous avouer j’ai de l’avance sur la matière mais comme je m’intéresse aux autres créatures pour savoir où je me situe… Les loups-garou ? …

    LEA « Le plus étonnant avec eux c'est qu'ils peuvent se trouver parmi nous, là... n'importe où dans le château... »

    EYLINE « C’est vrai… »

    Mon malaise en cet instant était pesant même si à l’extérieur rien ne pouvait se voir. J’affichais un air neutre comme j’avais si souvent l’habitude de le faire. Je repensais à ma petite fiole. Elle permettait de me canaliser. Je n’aimais pas devoir pourtant voire cette chose mais je n’avais pas le choix. Sinon je deviendrais quoi ? Une bête assoiffée de chair et de sang. Je grimaçais intérieurement. Je ne devrais même pas être là. Les pensées de Léa m’atteignirent. J’avais souvent entendu parlé de ce Lupin. La directrice m’en avait fait elle-même un rapport. Un lycanthrope dans l’école qui a réussi à avoir son examen tout en était un monstre. Qui a réussi à avoir des amis tout en étant quelque part seul. Comment lui avait-il fait ? Moi parfois je ne m’en sentais pas capable. J’avais peur de faire quelque chose de travers. Dommage que cet homme ne soit plus en vie. Un conseil d’un hybride ne me ferait pas de mal. Peut-être me sentirais-je moins seule…

    EYLINE « Le plus étonnant reste encore leur façon de savoir combattre la bête en eux. J’aimerais tellement comprendre comment il y arrive. Ça doit être fascinant de rencontrer quelqu’un comme ça et de pouvoir apprendre à comprendre comment il arrive à vivre avec ça. »

    J’avais une piètre opinion de moi. J’avais beau en fait n’être qu’une fille douce et gentille, à cause de ce que j’étais je me voyais que comme un monstre près à tuer. Je n’arrivais pas à voir la bonne partie en moi… Au fond de moi j’étais toujours là pour les autres. Je savais que je pouvais me faire passer après les autres. J’avais un sens du sacrifice très prononcé. Peut-être trop d’ailleurs. Je préférais souffrir que de voir un inconnu mal par ma faute. C’était ce sens du sacrifice qui m’avait éloigné des autres… L’homme peut-il être une bête sanguinaire ou la bête sanguinaire peut-il être un homme ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lea McCute

avatar

Nombre de messages : 320
Age : 25
Date d'inscription : 24/11/2009

Feuille de personnage
Âge du personnage: 16
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Siroter quelque chose de bizarre, mais quoi ? [Terminé]   Sam 1 Mai - 21:23

    Lea sentit que même si Eyline l'écoutait, elle devait avoir encore une fois la tête ailleurs. Mais la Gryffondor n'était pas tête en l'air, mais plutôt pensive. Quelque chose la tracassait depuis tout à l'heure. Serait-ce les loup-garou ? Elle était à parement admirative de ceux qui arrivaient à se contrôler. Enfin elle pensait qu'ils pouvaient combattre l'autre partie d'eux-même. Ce dont Lea n'était pas d'accord :

    - Combattre la bête en eux ? reprit Lea. Je ne suis pas sure qu'ils la combattent... Je pense plutôt qu'ils tentent de la contrôler... Une transformation est inévitable, à chaque pleine Lune ça recommence. Cela ils ne peuvent pas le combattre... Et dés qu'ils sont transformés... se ne sont plus que des animaux.

    Là était la fatalité d'un loup-garou. Rien ne pouvait les rendre humain lorsqu'ils étaient sous leur forme canine. Aucun remède, aucune potion pour inverser la transformation. Et encore moins pour arrêter les transformations. C'était certainement le pire dans l'Histoire... Rien ne pouvait guérir d'une morsure de loup-garou et rien ne pouvait ensuite enlever le poison. On attendait toujours la venue du Medicomage qui serait capable de trouver le remède.

    Il restait toujours une sorte de remède. Ce n'était pas encore la solution finale du problème, mais certainement un avancé. Une potion qui permettait de contrôler le loup-garou. C'était certainement grâce à ça que le professeur Lupin avait pu cacher son secret aussi longtemps. La potion Tue-Loup permettait de permettre à la personne d'être plus ou moins lucide pendant la crise, ou de retarder la transformation jusqu'à ce que la pleine Lune voit visible. Ainsi, tant qu'on n'était pas à l'extérieur et que les rayons de la Lune n'atteignait pas le Loup-garou, elle ne se transformait pas. Ce remède était l'une des potions les plus difficiles à faire. Il fallait manipuler des Aconit qui sont des fleurs toxiques pour l'homme, d'où la difficulté de réalisation... De plus la moindre goutte de sucre annulait toute la préparation. La potion avait donc un goût désagréable à ce que l'on disait...

    - Après il y a toujours la potion Tue-Loup. Elle permet de limiter les effets du loup-garou, en évitant la démence lors des crises. C'est la seule chose qui puisse réellement aider les loup-garou pour l'instant....

    C'est là que Lea réalisa qu'elle ne s'était jamais imaginée dans la peau d'un loup-garou. Elle s'était plusieurs fois imaginée face à eux, mais pas en eux. Être enfermé dans ce piège du quel on ne peut sortir. Être forcé de s'éloigner du monde une fois par mois. On finissait certainement par se refermer sur soi, car bien sur il valait mieux que personne ne sache rien. Les gens pouvaient certainement accepter une personne en chaise roulante ou volante, mais sûrement pas quelqu'un qui pouvait se transformer en une bête sauvage... La famille tiendrait certainement, mais les amis ? Lea imaginait très mal ses amies entourées d'un loup-garou, et encore moins si c'était elle... Et puis il y avait toujours le risque de mettre son entourage en danger. Même si on peut prédire ce genre de transformation en regardant un calendrier, un accident est toujours vite arrivée...

    Eyline avait l'air intéressée par ces cas de Loup-Garou. C'est vraie que ce cours sur ces êtres était toujours l'un des plus passionnant du cours de DCFM. Cela changeait des bestioles toutes aussi bizarres que rares. Comme Lea l'avait déjà dit, les loup-garou pouvaient être avec nous, on pouvait en côtoyer tout les jours alors que les kappas c'était plutôt rare... Mais la Gryffondor avait l'air de s'y attacher pas mal dessus. Connaissait-elle quelqu'un qui avait été mordu ? Si c'était le cas, elle se devait de soutenir cette personne. Même si cela aurait été bizarre, Lea n'aurait pu abandonner quelqu'un de son entourage parce qu'il était devenu loup-garou. Il fallait soutenir ses personnes, elles devaient vraiment en avoir besoin.

    - Mais au pire, si t'as envie d'en savoir plus, il suffirait d'aller en chercher un dans la Forêt Interdite, il parait qu'il y en a là-bas... ajouta-t-elle alors en riant

    En cinq ans dans cette école de sorcellerie, Lea avait souvent entendu dire qu'il y avait des loup-garou dans la Forêt Interdite. Au début tout cela lui fessait peur, mais maintenant cela ne la chamboulait plus tant que ça. Il y avait tellement de créatures étranges et dangereuses qu'une de plus ou de moins dans la forêt ne changeait pas grand chose. Et puis, c'était certainement le meilleur endroit pour un loup-garou pour sa transformation. Dans un grand espace comme celui-là, il n'y avait pas d'humain et donc moins de chances de faire des victimes lors d'une crise de loup-garou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://itzitzi.deviantart.com/
Eyline Zanotti

avatar

Nombre de messages : 335
Age : 28
Date d'inscription : 04/04/2010

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15 ans (31 Août)
Alignement: Anti-vampire
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: Siroter quelque chose de bizarre, mais quoi ? [Terminé]   Dim 2 Mai - 20:54


    J’étais curieuse de savoir comment les autres faisaient pour arriver à faire face. Comment les autres évoluaient avec ça dans le corps ? Comment les autres arrivaient à vivre tout simplement… Moi je ne vivais pas, je subissais. Oui j’étais admirative de ceux qui arrivaient à garder leur sang-froid et qui n’utilisait pas leur force comme ça par colère. Moi ce n’était pas mon cas. Quand je commençais à partir en live je n’arrivais plus à m’arrêter. C’était quasiment impossible. Je n’avais pas encore trouvé le bouton d’arrêt.

    LEA « Combattre la bête en eux ? Je ne suis pas sure qu'ils la combattent... Je pense plutôt qu'ils tentent de la contrôler... Une transformation est inévitable, à chaque pleine Lune ça recommence. Cela ils ne peuvent pas le combattre... Et dés qu'ils sont transformés... se ne sont plus que des animaux. »

    EYLINE « Peut-être… Mais je pense que pour beaucoup ils ne doivent pas laisser la bête comme ça apparaitre sans lutter. Ou même dans leurs réactions à l’approche de la pleine lune… »

    C’était peut-être une fatalité de se transformer mais rien ne voulait dire qu’on ne se battait pas jusqu’au dernier souffle d’humanité. J’étais aussi comme ça. Même si je ne tenais vraiment pas la distance je ne cessais de me battre. Sinon la colère aurait eu raison de moi plus d’une fois. J’aurais pu faire mal à des personnes que j’aime depuis longtemps. J’aurais aussi pu avoir une autre personnalité. Le monstre en moi n’allait pas avec mon humanité. Comment une fille qui aime juste rire et aider les autres, courageuse à en devenir presque du suicidaire pouvait finir cohabitant avec un tel monstre. Je n’étais pas manipulatrice… ni calculatrice et pourtant j’en avais tout les atoux pour le devenir. Entendre les pensées des autres… m’en servir et les retourner contre les autres, ainsi en hypnotiser quelques uns et Poudlard pouvait très vite être à mes pieds comme je le voulais. Je savais qu’en quelques mois c’était faisable. Mais ça n’allait pas avec ce que j’avais dans le cœur. Je n’étais pas capable d’une telle chose. Je n’étais pas comme ça. Jamais je ne me servirais des autres pour étendre un pouvoir qui ne m’intéressait pas. Moi tout ce que je voulais c’est que l’on m’aime pour ce que j’étais à l’intérieur et non pas être fui à cause du monstre qu’on pourrait voir en moi. Si je pouvais me servir de mes dons pour aider je savais que je le ferais…

    Rien ne pouvait guérir une morsure de loup. Rien ne pouvait me guérir aussi. J’avais beau me tuer à trouver un remède quand même, je savais que c’était une quête perdue. Pourtant je ne voulais pas être une victime et devoir simplement subir. Je voulais me battre pour trouver une solution et peu importe s’il n’y en aura jamais au moins je ne me serais pas laissé allé. Après tout peut-être suis-je la personne qui arrivera à libérer un jour les gens comme moi…

    LEA « Après il y a toujours la potion Tue-Loup. Elle permet de limiter les effets du loup-garou, en évitant la démence lors des crises. C'est la seule chose qui puisse réellement aider les loups-garous pour l'instant... »

    EYLINE « Pour l’instant… »

    Les pensées de Lea étaient troublantes. Jamais encore elle ne s’était imaginé loup. Moi je l’imaginais bien… être prise au piège complètement sans savoir comment sortir de cet enfer. Vouloir se battre et pourtant savoir qu’un moment où un autre on devra refaire face à cette bête en nous. Savoir qu’on avait qu’un mois avant de devoir prendre le risque de ne plus être nous même et tuer quelqu’un comme aime. Comme si on avait le choix franchement. Risquer aussi juste par une crise passagère de colère d’arracher les membres d’un ami ou de lui faire du mal. Il y avait tous ces risques… Je n’arrivais pas à voir les bons côtés. La force ? la vitesse ? ça dépendait de chacun. En tout cas pour moi, à tout don, toute malédiction. Alors une pensée m’interpella : « La famille tiendrait certainement, mais les amis ? » je n’aimais pas la pensée de Lea car c’est celle qui me torturait le plus. Et si Rose découvrait et qu’elle me rejetterait ? Et si Leo en sachant irait en voir une autre ? L’idée me faisait mal… Je n’accordais déjà pas ma confiance et mon amitié à beaucoup alors si en plus ils me lâchaient… sa dernière pensée était alors rassurante à quelque part. Même si elle aurait plus tendance à fuir au première abord, elle pourrait comprendre.

    LEA « Mais au pire, si t'as envie d'en savoir plus, il suffirait d'aller en chercher un dans la Forêt Interdite, il parait qu'il y en a là-bas... »

    Très drôle… C’est dans la forêt interdite justement que je m’étais faite attaqué par un lycan donc oui j’étais la première au courant. Je m’en souviendrais toujours… Je souriais un peu mais amèrement. Pour moi ce n’était pas un sujet de plaisanterie. Je finis par me relever… Si j’avais fui Leo ces derniers jours c’était à cause de ça. A cause de ma peur pour lui. J’étais un danger pour mon entourage. Je m’étais renfermée sur moi-même encore une fois. Et pourtant devant Lea j’osais penser qu’on ne devait pas les écarter de la vie normale. On ne devait pas mettre de côté un lycan comme ça. Il fallait le soutenir et l’aider à surmonter ça. J’adhérais à cette idée et pourtant je ne laissais pas l’occasion à mon entourage de le faire. Je faisais une erreur peut-être en m’éloignant de Leo. Après tout peut-être que lui-même s’il ne savait pas, pouvait m’aider. Mais c’était dur… Il fallait seulement que je trouve le courage de recommencer une seconde fois. Je devais trouver le courage d’arrêter de fuir et de n’être qu’une victime de cet enfer. Je disais me battre mais je m’éloignais. Lea me faisait comprendre sans même le savoir que fuir n’était pas une solution. Demain je devrais aller voir Leo, m’excuser et lui laisser pour une fois choisir. Après tout depuis le début je lui imposais les choses : mon absence ou ma présence, quoi que un peu plus mon absence que ma présence… Pourquoi lui laisser le choix ? Parce que ça clarifierait les choses. Peut-être aussi que de ne pas être fixée avec lui me faisait un peu peur quelque part…

    EYLINE « Je vais te laisser… Je dois rejoindre Rose, une amie. Elle va s’inquiéter si je reste confiner ici toute la journée et qu’elle me cherche. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lea McCute

avatar

Nombre de messages : 320
Age : 25
Date d'inscription : 24/11/2009

Feuille de personnage
Âge du personnage: 16
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Siroter quelque chose de bizarre, mais quoi ? [Terminé]   Lun 3 Mai - 0:19

    Eyline était de plus en plus soucieuse. Il n'y avait plus de doute, c'était cette histoire de loup-garou qui la tracassait. Elle répondait de façon assez négative aux questions et remarques de Lea. Cela devait la toucher profondément, personnellement, car même si elle essayait de le cacher, cela se voyait sur son visage. La Gryffondor devait connaître quelqu'un qui avait été mordus par un loup-garou, c'était maintenant sûr. Quelqu'un de la famille ? Ou un ami ? La dernière proposition était peu être plus juste... Eyline n'avait pas réagit à la remarque se voulant ironique de Lea... Cette dernière remarqua qu'elle avait pitié de la gamine. Elle espèrait qu'elle soutennait son ami, qui que se soit. Cette personne avait certainement besoin de soutient. Cela n'aide pas quand on est en mauvaise situation et que tout le monde nous lâche...

    Puis, tout d'un coup, Eyline se leva. Lea fut totalement surprise par son geste, elle ne s'y attendait pas du tout. Eyline prétexta qu'elle devait rejoindre quelqu'un. Car oui, c'était certainement un prétexte. Face à la discussion que venaient d'avoir les deux filles et face à sa 'gène', la Gryffondor avait envie de partir, de se changer les idées certainement. La Serdaigle fit alors mine de croire son excuse, elle comprenait que sa camarade veuille partir. Elle se leva alors elle aussi, se rendant compte qu'elle n'avait plus rien à faire ici. Elle n'avait plus faim, et puis le repas serait servi dans pas bien longtemps de toute façon. Elle allait donc raccompagner Eyline.

    Mais se relevant, elle revit la fiole d'Eyline. Elle ne l'avait pas finit et il restait encore de la potion. Lea se demanda alors ce qu'était cette potion. A l'évidence ce n'était pas du jus de citrouille ni de la bière au beurre, surtout que l'on ne devrait pas en trouver dans le château, et encore moins dans les cuisines. Eyline ayant tourné le dos à Lea, cette dernière put se permettre de sentir le fond de la fiole. Elle avait une odeur bien désagréable, mais il y avait un arrière de frangipane. Lea n'avait encore jamais sentit une chose pareille, c'était réellement bizarre, et le goût devait certainement être ignoble. Rebouchant la fiole, elle se tourna ver Eyline et lui dit :

    - Tiens... Tu as oublié ta fiole... Tu pourra la finir plus tard, quand t'auras un petit creux... ajouta-t-elle positivement tout en fessant mine de ne pas l'avoir sentit

    Lea ayant tendu sa main avec la fiole vers Eyline, cette dernière ne put que la prendre. La Serdaigle ne put voir l'expression de la quatrième année, elle était pile là où il n'y avait pas de lumière, comme si c'était voulu. La sorcière reprit alors ce que venait de dire Eyline, de façon à relancer la discussion :

    - Rose... Rose Weasley ? La petite intello ?

    Lea n'avait pu s'empêcher de faire cette remarque. C'est vraie qu'il y avait peu de chance pour que l'on parle d'une autre Rose, et c'est vraie que c'était une vraie intello... Elle était seulement en troisième ou quatrième année, mais tout le monde savait qu'elle était l'une des meilleurs de son année. Tout comme ça mère, à ce que l'on disait... D'ailleurs Leo avait (trop) tendance à comparer Lea à la Gryffondor, ce qui l'irritait un poil, mais ne protestait pas trop, sachant que si elle le fessait, il lui pourrirait la vie avec ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://itzitzi.deviantart.com/
Eyline Zanotti

avatar

Nombre de messages : 335
Age : 28
Date d'inscription : 04/04/2010

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15 ans (31 Août)
Alignement: Anti-vampire
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: Siroter quelque chose de bizarre, mais quoi ? [Terminé]   Ven 7 Mai - 12:52


    Je me relevais oubliant complètement ma fiole que j’avais posé un instant sur le sol. D’ailleurs j’aurais du la finir. C’était une fiole par jour et je le savais mais je détestais le goût. Le professeur Poisonis avait beau faire des efforts pour lui donner un goût convenable rien n’allait. Il m’avait déjà mis un goût de cerise… un goût de pomme, un goût de chocolat… aujourd’hui c’était de la frangipane. Mais soyons franc… Il savait très bien quel goût serait le mieux. Seulement là encore c’était proscrit. Déjà la directrice le refusait et en plus le professeur le confirmait. Je n’avais donc pas le choix que de boire ce truc supportant tous ces arômes sans en trouver un qui me convienne. Je remerciais tout de même le professeur de se donner autant de mal pour moi. Je sentais qu’il regrettait que je ne sois pas très douée en potion pour pouvoir apprendre à la faire moi-même pour plus tard. Qu’il se rassure je faisais des efforts pour le remercier de son aide. Seulement quand on n’est pas fait pour la potion ce n’est pas évident tous les jours ! Bref je finis par partir pour rejoindre Rose. Quitte à le dire autant le faire… faudrait vraiment qu’elle me donne des cours la miss ! Je crois que j’en avais besoin si je ne voudrais pas dire un jour à Rose de me faire cette potion sans préciser pourquoi ou alors pire encore : vivre sans la potion. Je savais que sans la potion une vie sociale serait tout bonnement impossible. Une vie professionnelle surement aussi…

    LEA « Tiens... Tu as oublié ta fiole... Tu pourras la finir plus tard, quand t'auras un petit creux... »

    Rien qu’en entendant les pensées de Lea je savais qu’elle avait senti la potion. Elle pouvait toujours la sentir jamais elle ne trouverait ce que c’était… Le goût que rajoutait le professeur brouillait souvent les pistes au passage. C’était fait exprès pour éviter qu’on devine ce que c’est si je l’oublie quelque part. Tout était fait pour que mon secret soit en sureté. Je ne m’en souciais donc pas trop. J’avais même une ordonnance faisant croire à un traitement obligatoire à vie depuis l’accident. Je me retournais vers Lea…

    EYLINE « Oh… merci. »

    Je vins alors la chercher tranquillement. Une fois la fiole dans ma main, je la rangeais dans ma poche. Elle n’était pas très grosse… Il faudrait vraiment que je la finisse. Sinon ce soir je vais encore avoir des soucis. M’enfin remarque ce n’est pas en évitant Leo en ce moment que je vais en avoir xD ! C’est avec lui que c’est le plus dur. La raison d’ailleurs de mon évitement. Il faudrait peut-être que je lui parle. J’avais beau dire mais je me sentais mal quand même sans lui. Il me manquait… Il est le seul à réussir à me rendre normal et complètement souriante sans trop me soucier de mes problèmes. Je me sentais bien avec lui et je savais que c’était réciproque. Je me doutais qu’en ce moment il devait être mal. Pas autant que moi mais un peu…

    LEA « Rose... Rose Weasley ? La petite intello ? »

    EYLINE « Oui la petite intello comme tu dis. C’est ma meilleure amie. »

    Je ne prenais pas mal la remarque. Elle n’était pas mal pensée pour Lea. Et puis il fallait l’avouer… Rose était une intello xD ! Par les pensées de Lea j’appris que Rose et Leo se connaissait. Je ne savais pas. Je devrais peut-être sortir de ma tanière de temps en temps xD ! Mais n’étant pas potin forcément… Bon faudrait vraiment que j’y aille. Lea me parait trop curieuse à mon goût et je n’aimais pas trop les gens curieux. En général je ne les côtoyais pas trop. La curiosité des autres me faisait un peu fuir je devais le reconnaitre. Je sortie ainsi de la cuisine accompagnée de Lea. Une fois dans ma salle commune j’espérais trouver Rose. Il fallait aussi qu’on se parle toutes les deux. Jamais encore je n’avais parlé de l’accident à Rose et je sentais qu’elle s’inquiétait et qu’elle se posait des questions. Je n’aimais pas penser ça mais je devrais lui sortir l’excuse type que j’avais monté pour justifier tout ce qu’il se passe. Une version qui tenait la route soi dit en passant et qui aurait pu être vraie. Je fis un bout de chemin en silence avec Lea pensive. A vrai dire je n’écoutais que très peu ses pensées même si je pouvais les entendre. En général je ne me souciais pas trop de ce que pensaient les autres du moment que ça ne me mettait pas en danger ou un de mes proches. Je n’en restais tout de même pas moins curieuse moi-même parfois et je finis par lui demander :

    EYLINE « Leo va bien … ? »

    C’était plus fort que moi. Si lui pouvait s’inquiéter pour moi, ça allait dans les deux sens !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lea McCute

avatar

Nombre de messages : 320
Age : 25
Date d'inscription : 24/11/2009

Feuille de personnage
Âge du personnage: 16
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Siroter quelque chose de bizarre, mais quoi ? [Terminé]   Mar 11 Mai - 21:42

    *Mince* Lea avait bien fait une gourde. Elle n'aurait peu être pas du parler de Rose aussi violemment. Elle ne s'attendait pas non plus à ce qu'elle soit la meilleure amie d'Eyline. Mais vu sous un autre angle, pourquoi pas ? Lea ne connaissait pas tant que ça Rose et ne voyait plus pourquoi les deux Gryffondor ne pouvaient pas être amies. D'autant plus qu'elles devaient être dans la même classe sûrement. Quoi qu'il en soit, elle fut contente de voir qu'Eyline changea de sujet...

    Mais pour parler de Leo ? La Serdaigle ne s'y attendait vraiment pas à ce qu'elle vienne à parler de lui. A vraie dire, les sujets de leur conversation avait été bien multiple. Elles avaient quand même réussit à parler de cours, de la divination, des loup-garou, des créatures magiques etc. Il était alors logique de supposer que le thème changerais encore une énième fois. Mais pourquoi son frère ?

    - Bien, bien... Mais je croyait que tu le connaissais pas...

    La sorcière essaya alors de ce remémorer le début de leur rencontre, avec les présentation. Elle lui avait bien sur mentionné son jumeau, mais qu'avait répondu Eyline ? Lea cherchait dans sa mémoire et se rappela alors que la Gryffondor lui avait répondu vaguement, mais n'avait pas nié sa connaissance. *Bah trop tard* Il était trop tard pour se reprendre, on verrait simplement ce que répondrais Eyline.


    HJ : dsl c'est ultra-court --'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://itzitzi.deviantart.com/
Eyline Zanotti

avatar

Nombre de messages : 335
Age : 28
Date d'inscription : 04/04/2010

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15 ans (31 Août)
Alignement: Anti-vampire
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: Siroter quelque chose de bizarre, mais quoi ? [Terminé]   Ven 14 Mai - 18:38


    Pourquoi parler de Leo ? Parce qu’il était peut-être mon petit ami… héhé je vous l’avez caché ça ! Je l’évitais ? Oui. Mais je ne l’avais pas non plus plaqué. Techniquement on était encore ensemble. Mais la situation est assez compliquée. J’avais besoin de prendre mes distances. J’avais un peu peur pour lui. Il m’énervait parfois en ne comprenant pas que j’étais l’un des prédateurs les plus dangereux pour l’homme. Je n’avais presque plus rien d’humain. Même mon apparence n’était plus tout à fait normale. Vous trouvez ça normal vous d’avoir des yeux encore plus attirant et hypnotisant qu’un don de vélane ? Avec je pouvais même envoûter les filles si je voulais et leur faire faire ce que je voulais. Je n’étais pas idiote. Je savais que si je travaillais ce don je pourrais manipuler qui je veux. Mais ce n’était pas mon genre heureusement ! Et puis cette apparence d’ange… Non mais franchement personne ne tique ! Tout le monde me croit faible et fragile. S’il savait… Je pouvais être la plus belle créature comme la plus monstrueuse en une nuit. Je pouvais faire preuve d’humanité tous les jours et d’un seul coup, sans raison précise je pouvais la perdre et tuer même la personne que j’aimais le plus. Ça aussi j’en avais conscience d’où la raison de mon éloignement avec Leo…

    LEA « Bien, bien... Mais je croyais que tu ne le connaissais pas… »

    EYLINE « On est dans la même maison… Ne pas le connaitre serait vraiment être renfermé et se cloitrer sans jamais sortir de sa chambre. Surtout qu’il n’est pas le genre discret… » dis-je en souriant.

    Je ne faisais pas référence au fait qu’on sorte ensemble. Elle n’était pas au courant apparemment et ce n’était pas à moi de lui dire mais à Leo. Je décidais donc de ne pas lui informer que… j’ai déjà embrassé son frère xD ! Je n’osais pas imaginer sa réaction. Si Leo ne lui avait encore rien dit c’était peut-être pour une bonne raison. Je finis par vouloir changer de sujet. Je sentais que ce pouvait être un terrain miné…

    EYLINE « Tu connais Rose d’où ? »

    Voilà une petite déviation de sujet faite avec brio by Eyline Razz ! Espérons que Lea ne capte pas le truc. Décidément à elle j’en cachais encore plus qu’aux autres c’était dingue !


    HJ : pas grave je ne suis pas mieux xD !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lea McCute

avatar

Nombre de messages : 320
Age : 25
Date d'inscription : 24/11/2009

Feuille de personnage
Âge du personnage: 16
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Siroter quelque chose de bizarre, mais quoi ? [Terminé]   Sam 22 Mai - 17:10


    D'où connaissait-elle Rose ? De nulle part, c'était bien ça le problème. Elle ne la connaissait que de réputation. Son frère lui en avait parlé dés la première année où la Weasley était arrivée à Poudlard. Elle était le nouveaux génie de l'école. Puis était venue la comparaison entre Rose et Lea. Leo s'en amusait, mais cette dernière plus tellement. Mais elle devait bien avouer que Rose était vraiment intelligente et qu'elle aurait très bien pu finir chez les Serdaigles. Mais elle se passerait de préciser cette histoire de comparaison face à Eyline.

    - Juste de réputation... répondit-elle simplement

    Elle espérait qu'Eyline ne chercherait pas beaucoup plus loin ; de toute façon, Lea ne cracherait pas le morceau. Si la gryffondor voulait en savoir plus, il faudrait simplement qu'elle aille voir le jumeau de Lea pour avoir des précisions. Mais il fallait continuer la discussion et Lea lança automatiquement :

    - Elle est si douée qu'on le dit ?

    Les deux élèves étaient maintenant arrivées dans le Grand Hall du château. Il y avait pas beaucoup d'élèves. La plus part du bruit venait de la Grande Salle où une bonne partie des élèves se trouvait. Eyline et Lea devrait se séparer ici, leur salles communes n'étaient vraiment pas au même endroit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://itzitzi.deviantart.com/
Eyline Zanotti

avatar

Nombre de messages : 335
Age : 28
Date d'inscription : 04/04/2010

Feuille de personnage
Âge du personnage: 15 ans (31 Août)
Alignement: Anti-vampire
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: Siroter quelque chose de bizarre, mais quoi ? [Terminé]   Dim 13 Juin - 20:55


    Je me demandais d’où elle connaissait Rose. Après tout elles ne sont pas du tout de même année et encore moins de même maison et Rose n’est pas forcément d’une grande popularité même si son génie est connu chez les intellos :p Donc j’étais curieuse de savoir d’où. Et Lea avait raison de penser que rose était intelligente. Des fois je me demandais si le choixpeau ne s’était pas gourée. Que faisait une intello à gryffondor ? Mais Rose était si courageuse et intrépide qu’on devinait vite quel côté de sa personnalité l’emportait parfois.

    LEA « Juste de réputation... »

    EYLINE « ok. »

    Pas besoin de chercher plus loin j’avais toutes les infos que je voulais à travers les pensées de Lea donc inutile de l’embarrasser.

    LEA « Elle est si douée qu'on le dit ? »

    EYLINE « Pas qu’un peu… Et douée aussi en pratique sur pas mal de domaine. Mais je reste la meilleure en sort et enchantement ne faut pas rêver. La reine du duel c’est moi. Bon je te laisse vu que nos chemins se séparent ici. C’était sympa de discuter avec toi. Bye ! »

    Je pris alors la direction de ma salle commune. Meilleure en duel ? Peut-être pas la meilleure mais l’une des plus douée de sa maison oh que oui. J’avais souvent fait des duels pour rire dans le passé et on savait que question sort valait mieux pas me provoquer même si je n’étais pas non plus une perfection. Je pouvais simplement être redoutable en combat et depuis que j’ai mes dons je pouvais même être un danger pour mon ennemi d’en face ayant un tour d’avance en pouvant savoir ce qu’il prépare comme attaque. J’arrivais à ma salle commune et là trouvais Rose justement et en train de lire un livre. Je me posais alors en face d’elle…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Siroter quelque chose de bizarre, mais quoi ? [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Siroter quelque chose de bizarre, mais quoi ? [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans chaque femme il y a quelque chose de bien, mais vous devez l'introduire vous même !
» Quelque chose de compliqué à dire mais de facile à ressentir (Lunayä-Toshiro)
» La perfection ce n'est pas de faire quelque chose de grand et beau, mais de faire ce que l'on fait avec grandeur et beauté
» Y'a quelque chose en nous qui ne tourne pas rond [Terminé]
» Y a-t-il quelque chose qui puisse valoir ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fidelitas :: Écosse :: Poudlard - Le Château :: Cuisines-
Sauter vers: