AccueilAccueil  PartenairesPartenaires  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Entre friandises et une jolie demoiselle... [Stacy]*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Stacy MacErwan

avatar

Nombre de messages : 468
Age : 36
Date d'inscription : 04/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 28 ans
Alignement: Indécis
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: Entre friandises et une jolie demoiselle... [Stacy]*   Lun 19 Oct - 15:40

En se préparant, Stacy avait essayer d’être la moins longue possible tout en gardant en tête qu’il fallait être présentable car même si c’était pas à une réception qu’elle allait, la jeune femme allait quand même rencontrer les parents de son amoureux. Bon fallait pas non plus exagérer, c’est pour cela qu’elle avait opter pour sa robe noir. Sur le moment, elle avait oublier que Stefen la trouvait sexy en noir. C’est en voyant la manière dont il la regardait qu’elle s’en rappela. Bon tant qu’il la regarde et que rien ne lui vienne en tête c’était parfait. Au moins, elle était rassurée sur sa manière dont elle s’était habillée, et le compliment qui suivit confirma la chose. Pour elle le plus important c’était qu’elle soit jolie à ses yeux, car c’était quand même avec lui qu’elle partageait sa vie et non avec ses parents. Mais bon autant être bien présentable quand même. Elle le regarda à son tour, et trouva même si pour certaines personnes cela ne conviendrait pas, que Stefen était élégant. Bon certes, c’était pas très réaliste venant de sa part car pour elle, avec un rien elle le trouvait élégant et très beau. Un peu normal, vu qu’elle le regardait avec un regard amoureux.

Merci, lui répondit-elle. Ah mon tour de te retourner ce compliment. Lui dit-elle en souriant.

C’est vrai que le fait d’entendre dire qu’on était jolie, faisait toujours plaisir.
Quand il l’a pris dans ses bras et qu’il l’embrassa, Stacy passa ses bras autour de son coup. Elle était si bien avec lui et tellement bien qu’elle avait l’impression que cela faisait une éternité qu’ils étaient ensemble. Ce qui était bien, c’est que même si pour certaines choses, cela était routinier, en ce qui concernait leur relation ce n’était pas le cas. Chaque jour réservait son lot de surprise.
Elle le regarda et lui demande :

Et on fait quoi maintenant, vu qu’on a du temps devant nous avant d’aller chez tes parents ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefen Cooper

avatar

Nombre de messages : 337
Age : 28
Date d'inscription : 12/05/2009

Feuille de personnage
Âge du personnage: 26 ans depuis le 24 Juillet
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: Entre friandises et une jolie demoiselle... [Stacy]*   Mar 17 Nov - 13:07


Je la tenais dans mes bras tranquillement. Il nous restait encore un peu de temps. Pour ma part j’étais pressé de me retrouver au repas et de voir ce qu’il se passerait. Curieux de savoir comment mon père va se comporter. J’étais déjà sûr que ma mère acceptait Stacy. Ne restez plus que lui. De toute façon je ne lui laissais pas tellement le choix. Je l’aimais… C’était une chose qu’on ne pouvait m’enlever… Elle était la deuxième à me provoquer ce sentiment et je me connaissais assez bien pour être le genre à ne pas oublier facilement. C’était en moi… Je la regardais en souriant. Elle était magnifique… Je pris alors le bout de son menton avec ma main pour la regarder un peu plus dans les yeux et répondre à sa question.

« Et bien on pourrait faire un tour dans le jardin un peu… »

Je la lâchais un instant pour aller chercher les capes et lui donner la sienne pour enfiler la mienne. Comme ça en même temps nous serons prêts pour y aller. Je regardais alors à travers la fenêtre de sa chambre. La nuit venait de tomber… Je pris alors sa main délicatement et l’entrainais contre moi. Nous aurions pu descendre tranquillement mais c’était plus fort que moi. Je ne pouvais pas m’empêcher de me servir de la magie pour pas mal de choses. On arrivait alors au beau milieu de la nuit sur cette herbe un peu humide qui faisait parti de son jardin. Les étoiles étaient alors les seules à pouvoir nous éclairer avec cette lune si jolie en cette soirée. On marchait alors un peu tranquillement. Comment ne pas être heureux en cet instant. Je sentais mon cœur battre complètement pour elle… J’avais l’impression de renaitre à chaque fois qu’elle était près de moi. Je souriais en la regardant évoluer à côté de moi. Inutile de dire mot… On était si bien ensemble sans même devoir combler le vide. C’est alors qu’il était l’heure… Je la fis s’arrêter pour caresser délicatement sa joue. Elle était belle… ça faisait cent fois que je le disais mais jamais je ne pourrais assez le penser. Elle était l’étoile qui brillait au fond de mon cœur. J’approchais délicatement mon visage du sien. Ses yeux rayonnaient. Je fermais les miens pour poser délicatement mes lèvres sur les siennes dans un doux baiser. On atterrit alors doucement devant le portail de la maison de mes parents. Je lâchais ses lèvres tendrement pour lui dire :

« On y est princesse… »

Je lui pris alors la main pour l’emmener le long d’un sentier de gravier blanc illuminé par des lumières extérieurs. Le Jardin de mes parents a toujours été un lieu magnifique. Ma mère tenait énormément à son jardin et y passait beaucoup de temps avec les elfes de maison. Il faut avouer qu’elle a toujours eu du goût en matière de décoration. Je revoyais alors mon jardin d’enfance avec un sourire en coin. Je me surprenais alors à penser que nos enfants pourraient être dans ce lieu plein d’harmonie. Je chassais très vite cette idée une fois arrivés à la porte. Un elfe de maison nous accueilli. Il prit nos capes. La maison paraissait si calme… C’est alors qu’arriva ma mère. Elle était si jolie ce soir… Elle me prit dans ses bras pour me serrer fort. Bon ok ça faisait longtemps que je ne l’avais pas vu et je savais que j’exagérais… Elle se détacha de moi et se tourna vers Stacy pour en faire de même. Comment à ce moment ne pas se sentir heureux quand on voit qu’au fond ma mère considère Stacy comme sa propre fille… Elle nous prit alors de la suivre. On traversait alors un immense couloir avant d’arriver dans le salon où mon père se tenait près de la cheminée. Il fallait l’avouer qu’il paraissait impressionnant comme ça mais moi je savais que ce n’était qu’une image. Il se retourna alors vers nous.

« Bonsoir. »

Il avait l’art de ne pas trop parler mais ce n’est pas pour ça qu’il n’en pensait pas moins. Mon père n’a jamais fait preuve de grands élans d’amour et d’affection comme ma mère… Il reste souvent solennel et parait souvent sans vrai sentiment… Il nous fit un signe que je lui retournais. Il nous invitait alors à passer à l’autre pièce. Je pris la main de Stacy et l’encourageait du regard en souriant. Je connaissais parfaitement mon père. Il lui faisait passer un test pour savoir comment elle réagirait suivant ses différentes formes d’attitudes. Mais moi j’étais là et je la soutenais d’une petite caresse de mon pouce sur sa main lui indiquant au passage que tout était normal. On arrivait alors dans la salle à manger accompagnés de ma mère. Mon père nous fit signe de s’asseoir sur la table. Il se plaça à un bout… Moi à l’autre et ma mère sur un côté pour que Stacy se retrouve en face d’elle de l’autre côté. Le repas paraissait tendu mais pour moi ça allait. J’espérais que Stacy le vive aussi bien. Les plats apparaissaient de la même façon qu’à Poudlard devant nous. Mon père commença et j’enchainais encourageant Stacy de faire de même. Le silence total. L’enfoiré n’hésitait pas sur la dose de stresse. Je souriais intérieurement. Je regardais alors mon père avec instance pour qu’il arrête ça tout de suite.

« Alors… Paraitrait-il que vous êtes vendeuse de confiseries ? Ce n’est pas trop pénible de voir des enfants défiler dans votre magasin sans arrêt et chahuter ? »

Je connaissais assez bien mon père pour que cette question ait un double sens. Seulement j’étais surpris qu’il lui demande ça. Je ne pensais pas qu’il en viendrait là directement. Serais-ce qu’il comprenne que je ne lui demandais pas son avis dans cette relation ? Que j’avais choisi ma femme et qu’un jour je risquais de me poser à genoux devant elle. Qu’un jour j’irais chez son père demander la main de sa fille… Qu’un jour au fond de moi je ne ferais plus qu’espérer la voir habiller de blanc et s’avancer vers moi… Que ce jour pourrait arriver bien plus vite que mon père ne pourrait le penser. Je commençais à savoir aujourd’hui que mon amour resterait éternel pour elle. Personne ne pourrait plus jamais m’en défaire. On avait bien trop avancé et connu des choses en sachant toujours se relever pour savoir que penser à nous séparer était une chose impossible. S’en doutait-il ? Il laissait Stacy répondre pour rester pensif en finissant par dire :

« Et votre travail ne vous prend pas trop de temps ? »

Là aussi je voyais un double sens dans cette question. Est-ce que Stacy les capterait ? Elle était asse intelligente pour mais mon père le disait si naturellement qu’il était difficile de savoir. Pour ma part j’écoutais les réponses aussi attentivement que mon père. C’est vrai que jamais je ne lui avais posé de telles questions. Je ne connaissais pas sa façon de voir les choses… Aime-t-elle les enfants ? Aurait-elle le temps de s’en occuper ? Mon père oubliait cependant un détail que ma mère avait comprit depuis peu… depuis que Stacy m’avait changé. Elle ne serait jamais seule comme ma mère l’avait été. Jamais notre enfant sera élevé par des elfes de maison. Jamais il ne souffrira de l’absence de son père. C’était une promesse que je me faisais intérieurement… Je regardais alors Stacy qui répondait à cette deuxième question…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stacy MacErwan

avatar

Nombre de messages : 468
Age : 36
Date d'inscription : 04/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 28 ans
Alignement: Indécis
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: Entre friandises et une jolie demoiselle... [Stacy]*   Mar 17 Nov - 16:07

Elle serait bien, restée là, dans ses bras, le reste de la soirée si ils n’avaient pas eu ce souper. Stacy avait une légère appréhension de rencontrer Monsieur Cooper. Heureusement, elle avait déjà eu l’occasion de rencontrer Madame Cooper et leur rencontrer c’était bien passée mais si la situation qui avait provoqué cette rencontre n’était pas vraiment approprié pour cela. Mais est-ce que cela se passerait aussi bien avec son époux ? Stacy en avait des doutes. Mais bon elle verrait bien avec ce souper… Elle regarda alors Stefen lorsque ce dernier lui prit le menton pour la regarder droit dans les yeux.

" Et bien on pourrait faire un tour dans le jardin un peu… "
Elle acquiesça d’un signe de tête, c’était une idée, il ne faisait pas encore trop froid pour la période et on pouvait encore ce permettre de profiter de prendre l’air dans le jardin.
- Oui c’est une idée, surtout qu’il ne fait pas encore trop froid pour la saison.
Elle le regarda partir chercher leurs capes respectives, pour revenir que quelques secondes plus tard avec. Elle le remercia d’un sourire puis enfila sa cape juste à temps avant qu’il ne lui prenne la main pour l’attirer contre lui. Elle commençait à avoir l’habitude qu’il utilise la magie pour faire beaucoup de chose. Ce n’était pas le cas de Stacy, elle utilisait la magie que si c’était nécessaire, mais vu que Stefen, avait pris cette mauvaise habitude, elle ne disait rien. Et puis il fallait le reconnaître que c’était des fois plus rapide lorsqu’on utilisait la magie. Une fois dans le jardin, ils s’étaient mis à marcher. Stacy était restée dans ses bras. Elle se sentait bien et à vrai dire elle ne s’était jamais sentie bien. Sauf peut-être une fois. Quoique non, elle ne pensait pas que cela pouvait être comparable. Elle continuait à marcher et à profiter de ce moment quand Stefen la força à s’arrêter. Il était temps d’y aller. Elle le regarda alors approcher son visage du sien, pour ensuite, l’embrasser tendrement. Elle ne se rendit pas compte directement qu’ils transplanèrent. C’est lorsque Stefen lui annonça qu’ils étaient arrivés qu’elle le remarqua.
Stacy regarda légèrement autours d’elle avant que Stefen ne lui prenne la main pour l’amené avec lui. Lorsqu’ils pénétrèrent dans le sentier, Stacy ne pu s’empêcher d’admirer le jardin et les décorations qu’il y avait. On pouvait, en voyant tout cela, ressentir que la personne qui s’occupait du jardin et des décorations aimait ce qu’elle faisait. Et Stacy n’avait pas besoin de demander à Stefen qui s’occupait de cet endroit, elle en avait une petite idée. Elle était tellement prise par admirer la beauté du jardin, qu’elle ne s’était pas rendue compte qu’ils étaient arriver devant la porte d’entrée et qu’un elfe venait d’arriver pour les accueillir et prendre leurs capes.
L’elfe a peine parti que la mère de Stefen arrivait pour les accueillir à son tour. Stacy la regarda prendre son fils dans ses bras, comme ci elle ne l’avait plus vu depuis un bon moment. Ce qui était légèrement vrai dans un sens. Cet scène ne posa aucun problème à Stacy car elle avait déjà vécu cela avec son frère quand il rentrait d’Irlande.
Par contre elle fut légèrement surprise quand elle fit de même avec elle. Elle lui souria une fois qu’elle l’avait lâché et jeta rapide coup d’œil en direction de Stefen, avec toujours cet air surpris dans son regard. Cela montrait que la mère de Stefen l’appréciait et cela rassura Stacy.
Quand elle leur pria de la suivre, Stacy commença légèrement à stresser, mais la présence de Stefen auprès d’elle lui permit de rester calme. Elle suivit donc sa mère en silence, lorsqu’ils arrivèrent dans le salon. Monsieur Cooper se tenait là près de la cheminée et face à elle. Stacy le regarda toujours sans rien. Elle n’osa pas trop regarder Stefen de peur que son père se retourne vers eux à ce moment là. Il décida, quelques instants après leur arrivée dans la pièce, de se retourner et de les saluer. Une fois les salutations faites, il les invita à passer dans l’autre pièce. Au moment de le suivre, elle sentit la main de Stefen prendre la sienne. Elle la serra légèrement et le regarda. Sentir sa main et son sourire, la rassurèrent. Car il fallait le reconnaître, la première prise de contact avec le père de Stefen avait était froide, en tout cas pour elle. Mais bon, elle s’y attendait légèrement mais si elle ne savait pas pourquoi.
Une fois dans la salle à manger, ils s’installèrent et Stacy se retrouva en face de Madame Cooper. Elle comprenait en la voyant, pourquoi Stefen l’aimait beaucoup. On pouvait voir, rien qu’en la regardant, à quel point elle était duce et gentil et qu’elle aimait son fils ! Quand les plats arrivèrent sur la table, Stacy ne pu s’empêcher de penser à Poudlard. Monsieur Cooper commença alors à manger, Stacy regarda machinalement vers Stefen qui lui fit un signe de faire de même. Le plat était délicieux.
Le repas se passa en silence jusqu’au moment ou Monsieur Cooper lui posa une question. Stacy n’avait pas vu l’échange de regard entre le père et le fils. Elle était habitué à manger en silence, car c’était comme cela que se passait chaque repas de famille quand, elle se rendait, étant enfant chez ses grands parents, mais là ce silence, la mettait mal à l’aise. Elle fut donc surprise d’entendre Monsieur Cooper prendre la parole et surtout de sa question.Elle avala ce qu’elle mangeait, prit une bonne inspiration et le regarda tout en lui répondant sur un ton calme.

- Disons avant tout que je suis propriétaire de la boutique de confiseries, mais j’en suis aussi la vendeuse et la confectionneuse de friandise. Avait-elle commencer par répondre, elle enchaîna ensuite avec les enfants qui venaient à la boutique.
Non, cela ne me dérange pas le moindre du monde, j’ai beaucoup avoir leur visite, cela met de l’ambiance dans la boutique. C’est vrai que pour certaines personnes, le chahut qu’ils font pourraient être insupportable mais ce n’est pas mon cas.

Stacy aimait beaucoup les enfants et donc le fait de les avoir venir à la boutique avec leurs mines réjouies devant autant de friandises ne pouvait la rendre que heureuse. C’était entre autre pour cela qu’elle avait accepter de reprendre la boutique. Durant tout le temps qu’elle avait répondu à la première question de Monsieur Cooper, Stacy ne l’avait pas quitter du regard.Elle allait continuer à manger quand elle entendit son autre question et elle lui répondit sur le même ton.

- Non pas du tout, il suffit d’avoir une bonne organisation et votre travail ne sait pas vous prendre tout votre temps. Et en profitant des moments de pause, on sait avancer dans son travail.

Plus elle répondait, plus elle commençait à voir où il voulait en venir avec ses questions. Sachant que il tenait fort à sa descendance et le fait que Stefen se marie et qu’en plus il est fort sur le fait que son fils réussisse au niveau de sa vie professionnelle, il voulait savoir si elle aimait les enfants et si elle aurait le temps de s’en occuper. Sur cela il n’avait rien à craindre, car même si elle n’avait pas le temps, elle le prendrait quand même car la présence d’une mère est ce qui a de plus important dans la vie d’un enfant. Mais elle savait qu’elle pourrait compter sur Stefen, car il avait changer et il serait là pour son enfant contrairement à son père qui lui avait été absent. Elle savait qu’il ne voudrait pas faire vivre ce qu’il avait vécu lui même. Elle jeta un rapide coup d’œil en souriant vers Stefen de manière à lui montrer que cela allait. Elle repris à manger son repas et attentive si Monsieur Cooper lui posait une nouvelle question. Elle espérait que les réponses qu’elle lui avait donner lui suffisaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefen Cooper

avatar

Nombre de messages : 337
Age : 28
Date d'inscription : 12/05/2009

Feuille de personnage
Âge du personnage: 26 ans depuis le 24 Juillet
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: Entre friandises et une jolie demoiselle... [Stacy]*   Mar 17 Nov - 18:24


Je regardais Stacy répondre aux questions de mon père avec émerveillement. Elle s’en sortait très bien ! Mieux que je n’aurais pu le penser… J’appris aussi qu’elle adorait les enfants. Chose qu’au fond de moi je savais déjà tout comme son travail qui ne lui prenait pas non plus tout son temps. Je connaissais mon père… et je savais qu’il avait une façon de voir le couple bien particulière. La femme à la maison à s’occuper du foyer et l’homme au travail avec une vie professionnelle épanouie. Moi aussi j’avais eu cette vision pendant longtemps mais disons qu’une malédiction m’avait aidé à y voir plus clair. La femme aussi avait le droit à sa part de succès. Stacy ne sera jamais obligée de quitter son travail pour moi ou des futurs enfants. Bien au contraire ! Ce travail la rendait heureuse et c’est pourquoi je l’encouragerais toujours à le garder. Pour le foyer qui s’en occuperait ? Je m’en foutais complètement. Je voulais tout simplement qu’elle soit heureuse. C’est tout ce qui comptait… Je sentais pourtant que ça dérangeait mon père qu’elle ait autant de responsabilités pour une femme. Il avait une vision de la hiérarchie bien définit. Je finis alors par dire à mon tour :

« Ce que j’aime dans le travail de Stacy c’est qu’elle ait quelque chose à elle qu’elle pourra un jour transmettre fièrement à ses enfants… »

Et voilà comment tourner la chose qui dérangeait mon père en quelque chose de bien : l’héritage… La propriété d’une boutique est après tout un bien. Je vis mon père réfléchir avant de prendre une autre bouchée. Je vis dans ses yeux qu’il était finalement d’accord avec cette idée. Je souriais en regardant ma belle. Un sourire accompagné par celui de ma mère qui proposa de boire un peu de vin. Elle en servit à tout le monde… Elle se leva alors :

« Je tiens à porter un toast à Stacy et Stefen… Puisse votre couple durer et que tout se passe bien entre vous. »

Elle se rassit alors pour boire le premier verre. Ma mère avait toujours le don de détendre l’atmosphère. C’était une femme admirable dans tous les sens du terme… Si mon père avait une allure froide et autoritaire que j’avais hérité dans mon regard, ma mère était d’une beauté époustouflante et encore à son âge. Beauté qu’on disait que j’avais hérité aussi. Je vis alors ce silence s’installer de nouveau mais s’adoucir. Il était bien moins pénible qu’au début. De toute façon à table mon père n’a jamais vraiment été très bavard… Jamais de toute sa vie d’ailleurs. Il ne savait parler que pour me donner des conseils ou me dire que ce que je fais n’est pas bien. Bref pour moi ça n’était pas très pesant. Pas de mots voulaient dire bonne nouvelle. C’est alors qu’on entendit des pas… Je tournais le regard et vis une jeune fille de 8 ans débarquer en petit pyjama mignon et vert intense. Couleur des serpentard… ça me faisait pensé à mon propre pyjama quand j’étais petit. Ma mère se leva pour s’agenouiller vers la petite.

« Espéranza ! On avait dit que c’était l’heure de dormir. »

« Mais tante Moyanna… Je n’arrive pas à dormir. »

« Viens ma puce. »

Je les vis quitter la pièce sous le regard de mon père un peu trop pensif à mon goût. C’est alors que son regard s’illumina. Je n’aimais pas quand il avait ce regard. En général c’était mauvais… Il se tourna alors vers Stacy.

« Je me demandais si… ça vous dérangerait à tous les deux… » Il pourrait au moins me regarder aussi en demandant… –‘ ! « de garder la petite le temps d’un week-end. Nous devons nous absenter et sa mère ne peut pas s’en occuper en ce moment. »

Je le regardais surpris. Pourquoi une telle demande ?! Bon ok je savais pourquoi… Il devait s’absenter. Mais pourquoi nous ? Il y avait tant de monde dans notre famille qui pourrait s’en charger ! Pas moi T.T ! En plus je ne savais vraiment pas y faire avec les gosses ! Je regardais mon père avec un air sévère. Je n’étais pas d’accord ! Mais alors pas du tout ! Je refusais de garder une gosse même si c’était ma cousine. Non pas ça pitié… Qu’il ne m’inflige pas ça !

« Et puis je pense que Stefen serait ravi de passer un peu de temps avec sa cousine le temps de deux jours… »

Traitre… Je ne voyais que ce mot pour définir son action. Pas le week-end… Pas mes petits moments avec Stacy. Je refusais ! Je n’étais vraiment pas d’accord. Je suppliais mon père du regard pour que ce soit une blague quand ma mère revint dans la pièce. C’est alors que mon père fixait Stacy du regard pour savoir si ele était d’accord ne me laissant même pas le loisir de décider…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stacy MacErwan

avatar

Nombre de messages : 468
Age : 36
Date d'inscription : 04/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 28 ans
Alignement: Indécis
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: Entre friandises et une jolie demoiselle... [Stacy]*   Mar 17 Nov - 21:00

Une fois qu’elle eu répondu à Monsieur Cooper, Stacy n’osait plus trop le regarder, ne sachant pas comment il allait interpréter les réponses de la jeune femme. Elle préféra alors terminer son repas. C’est après deux bouchées, qu’elle osa quand même jeter un regard vers le père de Stefen. On ne savait rien dire on le regardant et elle se demandait ce qu’il pouvait bien penser. Surtout que le silence s’était installé. Heureusement pas longtemps car Stefen le coupa en intervenant dans la conversation.
Elle tourna alors son regard vers Stefen, et souria à sa remarque. Il venait de soulever une chose à laquelle, elle n’avait jamais penser. Il fallait dire aussi qu’elle n’avait pas non plus penser avoir des enfants. En tout cas jusque maintenant.
Elle détourna la tête en direction de Monsieur Cooper et remarqua que son regard avait changer. L’intervention de Stefen avait changer quelques choses dans sa réflexion ?!? Mais il n’ajouta rien la dessus et continua à manger. Stacy regarda alors Stefen et lui rendit son sourire, avant de remarquer que sa mère également souriait et qu’elle venait de se lever pour servir du vin à tout le monde pour enfin porter un toast en leur honneur, à Stefen e t à elle. Elle fut un peu surprise, mais la surprise fut vite remplacée par le fait qu’elle fut touchée par ce geste. Quand au père de Stefen, il ne réagissa pas. Une fois que la mère de Stefen eu bu la première, Stacy, suivit le mouvement, mais ne bu qu’une petite gorgée car elle n’était pas très vin, mais était bien élevée, elle ne dit rien sur ce sujet et fit semblant de rien.
Le silence qui venait de se réinstaller, même si il était moins pesant, fut interrompu par l’arrivée d’une petite fille. En l’entendant, Stacy se retourna vers elle. C’était une jolie petite fille, qui avait l’air, on dit bien l’air, gentille. Elle se demanda alors qui elle pouvait bien être et surtout ce qu’elle faisait là, debout à cette heure qui pour elle était déjà tardive.


« Mais tante Moyanna… Je n’arrive pas à dormir. »

Voilà la raison pour laquelle, elle était debout. Elle regarda alors la mère de Stefen se lever pour aller recoucher la jeune demoiselle. Il était vrai que pour un enfant, quand il ne parvenait pas à dormir, il descendait aussi vite auprès des adultes. Mais si en plus elle savait qu’il y avait d’autres personnes qui venaient, on pouvait être certain que cela pouvait être la raison de cet insomnie. Elle suivit du regard la petite fille repartir avec sa tante avant de reporter son attention sur Stefen, lorsqu’elle entendit son père prendre la parole. Elle tourna alors la tête dans sa direction et remarqua que s’était à elle qu’il s’adressait et non à son fils.

« Je me demandais si… ça vous dérangerait à tous les deux… »

Aïe qu’allait – il leur demander.

« …de garder la petite le temps d’un week-end. Nous devons nous absenter et sa mère ne peut pas s’en occuper en ce moment. »

de garder la petite …, tout le week end… Mais le week end s’était dans un jour !!!!!, Stacy fut surprise par cette demande et ne savait pas quoi trop répondre. Si ils avaient été prévenu plus tôt, cela n’aurait pas posé de problème car elle aurait eu le temps de se préparer à cela. Mais elle avait des doutes en ce qui concernait Stefen ! Mais c’était rapide et en plus fallait donner une réponse rapidement, supposait-elle.

« Et puis je pense que Stefen serait ravi de passer un peu de temps avec sa cousine le temps de deux jours… »

Lorsqu’il ajouta cette remarque, Stacy eu du mal à ne pas rire. Stefen ravi de passer du temps avec sa cousine !!! Elle avait un peu de doutes. Car pour commencer, il ne lui en avait jamais parler donc, pas trop l’envie de passer du temps avec sa cousine. Ensuite, le week end était le seul moment où ils pouvaient passer du temps ensemble sans devoir aller au boulot.
Elle réfléchit donc à cela et voyant le regard que Monsieur Cooper lui portait, elle avait intérêt à prendre le bon choix.


- Et bien, on est un peu prit au dépourvu mais cela ne devrait pas poser problème de la prendre durant le week end. Et puis on ne va pas laisser cette jeune enfant toute seule pendant deux jours.
Je suis aussi certaine que cela ne dérangea pas Stefen. N'est - ce pas?


Sur ses mots, elle le regarda de manière à ce qu’il suive ce qu’elle venait de dire, même si cela ne lui plaisait pas, ce qu’elle savait au fond d’elle.
Bon c’est vrai qu’ils n’auraient pas du temps pour eux, mais ils pourraient s’arranger pour avoir une journée à eux pendant la semaine si il fallait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefen Cooper

avatar

Nombre de messages : 337
Age : 28
Date d'inscription : 12/05/2009

Feuille de personnage
Âge du personnage: 26 ans depuis le 24 Juillet
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: Entre friandises et une jolie demoiselle... [Stacy]*   Mer 18 Nov - 12:37


Je regardais mon père sérieusement. Ce n’était pas une bonne idée ! Vraiment pas ! Non pas que jen ‘aimais pas ma cousine… Après tout je ne la connaissais pas tellement. Elle venait du Mexique. Alors sincèrement… Mais ce qui me dérangeait c’était son âge… 8 ans… Non non non ! Je n’avais pas eu le diplôme de baby-sitter mais bien celui des Aspic. Je n’étais pas fait pour garder une gosse qu’on se l’entende !

« Et bien, on est un peu prit au dépourvu mais cela ne devrait pas poser problème de la prendre durant le week end. Et puis on ne va pas laisser cette jeune enfant toute seule pendant deux jours. Je suis aussi certaine que cela ne dérangea pas Stefen. N'est - ce pas? »

Là c’était traitre. Moi ? J’aurais bien regardé derrière moi mais je savais que c’était à moi qu’elle parlait malheureusement. Je la regardais un instant sans répondre. Je sentis le regard de mon père se poser sur moi ainsi que celui de ma mère qui était revenue. Héhé.. Je me sens hyper mal à l’aise là… ça c’est vache ! Mon père avait pensé piéger Stacy ? Il me piégeait moi… Stacy je savais que ce ne serait pas un problème mais moi je n’étais pas prêt ! A moins que mon père l’avait fait exprès pour moi et non Stacy… Le calvaire. Je dois dire quelque chose là ?

« Tu es vraiment sûr que sa mère… »

« Certain. »

« Bon est bien si ça peut vous arranger… »

Je le disais vraiment… mais alors vraiment à contre cœur. Je le sentais mal… Vraiment mal. Je n’étais pas tellement à l’aise avec les gosses. Je le savais parfaitement. Je préférais pour ma part évolué dans un milieu rempli d’adulte. Et dire que peu de temps avant j’imaginais mes enfants gambader dans le jardin de mes parents… J’avais dû perdre la tête un instant peut-être. Ouais ça doit être ça !

« Bon et bien le problème est réglé. Merci. »

Je voyais mon père jubilait intérieurement. Je le maudissais.. Et pas qu’un peu ! Je finissais mon repas sans rajouter mot. On ne sait jamais s’il veuille nous confier pas qu’un enfant mais un troupeau… Le reste du repas se passa alors en silence. A la fin on discutait un peu de tout et de rien… On arrivait alors très vite au moment de partir. Mon père n’avait pas continué à questionner Stacy. En même temps s’il voulait il pouvait avoir tous les renseignements sur elle par le ministère. Et la seule chose qu’il ne pouvait entendre que de sa bouche c’est, est-ce qu’elle pouvait donner un héritier à la famille Cooper. Rien qu’à cette pensée je grimaçais. Il fallait encore que je pense à des gosses moi ! Bon on respire… On arrivait alors dans l’entrée. La petite avait fini par être réveillé pour nous suivre. Elle tombait de fatigue ! Ils n’auraient pas pu nous la donner demain non ? Faut qu’ils nous la confient maintenant T.T ! Ma mère lui expliqua alors rapidement la situation. Je regardais la petite sans arrêt dormir. Bon… Allez on y va hein plus vite elle sera à la maison plus vite elle sera repartie xD ! J’étais vraiment mal à l’aise tout à coup. Je pris alors ma cape tandis qu’on lui rendait celle de ma chérie. Je regardais alors le sac fait par ma mère.

« Estime-toi heureux Stefen elle a passé l’âge des couches… » dit ma mère sous le ton de la taquinerie.

C’est pas drôle ! Je regardais ma mère sérieusement. Je pris alors le sac sur mn dos. Heureusement qu’elle avait passé l’âge des couches parce que ça aurait été non. Je n’étais vraiment pas prêt T.T ! Je pris alors la main de Stacy et la main de la petite de l’autre côté. Enfin si elle ne tombe pas d’ici là… Bon on va le faire autrement… Une fois arrivée sous le porche de l’entrée je lâchais la main de Stacy pour prendre la petite dans mes bras. Ça serait con que je la perde en chemin… Ma mère me tuerait sur le coup… Bon allez hop à la maison. Après m’être assuré que Stacy était bien contre moi je transplanais chez elle enfin heureux d’être rentré mais pas tellement soulagé non plus vu le paquet que je traine dans mes bras complètement endormi. Je la regardais alors d’un air désolé…

« Tu n’as pas un endroit où la posée par hasard… ? Elle a l'air de dormir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stacy MacErwan

avatar

Nombre de messages : 468
Age : 36
Date d'inscription : 04/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 28 ans
Alignement: Indécis
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: Entre friandises et une jolie demoiselle... [Stacy]*   Mer 18 Nov - 16:24

Stacy avait été pris au dépourvue et également prise au piège avec cette demande. C’est vrai qu’elle aurait pu dire non mais c’était pas une très bonne idée. Et le regard de Monsieur Cooper le confirmait. Elle l’avait croisé en se retournant sur Stefen pour voir comment il allait réagir. Et en voir la tête qu’il faisait, cela ne lui plaisait pas du tout.Un peu normale me diriez-vous. La seule chose, à part le fait que la demande était fait en dernière minute, qui posait problème à Stacy, c’est que la petite ne connaissait que très peu Stefen et pas du tout Stacy, elle allait donc arriver chez des inconnus. Cela n’allait pas être facile pour elle, ni pour nos deux amoureux. A choisir, elle aurait préféré que le père de Stefen continue à la questionner que de le faire cette demande. Elle regardait toujours Stefen lorsque se dernier pris la parole en s’adressant à son père.

" Tu es vraiment sûr que sa mère… "

" Certain. "

Stacy n’avait pas eu besoin d’entendre la confirmation de la part de Monsieur Cooper, car elle se doutait bien que si il leur avait demander de garder la petite fille, c’est qu’il n’avait pas d’autre solution, si non il n’aurait rien demander.

Bon est bien si ça peut vous arranger…"

Et voilà, ils allaient avoir une pensionnaire en plus à la maison. Cela ne posait pas du tout de problème pour Stacy, si non elle n’aurait jamais accepter, elle voulait surtout savoir ce qu’en pensait Stefen. Pas trop emballer par cela mais il n’avait pas eu vraiment le choix. Et puis en fin de compte, cela permettrait de voir comment il se comportait avec des jeunes enfants. Cela pourrait donner un aperçu à Stacy, avant que eux aussi, aient à leur tour des enfants. Même si c’était pas pour tout de suite.
Une fois que Monsieur Cooper les remercia, ils terminèrent leur repas en silence. Tout en terminant son assiette, Stacy ne pouvait s’empêcher de jeter de temps à autre un regard vers Stefen et pouvait voir que cela ne lui plaisait pas mais alors pas du tout de devoir s’occuper de sa petite cousine. C’est à ce moment là qu’elle se rendit compte qu’elle risquait d’avoir non pas un enfant à la maison mais deux ! ! ! ! ! Une petite fille qui se sentirait sûrement perdue avec deux personnes qu’elle ne connaissait et un Stefen qui risquait de râler assez souvent parce ce que venait de lui faire son père. En imaginant cela, Stacy commença à regretter d’avoir accepter. Elle préféra effacer cela de sa tête rapidement et de se dire que tout se passerait à merveille. Elle ne devrait que s’occuper de la petite fille et ce avec l’aide de Stefen qui prendrait, réflexion fait, cela plus comme un défi que comme une corvée. Le reste de la soirée se passa calmement en discutant quand l’heure d’y aller arriva.
La mère de Stefen, alla chercher la petite fille pour qu’elle reparte avec eux. Pauvre enfant, pensa Stacy, elle allait être réveiller en pleine nuit pour partir. Le temps que Madame Cooper explique à sa nièce la raison pour laquelle elle venait d’être réveillée et pourquoi on lui mettait sa cape et que son sac était près, Stacy n’avait pas quitté la petite du regard. Elle se demandait ce qui pouvait bien se passée dans sa petite tête. La jeune enfant ne protesta pas à la situation. C’était déjà cela, le départ ne serait pas trop pénible, la suite on verrait cela le lendemain.
Stacy enfila rapidement sa cape, pendant que Stefen de même et qu’on terminait de préparer l’enfant.

" Estime-toi heureux Stefen elle a passé l’âge des couches… "

En entendant cette remarque, Stacy ne pu s’empêcher de sourire. Elle remercia et salua les parents de Stefen avant de se diriger vers le porche. Une fois que ils furent près et la petite bien caler dans bras de Stefen, ils transplanèrent chez Stacy.
Une fois chez elle, elle ôta directement sa cape, avant de se retourner sur Stefen.
Tu n’as pas un endroit où la posée par hasard… ? Elle a l'air de dormir."
- Si viens, j’ai des chambres de libre et il y en a une qui ferait l’affaire.
C’était l’ancienne chambre de Stacy, lorsqu’elle était enfant. Elle jeta un rapide coup d’œil vers la jeune enfant avant de prendre la direction de l’étage. Une fois en haut, elle prit la direction de son ancienne chambre. Cette dernière se trouvait à l’autre bout du couloir, à l’opposée de son actuelle chambre. Il y en avait d’autres avant mais une était celle de son frère, l’autre réservée à ses parent et n’était pas en ordre pour le moment. Une fois arrivée devant la chambre, Stacy ouvrit la porte et alluma la lumière d’un coup de baguette et mit ensuite, de nouveaux draps de lits et un bon cousin pour que Stefen puisse déposer l’enfant. Quand on regardait autours de soi, on ne pouvait pas nier que c’était la chambre d’un enfant. Elle n’avait pas trop changer depuis que Stacy l’avait quitté.

- Voilà, tu peux la déposer.

Dit-elle en se retournant vers Stefen. Mais avant que ce dernier ne dépose la petite fille sur le lit, elle se dirigea vers eux, pour enlever sa cape. L’enfant ne bougea pas.

- Là, elle dormira mieux.

Elle regarda Stefen déposer sa cousine sur le lit. Il fit cela assez maladroitement, mais heureusement il ne la réveilla pas. Lorsqu’il eu terminé, Stacy lui fit signe de venir afin de la laisser dormir.

– Il vaudrait mieux la laisser dormir et ne pas faire de bruit.

Ils quittèrent la chambre et se dirigèrent vers la leur. Stacy fut bien contente d’être rentrée. Une fois la porte fermée, elle se retourna vers Stefen, se demandant si il allait réagir ou pas sur la situation. Elle remarqua que son expression n’avait pas trop changer depuis qu’ils étaient parti de chez ses parents.

- Ne t’inquiètes pas mon amour, je suis certaine que cela va bien se passer.

Lui avait-elle dit en s’approchant de lui et en déposant une de ses mains sur sa joue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefen Cooper

avatar

Nombre de messages : 337
Age : 28
Date d'inscription : 12/05/2009

Feuille de personnage
Âge du personnage: 26 ans depuis le 24 Juillet
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: Entre friandises et une jolie demoiselle... [Stacy]*   Mer 18 Nov - 18:03


La soirée était bien ? Vous voulez dire plutôt la nuit… Magnifique. Rien que tous les deux on avait couché la petite pour se réfugier dans la chambre de Stacy et oublier complètement l’enfant qui dormait au bout du couloir. J’étais soulagé de pouvoir enfin me retrouver avec ma belle. Dormir ? Oh oui on a dormi… Mais pas directement. J’avais besoin de la serrer contre moi et…. Plus si affinité >.> Bon ok j’avoue ma faute ! Mais est-ce que c’est ma faute si elle est si irrésistible dans cette robe ? Sur le coup je l’avais posé sur le lit et était passé sur elle pour l’embrasse tendrement. Au départ ça ne devait être qu’un baiser mais sur le coup je m’étais un tout petit peu allé pour finir par l’embrasser avec passion et retrouver mes mains parcourant délicatement les parties de son corps par-dessus sa robe. Est-ce que j’avais pensé à la retirer ? Oui… Est-ce que j’ai tenté de le faire ? Oui… Est-ce qu’elle m’a laissé faire ? Non >.> … Elle a hésité mais a fini par me faire arrêter. La raison ?Il y a une petite dans la maison T.T !!! Ce qui voulait dire que si la petite n’avait pas été là j’aurais eu ma chance. Rien qu’avec cette pensée je maudissais encore plus mon père… C’est alors que je finis par la laisser aller se changer. Bon au lit et dodo ça vaudrait mieux. Dans la nuit en tournant alors dans tous les sens tandis que Stacy avait fini par s’endormir je me dis que j’aurais mieux fait de prendre une douche froide juste avant de me coucher. Plusieurs fois je pensais la réveiller pour l’embrasser tendrement mais je savais très bien quelle serait la réponse si je pensais à passer un cran. Rien que de le savoir ça me frustrait mais bon… Je finis quand même par m’endormir. A 5h du matin –‘ !

« Cousin Stefeeeeeeeeeeeeeeeeeen !!! T’es où ??? »

T________________T Je regarde le réveille. 7h34. Cette petite n’avait aucun sens de la logique. Le matin égal dodo... grasse matinée… pas debout !!! Mon prénom raisonnait dans tote la baraque alors que moi je cachais mon visage sous les draps. Noooooon…. Je veux pas…

« Cousiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin Stefeeen !!! »

Pitié !!!!!!!!!!! Merlin tu es injuste !!! Je sentis alors la couette s’enlever d’un seul coup. Hey ! Je regardais Stacy en train de sourire. Ça c’est injuste. Je la regardais un moment en boudant avant de sourire… Un sourire qui ne signifiait rien de bon. Je l’attrapais alors por la poser en dessous de moi et l’embrasser en souriant de plus belle. C’est alors que la porte s’ouvrit doucement.

« C’est comme ça qu’on fait les bébés ??? »

« Espéranza ! On t’a jamais appris à frapper avant d’entrer ?! »

« Pardon… »

Je refermai la porte aussitôt. Bon… Je n’avais pas trop le choix là. Je me levais alors pour mettre mon pantalon et un t-shirt. Je vis Stacy en attendant filer dans la sale de bain. J’en profitais pour ouvrir la porte de la chambre et franchir le seuil pour voir la petite me faire un grand sourire :

« Dis dis dis c’est quand que le bébé il arrive ? »

« On t’a jamais dit que poser des questions indiscrètes étaient mal poli ? »

« J’ai faim… »

« Moi aussi… »

J’attendais alors Stacy quand la petite me regardait vraiment avec insistance.

« Quoi ? »

« J’ai vraiment faim ! »

« Moi aussi j’ai faim alors t’attend ! »

« On attend quoi ? »

« Stacy… »

« Pourquoi ? »

« Parce que c’est plus poli. »

« Pourquoi c’est poli ? »

« Parce que sinon la personne se fâche. »

« Pourquoi la personne se fâche ? »

--‘ Elle va me rendre dingue. Je lui jetais alors un regard froid quand elle se tue. Un blanc s’installa alors et quand enfin Stacy franchit la porte elle se mit à pleurer et courir vers Stacy O.O !!!!

« Cousin Stefen, il me martyrise ! Il veut me tuer avec son regard !!!!! »

Je veux mourir… Qu’ais-je fais pour mériter ça ? Merlin sauvez-moi….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stacy MacErwan

avatar

Nombre de messages : 468
Age : 36
Date d'inscription : 04/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 28 ans
Alignement: Indécis
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: Entre friandises et une jolie demoiselle... [Stacy]*   Mer 18 Nov - 21:37

En rentrant, Stacy espérait que ce qui restait de la soirée et la nuit se passerait bien. Elle était contente de pouvoir enfin se retrouver seule avec Stefen. Lorsqu’elle s’était rapprocher de Stefen et qu’elle avait déposer sa main sur sa joue pour le rassurer sur les prochaines heures,qui même si elle ne le disait pas, risquaient de ne pas être de tout repos. A ce moment, elle sentit une des mains de Stefen se poser sur la sienne et l’autre de déposer dans son dos et la serrer contre lui. Elle se retrouva allongée sur le lit en moins de temps qu’il fallait pour le dire. Par la suite, quand Stefen l’embrassa, tout d’abord tendrement., Stacy se rendit compte que même si ils n’étaient restés que quelques heures chez les parents de son cher et tendre, ses baisers lui avaient manqué. Ce tendre baiser s’était vite transformé en un baiser passionné. Au moment où elle commença à sentir les mains de Stefen se balader doucement le long de son cours, Stacy le laissa faire, mais se rendit compte que si il continuait, il irait sans doute plus loin. Oh cela n’aurait pas dérangé la jeune fille, mais quelque chose la bloquait. Il y avait quelqu’un en plus dans la maison, et qui plus est était un enfant et personne n’était pas sans ignorer qu’un enfant pouvait se réveiller en plein milieu de la nuit. Imaginer la scène, si elle venait à se réveiller et à débarquer…
Stacy préféra pas y penser, et repoussa délicatement Stefen en lui donnant la raison pour ne pas qu’il vienne à imaginer que c’était elle qui bloquait. Que du contraire, elle se sentait plus en confiance et même se sentait même prête à franchir un pas. Mais bon cela serait pour une prochaine fois. Elle se leva et se dirigea vers la salle de bain pour enfiler son pyjama, pour rejoindre Stefen par la suite. Après lui avoir déposé un tendre baiser sur ses lèvres, elle se blotti contre lui, comme chaque fois, et il ne lui fallu pas longtemps avant de s’endormir. Vu qu’en général elle se retrouvait assez vite de l’autre côté du lit, Stacy ne remarqua pas que Stefen gesticulait beaucoup et ne parvenait pas à dormir.

Stacy avait, contrairement à son homme, dormi comme un bébé, quand elle entendit la cousine de Stefen crier après lui. Elle ouvrit discrètement les yeux, pour voir si Stefen réagissait. Ce ne fut pas le cas, que du contraire, il prit le drap pour le mettre sur son visage. Stacy ne pu s’empêcher de sourire. Lorsqu’elle entendit de nouveau la petite fille crier, Stacy attrapa alors le drap de lit et le tira. Si il pensait qu’elle allait s’occuper de la petite toute seule pendant que lui restait au lit, il n’en était pas question. Elle ignorait bien entendu qu’il n’avait pratiquement pas dormi de la nuit !
Elle le regarda alors en souriant et se retenait carrément de rire en voyant son air boudeur. Un air qui se changea vite pour devenir un sourire qui en disait long sur ce qu’il avait derrière la tête. En effet, Stefen l’attrapa pour se mettre au dessus d’elle et l’embrasser. Mais elle n’eu pas trop le temps d’en profiter que la porte de leur chambre s’ouvrit et elle entendit une petite voix dire :


« C’est comme ça qu’on fait les bébés ??? »

Stacy eu ses joues qui changèrent rapidement de couleur. Elle se sentait légèrement gênée par la situation. Ce qu’elle avait redouter la veille au soir venait de se produire. Elle ne quitta pas Stefen du regard lorsque ce dernier referma la porte devant sa cousine. Bon et bien là, ils étaient bien réveillés et Espéranza aussi, Stacy se leva et prit la direction de la salle de bain pour aller vite se changer, pendant ce temps Stefen s’habilla.
Pendant qu’elle se préparait, elle entendit la porte de la chambre s’ouvrit et se refermer. Cela devait être Stefen qui sortait de la pièce. Pour ne pas le laisser seul trop longtemps avec sa cousine, Stacy se dépêcha à s’habiller, un simple pantalon et un petit pull, et attacha ses cheveux.
Et puis la petite devait avoir faim. Elle espérait que son elfe avait déjà préparer de quoi manger. N’ayant rien entendu de ce qui s’était passé entre les deux cousins, Stacy fut donc surprise de voir Espéranza arriver en pleurant vers elle. Afin d’être à la même hauteur qu’elle, Stacy, s’accroupit et l’écouta attentivement sans avant jeter un regard interrogatif vers Stefen.


- Il a voulu faire quoi le cousin Stefen ? Il veut te tuer avec ses yeux ??

Elle releva alors la tête vers Stefen, en l’interrogeant du regard sur ce que la petite venait de lui dire. Mais la tête qu’il faisait en disait long sur ce qu’il venait de se passer. Il n’avait sûrement pas eu de patience avec la petite et pour la faire taire il avait probablement utiliser un regard plus méchant.
Elle regarda alors Espéranza et tout en essuyant ses petites larmes avec son pouce et lui dit :


- Oh tu sais je ne penses pas que Stefen voulait de tuer avec son regard. Tu sais, lui dit – elle un peu plus bas, mais assez fort, pour que le jeune homme puisse entendre, il a sûrement pas assez dormi et en plus il doit avoir très faim. Tu verras, quand il aura manger, il sera plus gentil crois moi.

Avait-elle ajouté un lui faisant un petit clin d’œil.

- Je suppose que toi aussi tu dois avoir faim ? Si on allait voir si le petit déjeuner est près ?

Ezperanza acquiesça d’un signe de tête à ce que Stacy venait de lui préparer et elle arrêta de pleurer. Stacy lui tendit sa main qu’elle prit sans rien dire. Elles prirent alors la direction des escaliers pour se rendre à la cuisine,. Au passage, elle attrapa de son autre main, celle de Stefen pour qu’il les suive et elle lui souria.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefen Cooper

avatar

Nombre de messages : 337
Age : 28
Date d'inscription : 12/05/2009

Feuille de personnage
Âge du personnage: 26 ans depuis le 24 Juillet
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: Entre friandises et une jolie demoiselle... [Stacy]*   Jeu 19 Nov - 12:21


La journée promettait d’être longue… Je regardais Stacy très bien se débrouiller avec ma cousine tandis que je maudissais ma tante de l’avoir confié à mes parents qui ont fini par nous la confier. Non vraiment là ce n’était pas le moment. Je n’avais pas envi de me taper une gosse dès le matin… On descendait alors vers la cuisine ensemble alors que je me sentais d’une humeur massacrante. Je n’avais pas eu mon câlin du matin et en plus la gamine me saoulait déjà. Je sens que j’allais mourir… Bon allez un peu de courage. Tu parles moi je suis loin d’avoir fait parti de ces stupides Gryffons. Je m’attablais alors à la table comme la petite. Heureusement l’elfe de maison à Stacy avait tout prévu comme d’habitude. Je prenais alors ma fourchette comme la petite le faisait et on mangeait nos céréales tous les deux. Je me sentais bizarre là… Et puis mes céréales !!!! >.< Bon Stefen calme toi… Je ne pus m’empêcher de jeter un regard noir encore à la petite quand Stacy avait le dos tourné.

« Stacy !!!!!! Stefen il a recommencé !! »

T_________T Je me levais sans prévenir avec mon bol et parti dans le salon. Ça n’allait pas le faire… Je m’installais alors sur le canapé avec mon bol. Non mais oh ! Moi on ne me parle pas quand je prends mon petit déjeuner ! Je le finis alors tranquillement dans mon coin pour aller poser le bol vide dans l’évier. Je pris alors un café d’à suite. Je crois que j’en aurais besoin… J’ignorais alors la gamine essayant de voir si je n’ai pas du boulot à faire à la maison pour éviter le monstre xD ! Je pourrais peut-être clôturer un dossier à la maison et faire passer ça en urgence auprès de Stacy… Elle adorait les enfants, je suis sûr que ça lui ferait plaisir de s’occuper de la petite Espéranza ! Je feintais alors la surprise et la catastrophe.

« Oh la la j’avais complètement oublié ! Mon dossier… Je vais me faire tuer par mon supérieur ! »

Et pouf je filais dans le bureau rapidos que Stacy m’avait fait pour pouvoir bosser chez elle. Je n’avais même pas osé regarder sa réaction xD ! Je m’enfermais dans la pièce et pris une grande respiration. J’avais peut-être échappé à une journée à jouer les papas héhé <3 Je sortis alors le dossier que je n’avais prévu de faire que lundi. Au moins je m’avancerais… Je me posais alors sur la chaise quand j’eus une sensation bizarre tout à coup. La sensation de ressentir ce que mon père avait pu lui-même ressentir en ayant un enfant. Je me souvenais maintenant le voir souvent se renfermer dans son bureau alors que ma mère s’occupait de moi. Serait-ce génétique de flipper auprès d’un enfant ? Je soupirais… Moi qui avait toujours dit ne pas ressemblait à mon père en fait maintenant j’avais la sensation d’avoir une idée de ce qu’il avait pu ressentir tout le long de mon enfance. Oui mais moi je ne voulais pas que mon enfant souffre comme j’ai souffert… Bon… Au revoir dossier si réconfortant… Bonjours la calvaire… Je refermais le dossier et le rangeais pour ouvrir la porte. Je ne veux pas y aller T.T mais ais-je vraiment le choix ? J’avais vraiment la sensation d’être faible sur le coup. Je détestais ça. Bon et bien c’est parti… Je me redirigeais vers la cuisine où elles étaient encore là. Stacy me voyait revenir. J’étais incapable de savoir ce qu’elle pouvait penser en cet instant. Je pris alors un autre café…

« En fait ça attendra… »

Bon. Un effort Stefen… Qu’est-ce que les enfants aiment ?

« Espéranza… Tu voudras aller au zoo aujourd’hui ? »

« Non ! »

Ok…

« Tu veux faire quoi alors ? Voir un match de Quidditch ? » dis-je enjoué.

« Non le Quidditch c’est nul ! »

« Non c’est pas nul ! »

« Si ! C’est naze ! »

T.T

« Bon tu veux faire quoi aujourd’hui ? »

Ça ira plus vite…

« Les boutiques !!!! »

T.T Pourquoi …. Faire les boutiques avec Stacy autant c’était agréable parce que bon j’avais le loisir quand on passait aux vêtements de pouvoir aussi choisir ce qui pourrait peut-être lui aller et d’en profiter un peu mais là je voyais ça d’un seul coup comme une corvée. Je regardais alors Stacy en appelle à l’aide… Je ne survivrais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stacy MacErwan

avatar

Nombre de messages : 468
Age : 36
Date d'inscription : 04/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 28 ans
Alignement: Indécis
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: Entre friandises et une jolie demoiselle... [Stacy]*   Jeu 19 Nov - 13:38

Lorsqu’elle lui avait pris la main, Stefen n’avait rien dit et avait suivi les deux filles en silence. Une fois à la cuisine, Stacy les laissa s’installer. Stefen prit sa place habituelle et Espérenza alla s’installer à sa droite, Stacy quand à elle s’installerait à sa place habituelle, qui se trouvait à la gauche de Stefen. La table était déjà mise, et le petit déjeuner était prêt également. Stacy savait qu’elle pouvait toujours compter sur son elfe. Avant de s’installer, elle demanda à la jeune demoiselle ce qu’elle voulait boire avec ses céréales. Du lait lui avait –elle répondu. Stacy se retourna et alla servir un bon verre de lait et ne vit pas ce qui se passa entre Stefen et sa cousine.

" Stacy !!!!!! Stefen il a recommencé !! "

Lorsqu’elle entendit la petite lui parler, Stacy se retourna en fronçant légèrement les sourcils se demandant d’abord ce qui se passait puis ensuite en comprenant de quoi Espérenza parlait. Elle allait réagir quand elle vit Stefen se lever sans rien dire et quitter la cuisine son bol de céréales à la main ! Oh non par pitié, Merlin ne me mettez pas deux enfants à la maison, je vais pas y arriver. Pensa t’elle. Hélas ce qu’elle craignait le plus était occupé à se produire. Elle ne pensait pas pouvoir s’en sortir avec deux gosses sous le même toit ! ! ! ! Elle préféra ne rien dire à Stefen et le laisser prendre son petit déjeuner tranquillement. Elle regarda alors la jeune fille en lui souriant.

- Ce n’est rien, mange. Et puis ton cousin, une fois qu’il aura manger cela ira mieux. Tu sais beaucoup de personnes ne sont pas tout le temps de bonne humeur le matin, il faut leur laisser du temps pour que se réveille. Tu verras, il sera gentil quand il aura toutes ses céréales.

En disant, cela, Stacy espérait qu’Espérenza allait accepter cette explication là. C’était plus facile de lui dire que si son cousin était comme cela, c’est parce qu’il avait mal dormit et qu’en plus il avait très faim, que cela était dû au fait qu’il devait la garder et qu’il n’en avait pas trop envie… Elle allait commencer à manger ses céréales quand Espérenza lui demanda :

- Cousin Stefen, il est tous les matins comme ça avec toi ?

- Euh,… oui cela lui arrive mais c’est comme je te l’ai dit, c’est parce qu’il a mal dormi. Mais cela passe vite.

Lui avait-elle répondu avec un sourire. Elles continuèrent à manger quand Stefen refit surface dans la cuisine pour déposer son bol et se servir un café. Stacy lui jeta un regard. Elle était un peu inquiète de le voir réagir de la sorte. Elle se demandait si s’était juste parce que s’était sa cousine, ou si cela serait la même chose quand ils auraient des enfants.

" Oh la la j’avais complètement oublié ! Mon dossier… Je vais me faire tuer par mon supérieur !

Hein ! ? ! Pardon, non elle avait du mal comprendre. Il n’allait pas la laisser seule avec sa cousine, il n’allait pas lui faire cela quand même. Elle le regarda, non plus cette fois-ci d’un air inquiet, mais disant plutôt : C’est cela mon vieux, il est beau le prétexte du dossier urgent qu’on se rappelle à la dernière minute. Il ne fallait pas non prendre Stacy pour une idiote. Mais vu qu’il ne démordait pas et qui plus est venait de prendre la direction du bureau, Stacy comprit bien qu’il allait les laisser. Ah, d’accord, il agit comme cela pas de problème, pas câlins au soir et peut-être même par la suite, cela dépendrait de son comportement. Se dit-elle à elle même. Non mais fallait pas non plus exagérer, Stacy pouvait être bien gentille et conciliante mais fallait pas pousser le bouchon non plus…. Elle termina alors son bol de céréales et bu son verre de jus d’orange. Elle attendit ensuite qu’Espérenza face de même pour dire à son elfe qu’elle pouvait débarrasser la table. Elle allait se lever pour emmener la jeune demoiselle dans sa chambre pour qu’elle puisse passer à la salle de bain pour s’habiller quand à la grande surprise, Stefen refit son apparition dans la cuisine.

En fait ça attendra…"

- Ah bon, non c’est vrai ? Tu ne risques pas d’avoir ton supérieur sur le dos ?

Lui demanda t’elle l’air de rien. Elle reporta ensuite son attention sur la petite lorsqu’il lui demanda ce qu’elle voulait faire. Elle écouta leur échange sans rien dire. Quand la petite lui dit qu’elle voulait aller les boutiques, Stacy fit une légère grimace. En général, elle y allait soit avec Alysson quand la jeune fille était en vacances ou avec Stefen, ce qui était en général, un moment privilégié car ils pouvaient passer du temps ensemble. Tiens en pensant à Alysson, Stacy se rappela qu’elle ne lui avait pas encore annoncer, que la jeune demoiselle allait venir passer ses périodes de vacances chez elle. Elle préféra attendre encore un peu avant de lui annoncer, le moment n’était pas bon… Elle vit le regard que Stefen lui lançait et dit :

- Alors si ma mémoire est bonne, il y a un centre commercial à Londres où tu devrais te plaire.

Elle n’en ajouta pas plus, voulant laisser planer le mystère. Il s’agissait d’un centre commercial, où il y avait pas mal de boutiques pour enfants mais également un immense coin jeu où ils pouvaient s’amuser des heures. Elle était tomber une fois dessus en allant faire des achats pour la boutique. Oh boutique, en revenant, ils pourraient repasser par cella de Stacy et faire goûter certaines friandises à Espérenza. Elle décida de proposer cela plus tard pour ne pas que la jeune fille ne demande à y aller… Cela avait de plaire à la jeune fille, elle tourna la tête vers Stefen pour voir si cela lui convenait également.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefen Cooper

avatar

Nombre de messages : 337
Age : 28
Date d'inscription : 12/05/2009

Feuille de personnage
Âge du personnage: 26 ans depuis le 24 Juillet
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: Entre friandises et une jolie demoiselle... [Stacy]*   Jeu 19 Nov - 15:04


Je regardais Stacy d’un air songeur… Un centre commercial ? Bon… Je sentais qu’il fallait que je fasse des efforts. Je regardais alors la petite qui me lançait un air de supplice comme si la décision me revenait. Au fond elle n’avait pas tort. Je demandais souvent à Stacy et parfois je faisais des efforts avec elle mais généralement la décision finale me revenait. J’avais un tempérament assez fort à vouloir tout diriger que je tenais de mon père. La seule différence alors entre lui et moi c’est que moi parfois je me laissais influencé agréablement par ma femme.

« Bon… C’est d’accord. Mais à une condition. Tu files à la douche et tu as intérêt à être propre ! Une Cooper ne sort jamais en souillon ! »

Elle sourit de plus belle et prit la main de Stacy pour aller à la douche. Sur le coup j’avais eu une drôle de sensation. L’impression de parler à ma fille. Une réaction paternelle dont je ne m’étais pas attendu suivi de la satisfaction de voir Espéranza obéir avec le sourire. Finalement peut-être que ce n’était pas si difficile… Il suffisait alors de me placer en adulte face à elle. De me placer en personne responsable… Chose pas si compliqué puisque je le faisais aussi au boulot. Moi qui encore il y a quelques minutes je ne savais pas trop comment me comporter face à une enfant… C’était plutôt bien réussi finalement. Je laissais alors la petite prendre un bon bain. Chacun y passa… Enfin propres et habillés on se tenait sur le pas de la porte. Espéanza prit une fois de plus la main de Stacy. Je pris alors ma femme près de moi pour nous faire transplaner en plein Londres et ensuite laisser Stacy nous guider à pieds. La petite faisait preuve d’impatience. Elle voulait absolument y être. On finit alors par atteindre l’endroit. Une fois entrée la première réflexion que je me dis ? Maman on va en avoir pour le week-end… Le centre commercial était immense ! La petite nous attira alors dans un magasin de jouet. Rayon fille bien sûr. La voir les yeux émerveillés était tout de même agréable je devais l’avouer… C’était étrange comme le bonheur d’un enfant pouvait avoir un effet sur le notre. Je la laissais alors naviguer dans les rayons en la suivant et la surveillant tout en gardant Stacy près de moi sa main dans la mienne. Finalement ce n’était pas si désagréable… J’étais avec Stacy et c’est tout ce qui importait. C’est alors que la petite s’arrêta sur un jouet. Je n’y prêtais pas trop attention plus occupé à chuchoter des mots doux dans l’oreille de Stacy un sourire en coin. La petite finit par arriver vers nous avec un regard de supplice. Un regard dur à résister je devais l’avouer…

« On peut le prendre … ? »

Je regardais le jouet… C’était une poupée assez sympathique. Au fond de moi je me disais que heureusement j’avais amené avec moi mes sous sorciers mais aussi moldu…

« Hum.. Je ne sais pas… »

« S’il te plaiiiiiiiiiiiiiiit. »

« Bon… D’accord… Mais je te préviens on n’est pas là pour dévaliser tous les magasins ! »

« Merciiiiiiiiiiiiiiiiii !! »

Elle se précipita alors vers moi pour me serrer dans ses bras. J’eus un moment d’hésitation avant de la prendre dans mes bras et la soulever du sol avec un sourire rayonnant.

« Allez… Allons payer cette poupée. Tu ne veux pas voir les autres rayons ? »

« Non je veux cette poupée ! »

Tout sourire alors je me dirigeais vers la caisse avec la petite dans les bras qui avait sa poupée dans les siens. Une fois arrivée à la caisse, je payais la poupée avec mon argent moldu avant de sortir du magasin suivi de Stacy. Je reposais alors la petite sur le sol après qu’elle m’ait fait un bisou sur la joue pour me remercier. Je me retournais alors vers Stacy tout content.

« T’as vu ? J’ai eu le droit à un bisou ! T’es pas trop jalouse… ? » finis-je par dire pour la taquiner un peu…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stacy MacErwan

avatar

Nombre de messages : 468
Age : 36
Date d'inscription : 04/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 28 ans
Alignement: Indécis
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: Entre friandises et une jolie demoiselle... [Stacy]*   Jeu 19 Nov - 16:01

Voilà qu’il la regardait d’un air songeur. Par pitié Stefen ne dit pas non, s’il te plaît accepte, pensa t’elle en le regardant. Elle avait trouvé quelque chose qui convenait à Espérenza et qui plus est, avait l’air de lui plaire. Et quand elle jeta un regard vers la petite, elle remarqua son air suppliant qu’il accepte. Si Stefen venait à dire non, Stacy n’allait pas comprendre comment il avait pu refuser devant ce bouille si mignonne.

Bon… C’est d’accord. Mais à une condition. Tu files à la douche et tu as intérêt à être propre ! Une Cooper ne sort jamais en souillon ! "

Ouf, Stacy fut soulagée une fois qu’elle l’entendit dire oui. Bon n’empêche qu’il avait raison, il fallait filer à la douche. Elle n’eu d’ailleurs pas le temps de dire à Espérenza, on y va, que cette dernière lui avait déjà pris la main pour aller se laver. Elle la suivit donc jusqu’aux escaliers. En passant devant Stefen, elle s’arrêta deux secondes, juste le temps de lui voler un baiser avant de continuer en direction de l’étage et de la salle de bain. De toute façon, ce baiser n’aurait pas pu être plus long car la jeune enfant tirait sur le bras de Stacy. Heureusement que la maison possédait deux salle de bain. Une dans la chambre de Stacy et une près de la chambre qu’occupait Espérenza. C’était une idée de ses parents et aujourd’hui ne la regrettait pas, car il ne perdrait pas de temps. Avant de se rendre à la salle, elles passèrent par la chambre pour que la jeune demoiselle prenne ses vêtements. Trop heureuse d’aller faire les boutiques, elle ne mit même pas cinq minutes pour choisir ce qu’elle allait mettre, un pantalon et un petit Tshirt a longue manche. Pendant que Stacy allait se préparer, Espérenza visita la chambre dans laquelle, elle dormait. C’est vrai qu’elle n’avait pas eu l’occasion la veille puisqu’elle dormait quand elle était arrivée.

Lorsque tout le monde fut près, ils sortirent de la maison pour transplaner à Londres. Espérenza avait pris la main se Stacy, qui faisait bien attention a ne pas la lâcher. Une fois à Londres, c’est Stacy qui prit les commandes pour les amener au centre commercial. Sur le chemin, l’enfant n’avait pas lâché la main de Stacy mais tirait assez bien car ils n’avançaient pas assez vite à son goût. Si cela continuait Stacy n’aurait plus de bras avant la fin de la journée.
Dès qu’ils furent dans le centre commercial, Stacy laissa la petite choisir où elle voulait aller. C’était pour elle qu’ils étaient là. Trop occupée par la regarder et voir comme elle était contente, elle n’avait pas vu la tête que Stefen faisait en voyant à quel point le centre commercial était grand ! ! !
Ce fut donc pas un magasin de jouet que voulait commencer Espérenza. Pas de problème. C’était donc main dans la main que Stefen et elle suivirent la petite dans les rayons du magasin. Pendant qu’elle regardait autours d’elle, Stacy profitait des mots doux, très agréables soit dit en passant, auxquels elle avait droit. Contrairement à Stefen, elle avait vu l’enfant s’arrêter devant un jouet. Elle la regarda alors sans rien dire pour voir ce qu’elle allait faire. De toute façon c’était pas à Stacy a décider mais à Stefen c’était sa cousine. Et l’enfant le savait très bien car c’est vers son cousin qu’elle arriva avec une belle poupée dans les mains.
Lorsqu’elle lui demanda si elle pouvait la prendre, Stacy le laissa faire, à lui de dire oui ou non. Pour Stacy, il n’y avait pas d’inconvénients car Espérenza avait été sage depuis qu’ils étaient entrés dans le magasin. Et Stefen accepta et la manière dont il avait réagit avait épaté Stacy. Depuis le petit déjeuner, il avait bien changer au niveau de son comportement avec sa cousine. Deviendrait-il patient, qui sait ? Mais c’est pas le geste de la petite fille qu’elle fut surprise. Elle qui avait eu peur de son cousin le matin même, courrait dans ses bras pour le remercier de lui avoir dit oui pour la poupée. C’est tout sourire et contente que cela se passait mieux entre les deux cousins, que Stacy les suivirent jusque la caisse.


" T’as vu ? J’ai eu le droit à un bisou ! T’es pas trop jalouse… ?"

Lui avait demandé Stefen, une fois dehors. Jalouse de ne pas avoir eu de bisous de la part d’Espérenza, non pas du tout, elle était plus contente de voir que cela allait entre eux d’eux. Mais par contre de ne pas en avoir eu un de sa part à lui par le fait qu’elle avait trouver un endroit qui plaisait à sa cousine, la oui elle était jalouse.

- Jalouse que tu ai eu un bisou de la petite et pas moi ? Non pas du tout. Je me disais juste qu’il y en a certain qui on de la chance d’avoir un bisou quand il accepte quelque chose qui fait plaisir à l’autre…

Qu’est-ce qu’il fallait pas faire des fois pour avoir droit à un bisou de l’homme qu’on aimait. Il fallait aussi qu’il comprenne le message. Elle se retourna ensuite sur la petite et lui demanda.

- Que veux-tu faire maintenant ?

Elle réfléchit puis dit :

- Je peux aller jouer la bàs ? lui demanda t’elle en désignant un énorme jeu un peu plus loin.

Stacy regarda Stefen, puis accepta à la demande de l’enfant. Ils prirent donc la direction du jeu. L’avantage qu’il y avait, c’est qu’on pouvait s’asseoir pendant que les enfants jouaient. C’est qu’ils firent pendant qu’Espéranza partit jouer. Stacy se tourna alors vers Stefen et dit :

- Tu vois que cela se passe bien avec ta cousine ? !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefen Cooper

avatar

Nombre de messages : 337
Age : 28
Date d'inscription : 12/05/2009

Feuille de personnage
Âge du personnage: 26 ans depuis le 24 Juillet
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: Entre friandises et une jolie demoiselle... [Stacy]*   Ven 20 Nov - 16:56


La petite était partie jouée dans un grand jeu pour enfant tandis que pour Stacy et moi nous étions partis nous asseoir sur un banc en face. Elle me fit remarquait alors comment je pouvais finalement très bien m’entendre avec ma cousine. Je souriais de plus belle. Parce que j’avais trouvé le truc… Mais est-ce que ça pouvait marcher dans le temps ? Restez à voir tout le long du week-end. En tout cas je regardais Stacy avec tout à coup une nouvelle idée en tête qui me traversait. Une question me brûlait les lèvres… J’étais curieux tout à coup et je voulais savoir si… hier soir elle aurait été plus loin. Restez à savoir comment lui demander cela. Je la regardais en cherchant une façon de lui tourner cela sans qu’elle ne le prenne mal. Je finis par prendre une de ses mains et l’embrasser délicatement avant de l’attirer à moi. Ma main se posa sur sa joue que je caressais délicatement alors que ses lèvres n’étaient plus qu’à un millième de toucher les miennes. Dans un sourire en coin je lui sortis alors :

« Si nous avions été seul hier soir… Tu m’aurais laissé faire ? Ou la petite n’était qu’un prétexte pour me stopper ? Tu peux me le dire sincèrement je ne le prendrais pas mal… » Chuchotais-je en m’amusant à frôler ses lèvres des miennes.

Je la regardais en souriant. Mon autre main passait dans sa nuque. J’en oublierais presque que l’on était dans un endroit public. Voilà qu’elle faisait de moi un torturé… A chaque fois que je la regardais elle m’envoûtait tellement que parfois il était dur de résister à son charme. Mes lèvres ne désiraient plus que les siennes mais je ne craquerais pas tant qu’elle ne me réponde pas. Je voulais savoir… A moins que. Je la vis hésiter à me dire la réponse. Et si c’était plus drôle si je ne le savais pas ? Mon côté joueur se confrontait à mon côté curieux. Je voulais savoir… mais en même temps si elle ne me le disait pas je trouverais peut-être ça encore plus marrant. Elle enclencherait une partie donc je ne voyais pas tellement la fin sur l’instant. Je finis alors par poser mon doigt sur ses lèvres au moment où elle allait répondre.

« Quoi que… Je ne suis pas sûr de vouloir vraiment le savoir… »

Après tout dès que la petite ne serait plus là resterez plus qu’à retenter pour avoir la réponse à ma question. Rien que d’y penser j’avais hâte d’y être… Absorbé alors par son regard refusant qu’elle ne me dise quoi que ce soit je n’avais pas vu Espéranza revenir… Elle étai là face à nous sans trop savoir si elle allait nous déranger ou pas. Elle finit tout de même par dire :

« Pourquoi vous vous mariez pas ??? »

Mon regard encore posé sur celui de Stacy je ne pus m’empêcher de sourire en entendant ma cousine. Je reculais alors légèrement pour me tourner vers la petite en gardant tout de même la main de Stacy dans la mienne.

« Qui t’as dit qu’on ne le fera pas un jour ? »

« Vous allez vous marier ?! »

« Oui. Un jour… Surement… »

J’avais répondu du tac au tac sans vraiment réfléchir avouant le fond de mes pensées d’en ce moment. Non pas que je pensais lui demander sa main dans la semaine prochaine ! Mais j’avoue qu’en ce moment ça m’effleurait l’esprit…

« Oh… Et vous allez avoir des bébés ? »

« Euh ça on verra hein. On y est pas encore ! » dis-je en rigolant.

Chaque chose en son temps. La petite souriait et alors nous demandait si on pouvait aller dans le prochain magasin…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stacy MacErwan

avatar

Nombre de messages : 468
Age : 36
Date d'inscription : 04/01/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage: 28 ans
Alignement: Indécis
Disponibilité:
5/7  (5/7)

MessageSujet: Re: Entre friandises et une jolie demoiselle... [Stacy]*   Sam 21 Nov - 17:23

Elle aussi était contente de voir qu’il pouvait bien s’entendre avec sa cousine. Il suffisait d’y mettre du sien et de réagir comme il le fallait. Et pour cela Stefen avait l’air d’avoir trouver ce qu’il devait faire.
En s’installant à ses côtés sur le banc, Stacy s’était assurée qu’ils pouvaient toujours avoir Espérenza dans leur champs de vision. Cela tomberait mal de venir à la perdre et en plus Stacy n’avait pas trop envie de devoir rendre des comptes à Monsieur Cooper. Enfin, pour le moment tout allait bien et il ne fallait pas penser au pire. De toute façon, Stacy n’aurait pas eu vraiment le temps car Stefen ne lui en avait pas laisser. En effet, elle avait tout d’abord sentit son regard posé sur elle, puis par la lui, il lui prit la main, l’embrassa puis attira Stacy contre lui. C’est à ce moment qu’elle tourna la tête vers lui et qu’elle remarqua que leurs visages étaient proches, même très très proches l’un de autre !!! Elle le regarda alors se demandant ce qu’il voulait quand il vit son sourire en coin.


« Si nous avions été seul hier soir… Tu m’aurais laissé faire ? Ou la petite n’était qu’un prétexte pour me stopper ? Tu peux me le dire sincèrement je ne le prendrais pas mal… »

Euh…pourquoi lui posait-il cette question et surtout pourquoi maintenant et ici ???? Elle hésitait à répondre. Non pas qu’elle ne voulait pas lui répondre de peur qu’il ne le prenne mal, vu qu’il lui avait assuré l’inverse. C’est qu’elle ne trouvait pas trop l’endroit approprié. Et puis elle était surprise par sa question.
Elle allait lui réponde quand il déposa délicatement un doigt sur ses lèvres pour l’empêcher de parler.


« Quoi que… Je ne suis pas sûr de vouloir vraiment le savoir… »

Faudrait savoir ce qu’il veut !!! Tampis pour lui il ne le saurait pas. Elle décala légèrement la tête pour lui chuchoter à l’oreille.

- Tampis pour toi, tu ne sauras pas ce que j’aurais fait si la petite n’était pas là !!!!

Et oui il allait devoir attendre une nouvelle occasion où cette fois – ci ils seraient seul pour savoir si elle le repousserait ou pas. De toute façon Stacy n’avait pas besoin de prétexte pour lui dire non ou pas. Il suffisait juste qu’elle le repousse délicatement si elle ne se sentait pas prête. Mais hélas pour lui, aussi pour elle, il y avait Espérenza qui était présente dans la maison. Si cela n’avait pas été le cas, elle ne pense pas que cette fois-ci elle l’aurait repoussé.
Elle s’était remise en face de lui lorsqu’elle entendit une petite voix leur demander :


« Pourquoi vous vous mariez pas ??? »

Stacy regarda alors Stefen en se demandant ce qui avait bien lui faire penser à ça ? Elle allait se retourner vers elle pour le lui demander quand elle vit Stefen se décaler et lui répondre.

« Qui t’as dit qu’on ne le fera pas un jour ? »

Oui là c’est vrai que c’était pas dit qu’ils ne se marieraient pas un jour. C’est vrai qu’ils avaient dit pas d’engagement pour le moment et là cela n’en était pas une. Stacy pensait que la petite avait finit avec ses questions, mais hélas, elle ne faisait que commencer.

« Vous allez vous marier ?! »

« Oui. Un jour… Surement… »

Elle avait son regard posé sur l’enfant, lorsqu’elle posa sa question, mais se porta rapidement su Stefen d’un air surpris !!! Euh oui d’accord, il avait l’air bien sûr de lui en répondant à sa cousine. Pas d’engagement ils avaient dit et là on commençait à en parler !!!! Qu’est-ce qui se passait dans sa tête ?? Stacy n’en savait rien. Bon certes, si cela continuait a bien fonctionner entre eux, comme cela se passait pour le moment, et que Stefen viendrait à lui demander sa main, elle lui dirait oui. Mais c’était pas un peu tôt de parler mariage alors que cela faisait que 5 mois qu’ils étaient ensemble !!!
Stacy n’eu pas le temps de réagir à cela qu’Espérenza continua sur sa lancée en leur demandant si ils allaient avoir des enfants.


« Euh ça on verra hein. On y est pas encore ! »

Stefen avait répondu assez vite et là il avait bien raison, ils avaient encore le temps avant de parler de fonder une famille. Sur ces paroles, Stacy acquiesça d’un signe de tête. Par la suite, la petite leur demanda d’aller dans un autre magasin. Ce qu’ils acceptèrent tout les deux. Ils se levèrent tous le deux pour la suivre. Stacy pensa que vu que cela allait mieux entre Espérenza et Stefen, cette dernière irait lui donner la main de l’autre côté puis qu’il en avait déjà une dans celle de Stacy. Mais non, l’enfant se glissa entre les deux pour leur prendre leur main. Stacy regarda alors Stefen en souriant avant de demander à sa cousine.

- Tu veux aller dans genre de magasins maintenant. Encore un avec des jouets ou bien des vêtements ?
Tu as le choix.


Elle vit qu’elle hésitait un bon moment, elle ne savait pas quoi choisir. Puis Espérenza répondit après quelques minutes de réflexions.

« Le magasin de vêtements puis celui des jouets. »

Ils avaient du temps devant eux donc pourquoi pas. Et c’est ainsi qu’ils prirent la direction du magasin de vêtements. Le temps qu’ils restèrent à l’intérieur fut plus long que dans celui des jouets. Ils en sortirent une heure après d’être rentré. Vu qu’il s’agissait d’un magasin pour enfant, ils sortirent de là avec quelques vêtement pour la petite fille. Et cette fois-ci c’était Stacy qui les lui avait offert. Il y avait un pull, un pantalon et une jolie petite robe. Quand ils sortirent de là, Espérenza tira sur le bras de Stacy puis lui demander quelques choses. Elle se pencha et l’écouta.

« J’ai faim ! On peut manger ? »

Elle se demandait bien l’heure qu’il pouvait bien être et allait le demander à Stefen lorsqu’elle remarqua une horloge accroché à un des murs du la galerie commerciale. Midi et demi !!! Et bien la matinée avait passé vite et elle comprenait pourquoi Espérenza avait faim.

- Oui on va allé manger ! Et que voulez – vous aller manger ?

Elle s’était adressé aux deux cette fois-ci. Elle s’était peu importe. D’ailleurs elle était étonnée que Stefen n’avait pas encore demandé pour s’arrêter pour manger un bout.
Elle attendit alors leurs réponses, en espérant qu’ils seraient rapidement d’accord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefen Cooper

avatar

Nombre de messages : 337
Age : 28
Date d'inscription : 12/05/2009

Feuille de personnage
Âge du personnage: 26 ans depuis le 24 Juillet
Alignement: Non renseigné
Disponibilité:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: Entre friandises et une jolie demoiselle... [Stacy]*   Mar 1 Déc - 22:46


Je n’aurais jamais passé une aussi belle journée avec ma cousine et la femme de ma vie. Quand j’y repensais maintenant je ne pouvais que sourire. Je me souvenais avoir fait un magasin de jouet… Puis la petite avait joué dans un jeu pour enfants. Alors on avait fait un autre magasin de vêtements où j’avais eu un temps d’arrêt en voyant les petites chaussures pour nouveau né. Jamais je n’avais ressenti ça avant. C’était étrange comme ces petites chaussures m’avaient fait des frissons dans le dos. Non pas dans le mauvais sens que du contraire… Je crois que c’était d’ailleurs ça le plus flippant dans l’histoire. Doucement mon amour pour Stacy me rendait vraiment trop capable de tout. Vivre à deux… Fonder une famille… Je commençais tout juste à y penser mais je savais que demain je continuerais jusqu’à ce qu’un jour je sente le bon moment… J’avais dit pas d’engagements mais malheureusement mon cœur en faisait déjà pour moi sans même que je ne fasse attention. La vie me faisait de moins en moins peur avec Stacy à côté de moi. Je donnerais tout pour elle. Savait-elle que quoi qu’elle fasse je serais toujours là pour elle. C’était comme une ombre… un vertige… la perte du contrôle de mon cœur. Il n’y avait qu’elle qui pouvait illuminer mon cœur. Alors quand je repensais à cette journée je savais que le futur ne pourrait être que beau. Sacré expérience que mon père nous avait fait vivre… Quand on rendit la petite il dut comprendre que quelque part au fond de moi j’étais prêt… Que si jamais ça me frappait sans que je n’ai le temps d’y réfléchir je saurais comment agir…

Je marchais alors dans les couloirs du ministère en repensant à elle en triturant une petite boite. Je ne cessais de penser à ce qu’il y avait dedans… Je ne cessais aussi de penser à elle. Est-ce que c’était le moment ? Avais-je raison ? Je finis par arriver dans mon bureau vide. Enfin vide était un bien grand mot ! Il était rempli de paperasse mais je n’avais pas l’âme à bosser aujourd’hui. Tout ce que je voulais c’était être ce soir près d’elle. On frappait alors à ma porte. Un collègue que j’appréciais beaucoup entra pour me trouver pensif avec la petite boite dans mes mains. Il finit par sourire :

« Je peux savoir ce qui peut te rendre si pensif et loin de ton travail toi qui aime te débarrasser rapidement de tes dossiers ? »

Je lui montrais la boite sans dire mot. Il me regardait d’un seul coup des plus sérieux avant de se poser sur une chaise en face de mon bureau.

« Toi ? »

« Oui moi… »

« Tu es vraiment sûr ? »

« Je crois.. »

« Tu sais qu’une fois fait c’est foutu ? »

« Oui… »

« Alors qu’est-ce qui te prend ? »

« L’amour j’ai bien peur… »

« Ok je vois… J’espère que ce n’est pas trop contagieux parce que je ne tiens pas non plus à l’avoir… Je suis bien moi comme ça ! Mais t’es complètement dingue quand même ! Et on peut savoir depuis quand tu trimbales ça ? »

« Une semaine… ça fait six mois qu’on est ensemble mais je ne sais pas j’ai eu un flash l’autre jour et pof me suis retrouvé avec ça dans les mains. Depuis je le laisse ici sans trop savoir ce que je dois en faire… J’aimerais mais… Je ne sais pas… Je n’y arrive pas. Je n’en ais pas le courage. »

« Tu me rassures.. J’ai cru que le grand Stefen était foutu. »

« Il l’est depuis le jour où il a posé les yeux sur la femme qui partage maintenant sa vie… Ce n’est qu’une question de temps j’ai bien l’impression. »

« Hum… Je vois. Et bien tu sais quoi ? Tu vas me poser ça tout de suite. Me le mettre dans un tiroir, envoyer un hibou à ta princesse et lui dire qu’on passe la soirée ensemble. Je crois que tu as besoin d’une bonne soirée entre potes. Et je ne te laisse pas le choix ! »

Moi qui allait répliquer ! >.> Mais au fond il n’avait pas tort… ça me ferait du bien de sortir même si heureusement une soirée ne suffierait pas à ffacr tout l'amour que j'avais pour elle. Je m’exécutais alors sans savoir que ce message serait peut-être les derniers signes de vies que Stacy aurait de moi malgré moi…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entre friandises et une jolie demoiselle... [Stacy]*   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entre friandises et une jolie demoiselle... [Stacy]*
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Jolie demoiselle... Je vous présente le Loup c'est-à-dire moi! [Jade]
» Me feriez-vous l'honneur, jolie demoiselle ?
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fidelitas :: Écosse :: Pré-Au-Lard :: Honeydukes-
Sauter vers: